Numericity
Signaler
Brèves

Avec le divorce entre le studio des têtes dirigeantes du studio de développement Infinity Ward et son éditeur Activision Blizzard, le monde du jeu vidéo et la communauté des joueurs ont été secoués par cette affaire absconse entre les deux parties, les rumeurs se succédant allègrement sur l'Internet. Cette affaire est d'autant plus importante que Infinity Ward, qui s'occupait de développer les jeux Call of Duty (ceux estampillés Modern Warfare récemment) était considéré comme la poule aux oeufs d'or de l'éditeur n°1 mondial. Une annonce à remettre en contexte avec l'annonce du départ de toute une partie de l'équipe vers un nouveau studio fondé pour en reformer un, le bien nommé Respawn Studio. Et cela ne manque pas de piquant lorsque ce même studio compte travailler pour Electronic Arts, ancien éditeur leader, désormais dauphin et challenger d'Activision.

Le cycle de développement sous l'ère Activision se déroulait suivant un système de roulement : une année, Infinity Ward développait un jeu Call of Duty (les fameux Modern Warfare) tandis qu'une autre année, c'était le studio de développement Treyarch qui développait un nouveau Call of Duty. Cela permettait à l'éditeur Activision de présenter sa série phare chaque année au public tout en permettant à ses deux studios de développement de disposer de suffisamment de temps pour proposer à chaque fois un nouveau jeu.
Ceci étant dit, le rapport était déséquilibré puisque c'était bel et bien Infinity Ward qui avait l'initiative. Depuis leur coup de maître commercial Call of Duty : Modern Warfare, Treyarch était un studio sommé d'imiter la patte Infinity Ward, indissociable de l'identité Call of Duty. En clair, Treyarch effectuait un travail de commande, qui était celui de réaliser un jeu dans l'esprit Infinity Ward (des transferts de technologie avaient lieu).
Les joueurs et les journalistes ne furent pas dupes, puisque généralement, les épisodes développés par Treyarch étaient beaucoup plus critiqués à cause de leur qualité. Comme souvent dans cette industrie, une imitation n'est jamais l'égal de l'original. Le studio de jeu fut boudé voire très sévèrement critiqué pour son manque de génie, ses approximations (et disons-le, les critiques étaient parfois démesurées).

Avec l'implosion de Infinity Ward et la cassure fatale de la série, nous pouvons espérer pour Treyarch que cela mette fin à sa situation peu enviable de second couteau. Car en 2010, c'est au tour de Treyarch de développer le nouveau (et dernier ?) Call of Duty, sous-titré Black Ops. Première nouveauté, le jeu ne se déroule pas lors de la Seconde Guerre Mondiale, époque fétiche de Treyarch, mais semble dessiner, pour l'heure, un jeu où le joueur serait convié à participer à différents conflits dans le monde à différentes époques (à moins que ce soit pendant la Guerre Froide), dans le fantasme de ces opérations secrètes menées derrière les lignes ennemies niées par les gouvernements en cas d'échec. Plus encore, à la vue du premier teaser, le jeu semble miser sur une certaine maturité du propos esquissant des thèmes comme la douleur, la souffrance, la torture, le rapport à la nation, à la hiérarchie, à l'humain etc. En clair, nous sommes loin, à priori, du soldat patriote, héros par essence. Ces thèmes, s'ils sont traités avec plus de clarté (et de courage ?) par Treyarch, peuvent interroger le joueur sur la situation de soldat.
En quelque sorte libéré de l'ombre de Infinity Ward, nous espérons que Treyarch pourra avoir plus de champ libre pour pouvoir exprimer ses propres idées à l'avenir, que ce soit dans ce jeu (cela est peut-être prématuré) ou les suivants. Et de voir seulement là, s'ils ont effectivement du talent.

 

Numericity.fr

Voir aussi

Jeux : 
Call of Duty : Black Ops
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Numerimaniac
Signaler
Numerimaniac
Je ne sais pas ce qu'il adviendra de Black Ops, mais j'y vois une occasion pour Treyarch soit de s'affirmer, soit de se différencier. Nous verrons s'ils saisissent cette occasion à ce jeu, au prochain...ou jamais O_o.
MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
Je suis un grand fan de Modern Warfare (mais pas de Call of Duty, comment expliquer ca ?) et meme si les trailers de Black Ops presentes jusqu'ici en mettent plein la vue, je regarde encore ce jeu de tres loin. Pour autant j'attends de voir ce qu'il en sera a sa sortie

Numericity

Par Numerimaniac Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 11/02/12 à 21h04

N'hésitez par à venir visiter Numericity.fr, le quartier libre du jeu vidéo. Pas de tests, pas de notes, mais des réflexions, des impressions, des dossiers.

Ajouter aux favoris

Édito

Numericity.fr est un site web indépendant traitant du jeu vidéo, composé en cinq parties :

- A coeur ouvert

- Focus

- Dossier

- Blogue

- Brèves

 

A bientôt sur Numericity!

Archives

Favoris