Yoyonoa's Blog

Yoyonoa's Blog

Par Yoyonoa Blog créé le 02/06/11 Mis à jour le 21/07/15 à 21h21

Ajouter aux favoris
        
Signaler
Assassin's Creed

Edward Kenway est un jeune homme Gallois né le 10 Mars 1693 d'un père Anglais et d'une mère Galloise. C'est un homme à la fois charismatique et très intelligent, mais son imprudence est très certainement son plus grand défaut. La plupart du temps Edward est un homme gentil, mais il est de nature plutôt égoïste et à l'habitude de penser à des plans totalement tordus voir absurdes et ridicules et cela bien avant de considérer les approches plus conventionnelles et raisonnables à un problème. Il aimait l'alcool, il s'agit là d'un marin après tout, et entre ses deux mariages, il n'hésitait pas à charmer des femmes par plaisir ou pour se servir d'elles et distraire les hommes qu'il souhaitait éliminer. Mais l'histoire de cet homme et de sa famille est bien plus complexe que cela et le considérer comme un coureur de jupon alcoolique serait une très grave erreur...

DOSSIER BLACK FLAG - PARTIE 2/2 - RETROUVEZ LA PARTIE 1 ICI

LA SOMBRE HISTOIRE DES KENWAY - RISQUE DE SPOIL DES EPISODES PRECEDENTS 

Durant sa jeunesse, sa famille déménagea à Bristol en Angleterre où il rencontra sa première femme qui avait deux ans de plus que lui, la très charmante Caroline Scott avec qui il se maria et eut une fille: Jennifer "Jenny" Kenway. Le mariage de Caroline et Edward aurait pu être durable, mais Caroline n'accepta pas le fait que son mari ne puisse trouver un emploi stable et surtout qu'il ne puisse pas prendre au sérieux ses responsabilités en tant que mari. Mais par-dessus tout, c'était les ambitions totalement folles d'Edward de devenir Corsaire pour le Gouvernement Britannique dans les Indes Occidentales afin de faire fortune qui détruisit son mariage avec Caroline.

Caroline Scott décida donc de quitter son mari pour retourner vivre avec sa famille, laissant Edward seul, mais à la surprise générale, les ambitions d'Edward n'étaient pas aussi démesurées qu'elles n'y paraissaient.

À la fin de l'année 1712, Edward entra dans la Marine Royale Britannique et s'en alla vers la Jamaïque où il rejoignit le Corsaire Benjamin Hornigold dont nous avons parlé dans la partie précédente. Cette situation dura environ six mois avant que les choses ne changent du tout au tout, pour Edward, mais aussi pour tous les marins Européens se trouvant au Nouveau Monde.

En 1713, le traité d'Utrecht mit un terme au conflit qui opposait les nations d'Europe et les Corsaires Anglais n'avaient alors plus aucune raison d'être et n'étaient même plus admis sur les mers. Tous les marins qui un jour étaient de loyaux sujets travaillant pour leurs nations respectives se retrouvèrent sans emploi le jour suivant, livrés à eux-mêmes. C'est donc ainsi que l'âge d'or de la piraterie débuta après la Guerre de Succession d'Espagne, entrainant dans tout ça Edward Kenway.

Edward rencontra par la suite un ancien esclave du nom d'Adewale, et cet homme qui fut le premier compagnon d'Edward en tant que pirate était très spécial puisqu'il allait changer la vie du futur capitaine du Jackdaw en l'impliquant dans les affaires de la mystérieuse Confrérie des Assassins à laquelle l'ancien esclave de Trinidad appartenait. C'est ainsi qu'Edward, qui avait auparavant pu côtoyer des Templiers sans forcément le savoir, se retrouva plongé dans la guerre millénaire opposant sa nouvelle Confrérie à l'Ordre du Temple. Le personnage d'Adewale peut être considéré comme une sorte de Mentor Assassin pour Edward, là où Barbe Noire peut quant à lui être vu comme un Mentor Pirate.

Adewale sera d'ailleurs un personnage jouable dans les DLC qui suivront la sortie du jeu, tout comme Aveline de Grandpré, l'Assassine d'Assassin's Creed Liberation, qui sera jouable pour quelques missions, exclusivement sur PS3 et PS4. On peut d'ailleurs se demander si Adewale n'est pas lié à Aveline, notamment avec la mère de cette dernière, Jeanne, qui était elle aussi une esclave et qui apparaissait dans Liberation... le Projet Abstergo précédent Black Flag. Assassin's Creed Liberation que vous retrouverez très bientôt en version console de salon !


Assassin's Creed IV Black Flag, d'un point de vue "logique" si on peut appeler ça comme ça, n'est pas la suite d'Assassin's Creed III, mais bien celle d'Assassin's Creed Liberation sorti à l'origine sur PSVita et bientôt disponible sur le PSN et le Xbox Live. Cette remasterisation HD du Projet Liberation n'est pas innocente compte tenu de la sortie prochaine de Black Flag. Liberation était le premier jeu développé par la branche Entertainment d'Abstergo Industries, Black Flag est le second, et cela change beaucoup de choses. Ainsi, le jeu étant développé par les Templiers, attendez-vous à des scènes falsifiées vantant le mérite des Templiers et critiquant les méchants Assassins ou encore à certains détournements scénaristiques. Black Flag est en cours de développement à Abstergo Montréal, et vous, dans la partie présent du jeu, vous êtes dans l'équipe de devs d'Abstergo, ou du moins très proche de cette dernière. Le contexte est très original pour le coup, mais nous en reparlerons plus en détails dans le dossier consacré à la métahistoire ;)

Durant sa vie de pirate, Edward Kenway a récupéré de nombreuses informations notamment sur une mystérieuse race de Précurseurs: la Première Civilisation (Retrouvez le Dossier First Civ ici). Il concilia ces informations capitales dans un journal, mais Edward Kenway possédait également du concret concernant Ceux Qui Etaient Là Avant. Rare sont les hommes à rencontrer dans leur vie les vestiges et les artefacts de la Première Civilisation, et Edward Kenway était l'un d'eux. Il avait mis la main sur un étrange objet qui...

**** ERUDITO -_- Les Templiers ne vous laisseront pas savoir -_- ERUDITO ****

-_- FATAL ERROR - ANIMUS DATABASE REBOOTING - SECRETS FILES ARE CURRENTLY BEING HACKED - ALERT -_-

Suite à toute cette fabuleuse histoire qu'Edward Kenway a vécue en tant que pirate, il décida de rentrer en Europe, à Londres. C'est au coeur de la capitale anglaise qu'il rencontra sa seconde épouse Tessa Stephenson-Oakley que vous pouvez voir ci-dessous et avec qui il emménagea dans un manoir à Queen's Anne Square. 

Tessa devint la belle-mère de Jennifer qui vivait désormais avec son père, père dont elle connaissait le passé mystérieux en tant qu'Assassin, un Assassin qu'il était toujours. Ensemble, Tessa et Edward eurent un fils, qui naquit à Londres le 4 décembre 1725 et qu'ils prénommèrent Haytham, un joli prénom arabe signifiant "aiglon".

La famille Kenway avait l'air d'être tout à fait normale : des parents qui s'aiment, une fille, un fils, des domestiques pour s'occuper de leur manoir et même un chien nommé Thatch en l'honneur de l'ancien ami puis rival d'Edward Kenway, le Capitaine du Queen's Anne Revenge Edward "Barbe Noire" Thatch, mais ça Haytham n'en savait absolument rien. En grandissant, Haytham Kenway se doutait de plus en plus que quelque chose n'allait pas avec sa famille, et ce n'était pas sa soeur qui allait lui dire quoique ce soit, elle qui savait pourtant tout. Même si on s'occupait admirablement bien de lui, il n'avait aucun ami ni contact avec les autres enfants de son âge. Les familles du voisinage avaient même interdits à leurs enfants de jeter ne serait-ce qu'un regard sur la maison de la famille Kenway.

Peu avant son huitième anniversaire, Haytham réussit quand même à parler à l'un de ses voisins, le jeune Tom Barrett, grâce à une petite ouverture dans la porte séparant les jardins de leurs maisons respectives. Tom lui demanda si les histoires qu'on racontait sur son père Edward étaient vraies, mais Tom fut contraint de s'en aller sans même laisser le temps à Haytham de comprendre de quoi il parlait à propos de son papa.

Le 4 décembre 1733, le jour de son huitième anniversaire, Haytham alla déguster de délicieux chocolats à White's Chocolate House en compagnie de sa mère et de son père. C'est là qu'il rencontra pour la première fois Reginald Birch, qui faisait ce jour-là mine de courtiser sa demi-soeur Jenny qu'Edward espérait marier à son associé. En quittant White's, Haytham et sa famille furent agressés par des mendiants.

L'un deux fonça sur Tessa, mais Edward défendit sa femme et la sauva. Haytham fut surpris de voir qu'une épée était cachée dans la canne de son père même s'il ne l'avait pas totalement dégainée, son agresseur n'étant pas armé. Edward repoussa le mendiant auprès de Reginald qui plaqua au sol l'individu avec un couteau sous la gorge. Edward menaça d'arrêter ses affaires avec Reginald si celui-ci n'épargnait pas la vie du mendiant. Birch obéit, mais cela avait permis à Haytham d'entrevoir la vraie nature de ce Reginald pour la première fois.

De retour à la maison le soir de son anniversaire, Edward offrit à son fils une épée et commença à lui apprendre l'escrime et l'art du combat. Il lui apprit également une curieuse façon de penser, une philosophie à part entière qui encourageait à remettre en question tout ce qu'on pouvait apprendre de façon traditionnelle pour démêler le vrai du faux.

Il est souvent préférable, Haytham, de garder pour soi ce que l'on pense. Montre-toi, mais reste invisible. - Edward Kenway à son fils.

Reginald Birch devint un véritable ami de la famille et était un visiteur régulier du manoir des Kenway, officiellement pour courtiser la ravissante Jenny qui restait froide et totalement indifférente à ses avances, mais les véritables motivations de Birch se trouvaient ailleurs. Birch réussit à faire en sorte que le jeune Haytham lui fasse confiance et ce dernier lui parla de son entrainement secret avec son père.

Peu avant son dixième anniversaire, Haytham surprit une dispute entre son père et Reginald Birch, et quelques jours après, la veille de ses 10 ans, le 3 décembre 1735, la Maison Kenway fut attaquée en pleine nuit par des hommes masqués. Sa mère étant sur le point de se faire tuer, Haytham tua l'un des attaquants, c'était la première fois qu'il prenait la vie d'un homme, à seulement 10 ans. En revanche, il était trop tard pour sauver son père, et par un heureux hasard, Reginald Birch arriva pour sauver Haytham. Jenny fut prise en otage et kidnappée par un des hommes masqués qui avait les oreilles pointues. Le dernier mot qu'Haytham entendit de la bouche de sa soeur avant sa disparition fut un simple mot révélateur: "traitre" !

Le 10 décembre, une semaine après sa mort, ce fut les funérailles d'Edward Kenway, oui, celui-là même que vous contrôlerez durant l'aventure de Black Flag. Ce jour-là, Reginald Birch révéla à Haytham son appartenance à l'Ordre des Templiers, une société composée de gens voulant maintenir la paix dans le monde grâce à l'ordre et à la discipline.

Birch révéla également à Haytham que ses relations chez les Templiers indiquaient que Jenny avait été emmenée en Europe, et à la surprise d'Haytham, sa mère Tessa, totalement détruite par la mort de son époux et choquée du meurtre qu'avait commis son fils sous ses yeux pour la défendre, le laissa accompagner Birch jusqu'en Europe.

Le 11 décembre 1735, Reginald présenta à Haytham celui que l'on surnommait le "Bulldog", le Chevalier Templier Edward Braddock que les joueurs d'Assassin's Creed III connaissent bien. Braddock était chargé de retrouver la trace de Digweed, l'ancien majordome de la famille Kenway suspecté d'être à l'origine de l'attaque contre la famille d'Haytham. C'était là le début d'une relation de mépris entre Braddock et Haytham Kenway.

Pendant près de cinq ans, Haytham et Birch parcoururent l'Europe à la Recherche de Jenny. Dans le même temps, Haytham était éduqué par Reginald selon les principes des Templiers. Haytham découvrit que l'enseignement de Birch ne différait pas tant que ça de celui de son père qui lui demandait de remettre toujours tout en question, toutefois, les enseignements de Birch étaient bien plus formels et là où des nuances pouvaient apparaître avec ce que lui avait appris son père, du côté de Reginald tout était blanc ou noir. C'est la différence même entre les Templiers et les Assassins: les deux Ordres veulent la paix, mais là où les premiers veulent le contrôle total, les Assassins comme Edward Kenway préfèrent laisser le libre arbitre aux gens et leur permettre de penser et réfléchir d'eux-mêmes à ce qui est bon ou mauvais. Cela le chagrinait de l'admettre, mais Haytham préféra le confort qu'offrait l'approche et le point de vue que lui présentaient les enseignements de Birch sans pour autant oublier ce qu'il avait appris de son père.

À la fin de ces cinq années, n'ayant trouvé aucun indice sur Jenny, Birch et Haytham s'installèrent en France, dans un château près de Troyes. Rien d'étonnant à cela, puisque c'est dans cette ville que l'Ordre des Templiers trouve son origine au Moyen-Âge. Giovanni Borgia et Maria Amiel y étaient déjà allés durant la Renaissance si vous vous souvenez bien, et nul doute que si un Assassin's Creed devait se dérouler en France, la ville de Troyes sera forcément mentionnée quelque part, au hasard en 2014, comme je vous en parlais déjà dans cet article, article qui bizarrement parlait d'un épisode intermédiaire entre AC3 et un épisode en France (Révolution, Napoléon, tout ça...), et qui contenait des codes cachés mentionnant des Pirates Assassins deux mois avant l'annonce d'un certain Black Flag... mais tout cela n'est bien sûr qu'une simple et pure coïncidence, motus et bouche cousue, les complots ça n'existe pas, surtout pas avec Assassin's Creed, à moins que... ;)

En 1744, Haytham était devenu un homme très mature et un véritable membre de l'Ordre des Templiers. Sa première mission fut de tuer un marchand corrompu de Liverpool. Haytham gagna plus tard une réputation de tueur inégalé.

Le 10 juin 1747, Haytham assassina un autre marchand, Juan Vedomir, qui avait trahi la cause des Templiers à Altea en Espagne. On suspectait Vedomir d'être de mèche avec la Confrérie des Assassins, les ennemis d'Haytham.

Haytham récupéra également ce pourquoi il était venu, à savoir le journal de Vedomir, qui contenait des mots et des phrases dont la philosophie qui en émanait n'était pas sans rappeler celle de son père. La majeure partie du journal était codée et Haytham ne put le déchiffrer. Ce qu'il ne savait pas à ce moment-là, c'est que ce journal qu'il avait entre les mains n'appartenait pas à Vedomir, mais que c'était celui de son père...

De retour de sa mission pour rapporter le journal à Reginald, ce dernier lui révéla que sa mère qui avait refusé de le voir lorsqu'il se trouvait à Londres des mois plus tôt avait succombé et était morte. Birch présenta ses condoléances à Haytham Kenway qui après son père des années auparavant venait de perdre sa mère et Reginald lui assura que les Templiers seraient désormais sa nouvelle famille.

Avec une certaine hésitation, Haytham confia le journal de Vedomir à Birch. Reginald était convaincu qu'il contenait des indices sur la position d'un Temple de la Première Civilisation: le Grand Temple. Ceux Qui Etaient Là Avant était une obsession pour Birch, mais Haytham était sceptique quant à leur existence et aux théories fumeuses de Birch à leur sujet.

Le 3 juillet 1747, Haytham retourna à Londres pour interroger Betty, son ancienne nourrice qui l'avait élevé en compagnie de sa mère à Queen's Anne Square. Alors qu'il était enfant, Haytham avait un jour regardé à travers le trou de la serrure de la chambre de Betty pour y découvrir les bottes du majordome de la maison aux pieds de son lit, et aujourd'hui il comprenait que cela signifiait qu'elle et le majordome Digweed, le supposé traitre, étaient amants. Betty prétendait que quelqu'un avec un accent du West County faisait chanter Digweed pour lui faire porter le chapeau de l'attaque du Manoir Kenway des années auparavant, et elle dit également à Haytham ne pas savoir où il se trouvait ni comment le contacter.

Le jour suivant elle fit exactement ce qu'Haytham attendait et envoya un message à l'ancien majordome pour le prévenir que son ancien maître Haytham Kenway le cherchait. Ce dernier intercepta la lettre et découvrit que l'homme se terrait en Allemagne.

Moins de deux semaines plus tard, Haytham et Birch avaient poursuivi Digweed jusqu'en Allemagne. L'adresse de la lettre de Jenny était destinée au magasin général de la petite ville de St-Peter. Haytham menaça le fils du gérant de son épée qui lui révéla que Digweed se trouvait dans une cabane au coeur de la Forêt Noire. Il mentionna également le fait que deux soldats Britanniques lui avaient demandé exactement la même chose il n'y a pas une heure.

C'est alors qu'Haytham vit un de ces deux soldats en train de chevaucher au loin, il s'agissait de "Oreilles-Pointues", le ravisseur de Jenny. Quand ils atteignirent la cabane de Digweed, Haytham et Birch le trouvèrent sur le point de se faire tuer par le deuxième des deux soldats. Haytham le chassa et découvrit qu'il s'agissait de l'homme qui faisait du chantage à Digweed, reconnaissable grâce à son accent dont Betty avait parlé et qui avait organisé l'attaque de la Maison Kenway et essayé de faire porter le chapeau à l'ancien majordome.

Haytham le poursuivit, le rattrapa puis le blessa et c'est là que le soldat lui révéla la véritable nature de son père qu'il ignorait encore jusqu'à présent: Edward Kenway était un Assassin, et il avait été tué pour quelque chose qu'il avait en sa possession. Les papiers qu'Haytham trouva sur le soldat mentionnaient qu'il servait sous les ordres d'Edward Braddock.

Digweed, qui était resté dans sa cabane sous la surveillance de Birch avait succombé à ses blessures et était mort avant qu'Haytham ne puisse l'interroger. Haytham le reprocha fermement à Reginald et accusa Braddock d'être complice avec les meurtriers de son père. Il se lança à la poursuite d'Oreilles-Pointues laissant Birch seul. Après plusieurs jours de poursuite à travers des routes rurales et des champs de batailles, Haytham rattrapa sa cible. Oreilles-Pointues s'était dépêché pour essayer de rattraper son régiment, si on remarquait son absence, il pourrait être condamné à mort pour désertion, et avant qu'Haytham ne puisse obtenir des informations, ils furent tout deux arrêtés par les hommes du Bulldog.

Et comme on pouvait s'y attendre, Haytham et celui qui avait attaqué sa maison des années auparavant avaient été pris pour des déserteurs et condamné à la pendaison. Dans le but de pouvoir interroger Oreilles-Pointues, Haytham chercha à détruire la potence où ils se trouvaient tous deux, mais Oreilles-Pointues mourut emportant avec lui les secrets du meurtre d'Edward Kenway dans la tombe.

Braddock refusa d'aider Haytham dans son enquête, mais l'invita à le rejoindre dans la bataille lors du siège de Bergen op Zoom aux Pays-Bas. Après le Traité d'Aix-la-Chapelle, Haytham quitta les Coldstreams, mais resta dans la même unité que Braddock pour des missions militaires visant à préserver la paix. Durant son service dans l'armée Britannique, Haytham essaya d'obtenir des renseignements sur les hauts-gradés des Coldstreams, cherchant à trouver un lien entre Braddock et Oreilles-Pointues.

C'est là qu'il rencontra Jim Holden, dont le frère fut pendu le jour de l'arrivée d'Haytham. Holden fit part à Haytham de la corruption qui entourait le Bulldog. Haytham commença alors à comprendre que Braddock avait tourné le dos à la cause des Templiers et il fut témoin de sa cruauté qui le poussait même à tuer des innocents, Haytham quitta donc Braddock et Jim Holden devint l'un de ses plus fidèles amis. C'est d'ailleurs Jim Holden qui a eu l'honneur d'être le premier personnage du passé à apparaître et à parler dans Assassin's Creed III (Cf. Image ci-dessous)

Après avoir quitté Braddock, Haytham retrouva Birch qui n'arrivait pas à décoder le journal de Juan Vedomir. Reginald envoya alors Haytham en mission pour capturer un jeune homme du nom de Lucio qui se trouvait en Corse et dont la mère était capable de déchiffrer les codes du journal. Celle-ci ne voulant pas coopérer, Birch comptait la faire chanter avec la vie de son fils. Lucio n'était cependant pas seul, et il était protégé par un Assassin du nom de Miko. Haytham réussit à tromper la vigilance de Miko et à duper Lucio pour qu'il le suive, mais lorsque celui voulut retourner auprès Miko, Haytham n'eut d'autre choix que de l'assommer. Malheureusement, l'Assassin était toujours dans les environs et le combat fut inévitable. Le Templier et l'Assassin combattirent et le conflit entre les deux hommes se solda par un match nul, Haytham avait perdu son épée, mais il avait réussi à voler la lame secrète de Miko qui s'enfuit pour remettre le combat à un autre jour. C'est ainsi qu'Haytham mit la main sur l'arme ancestrale des Assassins qui aura fait croire à des millions de joueur qu'il était un Assassin durant le prologue d'Assassin's Creed III alors que la vérité était tout autre, prologue qui aura montré que les Assassins et les Templiers ne sont pas si différents, rappelant ainsi leurs origines communes: Eve et son fils Caïn.

Suite à cette mission en Corse, Lucio fut conduit à Birch qui put faire chanter sa mère pour qu'elle décode le journal de Vedomir. C'est ainsi que les Templiers localisèrent plus ou moins efficacement le Grand Temple de la Première Civilisation en Amérique du Nord. Mais il manquait encore la clé pour pouvoir y accéder, et Birch savait où la trouver. En 1754, assistant à l'Opéra des Gueux au Théâtre Royal de Londres, Birch et Haytham planifièrent d'assassiner l'Assassin Miko en possession de la clé: un mystérieux médaillon d'Uroboros. L'Uroboros étant un symbole apparaissant sur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, faisant de ce médaillon le troisième indice indéniable que la France sera le théâtre majeur de la suite des événements de la saga, troisième indice qui apparaît après le Bonnet Phrygien et l'Oeil de la Providence dans Assassin's Creed Brotherhood, deux symboles qui sont également présents sur la DDHC... Et étant donné que le médaillon était a priori mentionné dans le journal d'Edward Kenway, il est fort probable de retrouver le pendentif en question dans Black Flag, il se pourrait même que ce soit Edward qui a confié la relique a Miko... 

Ce fut donc la deuxième et dernière rencontre entre Haytham et Miko qui fut assassiné par sa propre lame secrète qu'Haytham lui avait volé lors de leur première confrontation en Corse. Le petit-fils de Miko, Duncan Little, fut témoin de l'assassinat de son grand-père, ce même Duncan qui rejoindra des années plus tard la Confrérie des Assassins, recruté par le fils du meurtrier de son grand-père: Connor Kenway.

La suite vous la connaissez plus ou moins puisqu'il s'agit du prologue d'Assassin's Creed III. Haytham est envoyé en quête du Grand Temple dans les colonies américaines où il rencontrera la charmante Kaniehtí:io, Ziio pour les intime, qu'il aida à libérer son peuple de l'esclavagiste Silas Thatcher et du tyran Edward Braddock. Une ravissante amérindienne donc, avec qui il vivra quelques temps et qui deviendra la mère de son fils: Ratonhnhaké:ton "Connor" Kenway, dont Haytham ignorait l'existence au début.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire dans Assassin's Creed III, où le point de vue change passant du père au fils, Haytham Kenway n'est pas resté tout le temps en Amérique après ces événements, mais est reparti en Europe après sa relation avec Ziio. En effet, il lui restait une quête à accomplir, venger son père Edward Kenway, le protagoniste d'Assassin's Creed IV.

Jim Holden avait retrouvé la trace de la soeur de son ami et le conduisit au coeur de l'Empire Ottoman, Jenny avait servi comme concubine au palais Topkapi, celui-là même que vous pouvez parcourir dans Assassin's Creed Revelations en compagnie d'Ezio et du Prince Suleiman. Haytham et Jim arrivèrent trop tard. Se faisant vieille, Jenny avait été conduite à Damas en tant que servante dans le palais du gouverneur As'ad Pasha al-Azm. Là encore, Jenny se retrouve dans une ville synonyme d'un autre épisode d'Assassin's Creed, à savoir le tout premier, la ville de Damas étant magnifique à parcourir. Cette fois-ci Jenny était bien là et Haytham put la sauver grâce à l'aide de Jim qui resta en arrière pour gagner du temps. Jim fut capturé et conduit jusqu'en Egypte où il fut torturé et où on l'avait forcé à devenir eunuque. Haytham vint à la rescousse de son ami et une fois réuni avec Jim et sa soeur, la vérité éclata enfin et Jenny expliqua tout à son frère. Le traitre dont elle parlait le jour de sa capture n'était autre que le Templier Reginald Birch qui avait ordonné l'attaque de la maison de l'Assassin Edward Kenway et qui avait donc fait tuer le père d'Haytham dans le but de récupérer un objet en sa possession.

Reginald avait été comme un second père pour Haytham, mais il allait payer pour ses mensonges, peu importait qu'Haytham soit devenu un Templier et non pas un Assassin comme son père Edward Kenway, peu importait que Reginald soit le Grand Maître de L'Ordre des Templiers en Angleterre et qu'Haytham était l'un des siens, peu importait l'appartenance à un Ordre ou à un autre, Birch avait détruit la vie de la famille Kenway et pour ça, il allait payer !

Jim, Haytham et bien sûr Jenny, qui connaissait la véritable identité d'Assassin de son père et qui était une femme forte qui s'était endurcie avec le temps, attaquèrent conjointement le château de Reginald tuant dans le processus de nombreux soldats Templiers à la solde de Birch comme John Harrison que l'on peut voir au début d'Assassin's Creed III. Birch tenta bien sûr de se défendre et pris en otage Jenny qui s'était jetée sur lui par haine, mais finalement, elle réussit à le faire trébucher et à empaler Reginald sur une épée qu'Haytham avait plantée dans la porte de la chambre de Birch, tuant ainsi celui qui avait gâché sa vie, celle d'Haytham, de Tessa, d'Edward et indirectement de Connor. La famille Kenway était vengée !

Haytham libéra ensuite Lucio, le jeune homme qu'il avait jadis capturé et sa mère qui étaient toujours captifs dans le domaine de Birch, mais comme le mal entraîne le mal, Lucio poignarda Haytham pour ses crimes passés. Après quelques mois dans le coma durant lesquelles Jenny avait pris soin de son frère, Haytham se réveilla pour constater que son meilleur ami Jim Holden s'était suicidé suite à tous ces événements. Jenny allait rentrer à Londres vivre sa vie, après tout son frère était devenu l'ennemi naturel de son père, un Templier, et pas n'importe lequel puisque Haytham était le Grand Maître de L'Ordre des Templiers dans les Colonies d'Amérique où il retourna après s'être vengé de la mort de son père.

La tension était à son comble à son retour dans les colonies, notamment à Boston, et ce fut lors du Massacre de Boston que le jeune Connor vit pour la première fois l'homme qui était son père, et peut-être que s'il avait su toute cette histoire avant d'être confronté à Haytham, Connor n'aurait pas pensé la même chose du Templier qu'il était devenu et nul doute que l'histoire aurait été différente comme le prouve les regrets de Connor après la lecture du Journal d'Haytham. Un journal qu'il avait récupéré après avoir été contraint de tuer son père et qui racontait les événements que vous venez de lire. Ce journal est d'ailleurs disponible à la vente puisqu'il s'agit en réalité du roman Assassin's Creed Forsaken dont le narrateur est Haytham Kenway, un roman que je ne peux que vous conseillez de lire de vous-même pour avoir tous les détails de cette sombre histoire. Et c'est donc dans ce roman qu'apparaît pour la première fois Edward Kenway, avant d'être mentionné rapidement par Connor dans le DLC La Tyrannie du Roi Washington pour finalement devenir le héros du quatrième opus canonique de la saga Assassin's Creed.

L'Histoire de la famille Kenway est tragique, et le personnage d'Haytham est l'un des plus charismatiques de la série, mais son père Edward devrait l'être tout autant dans Black Flag si ce n'est plus, ce dernier ayant servi de modèle à son fils. Le personnage de Connor quant à lui, malgré une grande naïveté de sa part dans Assassin's Creed III, à encore le temps d'être étoffé pour atteindre une maturité qui commence déjà à se développer et à se faire ressentir après sa lecture du journal de son père. Junon a également prévenu l'Assassin amérindien qu'il aurait encore un rôle à jouer, pourquoi pas en France, dans un épisode final à la très probable trilogie Kenway que l'on sent arrivé.

Et comme je viens de parler de Junon, la transition est toute faite... Assassin's Creed IV ce ne sera pas uniquement l'Histoire d'Edward Kenway, ce sera également l'Histoire de la Première Civilisation, ce sera aussi indirectement l'Histoire d'un certain Desmond Miles, le Sujet 17 que tout le monde croit perdu, en d'autres termes, Assassin's Creed IV: Black Flag c'est aussi une métahistoire riche et intéressante qui fera l'objet d'un dossier complet en cinq parties, dont le Prologue à la Métahistoire de Black Flag se déroulant en 2013. En attendant, je vous invite à lire ou relire le Dossier sur la Première Civilisation.

DOSSIER METAHISTOIRE - DISPONIBLE ICI

Par Yoyonoa.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

petite_choupi
Signaler
petite_choupi
Jsuis toujours nostalgique d'Ezio moi :(
Megaclone
Signaler
Megaclone
Merci de ta réponse. Effectivement, c'est cohérent de l'ignorance d'Edward sûr la véritable identité de Reginald peut-être qu'on le rencontrera dans AC4 (Je crois qu'il est déjà venu dans les Antilles)
marshall_banana
Signaler
marshall_banana
Super dossier, comme toujours, je viens pour ma part de finir de lire Forsaken, et je regrette que certains passages du livre ne soient pas présents dans le jeu tellement ils apportent de la profondeur et une meilleure compréhension de l'état d'esprit d'Haytham!
Les défauts scénaristiques que je trouvais dans AC 3 sont pour la grande partie corrigés, tant mieux !
Pour répondre à Megaclone Haytham rencontre Reginald par le biais de son père. C'était un ami d'Edward qui devait d'ailleurs épouser Jenny, la grande sœur d'Haytham.
Mais Edward ne savait pas que Reginald était un templier.... C'est en tout cas ce qui est raconté dans le livre.
Megaclone
Signaler
Megaclone
Très bon dossier encore une fois. :) Pour Connor je doute que ça soit utile de le revoir dans une suite, à la fin d'AC3 en ayant fini les missions du domaine on peut clairement voir que sa naïveté a disparu et qu'il est devenu quelqu'un d'autre qui a pour seul but de continuer à être un assassin pour combattre pour la liberté. Le rejouer serait intéressant ou alors le revoir et qu'il soit notre mentor.

Concernant Reginald Birch c'est-on ou Edward la rencontrer ? Et c'est-on pourquoi il est allier avec lui alors que c'est un ennemi de la confrérie ?
Retromag
Signaler
Retromag
toujours aussi excellent, je finirai de le lire après le dîner !

Archives

Favoris