>
>
Test de Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris (PS4)

TEST de Destiny 2 La malédiction d'Osiris : De quoi bien occuper ses vacances de Noël ?

Par Jonathan Bushle - publié le

Oyé oyé braves gens. C'est au cours de ce beau mois de décembre 2017 qu'a vu le jour la première extension de Destiny 2. Alors que le jeu avait reçu un accueil plus que positif en septembre dernier, il sera intéressant de voir ce qu'il en est aujourd'hui. Court-il vers l'essoufflement rapide  ou a-t-il de quoi retenir touts ses joueurs pour encore quelques années ? Osiris donne quelques indications.

Vous avez retourné le contenu du jeu de base en long, en large, et en travers ? Vous devez donc probablement être de ceux qui attendent cette nouvelle aventure de pied ferme. Et autant ne pas s'embarrasser avec un faux suspense : vous risquez d'être un peu déçu. Voyons donc pourquoi !

Mercure.. Magnifique !

La malédiction du DLC

La première vraie déception sera pour les chasseurs de trophées et de succès. Ceux de Destiny 2 brillaient déjà par leur très faible nombre. Ici, ils sont carrément absents ! Rien de frais à se mettre sous la dent... Fort heureusement, des nouveautés, il y en a d'autres. A savoir le passage du niveau maximum à 25, et la lumière qui gagne elle aussi 30 degrés pour atteindre 330 à sa limite. Autant dire qu'il faudra farmer sévère pour y parvenir ! Forcément, si la nouvelle campagne solo pourra vous y aider un peu, ce n'est pas elle qui vous fera tout obtenir sur un plateau d'argent. Avec sa plutôt faible durée de vie - comptez deux-trois heures pour en voir le bout - j'avais pour ma part monté de 4 niveaux et de 10 en lumière. Au cours de ces nouvelles tribulations, on met totalement de côté un événement pourtant ô combien important survenu à la fin de Destiny 2  pour partir faire la connaissance d'un personnage dont on entendait parler depuis un petit moment maintenant dans l'univers de Destiny : Osiris. Ce dernier, banni par ses pairs, vit tel un ermite sur Mercure, d'où il surveille l'inquiétante montée en puissance d'un champion des Vex, Panoptes. En explorant le passé et le futur, Osiris à visualisé les multiples possibilités des différents multivers possibles, et aucun ne se termine bien pour l'humanité... Notre bougre lance donc un appel à l'aide, et comme par hasard, c'est sur vous que ça tombe. Dans son malheur, notre ami n'avait pas prévu votre intervention...

La foret infiniment procédurale !?

Et Mercure, c'est du poulet ?

Ce scénario, qui aurait pu être plus qu'intéressant avec une vraie plongée dans le lore de la série, se montre au final assez décevant : l'ensemble est touffu, on a du mal à suivre, et le personnage d'Osiris, qu'on ne verra qu'en dilettante , s'en trouve complètement démystifié. C'est dommage. Et en plus, l'aventure en elle même - ludiquement parlant - ne se montre pas non plus des plus palpitantes. Passé une introduction assez stylée en dessin animé, le reste de vos pérégrinations ne seront malheureusement qu'une succession de couloirs, parfois à faire en aller-retour, disséminés en différents lieux : En effet, outre un court retour dans la ZME, on sera amené à parcourir les méandres d'une nouvelle planète, Mercure, que l'on pourra découvrir à différentes époques, avec différents designs, tous assez stylés. Le premier ressemble à une version futuriste de l'Égypte antique, et le second à une sublime version terraformée de la planète. On pourra aussi visiter l'arbre des Vex, un environnement virtuel plus que stylé, mais ici, on enchaîne des zones qui apparaissent les unes après les autres, constituées de plateformes qui flottent dans le vide, et on a vraiment l'impression que le level design à été généré de façon procédurale, sans logique réelle, de façon décousue. C'est vraiment dommage car le potentiel était là, et les paysages observés ont bénéficié d'un grand soin dans leur design artistique...

Le magicien d'Osiris

Ce nouveau bout de campagne se montre donc vraiment insatisfaisant malgré les magnifiques panoramas. Le reste du contenu relève-t-il le niveau ? Au niveau des principales nouveautés, on notera la mise à disposition d'un nouveau terrain de jeu sur Mercure, une fois la campagne terminée. Mais ce dernier se montre assez petit au final, même s'il va proposer son lot d'événements publics, mais aussi quelques aventures, qu'il faudra terminer pour accéder à une nouvelle forge nous permettant de looter quelques armes exotiques aux designs originaux, mais pour lesquelles il faudra passer par des phases de farm intensif. Au niveau des raids, un petit nouveau fait son apparition, plus court que celui du jeu de base, mais il prendra toujours place dans le vaisseau destructeur de mondes, le Léviathan. Cet ajout s'avère plutôt sympathique, et demandera moins de temps à l'équipe qui s'y lancera. Par contre, et cela risque d'être problématique pour ceux qui ne possèdent pas l'extension, le premier raid voit son niveau relevé jusqu'à 300 pour être accessible. Avec tout ces ajouts, vous aurez bien de quoi tenir une petite dizaine heures pour tout parcourir, et encore plus si vous vous vous lancez dans la course aux loots surpuissants. Mais au vu prix de vente de ce DLC, on est en droit de se poser la question de savoir s'il n'est pas vendu un peu trop cher...

D'autant plus que la seule autre surprise sera un pack de trois cartes multijoueur - dont une exclusive à la PS4 - pour le PvP. Ces dernières se montrent plutôt agréables à parcourir, et un mode dédié leur sera consacré dans l'épreuve. Un bilan bien mitigé que celui de cette extension donc, qui se montre inférieure en presque tous les points à ce qui à été proposé par le passé dans le premier Destiny... Pour l'instant, Bungie s'est bien occupé de son jeu depuis septembre avec moult révisions, et même une petite célébration de Noël. En tous cas, on attend vraiment mieux pour le prochain DLC, et il m'est pour l'instant difficile de vous conseiller celui-ci ! Et ce, même s'il est vrai que passer à côté vous ferait un peu louper le train en marche...

Moyen
5
La malédiction d'Osiris est la première extension consacrée à Destiny 2. On pourra y suivre les aventures d'Osiris, qui lance un appel à l'aide pour combatte un puissant champion Vex, le tout sur une nouvelle planète, Mercure. Mais malheureusement, si les décors sont assez prodigieux, on assiste à une succession de couloirs dans lesquels il faudra parfois faire des allers-retours, et dans l'arbre des Vex, on à même l'impression d'avoir affaire à des environnements générés de façon procédurale tant ils sont sans dessus-dessous et génériques ! C'est dommage, et passé les 2-3 heures qu'il vous faudra pour en voir le bout, vous n'aurez plus qu'à explorer les touts petits restes de Mercure pour y boucler quelques aventures donnant accès à une nouvelle forge, et des événements publics. Vu le prix de vente unitaire, c'est un peu léger, et seul un nouveau raid, plus court que le premier, vient sauver l'ensemble du naufrage. On espère vraiment que le prochain DLC aura plus d'envergure !
par
+ On aime
  • Tous les paysages de Mercure sont magnifiques.
  • Le nouveau raid apporte sa dose de challenge.
- On n'aime pas
  • La campagne solo à base de couloirs et à l'histoire cryptique.
  • La forêt Vex et son design.
  • Osiris est totalement démystifié.
  • Une extension vendue au prix fort pour un contenu discutable.
  • Pas de trophées/succès.
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'attends 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Destiny 2 : La Malédiction d'Osiris - 24 images (cliquez pour zoomer)

Mercure.. Magnifique ! La foret infiniment procédurale !?

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)