La pause critique

La pause critique

Par Maniax Blog créé le 25/04/10 Mis à jour le 18/09/14 à 18h59

Un blogger en Suisse, qui joue sur PC et PSVita et qui cherche à rencontrer des gens pour discuter jeux vidéo.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
GayGames

Le jeu dont je vais vous parler aujourd'hui, diffère énormément des deux précédents que j'ai pu vous montrer. Il est moins « gay » dans le sens où l'action et les thèmes principaux ne sont pas centrés autour de l'homosexualité. Star Wars : The Old Republic est un jeu que vous connaissez tous de près ou de loin, qui fait la une de façon récurrente pour les problèmes de son modèle économique plus que pour ses qualités intrinsèques malheureusement.

 

Ce que l'on sait peu est qu'il existe une véritable communauté de fans homosexuels, qui lutte pour influencer ce jeu depuis ses premières phases de développement. Les raisons en sont simples, le MMO The Old Republic est assimilable rien que par son nom au RPG Knights of the Old Republic qui lui était sorti en 2003 et est développé par la même équipe (Bioware). KOTOR était l'un des premiers à proposer une « same gender ralationship » au travers du personnage de Juhani qui était donc lesbienne et pouvait devenir la petite amie de notre héroïne si l'on choisissait ce sexe. 10 ans plus tard, le RPG occidental semble avoir adopté ce petit détail comme un code nouveau, chaque RPG inclut maintenant des personnages homosexuels avec qui le héros ou l'héroïne, selon son sexe, peut avoir une relation amoureuse. Après Mass Effect ou Dragon Age, Bioware a prouvé qu'il tenait à démocratiser ce nouveau code au sein des jeux vidéo. Ajoutez à cela la passion que déchaîne encore aujourd'hui la série Star Wars dans notre civilisation occidentale et vous comprenez bien que la communauté gaymer ne peut être qu'intéressée par ce projet de MMO Star Wars faite par les pionniers de la SGR (Same Gender Relationship).

Toutefois en 2011 quand le MMO tant attendu sort, il ne propose pas de telles options. Même si SWTOR est à ma connaissance le premier MMORPG qui propose des relations amoureuses avec des PNJ il n'en est rien du côté des relations homosexuelles.

Et pourtant ce mois-ci, en janvier 2013 soit plus d'un an après la sortie du MMO, Bioware a annoncé que pour la première fois, les joueurs allaient pouvoir jouer des relations avec des PNJ homosexuels se trouvant sur la nouvelle planète proposée par l'extension « L'avènement du Cartel des Hutts » : Makeb. Alors que s'est-il passé pour que ce revirement de situation ait lieu ? Qu'en est-il réellement de cette planète qui verra le jour au printemps ? Je vais essayer de vous présenter tout cela.

 

1) Des développeurs pleins de bonnes intentions

Depuis Jade Empire, Bioware a toujours tenu à proposer aux joueurs des relations qui correspondraient aux attentes de tous quelle que soit leur sexualité. C'est dans l'ADN du studio de développement. Il est donc tout à fait certain que l'équipe voulait intégrer des SGR (Same Gender Relationships) au sein de SWTOR. Si cette intégration n'a pas eu lieu c'était très pragmatiquement à cause de soucis d'organisation.

Juhani et une héroïne lamba dans KOTOR en 2003

Rappelez-vous du lancement de SWTOR : des retards multiples, une attente qui ne cessait de grandir et surtout un calendrier de sorties terrible pour les MMORPG. Nul doute que SWTOR est sorti sans que les développeurs aient pu aller au bout de ce qu'ils voulaient créer. Les relations homosexuelles faisaient malheureusement partie de ces choses qui pouvaient être écartées, car non-essentielles à la base du jeu, ils l'ont donc été. A charge de revanche donc, un MMO peut toujours évoluer, ils promirent alors d'implémenter cette « feature » du jeu plus tard. Ainsi dès septembre 2011, deux mois avant la sortie du jeu, Bioware annonçait que SWTOR ne comprendrait pas de SGR à sa sortie mais que celles-ci seraient implémentées plus tard. (voir ce lien pour exemple)

Bioware, toujours fidèles à eux-même, ont la volonté de bien faire. Les scénaristes veulent que les relations soient nombreuses et crédibles pour le joueur, qu'il ait vraiment intérêt à en provoquer et que cela améliore son expérience de jeu. Bioware a donc l'ambition de faire des personnages qui soient crédibles dans leur manière d'être homos ou lesbiennes, avec une vraie histoire, un passé développé et des actions qui s'expliquent. Vous pourrez trouver dans la vidéo qui suit une intervention de l'équipe de Bioware face à une question posée au niveau de l'avancement de ces SGR dans SWTOR. La question est posée à 21 minutes de vidéo.

 

 

Vous remarquerez donc la confiance du développeur dans sa réponse à la question. Pour lui c'est une évidence, cela viendra, mais cela prend du temps. Car il n'était pas envisageable de simplement proposer un personnage qui s'adapte selon son interlocuteur et qui peut avoir une romance de la même manière avec un homme et avec une femme. Ces intentions sont donc tout à fait louables. Comme il le précise, tout cela arrivera dans une future mise à jour avec de l'histoire supplémentaire en 2012.

Cependant petit évènement qui a son importance : SWTOR ne rencontre pas le succès attendu. Dans ces conditions, les priorités changent pour tout le monde. Les développeurs ne travaillent alors plus sur le développement d'extensions comme ils devaient le faire mais sur le passage du jeu dans le modèle du free-to-play. Et comme toujours avec Bioware, il faut que cela garde une cohérence dans son ensemble. Passer d'un modèle d'achat + abonnement pour un jeu à l'univers aussi travaillé que celui de The Old Republic au modèle du free-to-play en lui laissant sa cohérence n'a pas été chose facile pour les équipes de Bioware. C'est pourquoi les SGR promises il y a si longtemps et qui devaient arriver en 2012 (comme le disait la vidéo) ont pris ce retard et n'arrivent qu'au printemps de cette année. (voir topic 4 de cet article)

 

2) Une communauté gaymer très engagée

Dans la vidéo que vous venez de voir il est intéressant d'observer que la question des relations gays et lesbiennes soit la première des questions posées au développeur, et aussi que celui-ci semble très habitué à l'entendre.

Les promesses de Bioware formulées en septembre 2011 ont touché énormément de monde et ont suscité également de très nombreuses réactions. Bien sûr il y a eu de nombreuses levées de boucliers, à l'instar d'un Mass Effect 3. Ainsi dès janvier 2012, le Family Research Council publiait sur son site officiel un article menaçant Bioware et incitant les gens à ne pas soutenir ce jeu « qui a sombré du côté obscur » (source). Mais la communauté de gaymers que le jeu avait réussi à fédérer allait faire en sorte que les promesses soient tenues grâce à un militantisme fort.

"On veut jouer des homos !!"

Bioware comme beaucoup de développeurs de MMORPG reste très à l'écoute de sa communauté et lit les forums de son site pour proposer des améliorations. C'est là que le gros de la bataille est menée par la communauté de joueurs. De nombreux sujets ont été ouverts à propos des SGR sur les forums officiels, leur but étant de discuter de ce que les joueurs aimeraient voir, de comment ils aimeraient que ce soit fait et le résultat est là : http://www.swtor.com/community/showthread.php?t=476215. Ce sujet a été ouvert en octobre 2012 et faisait déjà suite à un autre qui avait été fermé car il avait déjà reçu trop de réponses. 555 pages de réponses en 4 mois de temps et déjà un nouveau sujet ouvert pour prendre la relève. Voilà ce que l'on peut appeler un sujet qui déchaîne les passions !

On peut trouver un peu de tout dans ce forum. Beaucoup de joueurs adressent leurs questions aux développeurs, certains se permettent quelques recommandations très précises sur comment ils pensent que l'implémentation peut être faite, d'autres viennent troller Bioware sur le fait qu'ils ne tiennent pas leurs promesses et surtout énormément d'échanges entre les jouers sur comment ils voient le futur pour leur MMO. Le nombre de personnes qui participe est assez hallucinant, le nombre d'échanges aussi. C'est à n'en pas douter un des sujets les plus discutés par les joueurs dans les forums officiels.

Bioware a donc les mains liées, le studio n'a pas vraiment le choix. Les SGR devront sortir sous peine de décevoir une très grande partie de sa communauté.

 

3) Makeb, la bonne solution ?

Nous y sommes donc. Bioware va tenir ses engagements et proposer au travers de sa nouvelle extension « L'avènement du cartel des Hutts » une planète : Makeb, où le joueur pourra avoir pour la première fois des SGR.

Alors qu'en est-il exactement de cette planète. D'abord, enlevez-vous l'image gay que vous avez de cette planète, Makeb n'est pas une planète où tout le monde est homosexuel et prêt à sauter sur la première personne du même sexe qui pointerait son nez.

Le site officiel vend surtout cette extension pour sa nouvelle histoire, sa nouvelle planète et une montée de niveaux accrue jusqu'au niveau 55. (cf : http://www.swtor.com/fr/rothc) Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo Makeb est avant tout une planète qui a été prise par le cartel des Hutts. Ce cartel fait régner la tyrannie au sein de la population et le joueur devra participer à libérer la planète.

 

 

L'extension a été annoncée pour la première fois en décembre (cf : http://www.pcinpact.com/news/76182-swtor-avenement-cartel-hutts-prevu-pour-printemps-prochain.htm). L'annonce de la possibilité des SGR a été effectué début janvier par le producteur exécutif Jeff Hickman sur le devblog officiel de Star Wars : the Old Republic. Il a précisé dans quelles conditions cela allait se faire. Il sera donc possible pour la première fois d'avoir une romance avec des personnages du même sexe mais seulement des PNJ, pas avec les compagnons (les personnages qui vous accompagnent au long de vos aventures) comme cela était attendu par de nombreux fans. Cette étape est décrite comme étant seulement un début puisque de nombreux autres personnages homosexuels seront par la suite proposés aux joueurs dans toute la galaxie. (vous pourrez trouver l'article de blog ici) C'est un article d'excuses plus qu'une annonce forte que Bioware nous fait ici.

MAJ : Pour rappel, les PNJ sont les personnages qui confient les quêtes aux joueurs. Pendant ces quêtes, le joueur peut être amené à les draguer et cela peut finir en "romance". La romance prend ici plutôt la forme d'un "coup d'un soir", ou d'un flirt puisque la relation se finit en même temps que la quête. (exemple en vidéo)

Voilà donc tout ce que l'on sait pour le moment sur les SGR dans la nouvelle extension. Et comme pour tout sur le net, une petite information glissée par ici peut causer beaucoup de vagues. Ainsi nous avons vu fleurir un peu partout sur le net des articles annonçant : « Makeb, la planète gay de SWTOR ». Ces articles ont amené un débat qui n'avait pas forcément lieu d'être et soulevé des questions pertinentes ainsi que d'autres moins pertinentes.

 

4) Le coeur du débat

Plusieurs questions se sont alors posées dans ce débat, je vais vous les énumérer sans pour autant donner mon avis personnel.

-Bioware utilise-t-il l'argument de la Same Gender Romance pour faire vendre son jeu en difficultés financières ?

-Est-il juste pour la communauté de gaymers qui suivent le jeu depuis le début d'imposer le paiement d'une nouvelle extension pour pouvoir voir pour la première fois des SGR ?

-Makeb ne risque-t-elle pas de devenir le refuge de tous les gaymers jouant à SWTOR ?

-Comment intégrer à un jeu où de base il était impossible d'avoir une relation homosexuelle, une fonction comme les SGR sans pour autant aller à l'encontre de la crédibilité complète du jeu ?

Voilà les questions principales qui forment donc le coeur du débat de la nouvelle extension de SWTOR.

Mon avis là-dessus ? Je pense que le comprenez après la lecture de cet article. Pour l'argument marketing de cette « annonce » je dirais que non, l'annonce qui avait été faite en septembre 2011 était une forme d'argument marketing, aujourd'hui c'est plutôt une promesse qui doit être tenue et qui le sera.A la question d'être obligé de payer pour pouvoir avoir une SGR, je ne trouve pas cela injuste si c'est un premier pas et que d'autres PNJ de ce type apparaissent par la suite partout dans la galaxie, il faut bien un point de départ à tout. La question de l'avenir de Makeb est quant à lui plus problématique car j'ai en effet bien peur que cette planète devienne un refuge pour tous les gaymers de Star Wars : The Old Republic et que cela crée un effet de communauté involontaire. Mais si Makeb devient un ghetto, peut-être alors que les développeurs devront accélérer le processus de création de personnages homosexuels pour en disséminer dans toute la galaxie. Enfin, si l'on me demandait mon avis, je pense qu'il est trop tard pour implémenter d'une façon digne de Bioware et de son culte du « story-telling » plus d'un an après la sortie du jeu. Comment « créer » l'homosexualité dans un jeu qui l'ignorait jusque-là ? Pour moi la tâche me paraît trop difficile pour qu'elle soit bien accomplie.

J'en arrive finalement au bout de ce très long article. Je n'ai bien sûr pas de réponses définitives à vous apporter, restent encore à tester l'extension, à voir les réactions qu'elles provoquent et tout cela ne sera pas possible avant quelques mois encore. En attendant, j'espère que cet article vous aura amené à mieux comprendre le phénomène SWTOR et de ses SGR et qu'il vous permettra de vous faire votre propre avis sur la question.

Merci à tous pour votre lecture,

Maniax.

Voir aussi

Jeux : 
Star Wars : The Old Republic
Plateformes : 
PC
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Slaanesh: d'accord. Bon bah au moins le problème est réglé. Par contre si j'ai bien saisi (ils en ont parler dans Silence on joue) Bioware est en train de se faire pourrir sur leurs forums avec ça. Je crois que leur comm a un peu foiré sur ce coup là :lol:
Maniax
Signaler
Maniax
Merci pour vos commentaires. Comme le disent Slaanesh et Kokoro, pas sûr que ça ait l'effet de guetto dont je parle puisque effectivement ce ne sont que des romances de missions. Cette polémique est dans les faits assez injustifiée, même si les questions paraissent légitimes, elles ne méritent pas d'être traitées comme de vraies controverses.
D'ailleurs j'ai édité l'article avec les précisions de Slaanesh pour que ce soit plus clair pour tout le monde. Je n'étais effectivement pas assez clair sur le point des PNJ. Merci à toi.

@Seb : Je ne pense pas que l'on puisse dire que la planète ait été créée pour cela, mais plutôt qu'il y a une opportunité qui se présentait de le faire ainsi. A voir dans les faits si cela crée un effet de guetto ou non, car selon moi le seul danger vient plutôt de là.

@Voron : Merci pour la référence je la note précieusement pour mes prochains articles. Je peux déjà te dire que le prochain sera un hors sujet. ;)

@Kokoro : Je n'ai pas fait Dragon Age 2, mais quand tu regardes la vidéo que j'ai mis dans l'article on dirait que c'est quelque chose que Bioware veut absolument éviter, comme un principe qu'ils ont. Alors cela me surprend beaucoup qu'ils aient succombé à cela dans Dragon Age 2. Ce jeu ne valait vraiment pas le coup sur beaucoup de points on dirait.
Kokoro
Signaler
Kokoro
Je suis assez d'accord avec ta conclusion, que c'est bien trop tard pour vraiment implanter tout ça maintenant que le jeu a bien vécu (et même, pourrait on dire en trollant un peu, qu'il ne va pas tarder à mourir). Si ils voulaient vraiment le faire, c'était dès le début.
Au final, là j'ai plus l'impression qu'ils essayent de s'accrocher à cette promesse de manière maladroite, de sauver la face. D'après ce que j'ai compris (car je n'ai pas suivi l'affaire), on peut avoir une relation avec un personnage du même sexe que son personnage. Mais si c'est un PNJ, ça se passe comment du coup? J'ai du mal à comprendre... est ce que ce sont des sortes de coup d'un soir? =X
En tout cas s'ils avaient voulu faire une romance vraiment intéressante, il l'aurait fait avec un compagnon.
Après je ne pense pas qu'ils utilisent ça pour vendre leur extension, ni que cette planète sera une sorte de repère pour les joueurs gay. Les gens sont quand même là pour jouer, et ils vont acheter l'extension et visiter la planète pour continuer à jouer, trouver les nouveaux objets et monter de niveau.
Je voulais aussi revenir sur cette phrase:
"Car il n’était pas envisageable de simplement proposer un personnage qui s’adapte selon son interlocuteur et qui peut avoir une romance de la même manière avec un homme et avec une femme."
C'est exactement ce qu'ils ont fait dans Dragon Age 2 =/
Slaanesh
Signaler
Slaanesh
Il n'y a pas de débat à avoir puisque tu l'as écrit dans ton article :

"Il sera donc possible pour la première fois d’avoir une romance avec des personnages du même sexe mais seulement des PNJ, pas avec les compagnons (les personnages qui vous accompagnent au long de vos aventures) comme cela était attendu par de nombreux fans. Cette étape est décrite comme étant seulement un début puisque de nombreux autres personnages homosexuels seront par la suite proposés aux joueurs dans toute la galaxie."

Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il est possible de séduire des PNJs qui filent des quêtes. Sur le jeu de base, on ne peut séduire que des PNJs de sexe opposé. Mais avec la nouvelle extension, on pourra séduire des PNJs de même sexe. A noter qu'il s'agit de relation de type "un coup d'un soir". Donc pas de gros impact sur le reste du jeu. Et une fois les quêtes finies pas moyen de les refaire. Les homos n'auront pas d'intérêt à rester sur la planète une fois que celles-ci seront faites. Ils suivront le reste des joueurs.
Voron
Signaler
Voron
Moi ça me parait juste bizarre de vouloir séparer la communauté gay du reste des joueurs (enfin en supposant que cette planète devienne un point de chute pour cette communauté). Ils sont pas différents, ils ont bien le droit d'être avec les autres.

Sinon presque hors sujet, mais l'autre jour tu demandais des exemples de personnages homosexuels dans le jeu-vidéo, j'ai eu un exemple qui m'est revenu cet aprem: dans Analogue: A hate story (un visual novel), il y a un passage qui raconte une histoire d'amour entre une femme mariée et sa servante. Si jamais ça peut t'aider!
seblecaribou
Signaler
seblecaribou

La question de l’avenir de Makeb est quant à lui plus problématique car j’ai en effet bien peur que cette planète devienne un refuge pour tous les gaymers de Star Wars : The Old Republic et que cela crée un effet de communauté involontaire


Alors j'ai pas aussi bien suivi l'affaire que toi (et d'ailleurs merci du récap) mais l'impression que ça me donne, c'est que la planète choisie est un peu une manière de botter en touche genre de dire "sisi on a des relations homosexuelles dans notre jeu" tout en "ghettoisant" (je mets des très grosses guillemets) les joueuses et joueurs homosexuels. Genre on les fout dans un coin histoire qu'ils ne dérangent pas au milieu de tout.

Après j'ai surement un jugement un peu hâtif sur le sujet et clairement c'est compliqué d'intégrer ça dans le jeu quand tu veux garder une certaine cohérence, mais créé une planète pour les relations gay, ça me parait un peu limite.

Édito

Bienvenue sur le blog d'un passionné de jeux vidéo.

Vous trouverez ici fréquemment les critiques des jeux que je fais, surtout mes coups de coeur, je ne m'étends pas sur les jeux que je n'ai pas aimé en général.

Dernièrement j'avais très envie de vous parler de Lightning Returns Final Fantasy XIII, mais les circonstances ont un peu changé alors, attendez-vous à un peu de surprise !

Bonne lecture à tous !

Maniax

ID PSN : Gnagnagnax

Twitter : @Maniax_FR

 

Archives

Favoris