Aller au contenu


Photo

Project Zero 2 : Wii Edition - Deux jeunes filles en transe


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 Trazom

Trazom

    Dieu vivant et ouf malade

  • La Rédaction
  • 8 945 messages

Posté 13 juin 2012 - 18:06

Prévu pour le 28 juin prochain au Japon, et le 29 Juin par chez nous, le futur Project Zero 2 Wii Edition, (Fatal Frame en nippon), se montre en vidéo sur Wii avec pas mal de phases de gameplay ultra…Voir la news : Project Zero 2 : Wii Edition - Deux jeunes filles en transe

#2 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 18:06

Vu que c'est seul des opus PS2 que j'ai pas encore fait, j'ai hâte de le voir débarquer sous nos latitudes. :P

#3 Kaminos

Kaminos

    Vétéran

  • La Rédaction
  • 3 663 messages
  • Lieu:Tokyo

Posté 13 juin 2012 - 18:07

Il sort le 29 juin dans nos contrées ;)

#4 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 18:14

C'est cool. Je m'attendais pas à si tôt XD

#5 -Platine-

-Platine-

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 234 messages

Posté 13 juin 2012 - 18:25

Et pour l'episode 1 ?

#6 Cinagalen

Cinagalen

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 641 messages
  • GamertagCinagalen
  • Code 3DS2191 7622 7402

Posté 13 juin 2012 - 18:55

Et pour l'episode 1 ?


L'épisode 1 est dispo en français, traduit par des fans, sur le net. Je n'ai AUCUN scrupule à dire que je le fais actuellement, après l'avoir téléchargé. C'est le seul moyen que j'ai trouvé de le faire. S'il était sorti en officiel, je l'aurais pris.

La traduction, bien qu'amateure est d'excellente facture. Et le jeu sans doute le plus flippant auquel il m'a été donné de jouer. Même silent Hill et les sursauts de Résident evil passent pr une promenade de santé.

Je surkiff ce jeu...

#7 Guest_Hiji_*

Guest_Hiji_*
  • Invités

Posté 13 juin 2012 - 19:00

Une occasion de ressortir la Xbox avec les 1&2 Image IPB

#8 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 19:02

L'épisode 1 est dispo en français, traduit par des fans, sur le net. Je n'ai AUCUN scrupule à dire que je le fais actuellement, après l'avoir téléchargé. C'est le seul moyen que j'ai trouvé de le faire. S'il était sorti en officiel, je l'aurais pris.

La traduction, bien qu'amateure est d'excellente facture. Et le jeu sans doute le plus flippant auquel il m'a été donné de jouer. Même silent Hill et les sursauts de Résident evil passent pr une promenade de santé.

Je surkiff ce jeu...


Y'a comme un gros quiproquo là.

C'est le 4 qui est sur Wii et n'est jamais sorti du Japon.
Le premier PZ est sorti sur PS2 et Xbox uniquement.

Notre camarade ici présent se plaint que Tecmo ait sorti un portage Wii du 2 sans en faire de même pour le premier opus au préalable.


D'ailleurs à ça je répondrais que ça n'a aucune importance vu que les deux premiers ne sont pas liés entre eux, ils sont juste liés au 3.

#9 niknikko

niknikko

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 680 messages

Posté 13 juin 2012 - 19:35

Chelou, c'est un jeu où l'on contrôle des filles sur un canapé ?

#10 Tom-and-Sev

Tom-and-Sev

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 796 messages

Posté 13 juin 2012 - 19:38

Non toi tu controles le canapé.

#11 Spliff

Spliff

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 138 messages

Posté 13 juin 2012 - 19:42

Wesh cro bonne ces fucking jap' qui mouillent leurs culottes Image IPB
Je m'attendais à trouver ce genre de commentaires sous cette magnifique vidéo et finalement rien, je suis déception...

Sinon cette série niveau horreur c'est vraiment pas fou non plus, faut dire aussi que j'arrive pas à accrocher aux jumelles tellement faibles, tellement innoncentes et tellement cute, c'est un peu trop abusé.
D'ailleurs en parlant d'horreur, la chose à droite du canapé en mode bouche de canard m'a vraiment effrayé, voir interloqué, y'a un soucis avec le visage de cette demoiselle Image IPB

#12 Ironbobbi

Ironbobbi

    Vétéran

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1 355 messages
  • Lieu:Paris
  • GamertagIronbobbi

Posté 13 juin 2012 - 21:13

Roooh ce jeu... jamais j'ai eu le courage de le finir.
J'adore !

#13 Under-The-Oak

Under-The-Oak

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 361 messages
  • GamertagALEXcos78
  • ID SteamALEXcos78

Posté 13 juin 2012 - 21:35

Project Zero, où le survival horror possédant la mécanique de jeu la plus vicieuse compte tenu du genre de ce jeu. Impossible de tourner les talons à la manière d'un Amnésia, pour progresser vous êtes obligé d'affronter la source même de votre peur dans le jeu.

Je ne connais pas de meilleur mécanique qui assure au développeur que le joueur voit ce qui a été prévu pour être effrayant. Tout cela sans pour autant avoir à faire de concession sur le level design (en plaçant des tas de scripts) ou sur la liberté d'action du joueur.

Pour ce dernier point en revanche je m'avance un peu, n'ayant jamais pu jouer au jeu, je ne sais pas si l'aventure se veut dirigiste ou non, mais ce serait vraiment dommage compte tenu de ce gameplay si c'était le cas.

#14 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 21:46

Project Zero, où le survival horror possédant la mécanique de jeu la plus vicieuse compte tenu du genre de ce jeu. Impossible de tourner les talons à la manière d'un Amnésia, pour progresser vous êtes obligé d'affronter la source même de votre peur dans le jeu.

Je ne connais pas de meilleur mécanique qui assure au développeur que le joueur voit ce qui a été prévu pour être effrayant. Tout cela sans pour autant avoir à faire de concession sur le level design (en plaçant des tas de scripts) ou sur la liberté d'action du joueur.

Pour ce dernier point en revanche je m'avance un peu, n'ayant jamais pu jouer au jeu, je ne sais pas si l'aventure se veut dirigiste ou non, mais ce serait vraiment dommage compte tenu de ce gameplay si c'était le cas.



Bah y'a quand même une grande quantité de spectres optionnels hein, enfin surtout pour le 3. Donc y'a beau avoir la mécanique du tir fatal, y'a aussi des passages où tu sprintes à travers les couloirs en esquivant les fantômes. Et ça reste un jeu dirigiste, du moins autant qu'un survival horror classique. (Trouver la clé pour ensuite ouvrir une porte qui donne tel objet pour résoudre telle énigme pour accéder à une autre clé...) Et y'a pas mal de séquences scriptées.

Enfin y'a pléthores de choses qui ne seront visibles qu'aux plus curieux et/ou attentifs. (là encore surtout dans le trois)

J'adore Project Zero, il est bourré de qualités, mais faut pas non plus se méprendre sur ses prétentions. C'est un survival horror très classique.
Là où il tire son épingle du jeu c'est :

-La nature des ennemis (spectre) et ce que ça implique. (Disparition, passage à travers les murs, forme assez inattendue)
-Le concept de la Camera Obscura. (Se battre en vue FPS avec une visibilité et une mobilité hautement réduite. Pouvoir donner des coups critiques que si on est à proximité de la cible et parfois même seulement quand elle attaque)

-Et pour Project Zero 3, la construction du jeu avec la possibilité de visiter à loisir le manoir ou l'appartement + les trois personnages jouables.

#15 Under-The-Oak

Under-The-Oak

    Beginner

  • Membres
  • PipPip
  • 361 messages
  • GamertagALEXcos78
  • ID SteamALEXcos78

Posté 13 juin 2012 - 21:53

Rah dommage. Au vu du Gameplay je m'attendais vraiment à quelque chose qui incite le joueur à se mouiller en prenant presque lui même la décision de se fiche la trouille en voulant se débarrasser des spectres. (Bon c'est quand même présent, mais ça n'occupe visiblement pas une place aussi importante que j'aurai pu l'imaginer).

Dans Resident Evil on pouvait se débarasser des ennemis de loin, ou même simplement les fuir. Éviter tout contact avec ce qui était effrayant. La peur résidait plutôt dans l'appréhension, le doute de croiser un monstre, non dans son affrontement. (Enfin je trouve)

Dans Amnésia il faut carrément fuir la source de la peur, et c'est en s'en cachant que l'on parvient à la vaincre. (C'est aussi une façon de jouer super intéressante je trouve). Là encore la peur ne réside pas dans l'affrontement.

C'est surtout ce point propre à Project Zero que je voulais mettre en avant, celui d'avoir peur pendant les affrontements. Je me suis visiblement emballé sur le reste Image IPB

#16 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 22:25

Ah ça les combats peuvent être très effrayant. Un fantôme qui s'évapore un instant pour surgir droit devant toi ça fait toujours son petit effet. Idem lorsque t'entends un grincement dans un couloir pour voir foncer sur toi le fantôme d'une mamie poussant un landau. Et s'il y a des spectres qu'on peut zapper, il y en a aussi pas mal qu'on est obligé de combattre.

M'enfin essaye un Project Zero (de préférence le 3 Image IPB) tu verras par toi même!

#17 DemaH

DemaH

    Yog-Sothoth

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 074 messages
  • Lieu:Narshe
  • ID PSNXenoFamicom

Posté 13 juin 2012 - 22:31

Et pour l'episode 1 ?


Lis le "Iwata demande" sur le jeu (voir site officiel nintendo.fr), on y apprend pourquoi c'est le 2 qui à été choisi, et les changements qui y ont été apportés! (ils sont manifestements nombreux).

#18 Pedrof

Pedrof

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 972 messages

Posté 13 juin 2012 - 22:40

Rah dommage. Au vu du Gameplay je m'attendais vraiment à quelque chose qui incite le joueur à se mouiller en prenant presque lui même la décision de se fiche la trouille en voulant se débarrasser des spectres. (Bon c'est quand même présent, mais ça n'occupe visiblement pas une place aussi importante que j'aurai pu l'imaginer).

Dans Resident Evil on pouvait se débarasser des ennemis de loin, ou même simplement les fuir. Éviter tout contact avec ce qui était effrayant. La peur résidait plutôt dans l'appréhension, le doute de croiser un monstre, non dans son affrontement. (Enfin je trouve)

Dans Amnésia il faut carrément fuir la source de la peur, et c'est en s'en cachant que l'on parvient à la vaincre. (C'est aussi une façon de jouer super intéressante je trouve). Là encore la peur ne réside pas dans l'affrontement.

C'est surtout ce point propre à Project Zero que je voulais mettre en avant, celui d'avoir peur pendant les affrontements. Je me suis visiblement emballé sur le reste Image IPB


Y'a surtout une ambiance lourde dans les Project Zero. Les spectres, tu les affrontes régulièrement, tu les vois en gros plan et ils poussent des râles gutturaux, d'outre-tombe. A chaque fois (dans chaque jeu) tu peux dire que l'héroïne est dans une merde noire en étant enfermée dans ce manoir (pour le 1 et le 3). Le son ne te lâche pas et le scénario non plus, petit à petit tu découvres ce qui s'est passé pour arriver à cette malédiction. C'était surtout fort dans le premier.

Le troisième est un vrai thriller qui met en jeu tous les héros de la série (ceux qui y ont survécu en tout cas) et une course contre la montre. J'ai été déçu par la fin mais je l'ai bien aimé aussi. Au final il n'y a que le 2 qui m'ait relativement ennuyé - en plus le gameplay de l'appareil photo ne se débloque entièrement qu'à la toute fin, j'ai trouvé ça dommage. Pile quand les combats devenaient intéressants le jeu se terminait quoi.

Je retiens de PZ une certaine forme de cauchemar, à la fois visuel (les maisons délabrées, les spectres), narratif (les tribulations de l'héroïne et les origines de la malédiction) et sonore (la musique d'ambiance, les voix des spectres). Très ancré dans la culture japonaise en tout cas.

Pour commenter le message de KingTeddy, je trouve ça dommage de commencer par le 3. Chronologiquement il vient après les deux premiers et des personnages seront complètement inconnus si tu ne les as pas fait avant.

Aussi, je recommande le type de maniabilité par rapport au décor et pas à la caméra. Par rapport à la caméra tu te retrouves à orienter ton personnage dans la mauvaise direction à chaque changement d'angle, c'est assez horrible.

#19 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 13 juin 2012 - 22:50

Attention j'ai pas dit de "commencer" par le 3. Je voulais dire que selon moi s'il y en a un à faire absolument c'est le 3 car pour moi il est bien meilleur que le premier. Désolé pour le malentendu. ^^


Après faut pas non plus exagérer pour la continuité chronologique. Des anciens opus y'a que Miku de PZ1. Kei, c'est l'oncle des deux filles du 2. (Pas encore fait le 2 mais je ne crois pas qu'il y apparaisse) Et y'a pas vraiment de lien scénaristique autre que le fait que ce petit monde est directement ou indirectement lié à un évènement surnaturel. Commencer par le troisième opus, c'est surtout être certain de pas comprendre les références aux anciens opus qui ne sont là que pour faire clin d'oeil.

#20 JayJay

JayJay

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 7 529 messages
  • Lieu:Grand Line
  • GamertagOtakunoJay

Posté 14 juin 2012 - 00:26

le plus flippant dans le 1er, c'est le 50 Hz Image IPB . Faudrait que j'essaie de le finir un de ces 4 mais je suis coincé à un boss ( peu de vie et peu de médikit Image IPB ). Après je me ferais les 3 autres.

#21 Nayaa

Nayaa

    Crousti Chouka

  • Membres
  • PipPipPip
  • 601 messages
  • Lieu:Montpell'yeah

Posté 14 juin 2012 - 07:27

Avec ma soeur on fait presque tous les Project Zero, Silent Hill ensemble.
Ca donne vraiment ça, mais avec un zest de "à ton tour, prends la manette maintenant" en plus.
:) Je n'ai pas compris ce qu'elles se disent mais je ne pense pas qu'elles surjouent !

#22 Pedrof

Pedrof

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 972 messages

Posté 14 juin 2012 - 08:06

le plus flippant dans le 1er, c'est le 50 Hz Image IPB . Faudrait que j'essaie de le finir un de ces 4 mais je suis coincé à un boss ( peu de vie et peu de médikit Image IPB ). Après je me ferais les 3 autres.


Il y a bel et bien le 60 Hz sur PZ1 PS2.

Après faut pas non plus exagérer pour la continuité chronologique. Des anciens opus y'a que Miku de PZ1. Kei, c'est l'oncle des deux filles du 2. (Pas encore fait le 2 mais je ne crois pas qu'il y apparaisse) Et y'a pas vraiment de lien scénaristique autre que le fait que ce petit monde est directement ou indirectement lié à un évènement surnaturel. Commencer par le troisième opus, c'est surtout être certain de pas comprendre les références aux anciens opus qui ne sont là que pour faire clin d'oeil.


Je ne suis pas d'accord pour limiter l'apport des premiers opus à juste des clins d'oeil. Tout le personnage de Miku tu dois passer à côté dans le 3 si tu n'as pas fait le 1. De même, on te dit que Kei et le fiancé de Rei étaient potes avec Mafuyu, ça te dit rien si t'as pas fait le 1, parce que tu connais Mafuyu et tu sais ce qui lui est arrivé. C'est la suite des aventures de personnages à qui il est arrivé des choses qui les ont marqué, et un changement de point de vue. Je pense que PZ3 il a quand même une force qui ne se révèle qu'en tant que continuation des deux premiers. Pour moi on est bien au-delà du clin d'oeil. PZ3 utilise les deux premiers comme mythologie pour construire son univers. Alors que jusque là il n'y avait aucun lien entre les épisodes de la série, le 1 et 2 étaient indépendants.

Mais chaud quand même que dans le 3 pour avoir une meilleure fin il faille refaire le jeu, ça m'a pas plu ça (d'ailleurs je ne l'ai pas fait).

#23 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 14 juin 2012 - 08:26

Je ne suis pas d'accord pour limiter l'apport des premiers opus à juste des clins d'oeil. Tout le personnage de Miku tu dois passer à côté dans le 3 si tu n'as pas fait le 1. De même, on te dit que Kei et le fiancé de Rei étaient potes avec Mafuyu, ça te dit rien si t'as pas fait le 1, parce que tu connais Mafuyu et tu sais ce qui lui est arrivé. C'est la suite des aventures de personnages à qui il est arrivé des choses qui les ont marqué, et un changement de point de vue. Je pense que PZ3 il a quand même une force qui ne se révèle qu'en tant que continuation des deux premiers. Pour moi on est bien au-delà du clin d'oeil. PZ3 utilise les deux premiers comme mythologie pour construire son univers. Alors que jusque là il n'y avait aucun lien entre les épisodes de la série, le 1 et 2 étaient indépendants.

Mais chaud quand même que dans le 3 pour avoir une meilleure fin il faille refaire le jeu, ça m'a pas plu ça (d'ailleurs je ne l'ai pas fait).


Franchement je ne trouve pas tout ça indispensable. Un petit tour dans le livret, rubrique Personnages, et on le sait que Miku a perdu son frangin. Après pas besoin d'être super perspicace pour comprendre que ça a rapport avec la précédente expérience surnaturelle de Miku. (Mentionnée in-game si je me rappelle bien) Mais au fond le fait de savoir les circonstances de sa mort je ne trouve pas que ça change grand chose au fait de constater que Miku ne s'en remet pas.

Que ce dernier était pote avec Kei et Yuu, je vois pas ce que ça apporte à part dire que le monde est vachement petit et que cette bande d'amis a un don pour s'attirer des emmerdes... :X

Idem pour les nièces de Kei. J'ai pas fait Project Zero 2 et je ne crois pas être passé à côté de quelque chose. J'ai démarré l'aventure en sachant qu'elles venaient du 2 et que donc il leur été arrivé un truc surnaturel et j'ai pas eu besoin d'en savoir plus.

Donc ouais je ne trouve pas du tout indispensable d'avoir fait les précédents. C'est pas comme si le trois venait y expliquer quelque chose. De mon point de vue les différentes connexions avec les autres jeux sont là pour faire plaisir aux fans. C'est plaisant quand t'as fait les précédents opus mais on remplacerait Miku et Kei par des personnages inédits avec des motivations similaires ce serait strictement la même chose.

Selon moi la seule chose qu'on loupe vraiment quand on n'a pas connu les autres jeux ce sont les clin d'oeil.
Spoiler


Forcément là, sans connaître on n'a pas la même expérience que le joueur qui a terminé les deux autres jeux.


Et t'as rien raté pour la good ending. ^^

Spoiler


Me concernant je trouve la fin "normale" sans cet ajout bien meilleure.

#24 Pedrof

Pedrof

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 972 messages

Posté 14 juin 2012 - 10:54

Moi je pense que j'ai d'autant plus apprécié Project Zero 3 que j'avais fait les épisodes précédents.

D'abord il y a le fait que Miku est l'héroïne du premier. Je l'ai jouée, j'ai partagé ses épreuves, je m'y suis identifié. Le fait de la retrouver dans Project Zero 3 après les évènements du premier volet et d'un point de vue extérieur, c'était fort. Ça me fait penser à quand on retrouve Snake dans MGS2 sans le jouer. Le personnage gagne en profondeur et il est encore plus intéressant, moi j'étais inquiet pour elle tout le long dans PZ3.

Puis ensuite il y a le fait que l'univers de Project Zero 3, PZ1 et 2 en font partie. Tout de suite j'ai eu affaire donc à un univers que je connaissais, peuplé par des personnages et leurs proches dont j'avais joué les aventures. PZ3, en intégrant PZ1 et 2 dans son univers, il a gagné d'emblée pour moi une densité, une crédibilité. Au lieu de reconstruire des personnages et leurs histoires, les développeurs ont utilisé ceux qui avaient déjà été les héros des deux premiers épisodes. Je pense que ça a joué dans mon appréciation de PZ3, cet univers qui était déjà dense et cohérent depuis le début. C'était d'autant plus facile d'y croire, comme quand tu attaques la deuxième saison d'une série.

#25 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 14 juin 2012 - 11:08

Tu fais bien de parler de série. C'est un peu comme ça que je vois le 3 : une nouvelle aventure pour des personnages déjà connus mais ça ne fait pas avancer l'histoire de ces personnages.

Pour faire une comparaison un peu peu grossière c'est comme si tu démarrais Dragon Ball Z sans avoir connu Dragon Ball. T'as des personnages issus de Dragon Ball, avec forcément leur histoire, mais au delà du plaisir de retrouver un personnage qu'on connaît déjà pour moi ça n'apporte strictement rien à l'appréciation de Dragon Ball Z. D'ailleurs ce fut mon cas, Dragon Ball j'ai connu bien après.


Mais vraiment je ne vois pas en quoi Miku gagnerait en profondeur quand on a fait le premier. Tu ressens un plus grand attachement pour elle, ok, mais objectivement tout ce que ça t'a apporté c'est des détails sur la mort de son frère donc en quoi savoir ça la rendrait plus intéressante? o__O

Aussi je trouve la comparaison avec Snake maladroite. Oui c'est le même principe mais ce sont deux cas bien différent. Snake est un personnage emblématique de sa licence. Miku, même si elle fut la première, reste une héroïne parmi d'autres dans une licence aux histoires qui n'ont pas de rapport entre elles. Les deux personnages n'ont pas du tout la même "aura". Snake est une légende vivante dont on a envoyé notre personnage, novice, à la poursuite. Miku passe de personnage principal à larbin du personnage principal. Ouais, au mieux on aura appris que son boulot c'est d'être l'assistante d'une photographe.

#26 Pedrof

Pedrof

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 972 messages

Posté 14 juin 2012 - 12:19

Mais vraiment je ne vois pas en quoi Miku gagnerait en profondeur quand on a fait le premier. Tu ressens un plus grand attachement pour elle, ok, mais objectivement tout ce que ça t'a apporté c'est des détails sur la mort de son frère donc en quoi savoir ça la rendrait plus intéressante? o__O


Si avoir fait tout un jeu avec un personnage n'approfondit pas tel personnage, je ne vois pas ce qui pourrait le faire. Quand t'as fait PZ1 t'as partagé toute l'aventure de Miku à la recherche de son frère ; c'est pas les détails scénaristiques qui importent. C'est le fait que Miku tu l'as incarné et que t'as partagé sa quête. Au moment de commencer PZ3, t'es forcément plus intéressé par son personnage si t'as fait PZ1.

Pour le joueur de PZ3 qui a fait PZ1, Miku a déjà eu un jeu entier pour exister, et en l'occurrence plutôt bien (elle était crédible dans PZ1). Forcément quand il la retrouve le processus d'identification est d'autant plus facile à se mettre en oeuvre, et ça d'un point de vue dramatique c'est très important.

De plus, quand on t'évoque la nièce de Kei et son état, quand t'as fait PZ2 ça te parle. C'est pas juste une info sur la famille du personnage, ça te renvoie à l'histoire que PZ2 t'a fait vivre. Ça renforce la crédibilité de l'univers. Pour le profane ça sera juste une info abstraite. Pour celui qui a vécu l'aventure ça sera du concret. Et bien sûr que ça participe à la réussite de la fiction.

Conclusion, oui je pense que pour apprécier PZ3 c'est mieux d'avoir fait les précédents.

#27 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 14 juin 2012 - 12:55

Si avoir fait tout un jeu avec un personnage n'approfondit pas tel personnage, je ne vois pas ce qui pourrait le faire. Quand t'as fait PZ1 t'as partagé toute l'aventure de Miku à la recherche de son frère ; c'est pas les détails scénaristiques qui importent. C'est le fait que Miku tu l'as incarné et que t'as partagé sa quête. Au moment de commencer PZ3, t'es forcément plus intéressé par son personnage si t'as fait PZ1.

Pour le joueur de PZ3 qui a fait PZ1, Miku a déjà eu un jeu entier pour exister, et en l'occurrence plutôt bien (elle était crédible dans PZ1). Forcément quand il la retrouve le processus d'identification est d'autant plus facile à se mettre en oeuvre, et ça d'un point de vue dramatique c'est très important.

De plus, quand on t'évoque la nièce de Kei et son état, quand t'as fait PZ2 ça te parle. C'est pas juste une info sur la famille du personnage, ça te renvoie à l'histoire que PZ2 t'a fait vivre. Ça renforce la crédibilité de l'univers. Pour le profane ça sera juste une info abstraite. Pour celui qui a vécu l'aventure ça sera du concret. Et bien sûr que ça participe à la réussite de la fiction.

Conclusion, oui je pense que pour apprécier PZ3 c'est mieux d'avoir fait les précédents.


Je ne vois vraiment pas le rapport entre le fait d'avoir joué à l'épisode précédent et la profondeur de ce personnage. Si encore il y avait tout un pan de scénario concernant Miku qui serait exclusivement raconté dans PZ1, ouais je comprendrais. En faisant le premier opus on accéderait à plus d'informations sur elle et donc selon ce qui aurait été dit ça ferait d'elle un personnage d'autant plus intéressant et profond qu'un newcomer avec deux lignes de passif.


Mais là concrètement la différence que ça fait c'est que tu passes de "Son frère est mort" à "Son frère est mort de telle façon" ce qui change rien au personnage de Miku. Elle reste l'assistante de Rei qui a perdu son frère et a survécu à un évènement paranormal.

Alors oui on s'y attache plus facilement puisqu'on l'a déjà jouée. Ça participe à la réussite de la fiction, oui, mais c'est pas indispensable. Tout ce qu'un joueur loupe en démarrant par le troisième c'est des références fan-service et le coup du "Chouette, on retrouve un ancien personnage".

A te lire on dirait qu'on passe à côté d'un truc vraiment important, comme si une partie du scénario restera obscure aux joueurs qui n'ont pas joué aux jeux précédents.

#28 Pedrof

Pedrof

    Grand Ancien

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 5 972 messages

Posté 14 juin 2012 - 14:46

Je ne vois vraiment pas le rapport entre le fait d'avoir joué à l'épisode précédent et la profondeur de ce personnage. Si encore il y avait tout un pan de scénario concernant Miku qui serait exclusivement raconté dans PZ1, ouais je comprendrais. En faisant le premier opus on accéderait à plus d'informations sur elle et donc selon ce qui aurait été dit ça ferait d'elle un personnage d'autant plus intéressant et profond qu'un newcomer avec deux lignes de passif.

Mais là concrètement la différence que ça fait c'est que tu passes de "Son frère est mort" à "Son frère est mort de telle façon" ce qui change rien au personnage de Miku. Elle reste l'assistante de Rei qui a perdu son frère et a survécu à un évènement paranormal.

Alors oui on s'y attache plus facilement puisqu'on l'a déjà jouée. Ça participe à la réussite de la fiction, oui, mais c'est pas indispensable. Tout ce qu'un joueur loupe en démarrant par le troisième c'est des références fan-service et le coup du "Chouette, on retrouve un ancien personnage".

A te lire on dirait qu'on passe à côté d'un truc vraiment important, comme si une partie du scénario restera obscure aux joueurs qui n'ont pas joué aux jeux précédents.


Bien sûr qu'on passe à côté d'un truc important, mais peut-être pas important au sens où tu l'entends. Au sens où moi je l'entends, au sens dramaturgique, là oui je suis persuadé qu'on passe à côté de quelque chose.

Je te parle pas de la compréhension des enjeux du troisième épisode, bien sûr que tu n'as pas besoin des épisodes précédents pour les appréhender. Je te parle de l'épaisseur ajoutée à l'univers, c'est-à-dire à la chronologie et aux personnages, quand t'as fait les épisodes précédents. Et une fiction a besoin d'épaisseur pour qu'on y croie.

Les circonstances de la disparition de Mafuyu, tu peux les lire sur Wikipedia ; moi je te parle de toute la quête de Miku, son expérience dans ses moindres détails, de ses émotions, des rebondissements de son aventure jusqu'au bruit que faisait la pierre en marchant dessus dans le souterrain final. Tout ce que PZ1 nous a fait partager.

On ne t'a pas juste résumé les évènements de PZ1 et PZ2 ni ce qui est arrivé aux héroïnes : on te l'a fait vivre, on y a donné du corps à travers des jeux vidéo.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas apprécier PZ3 sans avoir fait les précédents, je dis que les avoir fait ajoute forcément à l'expérience, et ce sans même prendre en compte ce qui relève du pur clin d'oeil (les salles du 1 qu'on retrouve par exemple) - ce que je trouve d'ailleurs assez osef.

J'ai l'impression que tu vois les choses seulement en terme d'informations. Les résumés t'en trouves sur Wikipédia, c'est pas la question. PZ1 t'a fait vivre, ressentir la quête de Miku pour retrouver son frère, et à mon sens il y est bien arrivé - c'est sans doute ça le plus important. Le joueur qui sera passé par ce voyage émotionnel et retrouvera Miku dans PZ3 pourra faire des liens avec son parcours de PZ1. Ce ne sera pas juste un personnage avec un background écrit ; ce sera un personnage dont il aura déjà partagé les sensations au cours d'une aventure.

Et celui qui aura fait PZ2 fera des liens avec la situation de Mayu qu'on évoque dans PZ3. Ça résonnera, il s'en rappellera parce que le jeu lui aura fait vivre cette aventure encore une fois au premier rang.

Pour moi ça semble évident qu'aborder PZ3 avec la possibilité de faire tous ces liens avec le parcours des précédents jeux, enrichit clairement l'expérience narrative - qui n'est bien sûr pas qu'une transmission d'informations.

#29 KingTeDdY

KingTeDdY

    How terrible is wisdom when it brings no profit to the wise!

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 20 328 messages

Posté 14 juin 2012 - 15:56

J'ai l'impression que tu vois les choses seulement en terme d'informations. Les résumés t'en trouves sur Wikipédia, c'est pas la question. PZ1 t'a fait vivre, ressentir la quête de Miku pour retrouver son frère, et à mon sens il y est bien arrivé - c'est sans doute ça le plus important. Le joueur qui sera passé par ce voyage émotionnel et retrouvera Miku dans PZ3 pourra faire des liens avec son parcours de PZ1. Ce ne sera pas juste un personnage avec un background écrit ; ce sera un personnage dont il aura déjà partagé les sensations au cours d'une aventure.


Oui je suis très terre à terre. Et je pense d'ailleurs que ça me bloque beaucoup pour des jeux très contemplatifs où du coup je m'emmerde royalement. (Dixit la demo de Journey... Certains y voit une expérience rafraîchissante, un véritable voyage à faire absolument. Moi je vois un jeu où on est un type qui traîne les pieds dans le sable avec une direction artistique léchée. Image IPB)

Et donc forcément pour moi la profondeur d'un personnage vient des informations qu'on a sur lui avant toute autre chose. Si je considère un personnage comme Guts de Berserk intéressant et profond, c'est pas par ce que j'ai lu des dizaines de chapitres sur lui mais par l'histoire de sa vie et des évenements qui l'ont marqué. Pour moi l'expérience du lecteur/joueur/spectateur est distincte de la profondeur d'un personnage ou d'une histoire.


Tout notre petit aparté vient de là donc. Moi je parlais de continuité chronologique, du fait de pouvoir suivre l'histoire du troisième opus sans avoir jamais touché à ceux d'avant. Et donc forcément de mon point de vue avoir fait ces jeux n'apporte que quelques informations dispensables et la connaissance de certains décors.


On risquait pas de tomber d'accord XD




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)