De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 13/08/18 à 08h28

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Un article assez court avec surtout des vidéos car comme je l'avais promis lors de ma review sur GTA IV (mon premier post sur Gameblog!) voici mes montages comparatifs des cinématiques où se croisent les trois personnages principaux du jeu. A savoir donc Niko Bellic pour le jeu principal (GTA IV), Johnny Klebitz pour le premier DLC (The Lost and Damned) et Luis Lopez pour le second DownLoadable Content (The Ballad of Gay Tony).

Quelques petites précisions même si je pense que ceux qui liront ce post ont déjà joué au jeu et sont donc déjà au courant. Niko et Johnny se connaissent et se fréquentent à travers quelques missions. Luis, lui est complètement à part, il ne connaît ni l'un ni l'autre de ses deux comparses et ne fait que les croiser sans jamais faire leur connaissances. Les trois on leur univers distinct: le crime organisé pour Niko, les Bikers pour Johnny Boy et la Jet Set pour Luis.
Dans chacun des trois jeux, les modèles du protagoniste que l'on incarne sera mieux détaillé et finalisé que lorsqu'on le croise dans la même cinématique mais en personnage secondaire...
En clair Luis est plus travaillé techniquement dans 'The Ballad of Gay Tony' que dans GTA IV ou 'The Lost and Damned' et pareil pour les deux autres chacun dans leur jeu respectifs. Ce qui est assez normal en fait.

Voici donc dans l'ordre chronologique les différentes rencontres entre nos 3 héros.

Niko Rencontre Johnny chez Elisabeta

Premier constat: Les cinématiques sont bien les mêmes, avec parfois quelques changements de cadre (on le voit lorsque le faux dealer parle adossé au mur). Les dialogues sont aussi les mêmes, pas de redoublages pour ajuster les éventuelles incohérences. Tout été écrit depuis le début.
On remarque ensuite la plus grosse différence: Johnny à changé de fringues entre 'GTA IV' et 'The Lost and Damned'. Il a perdu ses frusques dépareillées pour gagner un blouson en cuir bien épais. Son tatouage à aussi été revu: d'un aspect très encré, visiblement récent, il est ensuite devenu passé, beaucoup plus ancien et largement moins visible.

 
Le braquage de la Banque

AH! Gros morceau que voilà! Le braquage. Peut être la plus intéressante de toutes ces comparaisons. Alors qu'il ne s'agit que d'une cinématique 'banale' de GTA IV, elle doit introduire Luis et son jeu 'The Ballad of Gay Tony'. On constate alors le soin apporté en plus quand il est au centre de la vidéo. Plus détaillé, son jeu plus subtil etc...
Dans le jeu des différences on tiquera sur l'homme qui sort son flingue dans TBoGT mais pas dans GTA IV (1:47), le même qui se lève en décalage - en fait sa mise en scène est entièrement retravaillée. Les différences de cadrages sont également bien plus marqué, plus axé sur Luis pour le mettre en avant. Logique.


La vente des diamants

La première chose à dire sur cette séquence, c'est qu'elle n'apparaît pas dans GTA IV. Elle n'est présente que dans les extensions et remet sur le devant de la scène les diamants du chef cuistot, qui sont en fait le fil rouge principal de toute la saga 'GTA IV'. La mise en scène est différente, les mouvements bien que très similaires sont finement retravaillés, il faut vraiment mater les deux séquences ensemble pour s'en apercevoir.
Le truc qui saute aux yeux par contre c'est le fait que le personnage de Tony n'était pas du tout finalisé au moment de TLaD, c'est limite choquant de voir la différence entre les deux cinématiques! Evan lui est très semblable et Luis avait déjà clairement son look défini depuis le début (je précise çà ici mais donc les protagonistes des autre jeux apparaissent toujours avec leur 'tenue de base' dans leurs apparitions croisées).

 

 La Trinité: Libertonian

La scène c½ur du jeu. Celle où nos trois héros se croisent. Déjà pardonnez pour la piètre mise en scène que je vous offre, j'ai fait ce que j'ai pu avec le ShareFactory. Parlons plutôt de la vidéo, voulez-vous? Les points de vue de Niko et Johnny sont quasi-identiques tandis que celui de Luis se distingue nettement. C'est par lui que viennent les ennuis.
Cette cinématique croisée est intéressante pour constater l'évolution technique du jeu (GTA IV -> TLaD -> TBoGT). Comme je l'avais déjà signalé dans mon article, The Ballad of Gay Tony est très très proche à tout point de vue de GTA V période PS3. La transition est fluide quand on fait les jeux dans l'ordre de parution.
Dans le jeu, suite à ces cinématiques, Niko et Johnny doivent s'extirper du musée chacun de son coté dans un gunfight extrêmement nerveux, tandis que Luis doit s'échapper en chopper buzzard doré (...oui cherchez pas...) en shootant des hélicoptères militaire. Tendu dans les trois cas.

 

La remise de rançon

Drôle de souvenir que cette scène-ci. j'étais persuadé que dans GTA IV le personnage de Tony portait une cagoule. A l'époque j'ignorai totalement qu'il s'agissait de Gay Tony, c'est quand j'ai revu la scène dans TBoGT que j'ai tilté et que mes souvenirs se sont emballé. Je crois que ce sont les lunettes fashion qui se sont transformé dans ma mémoire en espèce de bandeau à la Rapetou. Bref...
Une fois de plus le tout est très semblable -les cadres changent légèrement, se centrant sur leur héros respectifs - mais on remarque que les personnages de Gracie et Tony ont été  peaufinés et détaillés (dans les textures et les mouvements). Packie lui ne bouge pas d'un iota tandis que Niko et Luis comme à l'accoutumée sont dans leur meilleur forme dans leur jeu phare.
Petit aparté sur le personnage de Gracie, que j'adore. Forte et fragile à la fois, on sent la femme qui veut se donner des allures mais qui en fait est totalement perdue dans sa vie de fille de grand mafieux. J'aurai vraiment aimé qu'on puisse en apprendre plus sur elle (et pourquoi pas la jouer?!)
En ce qui concerne la seconde partie, il y a une erreur de continuité avec le sbire que Luis tue derrière la citerne et qui n'est pas du tout visible dans GTA IV (on devrait nettement le voir dans le plan pourtant [2:33] mais comme la scène fut créée bien après c'est normal, peut être une mise à jour corrige çà?). Aussi les champs-contre champs entre les deux groupes ne sont pas raccord: On ne voit pas ce qui se passe sur le parking avec le groupe de Luis et vice-versa on ne voit pas ce qui se passe avec le bateau avec Niko et Packie. Mais ce n'est que du détail de mise en scène, rien de bien grave. Sinon le reste çà colle.


-------------------------------------------------


On constate donc une fois tout cela analysé que Rockstar n'avait rien laissé au hasard et que le tout était assez bien orchestré depuis le début. Bien entendu il y eu du travail de peaufinage et de polissage plus les projets avançaient mais je pense que Johnny et Luis étaient conçu dès le jeu de base pour avoir leur propres story. On ne m’ôtera pas de l'idée que cette idée de trio qui s'entrecroisent fut à la base du principe de GTA V avec le zapping entre Franklin, Michael et Trevor, le concept original poussé encore plus loin.

 


On en vient aux spéculations sur le prochain épisode (GTA VIce City?). Un trio cela t-il toujours au centre du jeu? Une femme à l'honneur? Trois femmes? On verra bien, chaque chose en son temps. En attendant profitons pleinement de ces deux jeux qui on encore beaucoup à livrer que sont GTA IV et GTA V.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

NOUVOCOMMENTEUR
Signaler
NOUVOCOMMENTEUR
C etait une très bonne idée de faire se croiser les pesonnages, ca m'a rappellé un film ou on revivait plusieurs fois la mème scène vu à chaque fois dans l oeuil d'un personnage différent. Dommage que Johnny se fasse eclater la tète par Trevor dans GTA 5