>
>
League of Legends : Au coeur de la LAN de 500 joueurs pour fêter les 10 ans de LoL

League of Legends : Au coeur de la LAN de 500 joueurs pour fêter les 10 ans de LoL

Par Eva Martinello - publié le
×

Le 16 octobre dernier, League of Legends a fêté ses 10 ans avec une émission spéciale à Los Angeles où tout a été révélé sur le futur de Riot Games. Mais d'autres villes ont aussi participé à la fête, avec une LAN géante organisée à Londres, pour l'Europe. Retour sur l'événement.

Il y a 10 ans, League of Legends reprenait le flambeau de DotA pour créer un MOBA plus accessible. Il était parti pour faire un flop, ce dont nous avions témoigné, mais le bouche-à-oreilles avait fini par le propulser. En 2015, l'éditeur est racheté par le géant chinois Tencent et devient le jeu le plus populaire au monde : un réel phénomène. Cette année, Riot Games a tenu à remercier la communauté en organisant des événements simultanés dans le monde entier, dont Londres. Nous nous y sommes rendus, en compagnie de 499 autres invités !

Immersion totale dans la Faille

Pour accueillir 500 joueurs, il fallait trouver l'espace adéquat : la journée s'est déroulée dans l'ExCeL London, qui a ensuite accueilli l'EGX, l'équivalent de la Paris Games Week anglaise. En arrivant, l'ambiance est silencieuse : la plupart des invités ont veillé jusqu'à 3 heures du matin, heure à laquelle s'est déroulée la conférence de presse la plus importante de l'histoire de Riot Games : 6 jeux annoncés, une série animée et d'autres choses qui ont marqué un tournant pour l'éditeur.

Mais l'arrivée dans la LAN géante a éveillé les esprits : les visiteurs entrent dans une réplique de la Faille de l'Invocateur, avec la jungle brumeuse et des comédiens jouant des champions de League of Legends. En passant cette jungle tout droit sortie du jeu, les invités pénètrent dans la zone de LAN qui reprend la forme de la carte. 

500 invités de tous horizons

Les invités à l'événement viennent de toute l'Europe : influenceurs, joueurs professionnels, cosplayers, bénévoles de longue date... et des joueurs qui ont été invités pour être actifs sur le jeu depuis 10 ans. C'est le cas de Jack, venu du nord de l'Angleterre :

"Ils m'ont contactés sur une vielle boite mail. J'avais du mal à croire que c'était réel !" nous raconte-t-il. Dans la LAN, pas de séparation entre chacun : des joueurs sont mis à côté de sOAZ, de Corobizar ou d'autres personnalités. Le seul but est de célébrer sa passion en jouant à League of Legends, Teamfight Tactics ou à la beta fermée de Legends of Runeterra, le prochain jeu de cartes de Riot Games. 

Il y a aussi un air de nostalgie. Ensemble, les joueurs se remémorent leurs meilleurs souvenirs sur League of Legends. Becca Henry, chez Misfits, nous raconte : "J'ai plein de bons souvenirs liés au jeu, mais j'en ai un en particulier qui me revient. Je jouais avec mon copain, qui est maintenant mon mari, et il avait eu son tout premier Pentakill. Je jouais Nami et lui Sivir. Je n'avais pas réalisé qu'il l'avait eu et il était en train de me critiquer car je n'avais pas fait mon ulti et tout... puis, il a vu qu'il avait fait un Pentakill, ça l'a calmé tout de suite ! C'était un moment complètement fou."

Les souvenirs sont aussi variés que les profils : de son côté, le commentateur Leigh "Deman" Smith nous raconte comment s'est passé le cast de la finale des Worlds en saison 2, alors que le joueur amateur ZoKaTo nous parle d'un moment mémorable en compétition :

Pour moi, c'était notre match en loser bracket à la Valenciennes Arena en 2018. J'étais chez Gameward et on devait affronter GamersOrigin. Ils étaient les favoris, mais on a gagné. C'était une super sensation de sortir une équipe professionnelle d'un tournoi ! 

sOAZ était aussi invité à l'événement. @Riot Games

Parmi les souvenirs de chacun, un point commun : les rencontres que League of Legends leur a permis de faire. Certains y ont rencontré des personnes qui sont devenues des très bons amis, voire plus. C'est le cas du créateur de contenus Nakatine :

J'ai fait beaucoup de rencontres, plein d'amis... j'ai aussi rencontré ma copine sur le jeu. J'ai ensuite lancé une chaîne YouTube pour partager mon expérience sur le jeu, ça a snowball et maintenant, j'en vis !

Dans l'événement aussi, le staff de Riot a tenu a favoriser un maximum les nouvelles rencontres : une série de 5 défis peut être réalisée pour obtenir une récompense, comme ceux de devoir jouer avec une même série de skins (Star Guardian, Project...) ou des skins esportifs (SSG, Fnatic...). Les joueurs eux-mêmes s'organisent pour créer des tournois avec un administrateur... en bref, chacun se construit sa propre LAN.

L'anniversaire des 10 ans, un événement célébré à travers les continents

Londres n'était pas le seul événement organisé par Riot Games : partout dans le monde, les branches de l'éditeur ont organisé leur fête des 10 ans, selon leurs propres idées. Aux Etats-Unis, un mur listait les invocateurs ayant reçu le plus d'Honors au monde. En Corée du Sud, au Japon... tous ces événements ont eu leurs spécificités, et celui de Londres était lui aussi, unique.

Le PDG de Riot Games Nicolo Laurent, originaire de France et basé aux Etats-Unis, nous a parlé de la vision de l'éditeur sur ces événements :

Nous avons des joueurs partout dans le monde, et la majorité n'est pas en Amérique du Nord. On voulait vraiment célébrer le jeu avec les joueurs en leur faisant passer du temps avec nous car certes, ça représente un investissement pour nous, mais ça a aussi été un investissement pour les joueurs de passer autant de temps sur League. 

League est un peu le plus gros jeu dont personne n'a entendu parler, car nous ne dépensons pas énormément dans le marketing... c'est le cas car les joueurs font la communication eux-mêmes, en parlant du jeu et en amenant leurs amis dessus. Donc pour nous, c'était important de les remercier, et de faire ça partout dans le monde. 

Riot Games s'est tourné vers l'avenir

Aux 10 ans de League of Legends, il n'y avait pas que la nostalgie : les annonces sur le futur de Riot Games étaient aussi sur toutes les lèvres. À l'événement, nous avons pu tester rapidement Wild Rift, la version mobile de League, et les joueurs pouvaient jouer à Legends of Runeterra (nos impressions ici).

Toutes les personnes à qui nous avons parlé étaient intéressées par certains projets de jeux. "Le jeu de combat de Riot me parle plus que les autres annonces, je jouais beaucoup à ces jeux quand j'étais petit donc j'ai très envie de le tester ", nous expliquait ZoKaTo. 

Avant de parler du jeu de combat, du jeu de tir ou encore du jeu de management esportif, le prochain titre principal de Riot Games qui arrive est le jeu de cartes Legends of Runeterra. Sa première phase de beta fermée s'est terminée et rouvrira au mois de novembre, avec une sortie définitive prévu au  printemps 2020, sur PC mais aussi sur mobile. 

Galerie photo League of Legends - 1 image (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande