>
>
Test de Shantae : Half-Genie Hero (PS4, Xbox One, PC, PS Vita, Wii U)

TEST de Shantae Half-Genie Hero : Un rêve à demi éveillé ?

Par Yann Bernard - publié le

Voilà plus de trois ans que Shantae fait languir ses fans, le temps de se pomponner pour sa première véritable prestation en HD. Une évolution cruciale pour l'héroïne de WayForward, reste donc à voir si cette sophistication s'exprime à tous les niveaux, sans que notre demi génie ne perde de son charme au passage...

Depuis son apparition pas si lointaine sur Game Boy Color, Shantae incarne l'une des dernières représentantes du jeu de plateforme saupoudré d'une pincée de RPG, en bonne vieille 2D. Ce lifting intégral en haute définition la rend évidemment plus belle que jamais, à commencer par les décors qui mêlent harmonieusement les éléments en bitmap et en polygones, notamment au travers de multiples parallaxes vectoriels. Le moteur graphique d'Inti Creates n'atteint toutefois pas la finesse exubérante de l'UbiArt Framework par exemple, tandis que l'ensemble manque un tantinet de caractère pictural, en dépit du look affirmé des personnages aux traits résolument plus cartoon. Il y a néanmoins de quoi écarquiller les yeux devant ce déluge de détails, d'effets somptueux et autres jeux de lumière. D'autant que notre danseuse du ventre se déhanche de manière infiniment plus sensuelle, la fluidité enivrante de l'animation n'étant en aucun cas prise en défaut, y compris face aux gigantesques Boss, plus spectaculaires qu'originaux question patterns d'ailleurs.

Les Boss en imposent, mais les vaincre ne s'avère pas très ardu.

Régionalisation

Cette remarque s'applique également à l'intrigue, similaire aux habitudes, en somme délicieusement absurde. Les variations et les répétitions scénaristiques ont ainsi des accents comiques, du moins quand ils ne sont pas gâchés par la traduction en français, plombée de coquilles en attendant une probable mise à jour. Heureusement, les protagonistes se montrent assez bavards pour indiquer la marche à suivre de façon intelligible, une progression encore facilitée par le découpage de l'aventure en niveaux. En guise de profond changement de direction lié au mode de financement participatif, Half-Genie Hero n'hérite donc pas d'un monde inter communicant, dans le sillage du virage initié par Pirate's Curse. Son unité ne repose dorénavant que sur une carte décorative où se juxtaposent les différentes destinations, visitées à dos d'oiseau. Naturellement, une telle structure s'inscrit dans un schéma épisodique qui simplifie par la même occasion le level design, mais cela évite de se perdre au sein de dédales sur plusieurs plans comme au temps jadis.

Les pouvoirs sont évolutifs, à l'instar des niveaux au fil de l'avancée.

Dancer power

Paradoxalement, ce cloisonnement n'amenuise guère l'exploration, elle se révèle juste plus confinée. Les stages regorgent en effet de coffres plus ou moins cachés, qui nécessitent (et renferment souvent) des pouvoirs. Si l'ampleur de Sequin Land s'avère un peu réduite, celle des aptitudes de Shantae a été élargi en parallèle. Au delà d'une gamme de sorts légèrement renforcée, sa panoplie de transformations constitue de loin la plus étoffée de la saga. Dans les deux cas, on constate un certain recyclage, avec d'un côté les boules de feu, les éclairs ainsi que les boules à pointes, et de l'autre le singe, l'éléphant, l'araignée ou la sirène. Cependant une bonne partie de la garde robe est toute neuve, et ravive littéralement la magie du gameplay, au point de ne pas trop regretter le panache de l'arsenal de pirate. Mieux, nombre de ces déguisements disposent d'évolutions, telles que la balle ouistiti, ou le sonar de la chauve-souris. Dommage que quelques danses aient des airs superflus, voire de doublons, à l'image de la dryade productrice d'oranges ou du crabe qui n'a d'intérêt que sa petitesse.

Acheter le métronome permet de sélectionner plus rapidement une transformation.

L'art du va-et-vient

En outre, beaucoup de ces capacités ne servent qu'à résoudre des énigmes fermement balisées. Autrement dit, chaque niveau comporte son lot de zones inaccessibles jusqu'à l'acquisition du talent adéquat. Ce principe certes traditionnel, mais un chouïa trop visible, n'en demeure pas moins efficace, car il entraîne mécaniquement moult allers et retours pas forcément redondants, grâce à des modifications substantielles dans les stages. De plus, la relative liberté laissée dans l'ordre d'obtention des power-ups optionnels et la pléthore d'objets à collectionner (en particulier ceux qui influent sur la conclusion et les clés du musée d'illustrations) atténuent la linéarité du périple, globalement plus court qu'à l'accoutumée - moitié moins en l'occurrence - même en marquant des pauses pour écouter tranquillement les musiques de Jake Kaufman, débordantes de verve à défaut de réelle inspiration. Reste la perspective de redécouvrir l'histoire par le biais d'autres héros grâce aux futurs DLC, bien que l'on doute que leurs épopées et caractéristiques distinctes suffisent à transfigurer cet opus, d'ores et déjà charmant, sans atteindre pour le moment le génie de la trilogie passée.

PS4
XB1
PC
PSV
WiiU
Bon
7
Grâce à la haute définition, Shantae affiche toute sa splendeur, parée d'un déhanchement encore plus voluptueux. Notre danseuse du ventre perd cependant un peu de son charme rétro à travers l'aspect plus cartoon de ses traits, une modernisation qui se traduit aussi dans la structure ouvertement épisodique de l'aventure. Inspirée par la mode, en particulier du financement participatif, l'égérie de WayForward s'affine à la taille, sans pour autant délaisser l'exploration. Car si l'ampleur de ce sublime univers s'avère réduite, celle des pouvoirs de Shantae augmente considérablement, à l'instar du nombre de trésors obtenus avec ce copieux florilège d'aptitudes. Hélas cette quête résolument plus ambitieuse sur la forme se révèle trop artificielle sur le fond, et plutôt courte, en espérant que les futurs DLC ne se muent pas en mirages.
par
+ On aime
  • La somptuosité des environnements.
  • L'humour décidément à double sens.
  • La bande son pleine d'énergie.
  • Le gameplay toujours précis au pixel, même en HD.
  • La diversification des danses.
  • La relative liberté au cours de la progression.
- On n'aime pas
  • La localisation bâclée en l'attente d'une mise à jour.
  • Le rôle de gadget, voire de doublon de certains pouvoirs.
  • Les allers et retours trop visiblement imposés.
  • L'envergure restreinte de l'aventure.
Donnez votre note
1 note
9
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
0
8
1
9
0
10
Ma collection sur
WiiU
Je l'ai 2
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Shantae : Half-Genie Hero - 8 images (cliquez pour zoomer)

Les Boss en imposent, mais les vaincre ne s'avère pas très ardu. Les pouvoirs sont évolutifs, à l'instar des niveaux au fil de l'avancée. Acheter le métronome permet de sélectionner plus rapidement une transformation.

Top ventes

Console Microsoft Xbox One X Project Sco…
Neuf : 499,00 €
Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 329,99 €
Ni No Kuni II L'avènement d'un nouveau r…
PlayStation 4
Neuf : 149,99 €
Casque de réalité virtuelle PC Oculus Ri…
Neuf : 449,00 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 329,99 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
Uncharted The Lost Legacy PS4
PlayStation 4
Neuf : 33,99 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
Nintendo Switch
Neuf : 54,99 €
Console de jeux Sony PS4 Slim 1 To + Hor…
Neuf : 349,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Mario et Les Lapins Crétins Kingdom Batt…
Nintendo Switch
Neuf : 49,99 €
Call of duty World War II PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
Pack Console Microsoft Xbox One S 500 Go…
Neuf : 279,00 €
Splatoon 2 Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 49,99 €
3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)