>
>
FIFA 19, Orange eLigue 1 : La revanche de "Maestro," Dijon champion

FIFA 19, Orange eLigue 1 : La revanche de "Maestro," Dijon champion

Par Alix Dulac - publié le
Image

La saison de l'Orange eLigue 1 2018-19 s'est conclue ce lundi soir, sur le plateau de la chaîne BeIN Sports. Elle a vu le finaliste malheureux de l'an passé, Corentin "Maestro" Thuillier, soulever le trophée et succéder à son coéquipier chez Vitality, Fouad "Rafsou" Fares. Avec le maillot de Dijon sur le dos.

"Le championnat de France reste chez nous. Félicitations frérot". Voilà comment "Rafsou" a accueilli le premier titre de champion de France de "Maestro", son coéquipier au sein de la structure Vitality. L'intéressé devait tenir un peu plus que les autres à féliciter l'ancien joueur du Losc eSports. Un an plus tôt, c'est lui qui avait privé son futur compagnon d'armes dans la structure à l'abeille d'une victoire finale à l'Orange eLigue 1.

 

 

Cette année, "Rafsou" n'était pas en lice pour défendre son titre. Et cette fois, "Maestro" était vraiment trop fort. Si le champion du monde avec l'équipe de France d'eFoot - il avait remporté l'eNations Cup - était passé à côté des finales du Tournoi d'Hiver (il avait été éliminé en poules), il s'est montré à la hauteur de l'événement, confirmant une fois de plus qu'il est bel et bien le joueur des deuxièmes parties de saison sur la scène FIFA.

L'un des plus réguliers aussi sur l'ensemble de l'année, qui fait de lui le meilleur joueur français actuellement, tout simplement. Pour le confirmer, "Maestro" a écarté deux de ses coéquipiers en équipe de France : d'abord Dylan "Dylo" Gozuacik, qu'il a dominé à l'expérience (deux buts sur ses deux tirs cadrés), alors que ce dernier, venu sans pression, avait réalisé un match plutôt plein. Puis Lucas "DaXe" Cuillerier. Son ami. Son "frérot." Celui avec qui il est allé chercher la coupe du monde à Londres, avant de la ramener - toujours avec lui - "à la maison."

Une finale 100 % eFoot de France

Il fallait un vainqueur à ce duel fratricide. Et au grand dam du joueur du PSG eSports, présent pour la première fois à ce niveau, c'est "Maestro" qui en est sorti vainqueur. Un peu pâlot, limite livide par moments - ce dernier ne s'en est pas caché après coup - l'ancien Lillois a su maîtriser son stress et ses émotions pour gérer ce choc : 2-0 sur PS4, après avoir vu "DaXe" manquer une incroyable occasion d'égaliser, puis défaite 3-2 sur Xbox One (son ancienne console) pour un succès 4-3 au cumulé.

 

 

Des yeux embués d'émotions, et un soulèvement de trophée plus tard, sans oublier le câlin de réconfort à son ami entre les deux, "Maestro" pouvait enfin savourer son titre de champion de France. Son premier titre majeur, partagé avec le club de Dijon - pas encore assuré de son maintien parmi l'élite -. Un titre qui en appelle d'autres, évidemment. La Coupe du Monde ? Avant cela, il y aura déjà les Global Series, début juillet, en Allemagne. Et ne comptez pas sur "Maestro," certes déjà assuré de participer à la phase finale du Mondial, pour y faire l'impasse.

La rédaction vous recommande