Butcher's Blog

Butcher's Blog

Par SerialButcher Blog créé le 04/01/10 Mis à jour le 19/05/17 à 14h57

"Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses."

"Je mets les pieds où je veux Little John... Et c'est souvent dans la gueule..."

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

(Voici mon article modifié et illustré de manière + complète)

------------------------------------------------

Quand l'Art inspire l'Art...
Ou est-ce que Jérôme Bosch aurait pu créer Dante's Inferno?



Voilà, j'ai terminé Dante's Inferno cette nuit... J'ai traversé les 9 cercles de l'Enfer, affronté Lucifer et ses sbires maléfiques... Sauvé des milliers d'âmes d'un tourment éternel et aliénant... Tout ceci bercé par des cris d'agonie, des râles de douleurs d'âmes en peine expiant leurs péchés pour l'éternité...
Je vais occulter le parallèle non productif avec Kratos le Grec... Certes, les ressemblances sont flagrantes, mais insister sur ce point, vu partout ailleurs me semble bien futile. Je passerai sur le gameplay efficace, les phases de plateformes imprécises et particulièrement énervantes, pour me concentrer sur l'immersion auditive, absolument géniale, et plus spécifiquement sur l'immersion et l'inspiration visuelle du soft...
Le jeu vidéo, ou divertissement numérique est un Art en soit. Sans aucun doute possible ni contestation imaginable. De plus en plus source d'inspiration pour le cinéma, le jeu vidéo peut également s'inspirer à son tour d'autres formes d'Art tels que la littérature et la peinture. Dante's Inferno en est l'exemple récent et parfait... Croisement vidéoludique entre l'oeuvre littéraire La Divine Comédie de Dante et l'oeuvre picturale tourmentée du génial Jérôme Bosch (1453 - 1516).

La première source d'inspiration de Dante's Inferno est bien entendu La Divine Comédie. D'une très grande beauté, ce poème sacré est une épopée composée de cent chants répartis en trois parties - l'Enfer, le Purgatoire, le Paradis - qui conduisent à la découverte de Dieu.
Dante guidé par Virgile traversera les 9 cercles de l'Enfer (inspirés à leur tour des Sept Péchés Capitaux) en une descente horrifique et perturbante.
Visceral Games, a vraiment respecté la chronologie de cette descente infernale que l'on retrouve tout au long du jeu:
• Le premier cercle - Les limbes
• Le second cercle - La luxure
• Le troisième cercle - la gourmandise
• Le quatrième cercle - l'avarice
• Le cinquième cercle - La colère
• Le sixième cercle - les hérétiques
• Le septième cercle - la violence
• Le huitième cercle - la tromperie
• Le neuvième cercle - la traîtrise.

Les Sept Péchés Capitaux, qui ont clairement influencé ce poème sacré ainsi que Bosh:

Une fois le background scénaristique, plutôt original pour un jeu, établit, Visceral Games s'est inspiré d'une autre valeur sûre en se tournant vers le peintre Jérôme Bosh.
Effectivement, l'immersion se veut totale grâce au bestiaire et aux décors directement inspirés de certaines oeuvres de Bosch. Le Jardin des délices, Les Sept Péchés Capitaux, Le triptyque du Chariot de Foin... Et plus particulièrement de son chef-d'oeuvre, le triptyque le Jugement Dernier datant de 1504. Sur le panneau gauche, une représentation du paradis, et sur celui de droite, celle de l'enfer. Toutes les perversités, et toutes les horreurs sont figurées au travers de l'inventivité du peintre pour traduire les atrocités qui mêlent les scènes humaines et animales.

Et cela on le retrouve assurément dans Dante's Inferno.
Pour que cela soit plus parlant et pour illustrer mes dires, je me suis amusé à accoler certaines parties des tableaux de Bosch avec des screens de Dante's Inferno.
Comparatif flagrant qui plus qu'un plagiat de la part de Visceral Games, est pour moi, plutôt un hommage à un génie, qui aurait sans doute été impressionné de voir ses visions cauchemardesques passer de la toile de jute à la HD...

L'Enfer selon Jérôme Bosch.....                                                     Selon Dante's Inferno...

 

La rivière de sang bouillant du septième cercle.

 

Les enfants non baptisés.

 

Les hérétiques.

 

Les fontaines.

 

Le Cerbère.

 

Âme maudite.

 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito


Archives

Favoris