>
>
Test de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore (Nintendo Switch)

TEST FLASH de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore : La J-pop dans tous ses états sur Switch

Par Filipe Da Silva Barbosa - publié le
×
Satisfaisant
6
Où acheter :

Avec à peine plus de treize millions de machines vendues à travers le monde, on le sait, la Wii U a rencontré un échec retentissant, au point d'être vite escamoté par sa petite soeur, la Nintendo Switch, qui connaît une trajectoire bien plus heureuse depuis sa sortie il y a bientôt trois ans. Sachant cela, on se doutait bien qu'un rapatriement de certaines exclusivités de la première sur la seconde surviendrait, histoire que chacun rentre un peu dans ses frais vu la différence entre les deux parcs installés. On ne s'attendait pas en revanche à ce que Tokyo Mirage Sessions #FE fasse partie du grand rappel ("Encore", en anglais donc), tant le titre était passé plutôt inaperçu lors de sa première parution pour les fêtes de fin d'année 2015. Il faut dire que le jeu développé par Atlus et Intelligent Systems s'adressait avant tout à une niche de joueurs férus de J-pop et d'idols japonaises - ainsi qu'à ceux qui étaient intrigués par un cross-over entre les séries Shin Megami Tensei et Fire Emblem (les références à cette dernière relevant finalement du clin d'oeil).

Le joueur incarne un certain Itsuki qui, avec ses amis Tsuabasa et Touma (bientôt accompagnés par d'autres), se voient enrôler par l'agence Fortuna Entertainment qui sous couvert de leur permettre d'accéder au statut d'artiste (dans la chanson, la danse, la télévision...) les aide à vaincre les Mirages, sortes d'esprits provenant d'un monde parallèle cherchant à envahir celui que nous connaissons. Visuellement d'abord, on constate malheureusement qu'il ne s'agit que d'un simple portage de la version d'origine : si c'est correct en mode portable, les effets de scintillement et de crénelage autour des personnages sont assez flagrants sur un écran de télé. C'est assez rare pour le souligner dans le cas d'un portage mais l'éditeur a pris la très bonne initiative de proposer des sous-titres français (avec le doublage japonais), alors que la version Wii U n'en disposait pas ! Concernant le Topic, sorte d'interface à l'origine consultable sur le GamePad, une simple pression sur la touche "+" permet cette fois d'y accéder.

S'agissant du contenu de cette itération Switch, il faudra compter sur un nouveau donjon accessible dans le Palais fleuri de Tiki intitulé "Le Domaine des rêves", dans lequel les personnages pourront récupérer, notamment, des costumes inédits issus par exemple de Persona 5 ou de Fire Emblem Three Houses. Mais hormis l'ajout de ces nouveaux costumes, les nouveautés relèvent plus de l'anecdotique (Sessions avec les autres membres de Fortuna, quelques séquences de dialogues inédites) et l'expérience de jeu ne s'en trouve pas chamboulé avec cette version. Reste que Tokyo Mirage Sessions #FE Encore demeure un jeu sympathique, grâce à son système de Sessions et de tour par tour dynamique (la marque de fabrique d'Atlus), même si son ambiance très J-pop ne manquera pas de désoler ceux qui sont réfractaires à certaines "japoniaiseries".

par
+ On aime
  • Enfin en VOSTFR !
  • Du tour par tour comme on aime.
  • Un nouveau donjon, le Domaine des rêves, avec son lot de bonus...
  • La Wii U, bientôt à sec.
- On n'aime pas
  • Toujours aussi limite techniquement, surtout sur la téloche.
  • ...mais un contenu supplémentaire anecdotique dans l'ensemble.
  • Il faut vraiment aimer la J-pop et les idols.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 2
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Tokyo Mirage Sessions #FE Encore - 9 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)