>
>
TEST de la Souris Roccat Kain 200 AIMO : Le sans-fil au juste prix ?

TEST de la Souris Roccat Kain 200 AIMO : Le sans-fil au juste prix ?

Par Nerces - publié le
×

Seulement quelques semaines après la sortie de la Kain 120 AIMO, Roccat revient déjà à la charge avec une souris en apparence très similaire... et pour cause, il s'agit de la version sans-fil de cet excellent modèle qui avait su charmer Camille. Autour d'une base sensiblement identique, Roccat a donc tenté d'intégrer le nécessaire pour passer à un fonctionnement sans-fil. Des modifications délicates qui peuvent modifier le poids et l'ergonomie d'une souris sans même parler de la question du prix, bien sûr.

Nous l'avons dit, pour cette Kain 200 AIMO, Roccat a simplement repris une base de Kain 120 AIMO. Qu'il s'agisse du design général de la souris ou des composants embarqués, on se retrouve donc avec un mulot très similaire au produit commercialisé à la rentrée de septembre. Sans surprise, le fameux capteur Owl-eye imaginé par Roccat est donc de retour dans cette souris, de même que le non moins fameux Titan Click que le constructeur allemand met logiquement en avant. Là où les choses changent notablement, c'est qu'en intégrant le sans-fil 2,4 GHz, Roccat alourdit nettement sa souris (de 89 g à 105 g) et pose de nombreuses questions quant à la facilité de connexion, à la réactivité de la souris et à l'autonomie en mode sans-fil.

Un design presque symétrique

Une fois sortie de son carton et notre main posée dessus, la Kain 200 AIMO offre sans surprise une ergonomie d'excellent niveau, en tout point identique à celle de la Kain 120 AIMO. Camille soulignait en octobre dernier que la souris était capable de s'adapter à toutes les mains et c'est une fois encore le cas aujourd'hui. Les plus grandes mains apprécieront la longueur un peu supérieure à celle de la Kain Pure Ultra. En revanche, la largeur est un peu inférieure et il ne sera pas toujours évident de trouver « de la place » pour l'auriculaire qui tombera un peu dans le vide.

La position des différents éléments est impeccable qu'il s'agisse des boutons latéraux, de la molette ou des boutons principaux. Par rapport à la Kain Pure Ultra, Roccat a choisi de rester avec un seul bouton au niveau de la molette : il sert à modifier la sensibilité du capteur et tombe, là encore, parfaitement sous le majeur. Remarquons au passage la conception symétrique de la souris. Hélas, Roccat n'a pas jugé bon de proposer de quoi la rendre parfaitement ambidextre : de fait, elle ne conviendra qu'à un public de droitiers et, pire, aucune version pour gauchers n'est prévue.

Autre regret, Roccat ne propose toujours pas de molette débrayable comme seul sait le faire Logitech et, plus gênant encore, il n'est même pas possible de réaliser des clics latéraux avec la molette. Heureusement, pour le reste, le comportement de la molette est exemplaire. Le crantage est marqué sans jamais gêner l'utilisateur et la sensation de « roulement » est parfaite. Il en va d'ailleurs de même pour tous les boutons de la souris : le terme Titan Click employé par Roccat nous passe largement au-dessus de la tête, mais l'essentiel est là, les boutons sont réactifs, précis et semblent d'une solidité à toute épreuve.

Sans-fil et très autonome

Jusqu'ici, les qualités de la Kain 200 AIMO n'ont rien de vraiment surprenant dans la mesure où nous retrouvons simplement celles de la Kain 120 AIMO. Là où la nouvelle souris de Roccat se distingue c'est dans son double fonctionnement : filaire ou sans-fil, au choix de l'utilisateur. Tout d'abord, soulignons effectivement qu'il est parfaitement possible de brancher la Kain 200 AIMO avec le câble (1,8 m) fourni par Roccat. La souris fonctionne alors comme n'importe quel modèle filaire connecté en USB 2.0. Il est cependant possible de se passer de câble.

Il faut alors aussi connecter le dongle USB livré par Roccat, dongle que l'on ne peut hélas pas ranger dans le corps de la souris. Dommage, Roccat aurait été inspiré de faire comme nombre de ses concurrents. Le constructeur a d'ailleurs opté pour une batterie Li-Ion plutôt que pour une pile bâton : résultat l'autonomie est excellente (environ 50 h rétroéclairage désactivé), mais on perd en simplicité de réparation si la batterie venait à trépasser. Rien à dire sur le plan de la connectivité, le dongle branché, la souris est immédiatement reconnue et nous n'avons jamais rencontré le moindre décrochage.

La réactivité ne semble pas non plus devoir pâtir de cette connectivité sans-fil : Roccat a fait l'impasse sur le Bluetooth et le 2,4 GHz fait la preuve de son efficacité, même si on perd en universalité. On profite de l'excellence du capteur Owl-Eye, de sa sensibilité et de sa réactivité : la souris est très agréable à utiliser, débarrassé que l'on est de tout câble. Notons au passage qu'autre travers du logiciel Roccat, il reste possible de configurer la majorité des options de la souris depuis sa sensibilité jusqu'au rétroéclairage en passant par la fonction EasyShift [+] qui permet, via une touche spécifique, de paramétrer une commande supplémentaire par contrôle. Pratique.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

LE SANS FIL AU JUSTE PRIX ?

Un tout petit peu au-dessus des 100 grammes, la Kain 200 AIMO est une des souris sans-fil les plus légères du marché. Sa réactivité, sa précision sont au niveau de l'excellence de son autonomie (environ 50 heures) et on cherche encore ses défauts réellement handicapants. On regrette tout de même que la souris ne soit pas dotée d'un emplacement pour ranger le dongle 2,4 GHz, que le Bluetooth ne soit pas de la partie ou que la molette reste « toute simple », mais vous avouerez qu'il s'agit là de critiques bien faibles au regard des qualité d'une souris dont le tarif se maintient sous la barre des 100 euros.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Au choix, filaire ou sans-fil.
  • Plutôt légère pour du sans-fil.
  • Autonomie de bon niveau (50 h).
  • Jolie, ergonomique et bien conçue.
  • Fonction EasyShift [+] pratique.
 
  • Le dongle ne se stocke pas dans la souris.
  • Pas de Bluetooth.
  • Molette non-débrayable.
  • Réservée aux droitiers.
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 100 euros environ
  • Poids : 105 g
  • Dimensions : 124 x 65 x 43 mm
  • Connexion : sans-fil (2,4 GHz / BT) ou filaire (1,8 m)
  • Commandes : 6 boutons, 1 molette non-débrayable
  • Capteur : optique, Roccat Owl-Eye
  • Sensibilité : 50 - 16 000 PPP
  • Taux de réponse : 125 - 1 000 Hz
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande