Premium
Olive Roi du Bocal

Olive Roi du Bocal

Par oliveroidubocal Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 05/12/16 à 13h00

J'ai pas la prétention de t'apprendre des trucs, de te faire réfléchir ou de t'imposer un rictus, mais je vais quand même essayer. De toute façon, je suis tellement cool que tu pourras pas t'empêcher de venir et de revenir. Tu vois, tu viens déjà de lire ce texte avec un plaisir non dissimulé :)

Ajouter aux favoris
Signaler
Le journal du Hardware (Jeu vidéo)

Faire le test d'un clavier gamer est une occupation assez étonnante. D'abord parce que la cible n'est pas si facile que ça à identifier aux vues des différences d'utilisation entre de nombreux types de jeux, ensuite parce qu'un clavier sert véritablement tous les jours pour des activités diverses et variées. On est donc bien loin du joystick et du volant qui s'utilisent essentiellement dans les jeux pour lesquels ils ont été développés. Je fais donc face à un test qui va me prendre des dizaines d'heures, pour sûr. Mais puisque la tâche m'a été confiée, pas question de me débiner, d'ici quelques lignes vous saurez exactement si ce G910 Orion Spark est fait pour vous!

 Présentation :

Logitech est un spécialiste des claviers depuis des années maintenant. Avec l'essor du Pro-Gaming, de l'e-Sport et du nombre de joueurs, les matériels dédiés aux joueurs se sont développés et Logitech fait désormais partie des marques incontournables du genre, et plutôt de celles en qui on peut avoir confiance. Et dans sa gamme de claviers gamer, le G910 Orion Spark se place tout en haut, directement en confrontation avec le Razer BlackWindow: un clavier mécanique, une gestion touche par touche du rétroéclairage de votre clavier et une ergonomie vraiment dédiée aux joueurs avec de nombreuses touches supplémentaires. La cible principale de ce genre d'accessoire est clairement le joueur de Moba, surtout quand on lit le descriptif marketing qui nous présente le clavier mécanique le plus rapide du monde. Un clavier pour les pros du jeu vidéo, ceux qui envoient des milliers d'informations à la minute. Néanmoins, le G910 vise plus large et propose une solution assez versatile, adaptable à de nombreux types de jeux. Mais reprenons les choses dans l'ordre.

Côté présentation, le G910 met de suite à l'aise. Derrière son emballage coloré assez classique, on trouve une boite en carton bien épais, idéale pour assurer le transport du clavier, et qui respire clairement la classe. 

Et si l'intérieur remplit parfaitement son rôle de maintien du clavier, on peut juste regretter que cette boite intérieure n'ait pas de système de fermeture, histoire d'empêcher qu'elle ne s'ouvre inopinément lors des déplacements.

On chipote? Ben oui, on est là pour ça. D'ailleurs, autre petit détail concernant cette boite. Elle est faite pour ranger le clavier avec son repose-poignet de petite taille... Si vous utilisez le grand modèle, il faudra faire l'inversion avant le rangement..bon, ça prend 10 secondes, mais c'est dommage. Et puis démonter et remonter le repose-poignet, en plus d'être une perte de temps, c'est aussi le risque d'abimer son système de fixation en plastique.

Passons directement au matériel maintenant: la première chose qui me vient à l'esprit en soulevant le carton, c'est: "Mais qu'est ce que ça pèse!!!!". Avec 1,5 kg sur la balance, le G910 est le clavier le plus lourd que je n'aie jamais soulevé. Faut dire que la bestiole en impose avec ses mensurations, ses boutons supplémentaires et ses touches extra larges, sans compter une épaisseur conséquente (près de 4 cm). Le G910 donne de la place à ses fonctions, sans concession. Mais vu qu'on parle là d'un clavier gamer, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, bien au contraire. En tout cas, si votre bureau est plutôt du genre compact, prenez le temps de vérifier que la place prise par ce clavier n'est pas trop importante, on ne sait jamais. 

Sous le clavier, on trouve 5 patins fixes en caoutchouc, assez larges pour assurer une excellente stabilité. Mon bureau en verre étant parmi les plus glissants qui soient, je peux vous assurer que ces patins font parfaitement bien leur travail et que vous n'aurez pas à réajuster votre clavier en cours de partie. Et pour ceux qui jouent en mode surélevé, deux pattes rotatives sont disponibles à l'arrière et sont elles même équipées de patins une fois en position haute. Bien pensé!

Pour ce qui est du look général, si le résultat dépend des goûts de chacun, il faut noter que le design du G910 n'est pas des plus sobres. Déjà, toutes les touches peuvent êtres rétroéclairées de la couleur de votre choix, ou selon des critères pré-enregistrés (Je reviendrai un peu plus bas sur ce point) ce qui peut donner des ambiances assez psychédéliques. Niveaux plastiques, le rendu est à mon avis en demi-teinte. En effet, la partie centrale du clavier (là où sont les touches), le carénage et les repose-poignets sont de 3 finitions différentes. Certaines zones sont brillantes, d'autres mates, certains revêtements sont lisses et d'autres rugueux, sans qu'aucune logique d'ergonomie ne semble en être à l'origine. Le clavier n'est donc pas reposant pour les yeux ni discret, bien au contraire. Les chasseurs de traces de doigts apprécieront aussi l'humour des ingénieurs qui ont placé certaines zones brillantes parmi les plus difficiles à nettoyer...et parmi les mieux éclairées.

Niveau connectique, le clavier se branche en USB et offre 2 mètres de cable rigide et épais. Le fil est directement intégré au clavier, sans connecteur amovible, et profite d'un renfort conséquent au niveau de l'embase histoire d'éviter les faux contacts dûs aux diverses manipulations. Encore un bon point pour ceux qui comptent déplacer leur équipement régulièrement. Par contre, aucun port USB n'est déporté sur le clavier, dommage quand on sait qu'on ne se déplace jamais sans sa souris...et surtout qu'il y a largement la place pour mettre au moins un connecteur à l'arrière.

A l'arrière justement, on trouve une trappe pour installer un téléphone ou une petite tablette:

 

Ce support en plastique souple assure assez proprement le maintien d'un smartphone, sans pour autant le "fixer" au clavier (il vous sera facile de répondre à un appel rapidement). Il est juste dommage que le fond de la trappe soit dépourvu d'un trou laissant passer le cable d'un smartphone. Vu qu'on parle ici d'utiliser son téléphone pour afficher des informations relatives au jeu, et donc avec une connexion WiFi qui bat son plein, on imagine que la batterie aura un peu de mal à suivre les longues sessions de plusieurs heures...rendant finalement l'accessoire presque inutile. Dommage car Logitech semble s'investir dans la partie logicielle tant auprès des joueurs que des développeurs:

Fonctions du clavier:

Côté fonctionnalités, rien ne vaut un petit schéma explicatif pour commencer:

Passons rapidement sur la partie multimédia assez complète pour se pencher sur les 9 touches G. Disposés près de votre main gauche, ces boutons vous offrent un accès aux fonctions de votre choix. Pour programmer un accès rapide, une macro ou une fonction, il faut avoir préalablement installé le driver de Logitech afin que votre ordinateur soit capable d'identifier ces touches. Une fois fait, vous avez accès à un outil complet de gestion des touches G:

 Récupération de profils par défaut ( la plupart des hits sont déjà dans la bécane), importation/exportation/partage, réglage classique ou touche par touche, tout est paramétrable. Vous pouvez stocker autant de configurations que vous voulez, les modifier, les copier, les renommer. Vous pouvez donc préparer plus d'une configuration de touches par jeu, parfait pour ceux ayant plusieurs types de profils et donc d'actions disponibles (RPG, MMO, etc). 

C'est aussi avec cet utilitaire que se gère le rétro-éclairage du G910. Un éclairage réglable en intensité, mais aussi en couleur. Car chaque touche du clavier est pourvue d'une LED trichromique avec la possibilité de les contrôler toutes indépendamment. Ainsi, avec "l'Assistant pour Jeux Vidéo Logitech", vous pouvez créer des zones de touches colorées, des boutons proches aux couleurs différentes ou simplement prendre votre bureau pour une boite de nuit.

Et soyons clair, l'intérêt en jeu est immédiat. Particulièrement si vous jouez dans une pièce sombre. Vous pouvez faire ressortir facilement les touches qui vous sont indispensables en jeu, celles qui gèrent les options, celles que vous avez du mal à trouver. La gestion des couleurs se faisant en valeurs RGB, les possibilités sont quasi infinies pour qui peut passer du temps à régler. Et pour les autres, dont je fais partie, l'utilitaire propose de nombreux presets faciles à ré-adapter. La seule option qui aurait été bien utile et qui me semble manquer, c'est un réglage rapide de la luminosité générale, quel que soit le preset. On peut en effet activer/désactiver avec un seul bouton, mais rien pour régler l'intensité. Soit dit en passant, pour avoir joué dans une pièce bien éclairée (avec la lumière du jour) et dans une pièce sombre, le rétro-éclairage m'est quand même apparu comme parfaitement utile dans les deux cas et jamais gênant, ce qui est le plus important.

Je peux aussi vous parler de l'Arx Control, cette application développée par Logitech sur iOS et Android et qui permet d'afficher quelques infos directement sur votre smartphone. Assez utile, particulièrement dans le cas ou vous ne vous souviendriez plus des attributions que vous aviez données aux touches G. Sinon, la partie multimédia ou l'affichage des informations sur votre ordinateur (Ram, température, ...) ne sont pas vraiment indispensables.

 

 

Sensations et Utilisation :

Ma première impression avec ce clavier fut assez étrange. Les touches sont biseautées de façons à ce que les doigts y trouve un logement quasi fixe et leur hauteur est assez déroutante. Et puis les heures de jeu se sont enchainées. Final Fantasy XIV, League of Legends, Far Cry 2, sans que les symptômes habituels ne s'installent. Pas mal aux poignets, pas les mains crispées. J'avais trouvé ma position idéale sans m'en rendre compte et j'étais confortablement installé. Le toucher qui me paraissait grossier au début s'est révélé bien plus efficace qu'avec mon Di Novo Edge adoré. 

De son côté, Logitech annonce fièrement un gain de 25% en vitesse de frappe. Sans avoir la moindre idée de la méthode pour vérifier cette information, je peux vous assurer que la frappe unique (à répétition sur une seule touche) est bien exceptionnelle et parfaitement dynamique. Une fois qu'on a trouvé le "point" d'action, on bat tous les records de vitesse. Le gros avantage de ces mécaniques avec double point de contact et surface en biseau, c'est le taux d'erreurs extrêmement faible tant qu'on a le poignet fixe, ce qui permet de se lâcher un peu niveau vitesse. Mais notez bien que je ne suis pas un "e-sportif" reconnu pour sa vitesse... bien au contraire. 

Côté éclairage, une fois que c'est bien calibré pour votre jeu, les touches multi-couleurs s'avèrent vraiment pratiques et offrent un vrai gain de performance. On ne cherche pas les fonctions, on n'hésite pas à appuyer. J'avoue qu'au début j'étais vraiment sceptique devant ce que je considérais comme un gadget, mais après ce test, je rêve de pouvoir l'utiliser dans d'autres domaines que le jeu.

En tout cas, tant que j'en suis resté à jouer, le G910 s'est révélé excellent en tout point...Tant que j'en suis resté à jouer, parce que dès que j'ai commencé à écrire, le résultat est devenu beaucoup plus mitigé. J'en étais même assez étonné, mais le confort de jeu et le confort d'écriture sont carrément opposés. Dans le premier cas on est à l'aise, dans le second on est vraiment gêné. Impossible de taper une phrase à grande vitesse sans laisser de "vg", de "$^" ou de lettre démultipliées tellement les touches sont sensibles. Moi qui suis le premier à défendre "l'utilisation du bon français dans les chat-box" (oui je sais c'est débile quand on joue avec la pression du temps), je me suis mis à faire des fautes grossières que le correcteur auto était incapable de récupérer.

Le test avec un éditeur de texte s'est révélé fatal. Le G910 n'est pas un clavier fait pour l'écriture, point. Alors évidemment, on peut écrire avec....c'est un clavier, mais ne comptez pas sur lui pour votre dernière dissertation, pour votre email professionnel. ce clavier n'est clairement pas adapté. Lorsque vos mains sont mobiles (comme quand on écrit quoi...), le taux d'erreur est beaucoup trop élevé, l'espacement entre les touches est beaucoup trop grand, et le biseau de surface est désagréable au contact. Tout à coup, mon vieux Di Novo Edge reprend des couleurs et rêve d'être enfin réhabilité. Car oui, le G910 est un clavier de gamer, un accessoire de jeu vidéo sans compromis...et donc ce n'est pas un clavier standard, pas un clavier pour taper du texte. Alors je suis sûr que nombre de joueurs sont capables de s'y faire, avec le temps, mais le constat est sans appel: après une demi heure de texte pur, j'ai mal aux pattes et aux oreilles alors qu'après 3h de jeu tout allait parfaitement bien. 

Résultats :

Vous allez trouver le G910 Orion Spark aux alentours de 150-180 euros. A ce prix là, vous avez un clavier vraiment très agréable pour jouer et proposant un système de rétro-éclairage sympa. La gestion par zone, les presets d'un bon nombre de jeux existants, font que cet éclairage est vite efficace, même pour un néophyte. Les touches G supplémentaires peuvent être redoutables, voir déterminantes pour qui prend le temps de les mettre en oeuvre. Les touches sont très efficaces en jeu avec leur forme, leur taille et leur répondant...

Mais ce clavier doit bien être pensé comme un accessoire de gamer, du genre que l'on branche pour jouer et que l'on débranche quand on a fini, car il s'avère désagréable au toucher et générateur d'erreurs quand on est en mode écriture. Une fois cet avertissement compris et accepté, vous pouvez foncer. Le G910 est un produit sérieux, bien construit et vraiment utile au jeu.

Les points forts:

  • Un clavier lourd, stable et robuste
  • Le vrai confort de jeu avec de l'espace
  • Un excellent toucher, précis et dynamique
  • L'éclairage RGB bien géré
  • Les touches G faciles à programmer

Les points faibles:

  • Un clavier dédié au jeu, pas au texte
  • Pas de port USB déporté
  • Pas de réglage de l'intensité générale du clavier
  • Un look très typé et pas très discret

 

Test réalisé par Olive Roi du Bocal / Correction par Seb'hom

Dans la même catégorie:

  

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Shendur
Signaler
Shendur
En voyant ce test, je me dis qu'il est peut être grand temps de remplacer mon bon et loyal G15...
Nirtug
Signaler
Nirtug
Alors je vais passer pour un hérétique et je l'assumerai mais si quelqu'un a un conseil sur un combo clavier/souris SANS FIL (et oui) sympa ça m'intéresse. Mon PC est branché sur ma télé, je joue en casual et préfère de loin le confort du sans fil aux millisecondes de latence du filaire. Vu mon niveau, il faut être honnête, le sans fil est suffisant :)
Orezza
Signaler
Orezza
Merci pour le test Olive, il est bien écrit et complet! Pour ma part j'aurai peut-être mis le prix dans les moins, car au fond ça reste un clavier.. Mais c'est mon avis personnel! Et oui autre chose ta conclusion m'a fait sourire, car brancher un clavier lorsque que l'on veut jouer et un autre si l'on veut taper du texte ça n'est pas l'action la plus ergonomique qui soit! Pour être honnête ça doit même être carrément chiant 😄.. Mais pourquoi pas! Bonne continuation à toi!
vitalic66
Signaler
vitalic66
Quelle daube ce clavier ! Absolument rien mais RIEN ne vaut un clavier ducky shine !
junJPN
Signaler
junJPN
j'ai le même clavier

Édito

 

 

 

 

  

 

Archives

Favoris