L'Amour en Grand... Ecran !

On sait que souvent, jeu vidéo et cinéma ne se rencontrent que pour des mariages arrangés. Ce sont des relations d'intérêts, dans lesquelles il n'y a pas de place pour la passion. On a pu voir parmi les pires nanars de ces dernières années les adaptations des jeu Street Fighter II, Bloodrayne ou encore le pourtant déjà très cinématographique Max Payne. Heureusement, il existe encore des relations d'amour vraies, et des créateurs sous influences vidéoludiques capables d'offrir des oeuvres personnelles et inspirées.



Yannick Dahan et Benjamin Rocher
réalisateurs geek

Votre déclaration d'amour ?

Nous, on assume clairement notre statut de geek. Alors quand on a fait notre premier film, La Horde, c'était d'abord pour les spectateurs, pour qu'il s'amusent et en prennent plein la figure en le regardant. D'ailleurs, on y a glissé des clins d'oeil, notamment au premier Resident Evil et au film avec Milla Jovovitch. Après coup, on a même regretté de ne pas avoir rajouté une machine à écrire et deux ficus, un vert et un rouge, dans la dernière scène avant le final du film.

Coup de foudre ou râteau ?

Alors là c'est un peu mitigé. On attend encore les chiffres définitifs de la première semaine d'exploitation, mais a priori on ne fera pas mieux que les autres films de genre français, ou alors de très peu. C'est dommage cette difficulté qu'ont ces productions à s'imposer dans leur propre pays, quand La Horde s'est super bien vendu à l'étranger. Ce qui est paradoxal, c'est qu'on reçoit des critiques dithyrambiques des personnes qui sont allées le voir. D'autre part, sans le faire exprès, on l'a construit exactement comme un jeu vidéo ! Les héros commencent au dernier étage d'une tour infestée de zombies et doivent descendre, de niveau en niveau, tout en récupérant toujours plus d'armes et en affrontant des zombies de plus en plus nombreux ! On a totalement digéré nos influences, mais elles sont là, aussi bien cinématographiques que vidéoludiques. Une anecdote amusante : on a terminé le tournage du film juste avant la sortie de Left 4 Dead, et il faut dire que les similitudes entre les deux nous ont frappées !

Un futur vidéo ludique ?

On va continuer à jouer bien sûr, mais plus autant qu'avant. On a tous les deux des copines, Benjamin a une petite fille, on ne peut plus consacrer autant de temps aux jeux qui nous intéressent. On est des "casual hardcore", quoi. Yannick attend World of Warcraft : Cataclysm avec impatience, Benjamin plutôt Super Mario Galaxy 2. On est tous les deux d'accord sur God of War III.

Gaming ID

Benjamin

Souvenir
C'est Mickey Castle of Illusion sur Megadrive qu'un copain m'avait prêté avec la console. Une révélation, depuis j'ai toujours dans mon bureau un stick Megadrive parce que j'y rejoue très fréquemment.

Fétiche
Jet Set Radio, je m'éclate encore dessus et j'écoute la musique très régulièrement. Sinon, le premier Sonic.

Actualité
Je joue surtout à de vieux jeux de plate-forme, mon genre de prédilection. J'aime bien les Gears of War aussi et les jeux d'action.


Yannick

Souvenir
The Legend of Zelda : A Link to the Past, puis Final Fantasy III comme on l'appelait à l'époque qui était en fait le sixième. Depuis j'adore les RPG. Ensuite, il y a eu la révélation Ultima Online et les MMORPGs, que je n'ai plus lâchés.

Fétiche
Final Fantasy VII que j'ai déjà fini quatre ou cinq fois ! Je l'ai même racheté sur le Playstation Store, pour pouvoir le finir de nouveau. J'espère que Square Enix en fera un remake HD, que je puisse encore y jouer !

Actualité
Je n'arrive pas à décrocher de World of Warcraft !