Ecrits d'un singe joueur

Ecrits d'un singe joueur

Par Monkey King Blog créé le 04/07/12 Mis à jour le 29/11/14 à 20h08

Pris en flagrant délit dés le plus jeune âge sur un Amstrad CPC 464 (ouch le coup de vieux), j'ai décidé de faire partager ici mes passions (je parle bien évidemment entre autres de jeux vidéos hein pas de manger des bananes).

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

Bon et bien celà fait un bon bout de temps que je n'avais pas écrit d'article. Je me demandais bien ce que j'allais pouvoir raconter pour un nouvel article. Bon j'en ai déjà un en cours de rédaction mais il est long (un test de jeu sur lequel il y a de quoi faire du coup forcément ça prend plus de temps). Et entre temps, j'ai commencé un nouveau jeu qui m'a tellement surpris que je me suis dit que ce serait bête de ne pas faire un article dessus.

 

Virtue's Last Reward est un jeu sorti sur 3DS et PSV développé par le studio Chunsoft et édité par Rising Star Games. Je ne sais pas ce qu'il en est pour la version 3DS mais en ce qui concerne la version PSV, celle-ci n'est sortie en version boîte qu'au Royaume Unis pour l'Europe. C'est la suite du fameux 999 : Nine Hours Nine Persons Nine Doors sorti (très discrètement) sur DS (qui n'avait même pas eu la chance de sortir en Europe) et qui fait partie de la même série : les Zero Escape. Première chose, inutile d'espérer des textes en français. Tous les textes sont dans la langue de Shakespeare et toutes les voix sont en VO (donc en Japonais -et c'est pas plus mal en fait ^^-). Je me sent obligé de préciser que tous les textes sont en anglais après avoir vu des boulets sur JV.com qui notaient le jeu 0/20 parce qu'il était en anglais... Autre petite précision, je joue sur la version PSV et du coup je ne parle bien évidemment que de cette version.

 

 

 

Histoire

Pour expliquer l'histoire je vais faire très court car justement, le principal atout du jeu est son scénario et la façon de le raconter. Du tout ça m'embêterait de dévoiler certaines subtilités ici ^^

Kidnappé le 25 décembre 2028, Sigma, le personnage central, se retrouve piégé dans un complexe avec 8 inconnus. Tous sont obligés de participer à un jeu dans lequel ils vont devoir coopérer ou se trahir pour tenter de s'en sortir vivants.

Je ne peut pas faire plus court et puis c'est tellement plus plaisant de découvrir par soi-même ;)

 

Gameplay

Le jeu est rangé dans la case "jeu d'aventure". Le gameplay est divisé en deux phases.

La première est la phase visual novel. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est la partie où l'on découvre le scénario, où l'on discute avec les autres personnages, où l'on effectue des choix qui impacteront plus ou moins la suite de l'histoire, etc. Bref pour résumer c'est la partie qui laisse place au déroulement de l'histoire (phobiques des textes/dialogues à ralonge s'abstenir du coup bien évidemment). Pour que ce soit plus parlant, en gros c'est comme la partie visual novel dans Catherine.

La seconde est la phase puzzle game/énigmes. Pour faire simple, Sigma (le personnage principal) se retrouvera enfermé dans plusieurs pièces au fil de l'aventure desquelles il faudra sortir en résolvant toute une série d'énigmes plus tordues les unes que les autres.

Jusque là, même si ce sont deux phases ne sont pas forcément les plus répandues dans le jeu vidéo on pourrait croire qu'elles sont plutôt basiques. OBJECTION ! C'est là où l'on peut constater que Rising Star Games fait les choses bien.

 

-- La partie visual novel :

Comme dit précédemment, la partie visual novel met à l'honneur le scénario imaginé par les petits gars de Chunsoft. Et de ce côté très franchement, les mecs ont mis le paquet. L'histoire peut paraître complètement tordue au premier abord mais petit à petit, au fil des révélations on démèle les noeuds et on résoud les mystères. Et bien que je ne pensais pas pouvoir être surpris par celui-ci je doit avoue que je me suis bien planté :-)

Autre point : les personnages. Soyons clair, un visual novel n'est rien si l'on ne possède pas des personnages qui en imposent, qui ont une âme et auxquel on peut s'attacher (où que l'on peut détester sans se dire "ouais lui l'est méchant cool et sinon ?". De plus, même si le comportement de certains personnages ne change pas au fil de l'aventure, la plupart d'entre eux changeront selon les choix de Sigma. Et là où l'on vois que Chunsoft a réussi son coup, c'est que lors de certains votes "Alliance" ou "Trahison" on se retrouve à hésiter en se demandant si on ne va pas regretter notre choix. Certes, au bout de plusieurs votes cette sensation peut disparaitre mais bon.

Dernier point, Chunsoft nous propose pas moins de 24 fins différentes. Alors oui on pourrait se dire "ouais enfin bon c'est un peu lourd de faire 24 fois le jeu pour des fins différentes". Heureusement, ils ont eu l'intelligence d'intégrer deux chose :

  •  une gestion de timeline dans le même genre que Radiant Historia qui permet au joueur à tout moment de retourner dans l'un des multiples noeuds qui constituent tout le scénario (que ce soit une scène de dialogue, de vote ou une pièce énigme).
  • une fonction de Skip qui permet de passer en mode "avance rapide" et sauter les dialogues et explications que l'on a déjà vu dans un autre scénario (inutile d'avoir peur de ne pas savoir où s'arrêter, la fonction est assez intelligente pour s'arrêter lors d'une scène que l'on n'a pas vécu).

 

 

-- La partie puzzle game / énigmes :

J'avais un peu peur de la partie énigmes. Peur parce qu'en général dans la plupart des jeux d'aventures, les énigmes sont soit tellement simples qu'il n'y a aucun challenge, soit tellement difficile qu'on se retrouve à faire tout le jeu avec une soluce à côté de soit (ce qui rend donc les énigmes complètement inutiles)... Et je doit dire que c'est la première fois que je trouve la difficulté des énigmes ..... parfaitement dosée. Oui oui j'ai bien utilisé le mot "parfaitement". Celles-ci ne sont ni trop faciles ni trop difficiles et sont toujours à la portée du joueur. De plus, si on galère vraiment sur certaines énigmes, on peut passer en mode "Easy" en pleine énigme ce qui rendra à ce moment là vos coéquipiers plus bavards et vous donnant quelques pistes. A aucun moment il n'est utile de regarder une quelconque soluce pour résoudre une salle et passer à la suite du scénario. Tout n'est pas parfait non plus car dans une ou deux pièces certains détails du décord ne sont pas vraiment visibles et on se retrouve à tourner en rond pendant un bon petit moment. Un peu dommage mais rien de grave.

----

Je vais être franc et je doit avouer que le jeux ne me disais pas forcément au départ. Ce qui m'a convaincu, c'est les éloges que j'ai pu en voir (ainsi que sur l'opus précédent). J'ai donc décidé de tenter l'expérience et de voir si, moi aussi, j'allais me prendre une grande claque dans la gueule. J'étais d'autant plus dubitatif que je ne suis pas forcément un grand fan ni des visual novel, ni des puzzle games. Bref je ne m'attendais pas à grand chose au final. Et à l'arrivée, je doit dire que je suis loin d'être déçu.

En plus de posséder les qualités que j'ai cité précédemment, nous avons ici un jeu intelligent. Les développeurs n'ont pas peur d'expliquer au joueur des principes scientifiques et de mettre en place des énigmes paraissant complexes mais restant toujours à la portée du joueur. Bien évidemment, je me doit tout de même d'avertir les joueurs qui ne comprennent pas l'anglais où qui ont rapidement une indigestion quand il y a des dialogues trop longs. Pour les autres, je ne peut que leur conseiller de sauter dessus sans aucune hésitation parce que c'est une expérience captivante.

Donc oui, moi aussi je me suis pris une bonne claque avec Virtue's Last Reward.

Voir aussi

Jeux : 
Virtue's Last Reward
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Monkey King
Signaler
Monkey King
La seule fois où j'ai utilisé la soluce c'est dans la la baie des GOLEM parce que je n'arrivais pas à voir un des tiroirs (faut dire qu'il se cachait bien le fourbe) et du coup ça me bloquait pour tout le reste '^^ et du coup c'est en lisant "fouillez le tiroir" que j'ai su ce que je devais chercher x) (et même avec ça j'ai galéré un peu). Sinon pour le reste j'ai plus ou moins galéré sur certaines énigmes (comme les dés...parce que j'ai mis du temps à comprendre pourquoi ça validait pas alors que j'avais l'impression de faire exactement ce qu'il fallait '^^).
Jaja
Signaler
Jaja
d'autant qu'il y'a muramasa et soul sacrifice qui arrive, je pense que celui la attendra le prochain creux en jeu
Monkey King
Signaler
Monkey King
Je ne savais même pas qu'il y avait une démo ^^ mais très franchement si tu n'est pas rebuté par une histoire longue et un peu compliquée et/ou par des énigmes, tu peux juste franchir le pas sans aucune hésitation. Mais bon après je comprends aussi ton point de vue étant donné que j'étais pareil avant de l'acheter :)
Jaja
Signaler
Jaja
Il me tente mais la demo m'a pas trop convaincu -_- a 40€ le jeu ca fais reflechir
Rhazya
Signaler
Rhazya
Hihi j'ai pas encore vu qui que ce soit être déçu de ce jeu ( a part les boulets de jv.com comme tu dis, mais bon, ils l'ont pas achetés donc.. )

J'avoue qu'a sa sortie on est quelqu'uns a vraiment avoir mis ce jeu en avant, vu que la plupart des sites préfèrent tester des bouses plutôt que ce jeu là.

Un des meilleurs jeu de tous les temps, tout simplement =)

Édito

 

Prochaines figurines

-----------------------

 

The Seven Deadly Sins - Lucifer the image of pride (Novembre/Décembre 2014)

 

Archives

Favoris