>
>
Test de Forza Horizon 4 (Xbox One)

TEST de Forza Horizon 4 : L'indispensable Road Trip

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le

Six années déjà que le premier Forza Horizon sortait sur console et affranchissait la licence du carcan des circuits fermés. Depuis, le spin off mécanique de Forza Motorsport s'est fait un nom et a même apporté de nouvelles choses à la licence canonique. Cette quatrième itération bénéficie de cet illustre héritage et nous emmène dans un road trip britannique des plus sympathiques. Faites le plein, préparez le GPS et la carte, nous allons profiter du voyage avec  !

Que faire de plus pour renouveler la licence ? Après avoir visité les USA, la France, l'Italie et enfin l'Australie dans le troisième épisode, la saga Forza Horizon termine dans la patrie de ses créateurs : le Royaume-Uni. Disons le tout de suite, les fondamentaux seront encore et toujours présents, mais ils seront magnifiés par l'énorme expérience engrangée sur le terreau de Turn 10. Si l'Angleterre n'est sans doute pas aussi ensoleillée que l'Australie, elle possède un charme singulier et envoûtant.

La gestion de l'adhérence est encore meilleure.

So british !

Les fainéants de Playground Games ont choisi de frustrer les européens que nous sommes en conservant évidemment la conduite à gauche déjà en vigueur en Australie. On s'y fait vite tant les choses à découvrir sont nombreuses. Bien sûr, les paysages n'ont pas la prétention de reproduire avec exactitude la topographie britannique. Mais de la région des lacs, aux côtes, en passant par des autoroutes, on retrouve à la fois une belle diversité et une variété de tracés qui permettent à toutes les catégories de voitures de s'exprimer.

Ainsi, les supercars auront le bitume et les courbes pour lâcher les chevaux, certains tracés de supercross y mélangeront un peu de terre et d'autres, qui préfèrent carrément couper à travers champs auront de quoi salir les Buggies et autres 4X4. En outre, le jeu peut se targuer de faire la part belle à une certaine verticalité, qui sera parfaitement cohérente avec les modifications saisonnières qui lui seront appliquées (nous y reviendrons plus tard). Les points de vue remarquables sont toujours de la partie et certains lieux emblématiques sont eux reproduits avec plus de fidélité. L'ensemble est harmonieux et cohérent.

Harmonieux et cohérent, mais aussi superbe avec la photographie que propose le jeu. Au petit matin ou à la nuit tombée, les éclairages sont à l'avenant du reste des graphismes : magnifiques. C'est bien entendu encore plus impressionnant sur PC. Forza Horizon 4 définit tout simplement un standard technique de référence d'un point de vue graphique. Attention toutefois sur Xbox One X vous aurez le choix entre la 4K à 30 FPS ou le 1080P à 60FPS.

Comment ne pas vouloir y habiter ? C'est d'ailleurs ce que propose le jeu avec diverses propriétés dont il est possible de faire l'acquisition (douze en tout). Chaque maison débloque une amélioration particulière. La première vous autorisant par exemple à user du drone pour trouver plus facilement les trésors de grange. On aurait apprécié aussi pouvoir s'approprier ces maisons en en découvrant les intérieurs et les garages à la Test Drive Unlimited, ce n'est malheureusement pas le cas.

Tout est dans les détails.

Quand Vivaldi se met au volant

Tous ces paysages déjà magnifiques à la base prennent vie et deviennent organiques avec la mise en avant d'une des principales nouveautés du jeu : le passage des quatre saisons. Le Festival Horizon va ainsi toujours progresser en utilisant la popularité de votre avatar pour avancer dans les saisons et proposer de nouveaux événements. Que ce soit des épreuves spéciales ou des événements de championnats.

Il y a évidemment les avantages cosmétiques à proposer avec des décors qui se parent de couleurs automnales par exemple. Le choix du Royaume-Uni se justifie ici pleinement par la variété que peut apporter le passage des saisons. Sous un épais manteau de neige en hiver, plutôt sec l'été et tempéré à l'automne et au printemps, le bitume varie ses conditions d'adhérence de façon élégante. Pas question de définir un seul état de route. Celle-ci varie en fonction du relief (retenues d'eau), de l'exposition (des feuilles au sol en forêt) et bien entendu du type même de revêtement (boue, terre, poussière...). Le tout est encore modifié par une météo dynamique et avec des intempéries d'intensité variable (pluie fine, orages, neige...).

Nous parlions déjà de cohérence dans le level design avec la cartographie générale de Forza Horizon 4. Celle-ci est encore renforcée par le passage des saisons. Les cascades se figent en hiver, les lacs gèlent, les chemins en terre se transforment en ornières et les congères bordent les routes. En plus de renforcer la cohérence, cela augmente également la diversité en ajoutant des épreuves spécifiques aux saisons.

Les courses de nuit offrent des effets de lumière somptueux.

Une conduite éclectique et raffinée

Bien entendu, avec des conditions aussi variables, la conduite est sérieusement impactée. Les quelques 450 voitures du garage Forza vont user de la gomme sur plus de 550 tronçons routiers. Non seulement, les différences de comportements sont très marquées selon les engins utilisés (un buggy tient le bitume comme une savonnette et taille la route à travers champs, alors qu'une supercar se comportera à l'opposée), mais elles changent intelligemment.

Le passage de zones inondées par exemple est beaucoup plus réaliste que dans Forza Horizon 3. Il y a toujours un ralentissement magnifié par un mouvement de caméra et des effets d'éclaboussure, mais l'aquaplaning est encore plus fin et mieux ressenti. En conséquence, sur des zones qui sont juste mouillées ou altérées par des flaques nous avons plusieurs niveaux de perte d'adhérence, eux-mêmes impactés par le type de transmission de la voiture. C'est la même chose sur des zones plus champêtres. Les pneus n'adhèrent pas de la même façon dans la poussière, l'herbe, la boue ou dans un champ.

Il faudra un sacré coup de volant pour venir à bout des dizaines d'épreuves dans les diverses catégories proposées. On retrouve ici tout ce qui a fait la réputation de Forza Horizon : Des courses sur tronçons fermés, des spéciales façon rallye, des défis délirants contre des trains, des aéroglisseurs, des motos, un hommage à Halo... Toute l'exubérance du festival Horizon avec les mêmes commentaires enflammés, que ce soit de la part des organisateurs ou des speakers des diverses radios que l'on retrouve avec plaisir. Ces derniers font d'ailleurs cette fois de nombreuses références à l'épisode Australien, non sans une belle dose d'humour et d'autodérision. On s'est amusé chez Playground. Ne soyez pas inquiets pour la durée de vie, il y a de quoi vous occuper jusqu'à l'hiver et le temps passe d'ailleurs très vite au volant.

Forza Horizon 4 est également un jeu qui possède la caractéristique de se lire ou de se conduire à plusieurs niveaux. On peut parfaitement y jouer de la façon la plus arcade possible, en tentant de drifter dans tous les sens et d'en tirer le bénéfice en points de prouesse. Maintenant, chaque voiture peut avoir des bonus débloqués pour augmenter ses gains. Si vous choisissez d'avoir une conduite propre, vous serez également récompensés et aurez ces bonus sur des voitures taillées pour cela. En essayant de contenter tout le monde, Playground offre même peut-être trop de choses. On se retrouve noyé sous les propositions et les déverrouillages de nouvelles tenues et attitudes pour l'avatar. C'est un peu la foire du trône, mais qui va se plaindre d'avoir des choses en plus ? Le Super Wheelspin en est l'illustration parfaite. Ce n'est pas un seul élément qui vous est proposé en loterie, mais trois ! Vous voulez des récompenses ? Approchez, mesdames et messieurs !

Le terrain de jeu est énorme et loin d'être plat.

Tracez votre route

Si toutefois ce qui est déjà proposé dans le jeu ne vous convient pas, vous pouvez à nouveau définir vos propres épreuves et les proposer aux autres joueurs en ligne. L'outil d'édition de tracé est plus complet et permet de tailler des épreuves sur mesure à partager avec le monde entier. Un monde entier qui devra suivre les saisons et événements spéciaux qui changeront toutes les semaines. A l'image du Forzathon qui sera de retour pour animer une communauté Forza qui a toujours su faire vivre le jeu sur la durée. Ce dernier prendra également la forme de défis temporaires sur lesquels il faudra se donner rendez-vous pour atteindre les objectifs fixés. Bien entendu, les récompenses seront en rapport avec la difficulté de la tâche, mais ce sera toujours plus facile de faire cela avec des joueurs qui poursuivent le même but.

Chacun pourra ainsi se façonner son propre jeu avec une foule d'options de personnalisation. Tant au niveau des livrées (toujours modifiables à souhait et téléchargeables) que sur l'apparence du personnage que vous choisirez d'incarner.  Il y a un peu plus d'une vingtaine de campagnes différentes. Que vous soyez plutôt cascadeur, drifteur, fou de vitesse il y en a pour tous les goûts et tout cela est accessible assez simplement, avec le désormais classique menu à tuiles.

Forza Horizon 4 est le point d'orgue d'une série qui n'a pour l'instant jamais déçu et qui continue à monter en puissance. Certes, les principes de base sont les mêmes, mais tous les ingrédients ont été relevés pour donner encore plus de peps à l'ensemble. On peut même se féliciter que le côté un peu "kéké" qui caractérisait également les précédents numéros, se soit effacé au profit d'un aspect plus fun et ouvert. Forza Horizon 4 vous invite à un Road Trip. Vous n'avez aucune raison de ne pas faire le voyage.

Indispensable Gameblog
Fantastique
9
Notes de la Rédac (2)
Où acheter :
Forza Horizon 4 apporte de nouvelles idées et de nouveaux éléments à une base qui était déjà excellente. Une base qui a également été relevée, pour devenir un véritable piédestal. Plus fin sur sa conduite et ce en parfaite cohérence avec le terrain de jeu qu'il propose, il n'en reste pas mois accessible à tous, et à toutes les façons de vouloir aborder un jeu de voitures. FH4 est aussi ouvert que son monde.
par
+ On aime
  • La diversité des quatre saisons.
  • L'excellence technique.
  • La conduite encore plus fine.
  • L'architecture des tracés.
  • Des modes communautaires addictifs.
  • Une direction très oecuménique.
- On n'aime pas
  • L'habillage tape à l'oeil peut finir par lasser.
  • Certains bruits de moteurs en deçà.
  • Les bruits de collision qui font encore "carton".
Donnez votre note
2 notes
5
1
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
1
8
0
9
0
10
Ma collection sur XB1
Je l'ai 5
J'y joue 2
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Forza Horizon 4 - 31 images (cliquez pour zoomer)

La gestion de l'adhérence est encore meilleure. Tout est dans les détails. Les courses de nuit offrent des effets de lumière somptueux. Le terrain de jeu est énorme et loin d'être plat. On peut absolument TOUT personaliser Envie de faire la course ? Graphiquement,le jeu déboîte, quel que soit le support Le passage des saisons offre de magnifiques paysages Horizon 4 propose des défis plus incroyables les uns que les autres S'envoyer en l'air...littéralement

La rédaction vous recommande

40 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (40)