CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions

Chacune de ses sorties est prompte à canaliser l'attention dans notre microcosme de forumeurs vidéoludiques. Il peut se targuer de rameuter les aveugles fanboys et les débiles trolls dans la même fosse pour des matchs à mort de thread assez palpitants. Sans dire qu'ils l'aiment ou le détestent, les modérateurs doivent redouter la moindre mention de son nom dans un article. Il s'appelle David Cage et il a fait Heavy Rain.

Aujourd'hui, je me propose d'expliquer pourquoi il est devenu l'équivalent de la Wii chez les êtres humains. Je ne me départirais pas de mon avis qui est que Heavy Rain est un jeu relativement médiocre, avec quelques bonnes idées mais une prétention qui jamais n'est confirmée par les qualités effectives du titre. Mon idée étant principalement guidée par le fait que le jeu est très mal scénarisé, bien qu'intelligemment monté pour que chaque action paraisse la suite logique de la décision que l'on vient de prendre.

Rater un jeu, ça arrive même aux meilleurs. Alors pourquoi David Cage ne s'en sort pas comme certains de ces confrères avec un simple « tu feras mieux la prochaine fois » ? Ma théorie est tout simplement qu'en affirmant ne pas faire du jouet et proposer quelque chose d'original, tout en s'inspirant de David Fincher, il a simplement commis...les Sept Pêchés Capitaux.

 

LA PARESSE

Appelé aussi pouvoir de la flemme. La paresse nous amène à des incohérences scénaristiques qui sont dues au fait que l'idée est plus de reprendre l'ambiance de Se7en que de trouver un scénario qui créerait sa propre ambiance. Malgré son scénario pas terrible, Fahrenheit pouvait se targuer d'être un jeu honnête, avec une atmosphère qui s'amenait de manière assez fine dans les deux premières heures de jeu. Du coup, la paresse de nous amener une explication correcte sur le fait qu'on puisse entendre les pensées du tueur depuis le début du jeu et qu'au final, il ne pense jamais à ses meurtres dans la journée. Il a peut-être la distraction facile, qui sait ?

Je ne parlerais pas de la paresse de faire un gameplay, tout simplement parce que malgré des interactions que je trouve extrêmement poussives parce que pas adaptées au propos (je ne mets pas personnellement une plombe à ouvrir mon frigo et à sortir ma brique de lait le matin) c'est une idée comme une autre pour nous faire faire des choses du quotidien...j'exècre les QTE, donc je ne suis pas le meilleur candidat pour Heavy Rain à la base.

 

L'ORGUEIL

Quand on produit un objet qui va coûter des dizaines d'euros à un certain public, on ne dénigre pas le public en question s'il n'apprécie pas le produit. On ne traite pas les mécaniques maîtrisées par des génies comme Rockstar, la Silent Team, feu Clover Studio ou encore Grasshoper et son Suda51 comme si c'était dépassé et pas digne d'intérêt. Ça n'engage encore une fois que moi, mais les fins de GTAIV, Red Dead Redemption, Silent Hill2, Deadly Premonition et j'en passe m'ont mille fois plus touché que les tentatives maladroite de me faire larmoyer en utilisant des ficelles les plus grossières du cinéma (celle là même qui font qu'on lâche une larme à la fin de Marley et Moi).

Le jeu vidéo n'a pas attendu David Cage pour faire vibrer des générations...et faut faire avec. On ne peut plus être orgueilleux et égocentrique au point de penser qu'on est un pionnier en la matière. Ah oui et quitte à être fier, autant être fier d'être français et faire un jeu qui se passerait par chez nous, non?

 

LA GOURMANDISE

Ah ça oui, David Cage a les yeux plus gros que le ventre. Quatre personnages aux destinés croisées, un scénario se voulant dramatique avec des choix incroyables, une façon de gérer l'histoire élastoque...il s'est étouffé avec les non-sens et les stéréotypes. La maison Ikéa pleine de couleur et de bonheur contre l'appart miteux même pas assez classe pour Roman Belic pour nous montrer que c'est pas la joie. Une scène en plein centre commercial en train de beugler « JASOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! » avec pas un pèlerin qui tournerait la tête pour voir ce qui peut bien se tramer. Un camé du FBI jusqu'à l'os qui fait la presque nique à un black de facile 120 kilos de muscles (bon en ce qui me concerne il est mort). Faut parfois ne pas bouffer à tous les ratelier. Une histoire moins encombrée par les personnages inutiles aurait été franchement la bienvenue. De plus ça ne sert à rien d'avoir mille embranchements si cela mène de manière systématique à des incohérences évidente. Mieux vaut bien manger que manger trop...

 

LA LUXURE

Une scène de cul par jeu, juste pour dire qu'on est mature. La maturité c'est de savoir quand ce n'est pas utile...dans Heavy Rain, ça ne l'était pas à ce moment là du jeu, dans ces conditions là et c'est même complètement hors de propos. Je ne parlerais pas de la scène de la douche qui finalement renvoie à l'idée que je trouve bien vue de faire entrer le joueur dans la peau du personnage en lui faisant faire des actions quotidiennes; d'autant plus que concernant cette scène, la parité est respecté, ce qui fait tout de suite moins fan-service.

 

L'AVARICE

S'il est avare en une chose c'est bien le second degré. Vous me permettrez cette remarque capilo-tractée quant au pêché, mais s'il est bien une chose qui est regrettable, c'est l'aspect parfaitement rapiat du créateur en terme d'humour, se refusant à admettre ceci comme une émotion. L'être humain a pourtant une palette de sensations vaste qui vont de la colère (le prochain pêché qu'il connaît bien) à la peur, en passant par le rire donc...

 

LA COLERE

Déclenchée par l'orgueil, la colère de ne pas avoir plu à Gamekult a été particulièrement juvénile et stupide. On pourra rétorquer que se voir passablement sabrer ces tentatives de donner quelque chose de nouveau après deux ans de travail, c'est rageant. Seulement c'est ainsi. Comme je l'ai déjà dit, quand on produit un objet qui pour être lu, vu, écouté ou joué, réclame qu'on investisse des dizaines d'euros, on est obligé de s'exposer et d'accepter les critiques positives comme négatives. Se mettre en colère pour UNE note pas dans la moyenne, globalement positive (à tort ou à raison, c'est à chacun de juger) ça tient même de l'Orgueil finalement...un double pêché?

 

L'ENVIE

...d'être cinéaste peut-être ? Je pense que malheureusement c'est dommage pour quelqu'un qui avait de bonnes intentions dès les débuts du média dans la 3D. Je pense surtout que là où Cage a pêché c'est dans son envie d'égaler la concurrence et de la battre sur un terrain où il n'est pas bon...l'écriture. Plutôt que d'envier à Bondi leur motionscan, au point d'envoyer une pique aussi inutile qu'immature, il ferait mieux de leur envier l'histoire du jeu.

 

L'amertume et la sècheresse de ma plume, sur cet article, n'ont d'égales que la déception qu'a été pour moi la découverte du melon incommensurable de David Cage au cours de la promotion ante et post-Heavy Rain. Omikron et Fahrenheit restent pour moi des jeux plutôt marquants, se détachant de la masse par une vraie originalité et une certaine sincérité. Imparfaits mais originaux dans leur domaine, le jeu vidéo, ils prenaient sans piller quelques éléments du cinéma pour proposer une immersion nouvelle dans une ambiance propre, référencée certes, mais propre tout de même. Heavy Rain est le produit d'un adolescent qui veut être considéré comme un adulte, qui parle de sexe pour faire mature, qui parle de séparation pour faire pleurer, qui prend les larmes déclenchées à coup de violons pour de l'art, et qui ne peut que mimer ces références sans jamais en atteindre la maîtrise. En faisant Heavy Rain dans cette optique de vouloir être mature pour être mature, ce créateur a commis les Sept Pêchés Capitaux. Espérons qu'il ne n'enfreigne pas les trois lois de la robotiques d'Asimov...KARA TOI! (padap pich)

Ajouter à mes favoris Commenter (35)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@m-billy-j: je prends le risque :)

@gondalar: t'as lu où que je le détestais? Si tu veux je vais mettre que je l'aime à la toute fin, comme ça t'auras peut-être envie de lire le raisonnement? Non bon bah tant pis je le laisse comme ça :D
gondalar
Signaler
gondalar
Au début de l'article tu détestes ce type, au milieu tu le détestes, en conclusion tu le détestes. Résultat on n'à pas vraiment envie de suivre le chemin de ton raisonnement puisque de toute façon ça ne nous emmène nulle part.
m-billy-j
Signaler
m-billy-j
Franchement change quelques photos de ton article (ou au moins recoupe les un peu plus), car tu spoil un grand film.
Leon9000
Signaler
Leon9000
J'aime généralement beaucoup tes articles Caribou, mais celui ci tombe sous la tendance générale à diaboliser David Cage et la difficulté à ne pas faire une distinction entre le discours du créateur et son oeuvre. Oui Cage a le melon mais quand tu as envie de faire un jeu vidéo davantage intimiste, plus porté sur l'émotion et la maturité que l'action, je pense que tu dois sacrément batailler dans l'industrie actuelle, et à force de défendre ses convictions tu finis par en devenir caricatural. C'est pas le premier créateur à devenir imbuvable et égocentrique, tu prends des cinéastes comme Kubrick, Ridley Scoot ou Cameron c'étaient des tyrans sur les plateaux qui ont eu des conflits avec leurs équipes (le making of de blade runner est très parlant en la matière sur l'ego d'un cinéaste). Mais on s'en fout complètement aujourd'hui, l'important c'est leurs oeuvres, la volonté qu'ils avaient.

Heavy Rain est imparfait (comme tu l'as souligné, médiocrité de l'histoire, maladresse de la narration avec cet éparpillement inutile entre les personnages, classicisme de la mise en scène) mais il n'en reste pas moins l'un des trop rares jeux vidéos à montrer une dimension plus intimiste, plus adulte, à mettre l'émotion au premier plan. La narration est trop souvent la dixième roue du carrosse dans les jeux vidéos, souvent un prétexte à l'action et pas une envie. C'est important qu'une personnalité défende à ce point ce désir de proposer de l'émotion et de l'immersion, quelque soit la maladresse de son discours inutilement méprisant ou de son oeuvre.
Noiraude
Signaler
Noiraude
A mon sens, Heavy Rain est une expérience. Pas totalement aboutie, puisque la narration peut être plus ou moins logique selon les embranchements que tu empruntes, mais tout de même assez impressionnante en termes d'immersion. Là où tu vois principalement les défauts d'un titre qui a vu trop grand trop vite, je vois le potentiel d'un authentique acte de création cinématographique à travers le prisme du jeu vidéo. Pour moi, on est sur l'un des grands jeux de l'année. On aura donc du mal à trouver un terrain d'entente sur ce sujet :lol:
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Heisenberg: Nope, car je le connaissais de The Nomad Soul ou pour être plus exacte depuis Fahrenheit (il est dans l'intro du jeu pour t'expliquer les commandes). Et honnêtement comme je le dis à la fin, il m'agace depuis Heavy Rain pas avant-. Auparavant je le trouvais somme toute sympathique comme créateur avec des jeux plutôt marquants encore une fois. C'est toutes ces sorties des trois ou quatre dernières années qui m'ont refroidie en fait. Et j'ai fait le jeu sans a priori croyez-moi :) mais il est ce qu'il est (comme toujours de mon point de vue.

@Noiraude: Et bien alors il est très mauvais en com tout simplement...c'est pas des on-dits, c'est parti de déclarations tout simplement. Mais ça ne change pas mon avis sur Heavy Rain que je trouve médiocre...que le mec soit sympa ou pas en vrai d'ailleurs. Mais en effet sans rancune ;) de toute façon je savais très bien ce que je faisais en écrivant ce lui là et qu'il y aurait des pour et contre...c'est aussi un peu le but.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Pas du tout d'accord avec toi, Seb, hélas. HR fait partie de mes jeux préférés, et j'ai beaucoup apprécié le naturel de David Cage lorsque je l'ai rencontré -nous avons tout de même eu une bonne heure et demie de discussion en tête-à-tête. On lui fait un faux procès, et je trouve regrettable que tu continues à alimenter ces on-dit assez médiocres.
Après, oui, ton billet est comme toujours très bien écrit. Mais le fond prime sur la forme.
Sans rancune, j'aime 99% de ce que tu fais malgré tout ^^
Heisenberg_01
Signaler
Heisenberg_01
J'aime beaucoup ton blog, et c'est la première fois que j'écris un commentaire. Petite question : est-ce que tu connaissais déjà David Cage avant de jouer au jeu? J'ai l'impression que oui. Moi, je ne le connaissais pas avant d'avoir lu ton article, je savais seulement qu'il avait fait heavy rain, que j'ai adoré. Ne penses-tu pas que ta vision de David Cage ait influencé ta manière d'appréhender le jeu et d'y jouer?

ps : vivent les brune :P
Neeko
Signaler
Neeko
Excellent article, qui transpose bien tout ce que je pense d'Heavy Rain (je l'ai fini via la soeur de ma copine, perso j'avais laissé tombé). Et en prime, qui illustre bien tout ce que Cage nous a montré de sa personnalité dans ses actions et ses interviews.
BaNDiNi
Signaler
BaNDiNi
Très bon, bien écrit (avec une petite forme graphique, c'est rare), bien pensé, bien amené. La réflexion mérite réflexion, alors bravo :)
J'aime assez les jeux de QD, je garde un grand souvenir de The Nomad Soul et de Heavy Rain, justement pour son côté cinématographique (loupé totalement Fahrenheit).
Davcio
Signaler
Davcio
Fatigué par ces critiques incessantes de David Cage, un article qui m'attriste fortement.
Krunkenstein
Signaler
Krunkenstein
Très bon parallélisme :D
Bigquick
Signaler
Bigquick
Superbe article vraiment bien écrit. ça me donne envie de voir Seven que je n'ai jamais vu. :P
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
armody
09/03/2012, 12:04
Et je viens de mater l'interview de Cage sur jv.com, et je ne l'ai absolument pas trouvé irritant au contraire.


C'est parce qu'il parle juste de son dernier jeu sans se comparer aux autres. Quand il dit qu'il n'y a pas de gamme de jeux pour les trentenaires, dans l'idée je suis d'accord et je me retrouve complètement dans ce discours. Sauf que quand L.A. Noire propose lui aussi un jeu pour adulte, Cage, au lieu d'être content que d'autres suivent la même voie que lui, le premier truc qu'il a trouvé à dire c'est de critiquer la techno. Pareil dans d'autres interviews c'est limite lui le premier qui apporte l'émotion dans le jeu vidéo.

La techno, c'est pas ça qui fait un jeu, et c'est pas ça non plus qui transporte de l'émotion. C'est l'écriture et la mise en scène. L'écriture ça transcende la technologie, de même qu'un bon plan. Cage pourra mettre autant de caméras qu'il veut pour capturer l'émotion, ça transformera pas un amas de clichés en chef d'oeuvre.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Une fois de plus, un joli tour de force d'écriture, et une belle démonstration d'objectivité.
Je ne connais que Farhenheit, mais ça me suffit pour adhérer à ton analyse globale.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Idée très orignale B)
MonkeyShadow
Signaler
MonkeyShadow
Excellent article, surtout la mise en forme liée à Se7en quel film ! :wub:
armody
Signaler
armody
N'empêche, ça c'est vraiment quelque chose que je ne comprends vraiment pas : pourquoi tout le monde trouve Cage si irritant ? Il n"y a pas longtemps je suis allé voir sur gameblog le topic d'une interview de Cage datant d'avant la sortie de Heavy Rain, et tout le mone ou presque s'accorderait à dire que le gus était super intéressant, passioné etc. Maintenant, c'est plutôt le contraire, qu'est-ce qui a changé ?
Et je viens de mater l'interview de Cage sur jv.com, et je ne l'ai absolument pas trouvé irritant au contraire. Bref, c'est un grand mystère pour moi. :)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@armody: je déteste pas Cage (package...désolé). Je le trouve irritant c'est tout. En fait cet article est plus une mise en parallèle du fait que je trouve son nouveau jeu moins bon et que pour moi c'est en corrélation avec sa nouvelle mise en avant. Ceci dit tu pourras me rétorquer que c'est pas parce que personne n'entend l'arbre tomber au milieu de la forêt qu'il ne fait pas de bruit. Si ça se trouve, il avait déjà le même état d'esprit (qu'encore une fois je SUPPOSE à partir de ses multiples déclarations) pour Nomad Soul et Fahrenheit, mais comme il n'avait pas la même notoriété, on ne l'entendait pas. Reste que je trouve ses deux premiers jeux sont plus réussis. Après comme je le disais, le point de vue de Larcenet (le tient) est pas plus ou moins valable que le mien. Mais je défend mon point de vue quand même :D
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
La différence c'est que Mass Effect passe pas que par la cutscene ou du gameplay mis en scène de manière cinématographique pour te raconter l'histoire. Ca passe par des dialogues actifs (où finalement la mise en scène on s'en cogne un peu) le codex, les visites de différents lieux etc. L'histoire est plus un prétexte à développer l'univers. Du coup c'est tout de suite plus pardonnable que la mise en scène soit faible. C'est comme Skyrim. La mise en scène est nule à chier, mais le jeu à tellement plus à offrir en terme de découverte qu'on passe au travers. Pour Heavy Rain c'est ça qui me chagrine; il joue sur cette mise enscène, c'est une idée comme une autre. Je suis pas réfractaire de base, mais l'application est lourde et forcément est plus prompte à se retrouver en frontale avec des expérience sans interactions du cinéma...et là ça fait mal. Uncharted (la trilogie en générale) par exemple est très bien mis en scène lors des cut-scenes ET a un gameplay qui fait qu'on ne va pas forcément faire une fixette sur le fait que Indiana Jones, James Bond et tous les films d'aventure des années 40-50 dont ils sont inspirés ont déjà fait ce qu'on voit bien avant.
armody
Signaler
armody
@Sebblecaribou

Ah mais je ne dit pas que parce que c'est une citation que c'est forcément vrai, j'en fais pas un argument d'autorité. Seulement, il se trouve que cette citation exprime tout à fait mon point de vue, en plus d'être belle.
Pour résumer, si tu préfères, on peut aimer l'oeuvre et détester l'artiste, tout comme un peu aimer l'artiste et détester son oeuvre, il n'y a pas contradiction.
Et dans cet article, je trouve qu'il y a confusion.
upselo
Signaler
upselo
Sur les déclarations de Cage t'as peut-être raison, mais j'ai toujours l'impression qu'on décortique toujours beaucoup plus ses interventions à la recherche de ce fameux ego que l'on ne le fait pour les autres. Les mecs d'Eidos Montréal par contre, on est d'accord, ils étaient humbles du début à la fin (probablement à raison, vu la communauté de fans de Deus Ex...). Mais tu prends un Jonathan Blow, un Jenova Chen, ils te diront tous qu'ils font des trucs uniques et que le reste de l'industrie tourne en rond avec des délires de violence juvénile. Quand tu dis que c'est pas vrai, qu'il y a des jeux narratifs et tout, certes, mais ça reste minoritaire. LA Noire est plus une exception qu'autre chose par exemple.
Pour le langage du cinéma mal utilisé certes. Il est loin d'être subtil. Mais c'est pas non plus comme si le reste des autres jeux étaient dirigés par Coppola. Heavy Rain est pas le seul jeu à avoir une mise en scène (cutscene etc), et il n'a pas non lus à rougir de ce côté là. A choisir, je préfère les ficelles qui ont fait leur preuve que la mise en scène d'un Mass Effect.
BloodySam
Signaler
BloodySam
Comment je viens de me faire spoiler Se7en ...
Blague à part, excellent article.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Armody: en l'occurrence l'oeuvre n'est pas belle de mon point de vue...et ce n'est pas parce qu'une citation existe qu'elle est belle ou bien juste où a un sens pour tout le monde. Elle est juste plus légitime parce qu'elle vient de quelqu'un de connu peut-être (je n'essaye pas de dire que mon point de vue est le bon et pas celui de Larcenet, juste que ce n'est pas ma conception des choses). Francis Bacon n'aurait pas fait les oeuvres qu'il a fait s'il n'avait pas eu "l'odeur du sang humain dans les yeux" (on peut tous faire des citations comme ça hein :D).

@paro: tu me fais trop d'honneur copain! :wub:

@upselo: La différence c'est qu'ils ne dénigrent pas. C'est bien là qu'est le problème. Personne à Eidos Montréal n'a sorti "on essaye de faire le meilleur jeu cyber-punk jamais fait parce que jusqu'à présent les autres étaient pas super, ne s'attardaient pas sur l'histoire". S'ils ne le disent pas c'est parce que ce n'est pas vrai. CHAQUE déclaration de Cage depuis Heavy Rain est perclus de ce genre de pique, ou défi ou autre envers l'industrie et les autres créateurs. Il parle de sa techno, il dit que ça enterre le motionscan (ce qui à l'arrivé n'est pas forcément le cas de mon point de vue encore une fois) alors qu'on s'en fout; juste qu'il nous dise que c'est le meilleur truc sur lequel il a bossé, et voilà. Il nous parle de Heavy Rain il nous dit qu'il a voulu allé plus loin parce que le reste du jeu vidéo ne s'attarde pas sur l'histoire. C'EST PAS VRAI. Même si je suis d'accord sur le fait que la plupart des grosses ventes ne se font pas sur des jeux narratifs, beaucoup de titres géniaux et basés sur l'histoire existent mais il ne semble pas le savoir ou vouloir en prendre compte (il cite toujours Ico et Shadow of the Colossus, les deux jeux arty bien connus du milieu)

Donc ma conclusion, c'est SOIT il a vraiment un égo surdimensionné SOIT il est nul en com et à ce moment là, va vraiment falloir qu'un suppléant à QD prenne la relève où lui signale qu'on ne peut pas parler comme ça du travail des autres sous prétexte qu'on veut faire différemment. C'est aussi ça, la différence entre Fahrenheit et Heavy Rain, c'est que les moyens et de prod et de com ne sont pas les même. Les défauts sont à peu près les mêmes, mais Fahrenheit est moins surjoué, moins "quand ça va pas, il pleut et en plus l'image est désaturé", bref moins cliché et avec un univers un peu plus personnel bien qu'un scénario qui part trop vite dans le n'importe quoi.

J'ai dit à moment il est vrai qu'il dénigrait le jeu vidéo pour faire du cinéma interactif...mais pas dans cet article et il y a plus d'un an quand je n'avais pas joué au jeu en entier. Depuis j'y ai joué, je suis toujours convaincu que le gameplay tel qu'il est le fonctionne pas MAIS quand je parle du fait qu'il veut probablement être réalisateur, je pense surtout au fait qu'il pompe Se7en et là je réponds à une autre interrogation. L'ambiance est clairement la même et calquée. La pluie lourde, c'est une scène très précise du film, les couleurs sont celles du film, la quête d'un tueur qui laisse des indices, c'est un grands classiques du thriller en général (américain et coréen surtout) et pas juste de Se7en. Le problème c'est que quand tu veux t'attaquer à ce genre de front, t'as intérêt à ce que ton histoire faute d'être originale, soit au moins bien écrite et pas percée de partout, et une réalisation qui ne joue pas à fond sur des clichés qu'on connait mille fois si on est ne serait-ce qu'un tout petit peu cinéphile. Je trouve que dans Heavy Rain on a les deux problèmes, une histoire un peu bancale par moment et une réalisation qui joue sur des ficelles usées (jusqu'à la corde :lol:) genre la pluie, la musique bien forte pour les émotions, les gros plans visage etc...il y a moyen de faire un truc génial, c'est là devant nous, mais le mec veut pas déléguer l'histoire à quelqu'un qui sait écrire, c'est rageant! Après moi j'aime dans Heavy Rain le fait que les scènes s'enchainent sans qu'on voit les embranchements par exemple.

Je finirais en précisant quelque chose; comme à mon habitude, l'article est écrit avec un certain second degré, certainement moins poussé qu'à l'habitude parce que c'est à peu près ce que je pense de monsieur Cage (dans la mesure de ses sorties publiques) donc clairement il y a des points bien tirés par les cheveux (genre la Gourmandise et l'Avarice).
Kolia07
Signaler
Kolia07
Je suis pas du tout d'accord avec toi (et à vrai dire j'ai la flemme de dire pourquoi et de reprendre point par point ton article ^^) mais billet trés sympa à lire. Une critique construite, et bien mis en page, moi je prends. Par contre, comme Upselo....Tsss, C'est bon, jugez des productions, pas la vision que vous vous faites de David Cage...

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris