>
>
Call of Duty Championship : avant les franchises, le titre mondial pour eUnited

Call of Duty Championship : avant les franchises, le titre mondial pour eUnited

Par Alix Dulac - publié le
Image

En attendant de connaitre le visage qu'aura la compétition sur Call of Duty la saison prochaine, avec un nouveau jeu - Modern Warfare - et en projet un nouveau format - une ligue franchisée - la saison actuelle de la World League s'est achevée ce week-end, à Los Angeles, avec le COD Championship. Ce sont les Américains d'eUnited, vainqueurs le mois dernier de la Pro League, qui l'ont emporté.


À lire aussi : Call of Duty Modern Warfare : Un Battle Royale à venir ?


L'Europe attendra encore et encore sur Call of Duty. Et la France également. Cinq de nos représentants étaient présents à Los Angeles pour y disputer le COD Championship, le lever de rideau de la saison esportive sur Call of Duty : Black Ops 4, et pour tenter de briguer le titre de champion du monde, défendu jusqu'en quarts de finale par les tenants du titre, les Evil Geniuses.

Mais la seule équipe tricolore engagée dans ce tournoi d'envergure, rassemblant les 32 meilleures équipes du monde (huit poules de quatre équipes), issues du plus haut niveau professionnel sur COD (16), à savoir la Pro League, mais aussi du circuit amateur (16 venant des CWL Amateur Finals), TrainHard et son trio de Frenchies ("Natshay", "rizK" et "ZeeK"), n'a pas réussi à franchir le cut des poules. Il faut dire qu'avec les champions 2017, OpTic Gaming et... Evil Geniuses, leurs successeurs l'an passé, la tâche -être dans les deux premiers pour accéder aux playoffs et à l'arbre final à double élimination - promettait d'être sacrément ardue. Ce qui a malheureusement pour eux été le cas.

 

 

Habitué des COD Champs, "Wailers" (ancien joueur de Vitality et de Supremacy, notamment), a échoué au 2e tour du loser bracket avec sa team, Elevate. Le dernier Français en lice, "Breszy", est parvenu à se hisser jusqu'en demi-finale loser. Son équipe, Enigma6, a ensuite subi la loi des 100 Thieves, auteur d'un joli tour de force en finale derrière, en s'offrant le scalp de la toujours solide et dangereuse formation d'OpTic Gaming, éliminée en finale Winner. L'histoire aurait pu être belle pour 100 Thieves, qui outre OpTic et Enigma6, avait réalisé un parcours incroyable en Loser Bracket, en faisant tomber également FazeClan, Evil Geniuses ou encore Reciprocity. 

 

 

Mais eUnited, porté par son joueur phare et MVP du tournoi "Simp", en a décidé autrement. Au terme d'une finale épique, qui a vu le scénario s'étirer tout au long de ce BO5 (après une première map remportée par eUnited), 100 Thieves prenait le lead sur les deux cartes suivantes. Il aura fallu arracher une cinquième map pour les futurs champions, avant de l'emporter 6-4 sur Arsenal (Mode Search and Destroy). Outre la fameuse bague de champion, c'est un chèque de 800.000 dollars (la dotation globale était de 2 millions) que vont se partager "Simp", "Clayster", "Arcitys", "Prestinni" et "aBeZy", vainqueurs le mois dernier de la finale de la Pro League, à Miami.

 

 

À noter la présence d'un club de foot parmi les 32 équipes présentes à Los Angeles, le Celtic eSports, connu pour sa présence sur la licence PES et qui a notamment fini 2e de la première saison de l'eFootball.Pro League. Le club écossais avait annoncé son souhait de se lancer sur d'autres jeux et a donc choisi de miser sur Call of Duty. C'est en rachetant l'équipe anglaise The Bhoys, victorieuse de l'Open Amateur disputé également en juillet, à Miami, que le Celtic a pu disputer son premier COD Championship. Celui-ci ne lui laissera pas un souvenir impérissable, avec une dernière place dans le groupe A.

La rédaction vous recommande