A napper sur tes pommes de terre.

Par Cancoillotte Blog créé le 30/11/10 Mis à jour le 07/11/12 à 13h44

Bienvenue!
Découvrez le blog du Gamer Franc-Comtois pure souche. Retrouvez des test, chroniques, news, critiques, et autres babioles sur les sujets que j'aime. N'hésitez pas à me laisser des commentaires pour me faire partager vos impressions.
Bonne lecture...

Ajouter aux favoris
        
Signaler
Test PS3

Avant propos, je veux mettre les choses au clair. Il y a eu le patch 1.04 du jeu il y a maintenant une semaine; dans ma conclusion, je préfère rester neutre et ne pas tenir compte des ajouts et des modifications apportés par ledit patch. Tout simplement parce que je n'ai pas encore eu assez de temps pour apprécier les modifications apportées.



Il est enfin temps de dresser le bilan. Après avoir abordé des notions tel que l'ambiance, le gameplay, les circuits et véhicules, et quelques autres bricoles, cette partie est spécialement dédiée à dévoiler mon opinion personnelle. Etant un gros joueur de Pacific (et accessoirement d'Arctic Edge) qu'est-ce que je pense de MSA?

Je vais répondre à différentes questions:

- Est-ce un vrai Motorstorm;

- Est-ce un des meilleurs jeux de course arcade de la PS3;

- Est-ce le meilleur Motorstorm (à prendre avec des pincettes, je n'ai pas joué à Motorstorm premier du nom, Monument Valley);

- Suivront quelques remarques avant de tourner définitivement la page.

Pour le suspense, j'ai laissé les paragraphes qui suivent en mode spoiler; donc désolé pour la présentation. :-/

Vous voulez vous rafraichir la mémoire? Suivez les liens ci-dessous.

Partie 1 --- Partie 2 --- Partie 3 --- Partie 4 --- Partie 5

 

MAJ septembre 2011: retrouvez aussi des articles plus récents à propos de MSA: patch 1.04 ici et ici, v2 du classement des véhicules ici, et enfin patch 1.05 ici. Infos et ressenti sur la MAJ la plus récente à venir bientôt...



- Première question: est-ce un vrai Motorstorm?

Oui.

Depuis l'annonce du jeu il y a un peu plus d'un an, j'ai été presque choqué. J'appréciais tellement Pacific Rift que Motorstorm, pour moi, ne pouvait pas se séparer des paysages sauvages. Mais au fur et à mesure qu'on en a appris sur le jeu, mes doutes ont commencé à s'évaporer, comme si au final, on avait bel et bien affaire au Motorstorm qu'on a tous connu: des véhicules performants, des courses intenses et spectaculaires, de l'arcade pur jus, des tracés imaginatifs... bref, les développeurs ont réussi le pari le plus difficile: retranscrire l'ambiance si particulière de Motorstorm dans un tout nouvel environnement. La mission est accomplie. Et rien que pour ça, je dis: respect!

Pour ne rien arranger, ça se confirme une fois le pad en main. Qu'il s'agisse du paysage urbain ou des nouvelles classes de véhicules, il faut bel et bien constater que tout s'intègre bien dans le mécanisme de Motorstorm. Le feeling en matière de gameplay a même le toupet d'être meilleur que dans Pacific Rift (malheureusement je ne peux comparer avec Monument Valley). Les développeurs se sont démontrés imaginatifs, et nous ont fournis tout de même cinq catégories de véhicule qui ont un intérêt viable. Résultat: aucun doublon, et la multitude de gameplay avec telle ou telle machine permet de varier les expériences de jeu, en bref de vivre son propre Motorstorm. Un effort a été fait du côté des circuits. Bien que certaines variantes ne sont pas nécessaire, chaque circuit dispose d'une identité, d'un caractère. C'est ce qui distingue les bons circuits des mauvais. En l'occurence, Motorstorm s'avère être un bon jeu, en partie grâce aux circuits, qui nous plongent dans l'ambiance. C'est un rôle important depuis Monument Valley. Et, malgré des paysages urbains qui ont tendance à être répétitif, les circuits que l'on arpente dans MSA s'avèrent malgré tout très intéressants, tout en conservant un côté Off-Road, indisociable de Motorstorm. Même si ça demeure plus spectaculaire de jouer aux montagnes russes dans Pacific Rift (à mon sens!), il y a malgré tout un moyen de se faire plaisir dans ces nouveaux tracés urbains, et en prime, ils ont tous été élaborés pour exploiter les capacités de notre véhicule.

Le simple fait d'avoir su conserver l'ambiance - très difficile à retranscrire - de Motorstorm dans un paysage urbain, constitue sans doute la plus belle réussite de MSA.


- Est-ce un des meilleurs jeux de course arcade de la PS3?


Sûrement, mais on peut lui préférer d'autres jeux de course arcade.

Si j'avais un reproche à faire à MSA, c'est qu'à mon avis, il s'adresse plutôt aux fans de Motorstorm, et non pas à ceux qu'à ceux qui découvrent la série. Pourquoi? Tout simplement à cause du concept du jeu. Motorstorm a beau être arcade, il demande beaucoup de maitrise et de concentration tout le long de nos parties. Alors qu'un jeu d'arcade est censé permettre l'approximation (c'est tout l'opposé d'une simulation, donc). Alors oui: on peut être à la fois un jeu typé arcade et réclamer un gameplay à la fois assez simple et technique, mais certains joueurs apprécient les jeux de course arcade parce qu'ils sont facile à prendre en main, et ce, dès les premières parties. Ce qui n'est pas le cas de Motorstorm.

Dans cette prespective, on peut préférer des jeux comme Burnout, bien plus facile à prendre en main. Mais malgré ce hic pour les non-habitués de Motorstorm, c'est bel et bien ce qui se fait de mieux en matière jeu de course arcade sur PS3. Mais si vous ne connaissez pas Motorstorm et que vous recherchez un jeu qui offre du challenge, MSA est parfait!


- Est-ce le meilleur Motorstorm?

Non!

Aussi bon soit-il, Motorstorm Apocalypse reste quand même un jeu qui a un léger goût d'inachevé, que n'ont pas des épisodes comme Pacific Rift. On peut pester contre un mode solo assez maigre en contenu et en intérêt, on peut aussi pester contre l'équilibre des véhicules pas franchement bien étudiée avant la version 1.04, les caprices du mode multijoueur, les variantes de certains circuits inutiles, des graphismes globalement moins bon que Pacific Rift, un character design quelconque, et un tas d'autres babioles. Pourtant, MSA dispose de tout ce qui fait le charme de Motorstorm: un gameplay agréable (encore plus dans Apocalypse que dans Pacific Rift, pour être honnête), des courses très rythmées, une ambiance Off-Road malgré tout conservée, une belle variété de circuits... Mais il y a ce petit truc que n'a pas Apocalypse, par rapport à Pacific Rift. C'est quoi, ce petit truc?

C'est l'harmonie.

Oui, Motorstorm Apocalypse manque d'harmonie. Si on y réfléchit, Monument Valley et Pacific Rift étaient parfait de ce point de vue. Je m'explique: depuis le début, Motorstorm, c'est des courses spectaculaires au volant de véhicules plus ou moins tout-terrain. Les courses se déroulent dans des lieux sauvages, désertés par l'homme, où les chances d'y laisser sa vie sont très importantes.

Et puis il y a le cas MSA. En gros, c'est des fous du volant qui font la teuf et font des courses en ville, peu de temps avant que le Big One arrive. Même si ça demeure une très bonne idée de transformer une ville dévastée en un terrain de jeu (presque) désert et (très) dangereux, c'est comme si il y a quelque chose qui ne collait pas. Un peu comme si les développeurs voulaient nous lâcher un max de features. Et vas-y que je te lance cinq nouvelles classes qui n'ont pas grand chose à voir avec Motorstorm, et vas-y que je te file plein de variantes d'un seul et même circuit, vas-y que t'achète la tonne de DLC (ils ont mis le paquet là dessus!), vas-y que je te finalise le jeu trois mois après sa sortie, etc... C'est un peu désagréable. On pouvait tout à fait se contenter de ce que nous offrait les anciens épisodes, en fait. A l'instar d'un vieux Mario Kart, même si on explore encore et toujours les mêmes lieux, on a du mal à se lasser. Et là, trois mois après la sortie du jeu, je ne sais pas trop pourquoi, mais j'ai comme l'impression de déjà me lasser du jeu. C'est triste à dire, et pourtant, c'est ce que j'ai tendance à ressentir certaines fois! Entre un jeu qui a un très léger goût d'inachevé et dopé par le DLC, et une lassitude qui arrive un peu plus tôt que prévu, j'ai comme l'impression d'avoir fait le tour du jeu...

Ne cherchez plus: ces défauts, c'est parce que le jeu manque d'harmonie. Le gameplay est très bon, de même pour l'ambiance et les effets spéciaux; mais d'un autre côté, on a droit à des graphismes un peu bof, une durée de vie façon FPS (riche en multi, pauvre en solo) et pire encore, une flopée de DLC pour la plupart inutiles. Autant Pacific Rift était bon dans tout les domaines, autant cet épisode nous offre des arguments en dents de scie. Ce qui est un peu frustrant.

Quelques remarques, donc. MSA me fait poser la question suivante: est-ce que le jeu n'est pas sorti trop tôt? La flopée de DLC mise à disposition peu de temps après la sortie du jeu, les mises à jour régulière, le manque de fiabilité du jeu en ligne, l'équilibrage pas parfait, me fait pense que le jeu est sorti avec au moins six mois d'avances. Je ne pensais pas les développeurs capable de cela. Pacific Rift, à part à l'époque où sont sortis les deux pack de DLC Adrénaline et Speed, n'a subi que très peu de changements. Même les véhicules n'ont pas été rééquilibrés. En ce qui concerne MSA, ça m'inquiète un peu, ces histoires de DLC. Le jeu n'a-t-il pas le succès espéré (faut dire qu'avec ce qui s'est passé au Japon au mois de mars...)? S'avère-t-il finalement perfectible? C'est assez dur à déterminer; mais une chose est sûre, c'est que je n'aime pas trop ça.


- Donc au final, MSA...?

C'est un très bon jeu en soi, mais pour un Motorstorm, il laisse tout de même un goût quelconque, du fait de nombreuses tares dont ne bénéficiait pas Pacific Rift. Le principal problème de MSA, c'est qu'il n'arrive pas à supplanter le génie des précédents épisodes, sauf en terme de gameplay. Pacific Rift s'avère bien plus intéressant qu'Apocalypse dans de nombreux domaines: richesse des véhicules, circuits spectaculaires, durée de vie à court et à long terme importante, et aussi plus beau. Apocalypse a pour principal argument un gameplay bien calibré et un mode multijoueur intéressant qui suit notre évolution. Et à part ça? Ben, pas grand chose, malheureusement. Reste l'ambiance particulière des courses urbaines, mais une fois qu'on a parcouru de nombreuses fois les circuits, plus rien ne nous surprends. Hélas!

 

Mon rêve? Un Motorstorm World Tour, qui permet de faire les fous aux quatre coins du globe, dans les endroits les plus hostiles au monde, et pourquoi pas dans des milieux qui nous sont déjà familiers. Se focalisant sur le tout-terrain, on revient à ce qui est la racine de Motorstorm: le "Hardcore Off-Road". Quelle sera la prochaine étape? Faites vos jeux!

 

Welcome to Motorstorm.

FIN

Voir aussi

Groupes : 
MotorStorm
Jeux : 
MotorStorm : Apocalypse, MotorStorm : Apocalypse (PS3)
Plateformes : 
PlayStation 3
Sociétés : 
Evolution Studios
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

BlackLabel
Signaler
BlackLabel
En fait j'aurais préféré un Arctic Edge HD, je pense. J'ai rien contre des améliorations du gameplay tant que le jeu conserve une ligne dure, surtout avec une formule comme Motorstorm qui n'a pas besoin de faire du chichi pour convaincre.

Je te conseille Monument Valley, je le trouve même meilleur que PR (si tu trouves la version "Complete" ça doit être encore mieux). Malgré le désert comme unique environnement, il y a une belle variété de décors, ils ont su renouveler de manière ingénieuse les atmosphères (et sans recours à un changement dans la journée) pour qu'on n'est pas l'impression de toujours faire le même circuit avec juste un tracé différent. Ça donne aussi une plus grande unité à l'ensemble.

Je le trouve aussi plus équilibré que PR. Dans PR, t'as des circuits qui sont plutôt faciles, tu peux te crasher 2 fois et quand même finir 1er au rang 8, et d'autres où t'en arraches pour finir seulement troisième à cause d'un circuit très accidenté avec un véhicule imposé pas du tout adapté. Sur Monument Valley je trouve que chaque circuit offre, pour chaque classe de véhicules, un bon équilibre.
Cancoillotte
Signaler
Cancoillotte
Moi non plus je suis pas très fan des évènements en pleine course. Mais après tout, c'est le thème de ce Motorstorm, on ne peut pas le reprocher. Le problème, c'est que sans évènements, la plupart des courses sont trop sages, à mon sens. Dans Pacific Rift (et sans doute Monument Valley, et même Arctic Edge), toutes nos courses avaient par défaut un côté spectaculaire... sans pour autant que le décor ne change au dernier tour.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
La démo ne m'avait pas convaincu, là ton article me pousse à réfléchir à l'achat. Mais un truc que je ne supporte pas dans Apocalypse, c'est le postulat débile :"Hi hi on va faire une course pendant un tsunami".

Dans les deux autres on avait une ambiance de course en milieu extrême, mais ça restait crédible pour du jeu vidéo, ça donnait même son identité au jeu, des espèces de fêtards complètement tarés qui se lancent des gros défis.

Là le trip des courses au milieu d'immeubles qui s'écroulent et d'avions qui se crashent, je trouve ça vraiment too much. Ça fait trop "jeu vidéo", on t'en fout inutilement plein la gueule alors que les deux autres étaient des jeux très solides sans avoir recours à des ficelles hollywoodiennes dignes de Michael Bay.

Édito

Blog inactif depuis quelques mois... je tiens à m'excuser de cette désertification.

Archives

Favoris