Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Microsoft

Gears of War 3 sera l'un des premiers gros blockbusters de la rentrée, l'un des premiers à se lancer dans la mêlée d'une fin d'année apocalyptique en terme de sorties. Pour cette conclusion de trilogie, le lead designer Cliff Bleszinski annonce un objectif de six millions d'exemplaires, soit un cap que l'on qualifiera de "standard" pour la série (les deux premiers opus se sont vendus en cumul à 12 millions de copies). Cependant, l'intéressé aimerait bien évidemment que GOW3 aille au-delà, voire se rapproche du seuil des dix millions.

"Je mourrais si nous réussissions à attendre 10 - ce serait phénoménal", a-t-il récemment commenté auprès d'IndustryGamers. Lucide, Cliffy B a conscience que Gears of War 3 ne part pas vraiment favori dans la course au best-seller de l'année, notamment face à Battlefield 3 (10 millions minimum, selon mes prévisions) et Modern Warfare 3 (autour de 20 millions, cap désormais coutumier pour les Call of Duty). Bleszinski espère qu'à côté des 100 millions de dollars qu'EA prévoit d'injecter pour la campagne marketing  de Battlefield 3 (chiffre non officiel), Microsoft mettra la main à la poche pour soutenir au mieux la visibilité de son exclu gamer n°1, après Halo.

On notera au passage que pour la première fois, un Gears of War ne sortira pas en novembre. Ce choix stratégique apparaît judicieux, tant la période s'annonce encombrée en titres AAA (on voit d'ailleurs mal Microsoft lancer GOW 3 et son remake de Halo: Combat Evolved le même mois). Mais il signifie aussi, implicitement, que la franchise d'Epic Games n'a peut-être pas la stature suffisante pour jouer dans la cour des (très) grands.

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Gears of War 3
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives