>
>
eSport : Centre de performance, premier club résident, Team Vitality investit le Stade de France

eSport : Centre de performance, premier club résident, Team Vitality investit le Stade de France

Par Alix Dulac - publié le
×

Team Vitality a écrit une nouvelle page de l'histoire de l'esport français ce vendredi en s'associant au Stade de France. Le stade de l'équipe de France de football va accueillir un centre de perfectionnement pour la structure à l'abeille, qui va en devenir le club résident.


À voir aussi : eSport : Un Français au sommet de Tennis World Tour Roland Garros


Rien n'arrête la locomotive qu'est pour et dans l'eSport français la Team Vitality. Non contente de truster l'affiche et l'attention dans l'Hexagone, la structure à l'abeille a franchi un cap important ce vendredi, en associant son nom et son image au Stade de France.

Mais pas que. Alors que de nombreux clubs de sport (de football, notamment) avaient émis le souhait et nourri l'ambition de devenir un jour club résident de l'enceinte dyonisienne, aucun d'entre eux n'était parvenu à ses fins. L'histoire retiendra donc que le premier club à avoir eu cet immense privilège n'est autre qu'une structure esportive, au vu de leur partenariat désormais bien acté.

 

Dans le détail, les deux univers se sont ralliés autour d'un objectif commun : la création d'un Performance Center. Autrement dit un centre de perfectionnement de pointe qui aura ses quartiers au sein du Stade de France et dont l'ouverture est prévue en septembre prochain. Ce Performance Center aura un encadrement technique mais surtout un directeur, qui sera issu du sport traditionnel. "Un éminent athlète", a précisé le co-fondateur de Vitality, Fabien "Neo" Devide, qui a également affirmé que ce dernier ne serait pas le multiple champion de canoë-kayak Matthieu Péché. Son arrivée sera effective au moment de l'ouverture du centre d'entraînement. 

 

Le lieu abritera une salle de soins, une salle de visionnage (destinée aux futurs analystes vidéo), une cuisine, une salle de détente et trois lieux désignés pour du bootcamp. En aucun cas, les équipes présentes ne seront hébergées sur place. "Il s'agit d'un lieu de travail" a bien insisté "Neo". Un lieu de travail avec des horaires très, très souples, évidemment.

Trois équipes intégreront le lieu, du moins, c'est le souhait de Vitality. Le sélectionneur de l'équipe de France d'eFoot a annoncé que les joueurs FIFA et ceux de l'académie League of Legends seraient attendus en septembre dans ce Performance Center. Reste à déterminer l'identité de la troisième équipe (Rainbow Six Siege ?).

 

Mais le Stade de France, qui souhaite aider Vitality dans ce "contrat de partenariat" à "créer de vrais professionnels de l'eSport" ne souhaite pas s'arrêter là. L'ambition ultime du lieu : permettre à la meilleure structure esportive de France de jouer tous ses matches "à la maison". Cela passera forcément par la sortie de terre d'une Arena. Celle-ci ne sera pas effective dans l'immédiat, le Stade de France devant s'acquitter de plusieurs projets en cours (rénovation du stade, JO 2024).

La rédaction vous recommande