Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Lectures

Hop hop hop, voici sans supplément, dans la série des biographies chez Pix'N Love la numéro 2 de la famille consacrée à un français (cocorico) : Michel Ancel. Troisième volume sorti de la série "les grands noms du jeu vidéo", cet ouvrage écrit par Daniel Ichbiah en collaboration avec Sébastien Mirc est en fait le numéro deux de la série. Il était donc indispensable de combler l'étrange vide entre le numéro 1 (Takahashi Meijin) et le numéro 3 (Gunpei Yokoi) dans ma bibliothèque vidéo ludique.

Oui, madame elle est belle ma biographie. 466 grammes, 193 pages, 16 euros. Elle est fourrée avec  du Michel Ancel agrémenté de plusieurs ingrédients. En fait, un peu comme un mille feuilles, elle se divise en huit strates (chapitres).

Vous y trouverez l'enfance de Michel Ancel, ses premières amour en jeu vidéo, ses nombreux déménagements en raison du travail de son père. Des quartiers difficiles, d'autres beaucoup plus agréables. Un brassage de cultures qui a ouvert l'esprit de Michel Ancel et de sa soeur (souvent citée et mise à contribution).

C'est avec un Atari ST que le créateur fait ses premières armes. Et c'est dans le graphisme que s'exprime tout d'abord sa fibre artistique. C'est là qu'il commence à travailler réellement dans le monde du jeu vidéo. Son boulot est remarqué par Ubisoft ou plutôt par Gérard Guillemot. Et c'est parti, voilà qu'Ancel commence son aventure avec UbiSoft ! Plusieurs productions de qualité (même si le succès commercial n'est pas toujours au rendez-vous) puis la révélation avec Rayman qui provoque le raz de marée que l'on connait. On enchaîne sur Behond Good and Evil, puis on tombe dans l'univers délirant des lapins crétins, non sans avoir travaillé sur une superproduction du calibre de King Kong pour Peter Jackson. La boucle est bouclée avec les perspectives d'avenir et bien sûr Rayman origins ainsi que BGE2.

Le tout est saupoudré de nombreuses entrevues avec des collaborateurs ou des proches ; Philippe Ancel, Sophie Markus, Gérard Guillemot, Frédéric Houde, Yves Guillemot, Christophe Héral, Xavier Poix, Nicolas Normandon.

La plume de Daniel Ichbiah sans être aussi enflâmée que dans "La saga des jeux vidéos" donne au récit de la vie de Michel Ancel une saveur très agréable. Un juste équilibre entre une narration fluide et une précision nécessaire à une biographie.

Seule ombre au tableau, une impression déficiente par moment. Les caractères imprimés bavent sur certaines parties de pages avec l'impression que le texte passe en gras de temps en temps. Une carence qui n'est évidement ni du fait des auteurs ni du fait de l'éditeur et qui ne nuit pas à la lecture. Mais en bon français, il fallait bien que je trouve quelque chose à redire. Parce que pour conclure, cette biographie me semble indispensable à tout gamer (ou non d'ailleurs) qui se respecte. D'autant qu'il n'est pas commun d'avoir un auteur français qui ait été fait chevalier des arts et des lettres (sans porter de costume en plus ;-)).

Michel Ancel, biographie d'un créateur de jeux vidéo français, dans la collection les grands noms du jeu vidéo #2 chez Mix'N Love editions, 16€.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Dopamine
Signaler
Dopamine
Oui, j'ai eu le post it. Je le conserve précieusement comme tous les autres :-)
gimlee
Signaler
gimlee
Vous aussi vous avez ue un Post-it avec votre nom et un joli "BWAAAAAAAAaaa!!" ? sa serai ti pas michou qui nous l'aurais dédicasser? :D
(je rêve :P)
Subby kun
Signaler
Subby kun
Très belle bibliographie, je l'ai lu le jour de la sortie avec énormément de plaisir. Un livre véritablement indispensable.

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris