1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de jeux vidéo
  4. >
    Test de Psikyo Shooting Stars Bravo (Nintendo Switch)

TEST de Psikyo Shooting Stars Bravo : Tempête de boulettes japonisantes

Par Thomas Pillon - publié le
×

Après une première compilation de six shoot'em up plus ou moins emblématiques du studio Psikyo, l'éditeur NIS America récidive en sortant presque coup sur coup Psikyo Shooting Stars Bravo, le second best-of aux influences nippones visuellement plus prononcées. Cela suffira-t-il à faire prendre la sauce teriyaki ? 

La sélection de cette seconde édition, qui bénéficie grosso modo des mêmes forces et faiblesses que celle du mois de janvier délaisse en effet la thématique de la Seconde Guerre Mondiale pour mieux assumer les influences japonaises qui l'ont conduit à développer les deux séries Gunbird et Samurai Aces. Et pour le coup, les amateurs de boulettes et de décors tout ce qu'il y a de plus nippons vont avoir de quoi faire. 

On ne plaisante plus avec la taille des sprites !

Un peu de verticalité

Côté options et présentations, Psikyo Shooting Stars Bravo reprend donc religieusement à son compte les forces et les faiblesses de la compilation Alpha, disponible depuis quelques semaines. Alors nous serions bien tentés de vivement vous conseiller la lecture de notre test, histoire d'être bien au parfum. Sans surprise, les mordus d'esquive pourront une nouvelle fois faire pivoter comme bon leur semble l'écran, sans jamais pouvoir adapter les commandes à un défilement vertical qui envoie pourtant du bois. Quelle vie. Une fois encore, les possesseurs du Grip Flip s'en donneront à coeur joie, les autres profiteront du monde portable et des Joy Cons détachables pour compenser, un peu, cette absence que l'on ne parvient pas à expliquer. NIS America, si vous nous lisez : faites un effort, que diable ! Dans le même ordre d'idée, on s'étonnera également de ne pas disposer d'un petit tutoriel, même écrit, décrivant les différentes hitboxes et systèmes de scoring des six titres proposés, puisque cette compilation s'avère tout de même assez propice à la découverte d'un genre assez peu grand public en 2020. Et si vous aimez jouer les évangélisateurs des causes perdus, la présence une fois de plus d'un mode deux joueurs pourra vous permettre de jouer tactique, ou de rendre l'expérience plus agréable pour les curieux. 

La présence de deux titres au défilement horizontal apporte un peu de variété.

Entre tradition et sérendipité

En revanche, la sélection de cette édition Bravo s'en tire mieux que son aînée, d'abord grâce à la présence de nombreux danmaku, mais également à travers un meilleur équilibre global : trois shoot horizontaux, deux verticaux, et une tentative hybride empruntant au casse-brique. La variété est clairement au rendez-vous. Pour une fois, la jaquette annonce vraiment la couleur, puisque les deux sagas ici mises à l'honneur jouent à fond la carte du Japon traditionnel, et se prennent bien moins au sérieux que la trilogie 1945 Strikers. Si les mécaniques de gameplay principales ne changent finalement pas beaucoup, l'ambiance des Gunbird et Samurai Aces leur confère un véritable supplément d'âme, et permettent de faire honneur à l'un des sous-genres les plus violents du jeu vidéo.

Mélangez l'univers de Gunbird avec le principe du casse-brique, et vous obtenez Gunbarich.

Plus forts que tous les robots mécaniques

Avec des niveaux de difficulté très variés (sauf pour Samurai Aces III) qui permettront à tout le monde de se lancer, et une grande variété de personnages jouables aux styles marqués, il y a assurément de quoi faire avec Psikyo Shooting Stars Bravo. Si l'on met de côté ce troisième épisode de Samurai Aces, qui pourrait justement vous envoyer tout droit aux urgences ophtalmiques en seulement quelques minutes, le reste du casting s'en sort bien, et la présence de GunBarich, qui joue les casse-briques colorés, est une bonne surprise qui offre un peu de variété dans cette compilation thématique. Le line-up fourmille ainsi de boss en formes de Yokai et autres délires visuels que n'auraient pas renié les Samurai Pizza Cats, et vous imaginez donc que les bonus de l'édition physique n'en seront que plus appréciables...

Bon
7
NIS America rectifie clairement le tir de l'Alpha avec Psikyo Shooting Stars Bravo : en réunissant sur une seule et même cartouche les séries Gunbird et Samurai Aces, l'éditeur donne des gages aux amateurs de shoot'em up colorés. Le sous-genre du danmaku est cette fois plus dignement représenté, même si les explications concernant les différents systèmes de scoring ou la prise en main verticale manquent malheureusement toujours à l'appel. Les plus curieux pourront en plus découvrir l'étonnant Gunbarich, qui mélange le genre avec celui du casse-brique. Avec un contenu généreux qui laisse une fois de plus place aux boucles infinies et propose une rejouabilité certaine, il n'y a plus vraiment de raison de bouder son plaisir.
par
+ On aime
  • Une sélection thématique qui fonctionne vraiment bien.
  • Du danmaku en veux-tu ? En voilà !
  • De nombreux niveaux de difficulté pour trouver chaussure à son pied.
  • Une version physique proposant les six OST et un artbook, un joli bonus.
- On n'aime pas
  • Toujours pas d'explications concernant les hitboxes et systèmes de scoring.
  • Ni de commandes propices à l'affichage vertical.
  • Pas de fichier de sauvegarde pour continuer sa boucle.
  • Samurai Aces III qui pique méchamment les yeux.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Psikyo Shooting Stars Bravo - 21 images (cliquez pour zoomer)

On ne plaisante plus avec la taille des sprites ! La présence de deux titres au défilement horizontal apporte un peu de variété. Mélangez l'univers de Gunbird avec le principe du casse-brique, et vous obtenez Gunbarich.

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)