>
>
TEST du Clavier Gaming Logitech G513 Carbon : La classe sur le bureau

TEST du Clavier Gaming Logitech G513 Carbon : La classe sur le bureau

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le

Logitech possède une gamme complète de périphériques Gaming. Du Casque à la souris, en passant par les claviers et les joysticks. Dans cet écosystème supporté par le logiciel G HUB sur PC, on trouve à peu près tous les types de claviers. Le modèle qui nous concerne aujourd'hui est le 513, qui vient prendre la relève du 413. Celle-ci est-elle assurée avec brio ? C'est justement ce que nous allons voir de ce pas !

Avec son repose-poignet, le G513 allie la sobriété à l'élégance.

Du velours sous les doigts

Lorsqu'on jette un coup d'oeil sur la 513, on pense immédiatement à sa version précédente. A la sortie de la boîte, il n'y a pas grand chose qui les différencie. Exactement la même taille, les mensurations sont strictement identiques. Bien sûr, Logitech n'a pas ressorti précisément le même matériel, mais pour trouver des différences, il faut le mettre en route et commencer à poser ses petits doigts boudinés dessus.

Le G513 est désormais pourvu d'interrupteurs Romer-G de Logitech. Ces derniers existent en deux versions : tactile ou linéaire avec une durée de vie annoncée de 70 millions de frappes. Pour notre part, nous avons eu entre les mains une version linéaire avec finition carbone (d'aspect alu brossé). Il faut dire que sous les doigts, le G513 est extrêmement agréable. Très réactif en jeu, il s'est aussi révélé efficace en écriture. Il n'est donc pas à 100% tourné vers le Gaming comme le laisse supposer son layout.

Ici, pas de touches supplémentaires pour diverses macro, pas de touches multimédia. On se concentre sur l'essentiel avec un encombrement contenu sur le bureau. Le G-HUB permet toujours de configurer l'ensemble du clavier comme on le souhaite, mais il faudra jouer d'associations de touches pour les fonctions secondaires. On reste cependant tout à fait efficace en Gaming, avec la possibilité de n'activer que les touches nécessaires au jeu en cours (les touches Windows sont par exemple désactivées par défaut et ce mode est confirmé par une LED).

En parlant de touches, le clavier est livré avec des touches Gaming supplémentaires échancrées spécifiquement. Elles épousent ainsi plus précisément la forme de l'extrémité de vos paluches. C'est un détail, mais il finit par compter lorsque vous avez les yeux rivés à l'écran et que vous utilisez une série de touches variées. L'outil vous permettant de changer les touches avec l'aisance et la grâce d'une ballerine est livré dans la boîte.

Les switch Romer-G sont très agréables au toucher.

Et la lumière fut

L'autre principale différence avec la version précédente, c'est l'arrivée du rétroéclairage qui met le feu aux touches. Une fois encore, en passant pat l'interface G-HUB, vous pourrez transformer votre clavier en dancefloor pour Travolta. Les motifs sont infinis, les variations tellement nombreuses, que Logitech devrait proposer son clavier comme outil de diagnostic médical pour les épileptiques.

A la marge de tous les motif esthétiques que vous pourrez régler sur le clavier, on trouve tout de même des fonctions qui auront sans doute de réelles applications pratiques. Par exemple le choix des touches à éclairer et leurs couleurs. Cela permet à la fois de se concentrer sur les fonctions essentielles d'un jeu et/ou de catégoriser leur rôle. On pourrait par exemple se faire un panneau de touches rouges pour les armements et bleues ou vertes pour le soin et les réparations.

Sur le plan une fois encore practico-pratique, le clavier peut être légèrement incliné par deux pattes sur sa face arrière (vous connaissez des gens qui préfèrent taper à plat ?) et reste parfaitement stable grâce à ses patins en caoutchouc. Il est malheureusement filaire et on ne l'oublie pas, avec un câble massif et tressé. Ce dernier se termine en deux prises USB, dont l'une est dédiée à la redondance de la prise USB située sur la tranche supérieure droite du boîtier. Pratique pour y brancher une clef USB ou un autre périphérique de façon temporaire. En revanche, c'est de l'USB 2.0 et c'est bien dommage. D'autres sont passés au 3.0 depuis belle lurette.

Le G513 finit de justifier une montée en gamme avec un repose-main souple particulièrement élégant. Il remplit parfaitement son rôle et évite les douleurs articulaires consécutives à vos nuits blanches de Gaming ou d'écriture (nous savons que vous écrivez des livres la nuit). Si vous mourez, ce ne sera pas d'arthrose du poignet... En revanche, votre petit coeur risque d'être mis à rude épreuve, le prix de la bête a bondi de près de 80€ et la barre des 100€ a été allègrement dépassée.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

L'ÉLÉGANCE ET LA CLASSE AU PRIX FORT

Logitech nous propose ici un très joli clavier, évolution sans révolution du G413. Il est superbe dans sa robe noire brossée et ajoute une belle touche d'élégance sur le bureau. On apprécie son style sobre et le raffinement du coussin de soutien de poignet. On regrette cependant un prix qui correspond au haut de gamme des claviers exclusivement Gaming. Mais c'est peut-être le prix à payer pour disposer d'un périphérique presque aussi à l'aise en utilisation bureautique que ludique.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Sobre, élégant
  • Le rétroéclairage
  • Le coussin de soutien
  • Les touches Gaming
  • Le toucher des interrupteurs Romer-G (en linéaire)
 
  • Le port USB seulement en 2.0
  • L'aspect très massif et rigide du câble USB du clavier
  • Le prix
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 180€ (février 2019, se trouve parfois moins cher)
  • Taux de rapport : 1ms
  • Compatibilité annoncée : Windows 7 et plus
  • Connectique : USB 2.0 câble scellé 1,8m  + un port USB redondant sur le boîtier
  • Mensurations : Longueur 112mm, largeur 445mm, hauteur 35,5mm
  • Poids : 962g
  • Où Acheter ? : Sur Fnac et Amazon
   
         

Site du fabriquant : G513 Carbon
Logiciel indispensable : Logitech G HUB

Galerie photo - 6 images (cliquez pour zoomer)

Avec son repose-poignet, le G513 allie la sobriété à l'élégance. Les switch Romer-G sont très agréables au toucher. Un port USB supplémentaire, mais en 2.0 seulement. Le câble USB se dédouble, il est long, mais aussi très épais. Un set complet de touches Gaming est inclus dans la boîte avec l'outil de démontage. Les touches sont programmables séparément et la configuration totalement personnalisable.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)