Blog d'un Gamer cinéphile

Par AdrienG Blog créé le 07/01/12 Mis à jour le 01/06/14 à 18h20

Étudiant de 23 ans, j'espère avec ce blog vous faire partager mes différentes passions (le jeu-vidéo, le cinéma, les séries-TV...).

Ajouter aux favoris
Signaler

Comme je l'ai expliqué lors d'un précédent article, j'ai découvert cette série après la « Tomb Raider Mania » des épisodes II et III. J'avais bien aimé mais à l'époque, la difficulté des premiers opus me rebutait.

Ce n'est qu'à partir de Tomb Raider : Legend, que j'ai pu apprécier pleinement de jouer à un épisode de la série. Il s'agissait d'une renaissance complète du personnage de Lara Croft, tant au niveau visuel qu'au niveau du gameplay, qui procurait un plaisir de jeu retrouvé (l'on oubliera l'épisode 6 qui est un trou noir désastreux de la saga).

Les épisodes suivants, développés par Crystal Dynamics, sont du même acabit que Legend : une enthousiasmante nostalgie pour Tomb Raider : Anniversary et une claque visuelle pour Tomb Raider : Underworld. De plus, les thèmes scénaristiques de cette trilogie étaient liés les uns aux autres (une première pour la série). Néanmoins, l'on ressentait qu'il était temps de passer à autre chose, surtout depuis les premières annonces de Crystal Dynamics à propos du prochain opus, qui marquerait une véritable reboot de la série !

Entre-temps, j'ai pu redécouvrir la trilogie de Crystal Dynamics sur PS3, avec la compilation logiquement nommée « The Tomb Raider Trilogy ». Cela m'a rappelé à quel point j'avais apprécié ces jeux. Du coup, quand j'ai su que ces mêmes développeurs travaillaient sur un tout nouveau reboot de la saga, l'attente fut longue, très longue !

Mais le 5 mars 2013 a fini par venir, ce qui m'a permis d'acheter l'édition « Survival » du jeu : je n'achète pas souvent ce genre d'édition, mais vu mon attente autour de cet épisode, je me suis dit qu'il valait bien la peine d'un tel achat.

Toutefois, manette en mains, qu'en est-il de cette nouvelle aventure ? Retrouve t'on l'ambiance de la série ? S'agit-il d'un « Uncharted 4 » qui ne se l'avoue pas ? Le Gameplay est-il toujours un plaisir à jouer ? L'histoire est-elle un « Batman Begins-Like » ?

Il est temps pour moi, de marquer mon retour sur mon Blog avec ce nouvel article :

Une narration efficace, mais perfectible

L'histoire de ce reboot se concentre sur les origines de Lara Croft : celle-ci, accompagnée de toute une équipe d'archéologues, décide d'embarquer à bord de L'Endurance afin de partir à la recherche du royaume du « Yamataï », supposé se situer quelque part dans la Mer du Japon. Alors que la récente universitaire britannique de 23 ans écoute de la musique dans sa cabine, une tempête s'abat sur le navire, marquant ainsi le point de départ de la première aventure de Lara Croft.

Même si l'idée centrale de ce scénario a pour objectif de dévoiler la genèse de Lara Croft, l'on découvre au fur et à mesure de l'avancement du jeu que son histoire est plus classique que ce que l'on a pu nous faire croire : la jeune archéologue en est le centre, ce qui est au détriment des autres personnages. Pour ma part, on est loin de Batman Begins ! Néanmoins, on s'attache à ce personnage qui tente désespérément de survivre. En y repensant je trouve cette nouvelle Lara Croft plus intéressante que Nathan Willis... Euh, Nathan Drake ! On s'identifie plus facilement à une personne qui découvre ses capacités en même temps que le joueur, plutôt qu'à un mec qui on le sait, s'en sortira toujours quoi qu'il se passe.

Ces baraquements ne m'inspirent pas confiance...

Une ambiance prenante et saisissante

Ce qui m'amène à parler de l'ambiance du jeu : elle est prenante à souhait ! À côté de Tomb Raider, l'ambiance d'Uncharted est un mixte entre Indiana Jones et L'Agence tous risques (pour le côté « WTF »). Ici l'on ne vit pas une aventure, on y survit car Lara Croft va parcourir des environnements assez inquiétants (pour toute personne normalement constituée) ainsi que des situations dérangeantes.

De plus, l'on ressent la volonté des développeurs d'apporter un véritable background à cette île tout droit sortie de la série TV « Lost » ! Tout au long de l'aventure, Lara découvre différents objets, qu'elle analyse, et diverses notes laissées par plusieurs personnes venues auparavant sur cette île (ce qui renforce l'immersion du titre). Cela n'est pas obligatoire, l'on peut très bien faire le jeu sans prendre le temps de visiter les alentours, mais à mon sens celui qui joue de cette manière, passerait à côté de nombreux détails de l'histoire. En effet, ce jeu a le défaut de disperser sa narration : on trouve différents éléments et c'est à nous de faire les liens. Un petit détail qui m'a fait marrer : les personnages secondaires bien qu'en danger prennent le temps parfois d'écrire un message et de le laisser pour être trouvé par Lara plus tard (ça casse un peu l'immersion). Un dernier point que j'aimerai aborder : l'aspect « survie dans la nature » que les développeurs ont mis en avant, est essentiellement traité lors d'une scène au début du jeu. Je pense qu'il s'agit d'une mauvaise communication autour de cet élément du jeu, qui est inexploité en tant que tel. Néanmoins, il s'agit plutôt de la survie de Lara par rapport à tout ce qu'elle va traverser et comment va t'elle en gérer les conséquences.

Un des nombreux objets présents sur cette île japonaise. 

Une réalisation graphique marquante, au même titre qu'Uncharted

Un autre point fort de ce titre : sa réalisation ! Les personnages sont très bien modélisés, avec un character design réaliste. Crystal Dynamics a intelligemment décidé de créer une toute nouvelle Lara, âgée de 21 ans, sans le short et la grosse poitrine (ou devrais-je dire les obus) qui caractérisaient l'ancienne version du personnage (ce qui aurait détruit l'ambiance réaliste du titre). Les autres personnages sont corrects, pas affolant de charisme mais ça va, ils font le job.

Une Lara vulnérable, mais déterminée !

Les décors sont incroyablement fouillés : il y a une tonne de détails, ce qui me permet de penser que cette île est un véritable personnage de l'histoire, avec son passif, ses constructions, ses habitants... Après Uncharted , je ne croyais ne jamais revoir son niveau de graphisme et de détail : je me trompais, car c'est bel et bien le cas avec ce Tomb Raider (alors que nous sommes sur un jeu multiplateformes). Les animations de Lara sont fluides et réalistes, ce qui a définitivement rien à voir avec la maniabilité hasardeuse des premiers épisodes. 

Un Gameplay qui n'invente rien, mais qui fonctionne très bien

J'en viens justement au Gameplay : que l'on soit clair, il est clairement inspiré des jeux d'aventure modernes, comme la série Uncharted. Néanmoins ce que je recherche en jouant à ma console, c'est un plaisir de jeu et sur ce point, Tomb Raider s'en tire haut la main ! Il n'y a aucune frustration liée au gameplay, les sauts sont intuitifs et les nombreuses escalades que devra effectuer Lara sont grisantes.

Pour ce qui est des combats, pour moi ils n'ont rien à voir avec des fusillades de type Uncharted ou Gears of War : ils sont plus viscéraux et tactiques que les jeux précédemment cités. Lara est obligée de se déplacer constamment afin d'éviter les jets d'explosifs des ennemis. Il est également possible d'être discret ou direct lors des affrontements (la discrétion n'est pas toujours évidente à cause d'une IA ennemie plutôt efficace).

Plus l'on avance dans le jeu, plus les combats deviennent intenses et intéressants car les capacités de Lara évoluent durant l'aventure : cela s'effectue au travers des différents feux de camps disséminés un peu partout dans l'île. En tuant des animaux ou des ennemis (plus ou moins  de points selon l'endroit touché) l'on récolte des points de compétence ainsi que des matériaux afin de faire évoluer à la fois les compétences de Lara ainsi que ses armes. C'est un système d'évolution basique mais rapide et efficace (je n'aime pas trop rester des heures dans les menus).

C'est parfois l'occasion pour Lara de s'exprimer au travers d'un journal.

Une bande-son efficace, accompagnée par une musique entrainante

La bande-son contribue largement à l'ambiance du jeu : la musique n'est pas utilisée à outrance, ce qui permet aux différents effets sonores de s'exprimer pleinement. Il y a beaucoup de sons de ferraille, de terre humide... ce qui permet d'installer une ambiance inquiétante, voire dérangeante lors de certains passages.

Quant à la musique, Jason Graves réussit presque à nous faire oublier le thème principal des premiers volets de la saga, en composant une musique entrainante (et inoubliable pour ma part).

Je ne m'en lasse pas de l'écouter !

Une durée de vie satisfaisante, renforcée par la présence d'un mode online

Il faut compter entre 10 et 15 heures de jeu la première fois que l'on parcoure l'aventure. Toutefois, deux éléments nous invitent à revenir sur ce titre : la possibilité de compléter son exploration de l'île afin d'atteindre les 100 % (j'en suis à 92 %), ainsi que le mode online qui permet des parties soit en équipe, soit chacun pour soi, jusqu'à 8 joueurs. Il est sure que ce dernier mode ne révolutionne en rien les parties online, mais il reste sympathique et a au moins le mérite d'être présent.

 

Tomb Raider est véritablement pour moi un jeu culte : il fait partie de ces jeux que je referai au moins une fois tous les ans tellement je n'arrive pas à le lâcher ! À mon avis, il surpasse même la série des Uncharted car je pense que les développeurs de chez Crystal Dynamics ont réussi le tour de force d'intégrer les éléments qui ont fait le succès de la série (l'exploration, l'ambiance...) avec le panache et la mise en scène des Uncharted !

La question n'est pas de savoir s'il fera partie de mon top 3 de cette année, mais à quelle place ?

Voir aussi

Jeux : 
Tomb Raider
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

AdrienFr49

@AdrienGAUTIER3

2664-2098-6310 

Archives

Favoris