>
>
Test de Kirby au Fil de l'Aventure (Nintendo 3DS)

TEST de Kirby Au Fil de la Grande Aventure : Un portage cousu de fil blanc ?

Par Thomas Pillon - publié le

Depuis maintenant plusieurs années, l'affaire semble entendue : pour alimenter une console largement laissée à l'abandon, Nintendo recycle à peu près tout ce qui traîne pour maintenir sous perfusion une 3DS dont les visites s'espacent de plus en plus. 

Après Luigi's Mansion, et Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L'épopée de Bowser Jr, voici donc venu le tour du petit Kirby de venir au chevet de la dernière console exclusivement portable de Nintendo. Sorti à l'origine sur Wii en 2010, Kirby : Au fil de l'aventure nous revient donc seul en s'octroyant au passage un adjectif qui dénote d'un melon certain. il est comme ça, Kirby. 

La direction artistique reste intacte et intestable sur cette version portable.

Fil Connors ?

Alors forcément, pour ceux qui avaient craqué à l'époque, l'aventure risque fort de sonner comme un jolie, mais vieille rengaine : aspiré par un sorcier visiblement très dérangé puisqu'arborant autour du cou une chaussette, notre ami Kirby perd quelque peu de sa matérialité, et donc de ses célèbres pouvoirs. Désormais composé de laine et surtout de vide, Kirby peut désormais se lancer dans la politique transformer sans avoir besoin d'avaler. C'est ce qu'elle a dit. Le voici donc parti à l'aventure au côté de son nouveau BFF, le prince Ponpon, à travers quelques dizaines de niveaux aussi charmants qu'aisés, où les transformations viendront apporter un peu de piquant, remplaçant avec habileté la traditionnelle capacité d'avaler tout ce qui bouge du petit Kirby. Et si le portage ne souffre graphiquement d'aucune perte, son frame rate plus limité le rend finalement moins dynamique que l'original, et sacrifie une fluidité qui place forcément cette version 3DS en deçà. La vie n'est donc pas toujours rose.

Les deux nouveaux mini-jeux sont somme toute sympathiques.

Une maille à l'endroit

Alors pour ceux qui auraient déjà eu la bonne idée de tirer sur le fil en 2010, faut-il s'attendre à plus qu'un simple reprisage ? Pas sûr, dans la mesure où les ajouts de cette "Grande" aventure se révèlent vite assez succincts. Profitons d'abord de ce droit d'inventaire pour préciser qu'une fois de plus, la 3D qui donna pourtant son nom à la console est aux abonnés absents. Quel dommage. Côté gameplay, l'aventure principale se dote d'un mode diabolique qui rehausse la difficulté d'un jeu très facile à la base en faisant popper de nouveaux ennemis  plus résistants, tout en augmentant le nombre de joyaux à récolter pour aller décrocher l'or. Il faudra donc rapidement profiter de cet ajout pour amener un semblant de challenge, car ce Kirby 3DS s'enrichit également de nouvelles capacités. Prenant la forme de chapeaux multicolores, ils permettent de générer des projectiles ou de cracher des attaques élémentaires à l'envi, et transforment cette balade champêtre un véritable pugilat de tissus. 

Heureusement que le mode diabolique relève un peu le challenge.

Valérie Dadidou

Mais le menu principal offre heureusement d'emblée quelques vraies nouveautés en la présence de deux rapides spin-offs baptisés avec l'éternelle malice des localisations françaises de Nintendo "Dadidou Déboule" et "Meta Knight Taillade". Simples et similaires dans leur approche, ces deux mini-jeux de quatre niveaux chacun jouent la carte classique du scrolling imposé : Dadidou se la joue runner avec ses glissades et ses sauts calibrés, tandis que Meta Knight s'apparente à un shoot entre sol/air relativement classique. Sympathique tout au plus, ils permettront aux acharnés de la déco de s'offrir quelques patchworks inédits pour enrichir toujours plus loin les intérieurs de ce bon vieux rentier, Phil de Laine. Mais de là à faire craquer les vieux de la vieille pour si peu, il n'y a qu'un pas que nous nous garderons tout de même de franchir. 

Bon
7
Où acheter :
Huit ans après sa sortie sur Wii, Au Fil de l'Aventure tente son come-back sur 3DS en se parant d'un nouvel adjectif pour tenter de passer dans le chas d'une aiguille. Flanqué d'un mode diabolique qui vient rééquilibrer un jeu criant de facilité, ce portage embarque également deux mini-jeux simples mais efficaces, qui restent bien dans le ton et raviront les décorateurs d'intérieur. En revanche, son frame rate inférieur à l'original fait de cette version portable un jeu toujours chatoyant sur le plan graphique, mais moins fluide dans son déroulement. Une petite déception qui s'accompagne d'une 3D toujours portée disparue, aux côtés du mode deux joueurs également sacrifié. Fort heureusement, Au Fil de la Grande Aventure n'a rien perdu de sa direction artistique à croquer et de ses mécaniques inventives, ce qui lui permet de se faire une petite place pas déméritée parmi les jeux de plate-formes de la console. Sans accroc.
par
+ On aime
  • Un direction artistique intacte et toujours aussi singulière.
  • Le mode diabolique pour apporter enfin un peu de difficulté.
  • Des transformations à gogo.
  • Un rythme qui se prête bien à la console.
- On n'aime pas
  • Peu de bonus au final.
  • Le frame-rate qui souffre de la comparaison.
  • Adieu le jeu à deux.
  • Des temps de chargement sur cartouche, WTF ?!
Donnez votre note
23 notes
7
1
1
0
2
0
3
2
4
0
5
2
6
5
7
9
8
1
9
3
10
Ma collection sur 3DS
Je l'ai 62
J'y joue 8
Je le vends 0
Je le cherche 3
Vos tests (1)
0 301
arnette1980
Je suis tombé amoureux de Kirby's Epic Yarn dès sa première présentation lors de la conférence Nintendo pendant l'E3 2010. Déjà, un jeu de plates-formes 2D, qui plus est réalisé en une sublime 2D, pour un fan comme moi de ce genre de jeu, c'est du...

Galerie photo Kirby au Fil de l'Aventure - 13 images (cliquez pour zoomer)

La direction artistique reste intacte et intestable sur cette version portable. Les deux nouveaux mini-jeux sont somme toute sympathiques. Heureusement que le mode diabolique relève un peu le challenge.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)