>
>
Test de Conduct Together ! (Nintendo Switch)

TEST de Conduct Together ! : Enfin une bonne raison de préférer le train

Par Thomas Pillon - publié le

Pour peu que vous ayez la joie de subir au quotidien le chemin de croix qui consiste à emprunter le réseau ferré hexagonal, vous nourrissez sans doute à l'égard du train une certaine forme de détestation que rien, ne pensiez-vous, pourrait un jour changer. C'était sans compter sur le studio danois Northplay et sa rigueur toute scandinave.

En terme de gestion ferroviaire, le jeu vidéo a comme souvent vu s'épanouir deux écoles aux codes bien distincts : la japonaise, attachée au pilotage et à une ponctualité dont seul l'archipel peut se targuer, à la Densha De Go, et l'autre, occidentale, axée sur un management plus global comme l'illustre depuis des années la série des Train Simulator. Sans opter pour une solution à mi-chemin entre ces deux philosophies, Conduct Together! propose cependant une formule allégée qui pourrait bien en faire le party-game improbable que personne n'avait vu venir.

Vous connaissez l'expression "Des yeux partout" ?

Right now, Over me

Quatrième opus de la série, Conduct Together! reprend le principe et les niveaux de l'épisode originel Conduct This! sorti en 2016, pour tirer parti de l'aspect ô combien convivial de la Switch. Le principe est de prime abord assez simple : responsable d'un système d'aiguillage qui gagne progressivement en complexité, il vous revient la charge de superviser le trafic ferroviaire d'un réseau donné, en orientant un puis plusieurs trains vers leurs gares de destination. Optant pour une interface basique mais heureusement extrêmement lisible, le jeu conserve tout du long une clarté salvatrice au vu de la tâche qui vous est confiée. 

Chaque train arrive en effet à vide, et embarquera à son bord les passagers dont la couleur est la plus représentée : à vous de les conduire à destination, de faire monter d'autres voyageurs pressés, et ainsi de suite. L'épreuve se complexifie bien vite lorsque plusieurs rames viennent renforcer la fréquence du trafic, augmentant progressivement le nombre de décisions à prendre. C'était évidemment sans compter sur les trains que vous ne pouvez pas contrôler, et qui n'hésitent donc pas à foncer droit dans le mur en klaxonnant, tout comme ces imbéciles d'automobilistes bien peu soucieux de leur conservation corporelle.

Collectionner les rames est étonnamment très plaisant.

Tout avec lui fait boum

C'est que tout finit par exploser, dans Conduct Together! : une voiture qui traverse le passage à niveau, un train fou que vous n'aurez pas su gérer, un aiguillage malencontreux, et c'est dans une gerbe de flammes que l'écran de Game Over viendra se moquer de votre infortune, grâce un conseil trollesque toujours délicieux. Et tant pis pour ces pauvres passagers. Heureusement, le jeu de Northplay prend son temps pour complexifier la formule, et profite de ses très nombreux challenges pour jouer de jolies variations sur un même thème. 

Entre les thématiques variées qui s'étendent des fêtes de fin d'année au Far West et ses portails temporels quelque peu anachroniques, Conduct Together! parvient à varier ses environnements pour les adapter aux différentes machines débloquées. Les quelques dizaines de niveaux à déverrouiller réservent suffisamment de bonnes surprises pour ne pas voir passer les heures alors que votre cervelle s'habitue progressivement aux nouvelles mécaniques dévoilées chapitre après chapitre. C'est que passé une poignée d'heures, il va falloir jongler avec une palanquée de paramètres parfois délicieusement délicats : au fur et à mesure que les tracés se complexifient, la fonction de ralentissement s'avère particulièrement salvatrice pour garder un oeil permanent sur les quatre rames censées se croiser dans un balai gracieux et ininterrompu. 

Mieux vaut faire appel à un mai lorsque la perspective s'en mêle.

La rame à l'honneur

Les niveaux avancés vous pousseront souvent dans vos derniers retranchements intellectuels voire, pour les moins aventureux et/ou les plus sociables d'entre vous, à demander l'aide d'un ou plusieurs amis passant par là. Comme son nom l'indique, Conduct Together! se pratique aussi à plusieurs, histoire de déléguer l'aiguillage à quelqu'un possédant de meilleurs réflexes. L'exercice prend alors des airs de joyeux massacre, les invectives respectives couvrant heureusement le bruit des rames entrant en collision. Et si vous avez du mal à envisager le poste d'aiguilleur comme vecteur de fun, il n'y a heureusement pas de mal à se rendre compte de son erreur. 

Pour peu que vous ayez déjà bouclé en solo les derniers niveaux pourtant extrêmement coûteux à débloquer, la coopération sera l'occasion de gratter quelques médailles supplémentaires : jouant à fond la carte de la perfection dorée à l'or fin, le jeu de Northplay donne en plus envie d'y revenir constamment, histoire d'améliorer son score en visant l'efficience. Chaque chapitre bouclé est également l'occasion de débloquer un nouveau convoi que l'on pourra dégainer avec fierté. qui aurait pu croire qu'il serait si difficile de choisir entre le NS Virm et le DSB IC3 ? Pas nous, c'est certain.  

Indispensable Gameblog
Très bon
8
En portant son jeu de gestion de trafic ferroviaire sur Switch, les danois de Northplay ont été bien inspirés. Varié, progressif, intelligent et généreux, Conduct Toghether! assure seul ou à plusieurs des heures de fun et d'épreuves délicieusement retorses. Le jeu prend le temps de dévoiler tout son potentiel au fur et à mesure que les niveaux se complexifient et que le noeud au cerveau se fait de plus en plus proche. Si vous cherchez un party-game original, un challenge méta à relever dans les transports ou que l'acheminement de passagers soit toute votre vie, il serait bien dommage de passer à côté de ce portage intelligent qui prend sur Switch toute son ampleur.
par
+ On aime
  • Un gameplay simple aux déclinaisons intelligentes et variées.
  • Un véritable exercice de réflexion, seul ou à plusieurs.
  • Un contenu monstrueusement généreux.
  • De nombreux trains à débloquer.
  • Le système de trophées qui donne envie d'y revenir encore et encore.
  • Fonctionne aussi bien aux Joy-Con qu'avec l'écran tactile.
  • L'écran d'aide qui trolle à chaque défaite, savoureux.
- On n'aime pas
  • Les derniers mondes qui coûtent une fortune à débloquer.
  • Une traduction qui laisse encore à désirer.
  • Une certaine répétitivité au niveau des thèmes musicaux.
  • Visuellement pas fou.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Conduct Together ! - 10 images (cliquez pour zoomer)

Vous connaissez l'expression "Des yeux partout" ? Collectionner les rames est étonnamment très plaisant. Mieux vaut faire appel à un mai lorsque la perspective s'en mêle.

La rédaction vous recommande