> > Test : Pilotwings Resort

Test : Pilotwings Resort

Le vent l'emportera ?
Par Aymeric Lallée - publié le

Pilotwings a marqué une génération entière de joueurs lors de sa sortie en 1992 sur Super Nintendo. Une impression de liberté inédite, une jouabilité atypique et un univers enchanteur ont su nous convaincre, une fois encore, du talent de Nintendo pour proposer des concepts qui sortent des sentiers battus, et qui procurent de nouvelles sensations. Presque 20 ans après, et une réédition sur console virtuelle, ainsi qu'un épisode Nintendo 64 sympathique, le plaisir de maîtriser les airs est-il toujours identique, voire meilleur grâce à la 3D relief ? Suivez le test réalisé sans parachute...

Pour répondre à cette question, il nous a fallu un peu moins de trois heures de jeu. Car si les sensations sont bel et bien au rendez-vous, il faut reconnaitre qu'il suffit de très (trop ?) peu de temps pour commencer a voir le bout de la piste dans PilotWings Resort. Aux commandes de plusieurs moyens de transports aériens (avion, jet-pack, planeur et leurs versions "super" boostées), votre Mii explore donc l'île de Wuhu (déjà utilisée dans Wii Sport Resort), au travers de diverses épreuves à la difficulté exponentielle.

Vers l'horizon et pas au-delà !

Le rendu de Pilotwings Resort, vous le connaissez. Il s'agit de celui que vous avez pu admirer dans Wii Sport Resort, avec une 3D un peu plus simpliste en termes de polygones, mais qui bénéficie, cette fois, de l'effet 3D. Un artifice, diront certains, qui prend pourtant tout son sens dans cette "simulation" d'exploration aérienne. Bien qu'un temps d'adaptation soit nécessaire pour y voir plus clair (ajuster le degré de la 3D, la distance de la console par rapport aux yeux, etc.), le rendu en full 3D de Pilotwings Resort est tout simplement excellent. Apprécier les distances est alors un jeu d'enfant et donne une cohérence aux épreuves lorsqu'il s'agit d'atteindre un objectif, de traverser un anneau ou encore d'atterrir sur une piste. Le pari de Nintendo s'avère donc réussi de ce point de vue là et on ne peut que succomber, lors des premières minutes de jeu, à cette 3D simple mais chatoyante et son effet de profondeur qui vous happe sans mal. 

Cet endroit me dit quelque chose... Pas vous ?

Trois façons de jouer

Côté gameplay, c'est le jet-pack qui remporte la palme. On apprécie de pouvoir parfaitement contrôler ses déplacements et son altitude, sans oublier pour autant de garder un oeil sur la jauge de carburant, sans quoi c'est le crash. En ce qui concerne l'avion, c'est un régal de se balader au dessus de l'île (ou même dedans) pour profiter du paysage et de réaliser des tonneaux, ou même, entamer de jouissives accélérations, ceci malgré un gameplay assez basique. Enfin, le deltaplane, quant à lui, est le plus difficile à manier puisqu'il faut trouver des courants ascendants pour espérer ne pas heurter le sol. Evidemment, chacun de ces modes de locomotion aériens a sa propre sensibilité, qu'il faut, de fait, appréhender pour remplir les défis du mode Challenge. Quant aux trois autres aéronefs, ils ne sont, malheureusement, que des versions améliorées des précédentes. Si les sensations sont, une fois encore bonnes avec eux, il n'y a finalement rien de bien grisant à les piloter.

A force de remporter des épreuves, vous débloquez de nouveaux aéronefs et des bonus.

Trois fois rien ?

S'il est évidemment, très agréable de se balader dans les airs avec des aéronefs, nous ne vous cacherons pas que la quarantaine d'épreuves disponibles (réparties en plusieurs défis, accessibles dans n'importe quel ordre en fonction du niveau de difficulté) finissent, tristement, par nous faire tourner en rond. En effet, un coup, il faut se poser sur une piste précise, un autre, il faut tirer sur des cibles en mouvement, pousser des ballons pour les mettre à un endroit particulier, éteindre des feux, traverser des anneaux, prendre des courants ascendants, etc. Le tout en essayant de ne pas s'écraser, de ne pas toucher les environnements et, évidemment, le plus rapidement possible. Bref, s'il y a en apparence, de quoi faire, le cumul de ces challenges ne suffit pas à assurer une véritable variété à Pilotwings Resort, et ceci malgré les bonnes sensations de vol qu'il procure. Notons, enfin, la présence d'un mode Vol Libre, en temps limité, pour trouver plein de bonus et autres secrets sur l'île. Néanmoins, il ne suffit pas, lui non plus, pour éviter une certaine routine.

Certes, Pilotwings Resort ne vous enchantera pas par la consistance de son contenu, même si la difficulté des dernières épreuves n'est pas à remettre en cause et assure le challenge. Mais c'est finalement logique puisque le réel plaisir d'un jeu comme celui-ci est de s'offrir un peu de calme et de vacances, dans un loisir généralement dominé par l'action et les tueries. Le tout en 3D relief de qualité. Alors oui, Pilotwings Resort s'avère accessible, reposant et propose des challenges amusants, qui détendent et changent les idées. Mais quoiqu'il en soit, le soft aérien de Nintendo peine clairement à se renouveler sur la longueur. C'est d'autant plus dommage qu'il ne vous faudra que quelques heures pour en voir la fin. A 40€ la cartouche, ça peut agacer...

Test : Pilotwings Resort
Satisfaisant
Notes de la Rédac (1)
Frais et léger, Pilotwings Resort vous fera voyager sans pour autant vous scotcher par son contenu. Il s'agit, ici, de remplir divers challenges (plus d'une trentaine à refaire pour améliorer ses scores) et de goûter à plusieurs moyens de transports différents, offrant, chacun des sensations propres de vol. Si l'effet 3D s'avère bluffant et l'ensemble divertissant, Pilotwings Resort n'en reste pas moins qu'un "petit jeu", suffisamment bien pensé pour vous changer les idées pendant un temps. Alors n'en attendez pas plus...
par Aymeric Lallée
+ On aime
  • Effet 3D superbe et utile
  • Jouabilité fraiche et efficace
  • Les différents types de pilotage
  • Fait voyager...
- On n'aime pas
  • Manque de contenu
  • On en fait le tour très rapidement
  • Moyens de transport bonus trop récurrents
  • Pas assez de base jump !
Vos notes
3
2
8
1
8
22 notes
3,2
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?

Galerie photo Pilotwings Resort - 10 images (cliquez pour zoomer)

Cet endroit me dit quelque chose... Pas vous ? A force de remporter des épreuves, vous débloquez de nouveaux aéronefs et des bonus. Le deltaplane requiert pas mal de pratique avant d'être parfaitement maîtrisé. L'atterrissage parait compliqué au début, mais grâce à la 3D, on s'y fait vite... Posez-vous en douceur, la moindre erreur vous fera perdre des points ! Certaines épreuves cumulent tirs, passages obligatoires, figures, etc. Poussez ces ballons dans la zone jaune, le plus vite possible. La carte sur l'écran inférieur permet de se repérer facilement. Avec l'effet 3D, la profondeur ressort énormément et permet de mieux apprécier les distances. Le Super-Jet Pack n'est utilisable que dans les dernières épreuves, à moins que vous ne jouiez en mode libre.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 379,95 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 379,00 €
Console PS4 500 Go Blanche + DriveClub -…
Neuf : 439,60 €
Super Smash Bros 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,38 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 289,71 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,00 €
Batman Arkham Knight Batmobile Edition P…
PlayStation 4
Neuf : 199,90 €
FIFA 15 PS4
PlayStation 4
Neuf : 53,88 €
FIFA 15 PS3
PlayStation 3
Neuf : 53,88 €
Console PS4 500 Go + DriveClub - Console…
Neuf : 439,86 €
Pokemon Rubis Omega 3DS + Steelbook Edit…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Pokemon Saphir Alpha 3DS + Steelbook Edi…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Call of Duty Advanced Warfare Edition Da…
PlayStation 4
Neuf : 58,00 €
Bayonetta 2 Edition Spéciale + Bayonetta…
Nintendo Wii U
Neuf : 49,99 €
Console Microsoft Xbox One + Capteur Kin…
Neuf : 454,90 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (18)