Ecrits d'un singe joueur

Ecrits d'un singe joueur

Par Monkey King Blog créé le 04/07/12 Mis à jour le 29/11/14 à 20h08

Pris en flagrant délit dés le plus jeune âge sur un Amstrad CPC 464 (ouch le coup de vieux), j'ai décidé de faire partager ici mes passions (je parle bien évidemment entre autres de jeux vidéos hein pas de manger des bananes).

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

Petite maj. pour ajouter les deux Gaming Live sur P4G (en plus des deux qui étaient déjà présents sur P4).

Bon après mon article sur Virtue's Last Reward (dans lequel je disais que j'avais déjà un article sur un autre jeu en cours) je me suis enfin pris par la main pour terminer celui-ci ! Je vais donc parler ici d'un jeu qui est sortit récemment chez nous (du coup ça tombe bien de finir et publier l'article maintenant) et sur lequel j'ai déjà passé un bon nombre d'heures de jeu (le trophée platine est duuuuur T__T). Bref je parle de ...

Oui voilà, Persona 4 Golden (P4G). Quelques précisions avant d'attaquer :

  1. Le jeu est sur PS Vita. Il est sortit le 20/11/2012 aux US et, comme je l'ai dit juste avant, vient tout juste de sortitr chez nous.
  2. Je joue sur une version US (autant profiter du fait que la PSV est dézonée étant donné qu'il n'y a aucune différence entre les deux versions).
  3. Non je ne ferais pas le jeu de mot utilisé par tous les sites qui sortent un test sur le jeu à savoir "ohohoh P4G, le RPG en or de la Vita ? ohohoh". Je m'y refuse catégoriquement. Ainsi, si à quelqu'endroit que ce soit de cet article je sort ce jeu de mot pourri, vous aurez le droit de m'insulter et de me balancer des fruits aussi pourris que le jeu de mot sus-mentionné.

- - - -

Bref revenons en à nos moutons ou plutôt à notre P4G. Je parlerais de ma découverte de la série quand je ferais un articles sur P3P (puisque c'est avec lui que je l'ai découverte) mais pour le moment, concentrons-nous sur l'intéressé.

J'attendais le jeu impatiemment sur ma PSV qui (je doit l'avouer) avait été principalement achetée dans le but d'accueillir Gravity Rush et plus tard ce petit P4G. Du coup, il me tardait quand même de pouvoir tâter la bête au plus tôt et j'ai craqué sur l'import US. D'une part parce que je ne me sentait pas vraiment d'attendre 3 mois de plus pour avoir une version EU et d'autres part parce que je me doutais bien que cette version EU serait identique à la version US.

Le jeu original sur PS2 jouissant d'une très belle réputation, cela ne faisait qu'accroitre mon envie d'y jouer. J'ai donc commandé le jeu sur Play-Asia et environ 1 à 2 semaines plus tard je recevais et ouvrait mon colis tout sourire. J'ai immédiatement inséré la carte dans ma PSV et plongé dans ce bouffe-temps (environ 200 heures de jeux au compteur au moment ou j'écris ces lignes).

 

Histoire

Dans P4G, le joueur incarne un lycéen parti vivre chez son oncle dans la petite ville rurale d'Inaba. Il se retrouve donc transféré dans le lycée Yasogami et tout se passe bien jusqu'à ce que la petite ville, pourtant tranquille, soit le théâtre de meurtres mystérieux. En effet, chaque nuit de brouillard, une victime est retrouvée suspendue une antenne de télévision de la ville.

C'est à ce moment que notre héro découvre la "Midnight Channel" (un chaîne de télé qui ne fonctionne qu'à minuit un soir de pluie et qui affiche une image floue des victimes avant qui ne leur arrive malheur) ainsi que l'existance d'un monde parallèle "dans la télé".

La police étant totalement dépassée par ces évènements et avec la découverte d'indices pouvant relier ce monde parallèle aux meurtres perpétrés, notre lycéen et ses amis vont décider d'investiguer en secret pour essayer de mettre un terme aux meurtres et découvrir la vérité.

Alors oui je sais le scénario peut paraître un peu bizarre quand on l'explique comme ça mais au final rien de choquant quand on joue au jeu. Avec son lot de twists bien amenés et son ambiance très travaillée, on prend plaisir à mener cette enquête sur des évènements qui nous dépassent. Le seul petit regret que j'ai par rapport à P3P c'est que je préférais le côté fataliste du 3 (avec un petit côté de fin du monde tout ça tout ça) mais bon ça c'est selon les goûts et les couleurs on va dire.

 

Gameplay

Au niveau du gameplay, je vais m'adresser aux personnes qui n'ont jamais touchées à un Persona puisque de toute façon ce P4G ne révolutionne pas le gameplay des précédents (et notamment de sa version originale sur PS2 ou plus récemment du remake du 3 sur PSP).

Les Persona ne sont pas des J-RPG comme les autres puisque le gameplay se divise en deux parties bien différentes dont une qui fait la particularité de la série.

 

-- La vie lycéenne

Contrairement à beaucoup d'autres jeux, la notion de temps est très présente dans P4G (comme les autres Persona). Le joueur vit une année scolaire entière au travers d'un calendrier dont les jours définissent au final les actions que l'on peut faire (c'est assez difficile à expliquer de façon textuelle mais très simple à comprendre lorsque l'on y joue).

Pour essayer de faire simple, chaque journée est découpée en plusieurs périodes (matin, après midi, soir, etc.) durant lesquelles on se retrouve dans un espèce de simulation de vie ou l'on peut discuter avec des personnes, former des liens sociaux, se balader dans les différentes parties de la ville, lire, se reposer, ou encore aller acheter de l'équipement et des consommables. Bref toute une panoplie d'actions nous sont proposées pour nous permettre de "vivre notre petite vie tranquille". Certaines activités sont bien évidemment plus importantes que d'autres comme le tissage de liens sociaux mais feront en contrepartie avancer le temps (si on est en fin d'après midi on passera au soir, si on est au soir on passera au jour suivant etc.). La panoplie d'actions à effectuer est immense et le panel sera différent selon la date du jour et le moment de la journée.

 

-- Le monde parallèle dans la TV

Le monde parallèle est en fait ce qui représente les donjons et le moment où l'on bascule vers les combats. Si vous n'aimez pas farmer dans les J-RPG, aucun problème ici. La difficulté est bien dosée et même s'il vaudra mieux parfois passer un peu plus de temps pour qu'un boss soit plus facile à vaincre, on est loin des heures et des heures de farm pour augmenter de niveau. On se balade donc dans des donjons différents (qui sont créés et refletent l'esprit des personnes kidnappées par le meurtrier) contenant comme tout donjon des couloirs, des portes, des coffres, des étages et bien évidemment des monstres (qui sont appelés Shadows).

Ici, pas de combats aléatoires. On vois les ombres et on peut décider de les combatre ou de les fuir. Lorsque l'on touche une ombre (soit parce qu'on l'a frappée avant soit parce qu'elle nous a attaqué), un combat se lance. Le type de combat est au tour par tour (chaque tour d'action étant soit un personnage de l'équipe soit une ombre, l'ordre étant déterminé par l'agilité des personnages et des ombres).

Les personnages ont un panel d'actions basiques allant de la Guarde à l'utilisation de consommables en passant par l'attaque physique ou l'utilisation de skills. Les statistiques et les skills des personnages sont déterminés par leur "Persona". Les personnages secondaires sont limités à un unique Persona (qui peut changer de forme si certaines conditions requises sont vérifiées) alors que le personnage principal, celui que l'on incarne donc, aura le choix entre un nombre conséquent de Personas (avec en plus la possibilité d'en changer dynamiquement en plein combat).

Et là, les gens qui n'ont jamais joués à un Persona se demandent bien ce qu'est justement un "Persona". Pour faire (très) simple et sans trop rentrer dans les détails, ce sont des sortes "d'invocations" qui disposent de stats/forces/faiblesses/skills.

 

Je ne sais pas si je suis très clair sur le gameplay (c'est difficile d'expliquer textuellement) mais à la limite si vous voulez avoir un aperçu de celui-ci, je ne peu que vous conseiller d'aller voir les gaming live du Persona 4 PS2 sur JV.com (un dessin -enfin en l'occurrence ici une vidéo- vaut parfois mieux qu'un long discours n'est-ce pas ?) :

Mise à jour : Des Gaming Live étant sortis sur P4G, je met aussi les liens :

 

Graphismes

Bon la rubrique des graphismes n'est pas toujours présente dans mes "tests" de jeux. En général, si je la met c'est qu'elle est marquante. Et c'est le cas pour ce P4G. Très sincèrement, Atlus a choisis la bonne portable pour son remake parce que même si les graphismes du jeu sont déjà très beaux, l'écran de la Vita fait son boulot et on se retrouve avec des graphismes que je trouve superbes pour une console portable (de mon propre avis bien sûr). C'est net, léché bref ça fait tout briller nos petits yeux.

Ne vous fiez pas trop aux captures d'écrans postées dans l'article car celles-ci ne reflètent pas la réelle qualité des décors affichés (mention spéciale à Kunino-sagiri avec certains effets visuels impressionants et au donjon bonus de ce remake qui est aussi magnifique).

 

Modifications entre Persona 4 et Persona 4 Golden :

Bien évidemment, qui dit remake dit modifications de gameplay, donjons bonus, etc. Car oui, P4G n'est pas un simple portage. On retrouve donc parmis les ajouts et modifications les plus intéressantes :

  • Deux nouveaux liens sociaux : Marie, un personnage exclusif à P4G ainsi qu'Adachi. Les deux liens sociaux peuvent débloquer du nouveau contenu pour l'histoire comme un nouveau donjon et de nouvelles scènes pour les différentes fins (mauvaise/bonne/vraie).
  • Le retour de l'arcane Aeon et l'arrivée de l'arcane Jester/Hunger, des Personas qui étaient présentes dans P3 FES et qui n'avaient pas été incluses dans P4 ainsi que de nouvelles Personas (incluant une Persona ultime pour le lien social Investigation Team).
  • De nouveaux lieux comme la plage et la station de ski. La ville d'Okina (Okina City) est maintenant un lieu accessible (alors qu'on ne faisait que l'apercevoir dans P4).
  • De nouveaux évènements comme Halloween ou le voyage au ski.
  • Le joueur peu maintenant visiter Inaba pendant le soir en étant limité à certaines zones (comme pour P3P).
  • Certains équipements modifient l'apparence des personnages (comme dans P3 FES et P3P). L'habit (le skin) se place dans un slot à part qui ne modifie pas les stats.
  • Le joueur a maintenant la possibilité de choisir quels skills vont être hérités par une Persona lors d'une fusion (mine de rien ce petit ajout est un pur bonheur).
  • Une fonctionnalité d'avance rapide pour les scènes de dialogues (très très pratique aussi).
  • Si le joueur possède les critères pour avoir au moins la bonne fin, la période de jeu est étendue jusqu'au 14 Février 2012 donnant plus de temps pour les évènements et les liens sociaux.
  • Un nouveau menu TV accessible à partir de l'écran principal du jeu ou en jeu avec une manipulation qui contient des contenus divers et variés comme des artworks, des vidéos live (concerts etc.), les scènes animées vues en jeu (pour les revoir), un quizz (lié à un trophée) et beaucoup d'autres bonus.
  • Une nouvelle fonctionnalité a été rajoutée pour la fusion de Personas qui permet de consulter la liste complète des Personas que l'on peut créer avec la fusion des Personas que l'on a sur soit (il me semble que la fonctionnalité n'était pas présente dans l'épisode original mais bon si je me trompe tant pis ^^).

J'aurais aussi pu ajouter l'une des deux nouvelles fonctionnalitées activée lorsque la console est connectée qui se nomme Vox Populi et qui permet à un joueur de consulter la liste des 5 actions les plus effectuées par les autres joueurs au moment ou ils consultent. Ca peut être pratique pour ceux qui jouent au jeu pour la première fois.

 

- - - -

Bref vous l'aurez compris, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce petit remake (et je pense que certains studios devraient en prendre de la graine). Pour moi qui ne suis qu'un amateur des Persona (j'ai découvert la série avec le P3P) cet épisode est encore mieux que le P3P que j'avais déjà adoré. Avec une durée de vie dépassant les 80~100 heures pour un premier run (60 heures si on rushe et qu'on a la mauvaise fin qui nous fait sauter une bonne partie du calendrier), une (très) bonne rejouabilité pour au moins un second run tout aussi long (voir plus si l'on souhaite finir le jeu à 100%), de très beaux graphismes et des ajouts et modifications qui sont loin d'être inutiles, Atlus ne se fout pas de nous et nous livre un petit bijou qu'il faut absoluement posséder dans sa ludothèque PSV pour peu que l'on possède la console et que l'ont aime bien les J-RPG.

Pour les nouveaux arrivant dans l'univers des Personas, je suis conscient que certains pourront être déroutés par des dialogues parfois très longs et un gameplay différent des RPG habituels. Et je ne peux que les encourager à regarder les Gaming Live que j'ai linké auparavant (et que je remettrait en fin d'article) sur la version originale PS2 pour se faire une idée du gameplay avec des vidéos.

Pour les autres qui connaissent déjà et apprécient (ou sont fans) des Personas (et peut-être du Persona 4 d'origine), tout ce que je peux leur dire c'est qu'ils peuvent foncer les yeux fermés sur ce remake extrêmement bien réalisé.

Je remet ici les deux Gaming Live consacrés à l'épisode PS2 qui permettront aux petits nouveaux de se faire une idée du gameplay assez particulier de la série :

Mise à jour : Des Gaming Live étant sortis sur P4G, je met aussi les liens :

Dernier petit conseil, je conseille à chacun de jouer sa première partie de façon normal sans forcément chercher la true ending, et d'en faire au moins une seconde avec un guide pour avoir tous les liens sociaux au maximum et voir la true ending.

Bon jeu !

Voir aussi

Jeux : 
Persona 4 : Golden
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

kiluuna
Signaler
kiluuna
C'est déjà un peu plus rassurant mais bon j'avoue que je m'attache tellement au jeu et au personnages que je le referais peut être une seconde fois mais sans doute bien plus tard après ma première partie.

Je n'aime pas ce principe de plusieurs fins, un jeu pour moi, ça ne devrait avoir qu'une seule fin surtout si en plus pour l'avoir faut le faire avec un guide, c'est que c'est juste abusé quoi XD


Pour la difficulté, en fait je parle surtout du principe de faiblesses qui peut te faire perdre bêtement un combat anodin XD Je n'ai pas eu de grandes difficultés en fait à part pour le boss
Spoiler


Mais j'essaye quand même d'avoir un bon niveau, là je suis en Septembre et je suis niveau 40. C'est assez chiant en fait parce que les persos que tu ne choisis pas dans ton équipe n'évoluent pas, du coup il y a pas mal de niveaux de différences entre les personnages ^^
Monkey King
Signaler
Monkey King
Quand on n'est pas habitué aux Persona oui le jeu peu paraître assez dur au début (les premiers boss des premiers donjons). Ensuite ça devrait aller ;-)
Il y a en effet plusieurs fins. Plusieurs mauvaises fins (pour celle là il suffit de faire le mauvais choix à un moment donné et de recharger avant d'avoir fait le choix), une bonne fin et la vraie fin.

En fait je conseille de faire le jeux deux fois (première fois pour la bonne fin et seconde fois pour la vraie fin) pour plusieurs raisons :
- la vraie fin demande d'avoir certains pré-requis que l'on peut facilement louper
- lors du premier run il y a tout le leveling des stats du personnage principale à prendre en compte (Courage, Expression, Diligence, etc.) qui oblige à faire le jeu avec un guide sous les yeux car il y a très peu de marge d'erreur pour monter tous les liens sociaux à 10 dés le premier run. ce que bien évidemment je déconseille fortement puisque très franchement c'est pas fun du tout d'avoir un guide qui te dit ce que tu doit faire pour chaque jour et à chaque moments de la journée (surtout que tu loupes certaines cut scenes du coup pour monter une stat ou un lien social)

Je te rassure le second run est forcément plus rapide pour plusieurs raisons, tu peux directement racheter l'équipement haut niveau et les personas enregistrées dans ton compendium lors de la première partie. Si tu fais le second run directement tu peux aussi passer tous les dialogues et scènes cinématiques avec la fonction Skip (lors d'un dialogue ou d'une cinématique, Start et à nouveau Start).

Bon après c'est juste mon conseil hein je me doute que ça fait quand même pas mal long (200h pour mes deux premiers runs).
kiluuna
Signaler
kiluuna
Très bon article, je m'éclate sur le jeu en ce moment, par contre je ne savais pas qu'il y avait différentes fins et ça j'aime pas trop car c'est clair que je ne referais pas le jeu une deuxième fois (pas le temps et pas mal de petites choses agaçantes dans les donjons qui ne donnent pas envie) >_<

Et je trouve le jeu assez dur, je passe pas mal de temps à monter mes niveaux moi :o
Rafik
Signaler
Rafik
Dommage qu'il y a pas de localisation française, j'ai bien envie de me faire un RPG sur PS Vita, mais je suis pas non plus un pro en anglais ...
Monkey King
Signaler
Monkey King
@Rekha : Ahah je te jure ça m'a fait marrer quand j'ai vu quasiment le même titre de test sur (si je me souviens bien) JV.fr et PSVitaGen "le RPG en or de la Vita" lololol
Rekha
Signaler
Rekha
Brillant article pour un jeu brillant (briyan kom de l'or looooleloleeeee) !
Kurokami
Signaler
Kurokami
Un excellent jeu sur PS2 et un excellent remake sur Vita. Les ajouts sont intéressants et peuvent laisser convaincre les fans du jeu original et raviront les aficionados de la saga :)

Merci pour ton avis !
Karas
Signaler
Karas
@Yochau : Je te conseillerais de franchir le pas, car une fois à Inaba tu ne verras plus le temps passer. L'alternance du gameplay (leveling dans les donjons, valorisation des S-Links, activités annexes,...) est vraiment là pour casser la routine. De plus l'intrigue te poussera à vouloir connaître le fin mot de l'histoire !
Dernier point : même si le jeu en en VOST, il mérite largement qu'on fasse un effort ^_^
yochau
Signaler
yochau
Merci pour ton article, je comprend un peu mieux le fonctionnement de ce jeu que je ne connaissais pas. Il me tente bien, mais pfiou... 100h de jeu ... je ne verrai jamais la fin moi !

Édito

 

Prochaines figurines

-----------------------

 

The Seven Deadly Sins - Lucifer the image of pride (Novembre/Décembre 2014)

 

Archives

Favoris