L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
A lire

J'en profite pour placer une sorte de semaine spéciale, où vous aurez droit chaque jour à un billet sur une oeuvre qui m'a marqué et m'a fait rêver, pour de multiples raisons. J'espère faire découvrir à ceux qui veulent s'y mettre des petites perles qui leur parleront. La sélection a été délicate, et ce n'est pas dit que je place un petit billet supplémentaire pour parler de mangas supplémentaires que je recommande. Les liens vers les différentes parties (mis à jour au fur et à mesure) sont en bas de la page.

Gunnm fait partie, aux côtés d'Akira, d'un des premiers mangas à connaître un certain succès et une aura particulière en France dans la fin des années 90. J'ai découvert les deux il n'y a pas longtemps, et pour clore cette semaine, j'hésitais entre ces deux monstres que sont Akira et Gunnm. Malgré la richesse d'Akira, Gunnm n'est vraiment pas en reste et ma petite préférence va pour ce dernier, qui m'a complètement accroché par son univers sans pitié et ses thèmes cyberpunk passionnants.

L'histoire prend place sur une Terre dévastée par un météore qui a conduit l'humanité proche de son extinction. Zalem est une cité suspendue dans le ciel où vivent les habitants un tant soit peu élitiste, au-dessus d'une décharge, Kuzutetsu, où tombent les ordures de Zalem et vivent la lie de l'humanité et ceux qui n'ont pas les moyens ou le pouvoir de monter jusqu'à Zalem. Ido, génie cybernétique, découvre une tête de cyborg abandonné et utilise ses capacités pour lui redonner un nouveau corps, et la traiter comme sa fille. Encore innocente, Ido la nomme Gally, et va reprendre un boulot de chasseur de primes, "Hunter Warrior", pour pouvoir assurer le confort de Gally et sa réparation avec de nouvelles pièces. Parallèlement, Gally se découvre d'étonnants talents de combattante et va commencer à rechercher sa place dans le monde et son origine.

Gunnm était, à la base, un shonen crée par Yukito Kushiro mais est vite rentrée dans la case seinen en raison de ses thèmes abordés, sa violence sans pitié et son histoire très adulte. Pourtant, on y retrouve beaucoup de codes du shonen, notamment la mise en avant de la puissance de Gally, son évolution au combat, des grands méchants avec des arcs d'histoires bien précis et une montée en puissance. Tout ce mélange fait de Gunnm un manga vraiment atypique, très marquant à l'époque mais encore aujourd'hui. L'univers de Gunnm est très sombre, noire. Bien qu'il y ait plusieurs touches d'humour, notamment avec Gally et son innoncence touchante, le monde de la décharge est sans pitié, et les nombreux effets de gore parsèment allègrement le manga, notamment dans les scènes de destruciton de cyborg travaillés.

Le style graphique de Kushiro donne à l'oeuvre un cachet certain, et use à merveille de l'utilisation du noir et blanc. Bien que certaines cases d'actions soient parfois moins lisibles que d'autres, surtout au début où le découpage est plus approximatif, on prend plaisir à admirer le travail de l'oeuvre et on sent que Kushiro a mis tout son coeur pour développer un univers à la mesure de son talent. Les multiples croquis de travail, les notes sur l'univers et les recherches dans l'édition grand format du manga sont la preuve que le manga a été pensé dans ses moindres détails, et on se surprend lorsque l'histoire se complexifie en ajoutant le cycle culte du Motorball, sport extrême où Gally y participera, et tout le passage dans le désert en dehors de la décharge, qui sera l'occasion de développer l'univers autour de Zalem et d'introduire d'autres personnages intéressants, comme Desty Nova ou encore Kaos. Les personnages rencontrés ont toutes leur importance et joue un rôle dans la quête d'identité de Gally. Evidemment, on fait le parallèle avec l'histoire de Pinnocchio, le robot qui veut devenir humain.

C'est d'ailleurs l'un des thèmes importants du manga. Gally est en quête d'identité, et ne se souvient que de bribes de souvenirs, notamment le Panzer Krust, la technique de combat qu'elle connaît et qu'elle utilise abondamment dans les combats. Elle y rencontrera des hommes dont elle tombera amoureux, et se retrouvera à chercher la signification de ces sentiments, si les cyborgs sont capables d'avoir des sentiments et des émotions. L'histoire ne sera pas tendre avec Gally et elle sera face à beaucoup d'évènements tragiques, notamment concernant Ido ou encore le personnage de Yugo, au début de l'histoire, qui participe à l'un des évènements majeurs et émouvants de l'histoire de Gunnm. Chaque personnage qu'elle rencontre renforce sa motivation à découvrir ses origines et à aller de plus en plus loin. Le thème de la condition de l'homme vis-à-vis de la machine est grandement mis en avant, à travers de multiples personnages. Desty Nova représente l'antagoniste de Gally, un scientifique qui a oublié toute notion d'humanité en procédant à des expériences pour améliorer l'humanité en lui implantant des éléments cybernétiques, là où Gally, déja robotique, cherche à retrouver son humanité perdue.

L'histoire de Gunnm est sensiblement divisé en trois parties, plus ou mois longues (attention, SPOILER). La première partie est au début de Gunnm, lorsque Gally se réveille et découvre l'univers de la décharge et voit Zalem, au-dessus d'elle. Elle devient Hunter Warrior afin de retrouver ses origines, voyant que sa technique de combat particulière est lié à ce qu'elle était avant. Après la mort de Yugo, Gally sombre dans le désespoir et devient joueuse de Motorball dans une deuxième partie. Elle y retrouve d'autres sensations que le simple plaisir de combat et le duel avec le champion de ce sport la fera revenir à la réalité et à sa quête d'identité. Malheureusement, l'apparition de Desty Nova cause la mort accidentelle d'Ido. Condamnée à mort pour utilisation illégale d'armes, Gally accepte d'intégrer les Tunes. S'ensuit une troisième partie où elle quitte la décharge pour les Badlands pour retrouver Desty Nova.

Kushiro a eu des problèmes pour terminer l'histoire. Gunnm se termina de façon tragique, parce que Kushiro avait perdu toute motivation à l'époque et repris l'univers après plusieurs années de silence en modifiant cette fin histoire d'intégrer les éléments nécessaires à créer une suite. Cela a enlevé une bonne partie de l'épilogue originale qui racontait ce que devenait les personnages de l'histoire. Kushiro développa alors l'histoire de Gunnm Last Order, que je n'ai pas encore lu en entier, l'édition de la série étant très chaotique, surtout en ce moment (voir plus bas pour les précisions), mais les gens ayant lu la série (qui n'est pas fini d'ailleurs) la juge un cran en-dessous du Gunnm original.

Gunnm est une histoire prenante, dans un univers cyberpunk assez rare dans les mangas, ce qui en fait une oeuvre très atypique avec d'énormes qualités, des thèmes importants mettant en avant la relation homme-machine avec des propos directs et percutants. Mais Gunnm, c'est surtout l'histoire de Gally, jeune cyborg touchante dont on s'attache immédiatement et qu'on prend plaisir à suivre dans cette interminable quête d'identité. Une oeuvre majeure, à lire si ce n'est pas déja fait.

Note concernant l'édition du manga

Il y a peu, Kushiro a eu un clash avec l'éditeur habituel de ses histoires, Shueisha. Il a donc changé d'éditeur en la personne de Kodansha afin de continuer l'histoire de Last Order. Sauf que ça pose problème en ce qui concerne l'éditeur Glénat. En effet, maintenant que c'est Kodansha qui bénéficie des droits des histoires de Kushiro, y compris Gunnm. Ça n'empêche pas les grandes enseignes d'écouler les stocks accumulés. Les titres édités anciennement sous l'éditeur Shueisha n'appartiennent plus à l'éditeur japonais, je ne sais pas à quel point le manga original Gunnm est interdit à la vente, donc même si Glénat prévoit sûrement une réédition, les anciennes éditions vont être difficiles à trouver.

Pour résoudre le problème, Glénat a récemment réédité les Last Order sous une nouvelle couverture. C'est bien la seule chose qui change, la tradution et le sens de lecture français sont conservés. Glénat prévoit une réédition de luxe plus tard, j'attendrais peut-être à ce moment histoire de m'y mettre vraiment.

Autour du manga

L'édition de Gunnm est sous plusieurs formats, en petit format en neuf volumes, avec la fin original et en grand format en six volumes, avec la fin modifiée pour coller à Last Order. A noter que les grands formats bénéficient de couvertures 3D bien moches, c'est dommage au vu du riche contenu de cette édition remplie de bonus. Glénat prévoit aussi une réédition, mais pour une date inconnue.

Un OAV a été réalisé, divisé en deux et reprenant les deux volumes de la série original. Les fans et l'auteur lui-même ne considèrent pas cette adaptation comme particulièrement réussie. Elle est plus connu en Occident sous le nom de Battle Angel Alita. En plus de Last Order, Kushiro a réalisé un spin-off nommé Ashman, racontant l'histoire d'un joueur de Motorball dans un style beaucoup plus contrasté sur le noir et blanc.

 

Semaine spéciale manga

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

Chrisleroux
Signaler
Chrisleroux
Ahhh Gunnm !!! :wub:
Cronos
Signaler
Cronos
J'ai dû faire un choix personnel, mais Akira est hautement recommandable, j'en parle dans la page bonus spéciale de demain
Mr Jow
Signaler
Mr Jow
Gunnm est un monument ! La première série est une perfection de rythme et de scénario. Last Order se perd en longueur en ce moment mais la publication est vraiment chaotique, ça n'aide pas à se plonger dans l'univers. Et puis l'univers est tellement riche. Je te félicite pour le choix de tes mangas ! Même si Akira mériterait un bon article lui aussi :D
MrPomme
Signaler
MrPomme
Je suis justement en train de relire les Last Order.
C'est vrai que sur la fin de ce qui est actuellement sorti, l'histoire se perd dans des combats long et inutile.
Les premiers volumes sont juste géniaux, avec toutes les révélations sur le passée de Gally, le Panzer Kunst, Mars ... Dommage qu'il y ait le ZOT ensuite qui dure bien trop longtemps.
mr patate
Signaler
mr patate
Je n'ai jamais lu "last order", mais j'avais adoré Gunnm.
Merci pour ton article, je ne savais pas pour la fin, car elle se tient, elle est même bien dans mon souvenir :)
Une super série je trouve.
FuckinGaulois
Signaler
FuckinGaulois
Mon manga culte. Mais Last Order, qui commençait pas mal, se perd complètement dans des combats sans fin (syndrome DBZ ?...), et perd une grosse partie de son potentiel dramatique. Sans compter l'univers, qui n'est plus celui des terres dévastées. Bref, j'ai lâché. Je reprendrai sans doute, une fois la série finie, parce que lire un tome par an, voire moins, c'est lourd...
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Une sélection aux petits oignons.
L'Uchroniste
Signaler
L'Uchroniste
Superbe rétrospective ! Et sacré qualité d'écriture... Merci de m'avoir fait découvrir certaines séries, revoir d'autres et j'espère que tu continueras de faire des dossiers aussi bien foutus à l'avenir.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
Ah ! Gunnm ! ou comment bâcler une hypokhâgne B/L à cause d'un manga ! :P
Ce que j'ai pu me cultiver à travers les tribulations de Gally pendant mes cours de sciences sociales...
Kurokami
Signaler
Kurokami
J'ai jamais accroché à ce manga personnellement, alors que la plupart de mes potes m'en font de sacrés éloges ^^