1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de jeux vidéo
  4. >
    Test de Mario Kart Live Home Circuit (Nintendo Switch)

TEST de Mario Kart Live Home Circuit : Un plaisir enfantin mais pas sans frontières

Par Alix Dulac - publié le
×

En cette fin d'année compliquée, l'évasion est un mot qui revient. Beaucoup. Et quoi de mieux, finalement,  surtout en cette période de couvre-feu, confinement et reconfinement, que de le faire directement de chez soi ? C'est l'opportunité offerte par Nintendo et la dernière itération de sa célèbre licence de courses Mario Kart, avec Mario Kart Live Home Circuit, qui vous propose de transformer votre propre habitat... en circuit géant. Avec réussite ? Oui et non. Explications.

Bientôt Noël. Et si l'on ne sait pas encore comment vont se passer les fêtes de fin d'année à travers le monde, on peut déjà penser à comment on parviendra à s'occuper en étant chez soi. Produit familial et convivial par excellence, Nintendo a donc fait le pari de décliner Mario Kart dans une version en réalité augmentée pour son hybride portable-console de salon, à savoir la Nintendo Switch. Réalité augmentée, kézako ? Dans Mario Kart Live Home Circuit, le joueur ne prend pas part à une simple course dans l'une des différentes coupes historiques et légendaires de la saga. Non. Cette fois, le joueur la vit directement sur son écran Switch, que ce soit en mode portable ou docké - ce qui constitue évidemment le sel de cette expérience - à travers un kart piloté par la Switch elle-même. La vue du joueur se cale sur ce qui lui rapporte la petite caméra embarquée juste au-dessus de Mario. La réalité augmentée fait le reste à l'écran : une fois votre circuit dessiné, à vous de jouer. Et tous les ingrédients, à savoir, les bruits, bruitages et caractéristiques des courses de Mario Kart sont de la partie, comme les bonus (champignon, boulet de canon, carapaces), les malus (bananes), qui seront placés sous chaque portique, qui font donc office de checkpoints.

Petit bolide

Un petit mot sur le karting en question avant d'aller plus loin. Ce jouet est de bonne facture et encaisse bien les différents chocs qu'il est amené à subir (coin de mur, coin de table, pied de chaise ou de Traz, etc). Il réagit bien aux commandes effectuées directement via la Switch, sauf lorsqu'on atteint la fameuse distance maximale autorisée entre lui et la console, à savoir 5 mètres. On y reviendra. Mais comment aller plus loin sans évoquer la création de circuit ? Cette étape est plutôt simple à appréhender. Après avoir connecté le kart à la console via un petit câble fourni à cet effet, on nous impose de passer un petit permis, qui n'est autre qu'un tutoriel expliquant le pourquoi des objets mis à disposition avec la box contenant le kart : les quatre portiques, numérotés en ordre croissant et qui ont un sens de disposition et deux panneaux fléchés. 

Une distance à respecter, là aussi 

Ces objets - qui semblent directement issus des restes du projet de Nintendo Labo - se révèlent indispensables à chacune de vos créations de tracés. Évidemment, vous avez la liberté de disposer vos portiques comme vous le souhaitez chez vous et dans la forme de circuit que vous souhaitez - en rond, en 8, etc... - à condition de lier votre départ et votre arrivée. Ce qui est forcément plus simple quand vous avez un grande habitation. Donc de l'espace pour créer et vous amuser. Car il apparait rapidement évident qu'en appartement, l'expérience tourne court. Enfin, selon la taille, évidemment, de votre lieu de vie. Si votre salon n'est pas bien agencé, insuffisamment vaste ou trop encombré, le plaisir risque d'être limité et votre circuit on ne peut plus basique.

Même constat pour les murs : il serait tentant de faire tourner son kart aux quatre coins de son appartement mais là, c'est la connexion entre le véhicule et la console qui risque de vous lâcher, avec cette limite des fameux 5 mètres à respecter. Conséquence immédiate : le kart n'avancera plus et la vue sur votre écran - de très bonne qualité, si on ne l'avait pas souligné jusqu'ici - se dégradera sérieusement, au point de ne plus rien discerner. En revanche, si vous avez de l'espace - type grande ligne droite, comme un long couloir - vous pouvez vous faire plaisir. Et évidemment, si vous tenez la Switch à la main pendant toute la durée de votre partie, là, plus de limite de connexion entre le kart et la console. Pas forcément pratique, peut-être moins immersif que la partie en dockée. Mais bon à savoir. 

Un contenu solo riche, un multi pour... les riches

Quid du contenu désormais ? Que fait-on après avoir disposé ses portiques au sol ? De la course personnalisée, où vous pourrez déterminer quel type d'objets (bonus ou malus) se présenteront sous les portiques justement. Mais aussi de la course Grand Prix, puisque de la compétition sera aussi au programme, avec 8 coupes distinctes, pour 24 courses au total, du Contre-la-Montre et enfin un mode Multijoueur,  jouable jusqu'à 4 karts en local. Si ce dernier mode a tout les attraits pour de bonnes soirées en famille ou entre amis, il faudra pour les vivre passer par la case porte-monnaie : c'est un kit complet qu'il faudra acheter à chaque fois, puisque - pour le moment ? - Nintendo n'a pas mis sur le marché de kart seul. On rappellera d'ailleurs ici que l'ensemble coûte un peu moins de 100 euros (99 euros précisément) et que deux versions sont à ce jour disponibles : Mario et Luigi.

Cher pour une expérience multi ? Un peu. Beaucoup même. Ce qui est forcément frustrant, surtout lorsqu'on voit la réussite de cette mécanique embarquée. En fonction des objets rencontrés, le kart a différentes réactions, comme accélérer dès qu'on prend un champignon, tressauter en cas de petits bonds ou de chocs avec des carapaces ou des bananes ou s'arrêter net dès qu'on rencontre un obstacle lourd et imposant. Surtout, et c'est bonne nouvelle pour les puristes de la licence, le drift est de la partie et le rendu réel est assez drôle, là aussi. 

De la vitesse et des sensations, à condition d'avoir de l'espace

Ce qui nous emmène aux sensations de vitesse et aux modes proposés, à savoir 50, 100 et, après déblocage, 200 cc. Le premier palier est certainement celui qui s'adaptera le mieux à tout type de maison mais n'offrira, passé l'effet de surprise et la découverte, aucune ou presque aucune impression de vitesse. Il faut donc aller au-dessus pour savourer un peu manette en mains, mais qui dit aller plus vite dit manoeuvrer plus vite et le plaisir de jeu sera forcément impacté par votre capacité à faire de l'espace - ou à en avoir - autour de vous, même si le Mario Kart Live Home Circuit est assez permissif, parce que couper la route ou rater un portique ne sera pas sanctionné.

A l'arrivée ? Une fois franchie la ligne, le constat est assez partagé. Positif, très positif même car l'expérience en elle-même est réussie, jouable, agréable et rafraichissante. Mitigée, parce que l'espace de jeu, aussi riche qu'il peut l'être, conditionne dans les grandes largeurs l'expérience, sans compter la distance de connexion, forcément réduite dès lors qu'on joue en mode docké, qui offre le plus de confort et de fun aussi. C'est peut-être aussi le prix qui met un frein à l'enthousiasme initial, avec un multi onéreux au final. Et puis il faudra également voir si Nintendo souhaite plus interagir avec son produit, avec de nouvelles fonctionnalités ou encore une distance de connexion plus longue... Mario Kart Live Home Circuit n'en demeure pas moins un bon divertissement, clairement adressé aux fans de la licence, prêt à pardonner ces quelques limites. A condition d'en avoir la place.

Satisfaisant
6
Alléchant sur le papier, extraordinaire quand on a de l'espace devant et face à soi, Mario Kart Live Home Circuit réussit son pari de karting en réalité augmentée, notamment en mode docké. La limite du jeu tient à la place que l'on a chez soi, forcément impactante pour les joueurs en appartement. Sauf si une mise à jour venait étendre les distances de connexion (notamment pour les passages derrière des murs). Et le prix que demande l'expérience multijoueur (rachat d'un kit complet) est beaucoup trop élévé, malgré la convivialité du mode.
par
+ On aime
  • La magie de Mario Kart dans son salon.
  • La liberté de créer son propre circuit.
  • La réalité augmentée, efficace et bluffante.

  • - Le Kart, qui répond très bien au concept
- On n'aime pas
  • La distance à respecter entre le kart et la console, beaucoup trop courte.
  • Pas du tout adapté à un appartement.
  • Vite redondant.
  • Très cher pour l'expérience, surtout lorsqu'on veut faire du multi local.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Mario Kart Live Home Circuit - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)