>
>
Test de Final Fantasy VII (Nintendo Switch)

TEST de Final Fantasy VII (Switch) : Un portage Midgar, mi-raisin

Par Thomas Pillon - publié le
×
Bon
7
Où acheter :
Alors oui, on sait : 22 ans après sa sortie, voilà que le premier volet de Final Fantasy ayant fait sécession débarque enfin sur une console Nintendo. La belle affaire. Mais au-delà de nous rappeler que dans le petit monde du jeu vidéo, tout est définitivement possible, que reste-t-il de Final Fantasy VII dans cette version transportable comme pas deux ? Similaire à la mouture ressortie sur PlayStation 4 en 2015, Final Fantasy VII propose sans surprise sur Switch des polygones liftés comme jamais, qui tranchent avec les backgrounds 2D rendus quelque peu baveux par l'affichage moderne de ce portage. Le ratio non-modifiable est à l'image du RPG : chiche en paramètres, bien que tous les bonus automatisés soient évidemment de retour, histoire de ne pas perdre cette fois d'innombrables heures à leveler son équipe. Les joueurs pressés pourront donc esquiver les combats aléatoires, multiplier leur vitesse par trois (et profiter d'un frame-rate rehaussé), ou balancer une Limite à chaque tour. Et c'est très bien ainsi.

Quel dommage qu'un effort n'est en revanche pas été entrepris pour moderniser la localisation française, toujours hésitante, parfois bancale, voire incompréhensible et s'affranchissant régulièrement des règles établies d'un texte correctement rédigé. Et dans la catégorie "comment diable est-ce encore possible ?!", sachez que le bug des musiques propres au portage PlayStation 4 n'a pas été corrigé sur cette première version, puisque les somptueuses et intemporelles compositions du maître Uematsu se réinitialiseront systématiquement après chaque affrontement... Non ?! Si. Mais que les nostalgiques et autres curieux à la bourre se rassurent : plus de deux décennies plus tard, les sensations s'avèrent (presque) intactes, et le scénario qui paraît aujourd'hui un brin naïf suffit à replonger tête baissée dans cette aventure légendaire sans même s'en rendre compte. Mais la sensation de voir un si grand jeu balancé sans égard envers ses finitions sur l'eShop risque assurément d'en décontenancer plus d'un, à raison.
par
+ On aime
  • Un classique indémodable au charme toujours présent.
  • Les musiques d'Uematsu, intemporelles...
  • Les options craquées pour se libérer du leveling.
  • Final Fantasy VII partout, tout le temps.
- On n'aime pas
  • L'affichage 4:3 obligatoire, ça pique un peu.
  • ...Mais qui souffrent d'un bug récurrent.
  • La VF d'époque restée dans son jus, à s'arracher les cheveux.
  • Les backgrounds 2D qui souffrent également du lissage.
Donnez votre note
248 notes
10
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
6
6
3
7
16
8
17
9
206
10
Ma collection sur Switch
Je l'ai 966
J'y joue 55
Je le vends 5
Je le cherche 12
Vos tests (3)
6 556
Cinemax
Nous sommes aujourd’hui  en 2010, les jeux next gen ont énormément de succès et les jeux vidéo en général ne sont plus vus comme une bêtise de la part de beaucoup mais ça n’a pas toujours été le cas, il y a plus de dix ans les consoles branchés à...
10
1 451
sebulba38
Enfin chez nous Après 6 épisodes sur les consoles ou la série à prie ses lettres de noblesse sur les 2 premières consoles de Nintendo uniquement sur les terres japonaises et américaines, la série des Final Fantasy débarque enfin en Europe le...
10
3 567
sseb22
Une perle en 1997. Mais ma critique se veut plus actuelle. Il faut savoir qu'un jeu PS1 sur une TVHD, c'est dur pour la plupart des joueurs. A la place d'un nouveau joueur, curieux de l'histoire ludonumérique©, FF7 est à essayer ! Le système de...
8

Galerie photo Final Fantasy VII - 14 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

38 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (38)