> > Test : Torchlight II (PC)

Test : Torchlight II (PC)

Le RPG action aux petits oignons
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Pendant longtemps, de nombreux jeux ont tenté de copier le succès de Diablo II, et cétait souvent du caca, ou alors du sympa-pas-mémorable. Jusqu'à Torchlight, un RPG action de Runic Games, qui s'est montré sympa ET mémorable. Le deuxième opus débarque enfin, peut être pour aguicher les déçus de Diablo III ?

Comme RPG action, j'avais bien aimé Torchlight, son design, son rythme, ses nombreux mini-boss, etc. Mais je dois avouer que je m'étais un peu ennuyé, la faute à une difficulté totalement absente. Je sais que ce n'était pas le cas pour tout le monde. Peut-être avais-je trouvé le build ultime : en progressant dans l'arbre de feu (si je me souviens correctement) du mage, je m'étais façonné une sorte de Goldorak ultra puissant qui flambait tout ce qui se tenait devant lui à coup de laser, sans jamais ne serait-ce qu'apercevoir ce qu'il butait. Marrant, mais lassant à force.

Mon perso. Il n'y a pas beaucoup de choix dans la customisation...

Rebelote ?

Du coup, pour ce Torchlight II, je me suis lancé en mode Veteran directement et pendant un moment, j'ai bien cru que mon Embermage allait une fois plus tout défoncer. Mais vers le niveau 25, après quelques heures de jeu, le nouveau titre de Runic commence à faire le gros dos : on sort les pièges dans les donjons, on balance des ennemis de plus en plus variés et des attaques-surprises... C'est à partir de ce moment que votre personnage payera le prix de ses choix tactiques, ses faiblesses étant enfin exploitées par des adversaires plus malins. Pouf, un des seuls gros points négatifs que j'avais envers le jeu s'envole, youpi !

Les différents effets sont très jolis. Rien à redire de ce côté là.

Meme recette, avec de l'XP

Torchlight II offre ce coup-ci quatre classes de personnages, vous aurez donc un meilleur choix de gameplay. Les familiers sont toujours présents pour combattre à vos côtés (en se transformant en monstres si vous leur donnez du poisson, ou en lançant des sortilèges), ramasser le butin inutile, faire des voyages vers la ville pour vendre le stock... À présent, ils peuvent même revenir avec des consommables, comme les potions de mana et de vie. Il faut dire que le jeu est plutôt bien équilibré : on ne trouve pas de potions à la brouette (et surtout pas celle de mana). On les utilise donc avec parcimonie, tout en gardant une réserve pour les rencontres avec les Boss.

Les cinématiques, bof bof...

Besoin d'aide ? Personne ? Bon.

Les cartes que vous traverserez sont grandes et il y a toujours des petites choses à découvrir, comme le coffre d'Or, ou le monstre de Phase qui ouvre un portail vers un challenge particulièrement ardu. Les Boss « secondaires » s'avèrent assez nombreux, et il est bon d'aller les chasser pour gagner de la réputation. Seul souci, peu de quêtes secondaires ! Déjà que le scénar de la quête principale, parfois narré via des cinématiques en dessin animé un peu cheap, nous vole un peu au-dessus de la tête... Enfin, ce n'est pas grave, on avance, on nettoie le terrain (pas de respawn dans Torchlight II), et on loot tout ce qui traîne.

Pour les fainéants qui ne veulent pas pêcher pour nourrir le familier, il existe aussi la solution "Dynamite" !

Rien n'est perdu, tout se transforme !

Le fait que les monstres ne réapparaissent pas empêchera les amoureux de l'optimisation de tourner dans une zone pour essayer de trouver des morceaux de set d'armure. Dans Torchlight II, on va de l'avant ! Vous pourrez toujours courir après la perfection quand vous aurez fini la campagne, en lançant des cartes aléatoires. Dans le domaine de l'équipement, Runic a aussi très bien bossé : on n'a jamais trop de fric, on utilise souvent la transmutation pour améliorer son matos, ou l'enchantement, qui coûte cher, mais jamais au point de vous dégoûter. Pareil pour le prix à payer en cas de mort : 10% du total d'or pour réapparaître au début de la zone. Vous pouvez aussi, si vous pensez qu'il y a du grabuge pas loin, utiliser un parchemin de portail. En cas de décès, vous choisissez de revenir gratuitement en ville, puis prenez le portail pour vous téléporter à l'endroit prévu. C'est un peu plus long (et pas toujours possible), mais quand on est près de ses sous...

Oh wow ! Eh, du calme !

Héro à la carte

Mais le meilleur boulot de Runic a été fait sur la progression des personnages, que l'on compose vraiment comme on le souhaite. Il existe trois arbres de talents par classe... mais pas vraiment des arbres, en fait. En gagnant des niveaux, vous débloquerez des compétences dans tous les sections. Pour mon Embermage, j'ai donc pu utiliser essentiellement l'attaque de base électrique, puis piocher dans la glace pour un sort de zone, puis revenir en électricité avec un orbe dévastateur. Récemment, niveau 40, j'ai appris pour la première fois une protection de feu. Si je ne compte pas les compétences passives, bien sûr. Il y en a trois par arbre, et elles sont toutes intéressantes.

Les sortilèges sont bien plus rares que dans le premier Torchlight. Mais très utiles.

Multi passable

Si vous voulez jouer en ligne, en revanche, c'est un peu plus contraignant. Il faut se farcir des lobbys, ce qui est un peu « vieux jeu ». Heureusement, on peut créer des parties et les limiter à ses amis ou mettre un mot de passe. À moins que vous n'appréciiez que n'importe qui vous rejoigne ? Sincèrement il vaut mieux s'amuser avec des potes, de manière organisée, car à part un mécanisme qui fait apparaître des monstres plus forts selon le nombre de personnages à proximité, Torchlight II ne propose aucune option pour jouer aisément ensemble (système de mentor ou partage de quêtes...)

Amateurs d'armées de monstres à pulvériser et de tonnes de loot à amasser, réjouissez-vous ! Torchlight II est là pour apporter un peu diversité à votre vie. Pour un peu moins de 20 euros en plus ? Vous aurez un RPG action super sympa, des perso aux petits oignons, plein d'ennemis joliment conçus... N'en demandez pas trop non plus hein, c'est une expérience ludique qui reste très spécialisée. Mais on ne peut pas douter de la qualité de sa conception.

Torchlight II est déjà dispo sur PC (via Steam, Googgle Checkout ou sur le site officiel). Il sortira dans quelques temps sur Mac.

Test : Torchlight II (PC)
Torchlight II
Très bon
Notes de la Rédac (0)
Torchlight II, c'est un peu comme Torchlight I, mais quasiment tout mieux. L'équilibrage général est un véritable travail d'artiste (bien qu'un poil facile au début), et il faudrait enseigner le système de progression des personnages dans les écoles. Le tout n'offre pas beaucoup plus que du pur hack'n slash avec un design sympathique, mais c'est ce que vous cherchez non ?
par Erwan Lafleuriel
+ On aime
  • Le développement du perso !
  • Très bien équilibré
  • Blindés de jolis effets
- On n'aime pas
  • Début un peu facile
  • Peu des quêtes
  • Un chouia répétitif (ne pas en abuser)
  • Un multi un peu léger
Vos notes
3
2
5
2
6
18 notes
4,2
Notez ce jeu

L'argus
19,09€
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo

Mon perso. Il n'y a pas beaucoup de choix dans la customisation... Les différents effets sont très jolis. Rien à redire de ce côté là. Les cinématiques, bof bof... Pour les fainéants qui ne veulent pas pêcher pour nourrir le familier, il existe aussi la solution "Dynamite" ! Oh wow ! Eh, du calme ! Les sortilèges sont bien plus rares que dans le premier Torchlight. Mais très utiles. La première fois que vous allez croiser un piège, ça va vous faire tout mal. Le design des monstres peut être vraiment très marrant (surtout si vous n'aimez pas les cafards). Alchimie ? Utile à fond ! Un petit passage original qui m'en a fait baver... Oui c'est un peu confus parfois... Blah blah blah... Bon la mission là, je butte tout le monde de toute façon ? Ok.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 389,65 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 414,99 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 274,80 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Les Sims 4 Edition Limitée PC
PC
Neuf : 49,90 €
Destiny PS4
PlayStation 4
Neuf : 52,90 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Console Nintendo 3DS blanche + Super Mar…
Neuf : 160,90 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go rouge
Neuf : 249,69 €
FIFA 15 PS4
PlayStation 4
Neuf : 63,99 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Console PS4 500 Go + Destiny - Console P…
Neuf : 439,86 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go Bleu …
Neuf : 279,69 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 399,90 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (25)