Les humeurs de Bahamut

Par Bahamut Blog créé le 02/05/11 Mis à jour le 09/04/15 à 22h23

Il est toujours difficile de décrire quelque chose qui est en perpétuel évolution. Alors, on va dire que la direction principale du blog, c'est un peu de tout mais surtout du jeux vidéo et des geekeries.
Sur ceux bonne lecture!

Ajouter aux favoris
     
Signaler
Vie des Ô ludique (Jeu vidéo)

Durant le Nintendo Direct de la semaine dernière, Big N a annoncé la sortie de nouveaux amiibo. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'enthousiasme autour de ces figurines est loin d'être retombé. Mais comment et pourquoi, on en est arrivé là ? Et surtout pourquoi Nintendo gère l'approvisionnement de ses petits personnages au compte gouttes ? A travers cet article, nous allons essayer de répondre modestement à ces questions.

 

 

Un amiibo, c'est quoi ?

Pour ceux qui auraient dormis dans une grotte ces six derniers mois. Il s'agit de figurines vendues par Nintendo équipées de puce NFC (Near Field Communication) permettant de communiquer avec la Wii U ou les différents modèles de 3DS.

Un peu de la même manière que les Skylanders et Disney Infinity, les amiibo relient le monde physique et le monde virtuel. Faisant le lien entre le marché du jouet et celui du jeu vidéo. Il s'agit, en quelque sorte, de DLC physiques pour augmenter la valeur ajoutée d'un jeu vidéo.

Leurs intérets varient beaucoup selon les jeux compatibles. Ca va du costume débloqué pour son avatar mii (Mario Kart 8) jusqu'à l'ajout de modes de jeu où il faut retrouver un personnage inscrustée dans un niveau (Capitain Toad). En passant par la personnalisation et l'entrainement de sa figurine dans Super Smash Bros en vue de la faire combattre contre d'autres adversaires (IA ou humain).

 

 

Réception des joueurs

Annoncés lors du Nintendo Digital Event du 10 juin 2014, dans le cadre de l'E3. Et lancés en novembre 2014. Elles ont tout de suite emballées une grosse partie de la "fan base" de Big N. En mars 2015, il y avait déjà plus de 3,5 millions d'unités vendues à travers le monde. Dont 63% rien qu'en Amérique du Nord.

Parallèlement à ces ventes, un phénomène commence à naitre. Dans les jours qui ont suivis le lancement, certaines personnes ont commencé à vendre leur exemplaire défectueux. Les défauts de fabrication devenant vites une qualité: De tels jouets étaient synonymes de rareté et donc de plus value à la revente. 

Surtout que leur valeur n'était pas prête de baisser. Nintendo ayant annoncé, début décembre 2014, via Kotaku, que les figurines représentant les personnages les plus populaires bénificeront de plusieurs tirages. Mais que les personnages moins célébres connaitront des rééditions moins fréquementes. Voir avec un tirage unique.  

Nous allons faire en sorte que certains amiibo soient toujours disponibles. Cela concerne nos personnages les plus populaires comme Mario et Link. En raison de contraintes de place sur les étalages, d'autres figurines ne seront certainement pas de retour sur le marché une fois que leur série initiale aura été vendue.

 

 

Bulle spéculative

Résultat de cette politique commerciale: les joueurs se précipitent sur chaque nouvel arrivage. Et chaque annonce de nouveaux modèles est synonyme de ruée vers l'or. A tel point, qu'à l'heure où j'écris ces lignes, il est très difficile de trouver certains personnages. Pourtant sortient il y a à peine quelques mois (Ex: Harmonie, Kirby, Little Mac, etc...). Idem pour les amiibo à venir. Les pré-commandes des Yoshi en laine ou des avatars de Splatoon sont quasiment toutes cloturées en France faute de stock suffisant. 

 

 

S'il était évident que Nintendo miserait sur notre fibre de "collectionnite aigue". Le fait est, que nous assistons aujourd'hui à une véritable bulle spéculative. Dans laquelle certains n'hésitent pas à acheter plusieurs exemplaires d'un même modèle pour les revendre au prix fort. Tout en espérant miser sur LA prochaine figurine rare.

 

 

On se retrouve alors dans un cycle infernal. Où les acheteurs "classiques" (en opposition aux spéculateurs) doivent se précipiter dans les rayons le jour J des sorties ou bien pré-commander leur amiibo en espérant arriver avant la rupture de stock. Sauf que cela rend les figurines encore plus vite introuvables. 

Et c'est bien là, que le bas blesse! Nintendo laisse faire! Continue d'approvissionner ses revendeurs au compte gouttes afin de maintenir une demande élevée. Semblant oublier les joueurs n'ayants pas les moyens d'acheter D-one l'ensemble de la vague de figurines vendues une quinzaine d'euro l'unité. En réalité, la stratégie adoptée par Nintendo rend inaccessible leurs produits à une majorité de joueurs. Car disparaissant trop vite des rayons. A mois, bien sûr, d'hypothéquer sa maison pour enchérir sur eBay.

 

 

Une solution ?!

Evidement, la première solution serait que Nintendo augmente la fréquence des réapprovisionnement. Et réédite les personnages moins réputés. Certaines annonces vont dans ce sens mais pour l'instant l'effet ne s'en fait pas ressentir. Il suffit d'aller voir les rayons des enseignes spécialisées ou non pour s'en convaincre.

La seconde est, d'après moi, la plus intelligente. La personnalisation de ses amiibo! Si c'est la rareté des pièces qui composent une collection qui en fait sa valeur (affective et/ou monétaire). Alors pourquoi ne pas rendre ses propres amiibo uniques à coût sûr. Et a moindre frais évidement. Le résultant étant parfois bluffant!

 

    

 

Vous l'aurez compris. Je ne suis pas ici pour dire comment consommer ces petites figurines. Mais juste pousser un petit coup de gueule contre cette bulle spéculative qui exclut une partie des joueurs du plaisir de collectionner ces petits objets.  

Pour finir cet article, je ne serai trop vous conseiller la lecture de cet article de Wired publié le 06 avril 2015 et intitulé "Nintendo needs to deflate the amiibo bubble - Now". Il résume assez bien ma vision des choses.

 

 

Même si je n'avais pas mis à jour mon blog depuis longtemps. Je ne perd pas mes habitudes en vous proposant de jeter un oeil sur mes précédents posts:

 

 

Retrouvez moi sur Twitter: @Bahamut_fr

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Bahamut
Signaler
Bahamut
@aminitendo: J'essaye de rester attentif sur vos commentaires. Mais en lisant le tien, je pense qu'il y a un "blème" comme tu dis. Je n'ai écrit aucun article conseillant d'acheter plusieurs amiibo. Peut-être pourrais-tu mettre un lien vers ce fameux article...
aminitendo
Signaler
aminitendo
Sérieux , C'est la meilleure !!! L'Hôpital qui se fou de la charité !!! Celui qui a écrit cet article devrait relire son article du 9 Décembre 2014, je crois ou il dit de vite courir les acheter et d'en prendre plusieurs !!!! Tu nous a conseillé de faire ça et maintenant, tu t'en plains ? Là, y a un "blème" ?
kiyomasa21
Signaler
kiyomasa21
Et dieu sait aussi que c'est une technique commerciale totalement absurde en voyant la folie que ça prend, y'a une demande quantitativement énorme, et une production très réduite alors que c'est censé être justement l'inverse. Je ne sais pas où va Nintendo, mais c'est pas le chemin vers l'amour des joueurs. Je continu ma collection mais avec du recul et de la déception.
obione76
Signaler
obione76
La spéculation profite vraiment à Nintendo ? Pour moi le marché parallèle sur ebay me dégoûte, à tel point que j’ai laissé tomber la collection des amiibos, certains ne sont même pas sorti en magasin mais se sont retrouvé sur ebay a 3 fois leur prix, les precommandes sont annulés, bref Nintendo fais un business écœurant la dessus et dieu sais que j’adore (ais ?) nintendo…
max97110
Signaler
max97110
En soi, ce ne serait pas grave si Nintendo n'avait pas inclus l'utilisation de ses amiboos dans ses jeux.

Mais là, Nintendo vend ses figurines comme accessoires de jeu, et c'est là où le bat blesse. Que Nintendo ait envie de se faire du pognon sur la collectionite aigue et la spéculation ? Ok, c'est un peu le but de toute société. Par contre, qu'il pénalise ses joueurs, ça, je trouve ca completement débile
Moule Zebra
Signaler
Moule Zebra
Il faut dire aussi que les enseignes spécialisées raflent les rayons des grandes surfaces, Amazon et consorts pour ensuite les revendre 3 fois le prix...
Bahamut
Signaler
Bahamut
@Kiyomasa21: Ça ne m'étonne même pas. Certaines grandes surfaces, pourtant réputées pour avoir plus de stock que les enseignes spécialisées n'ont parfois que 2/3 exemplaires par amiibo.
kiyomasa21
Signaler
kiyomasa21
tu sais le souci étant que justement même en pré-commandant, les magasins ne sont pas livrés, je sais vu que j'ai la collectionnite des amiibo et j'ai eu toutes mes précos annulées car nintendo ne livrerait pas dans le petit magasin de jeux de mon pote, ni à Micromania et j'en passe.

Édito

PEGI

 

Depuis mon plus jeune âge, j'ai baigné dans les jeux vidéo. D'abord avec mes cousins puis avec les amis. Et à l'âge de 8ans, j'ai enfin eu ma première console: Une Super Nintendo! Ma vie de joueur avait alors commencé: Gameboy Pocket, N64, PS1, PS2, PSP, DS, Wii, Xbox360 et bien sûr PC. Sans compter, les autres consoles auquelles je jouais chez des potes. Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas un jeunot mais je ne suis pas vieux non plus. Du moins pas encore...

Mais pourquoi créer un blog ? Pour parler de ce que j'ai envie bien sûr! Mais de quoi, je peux bien avoir envie de parler ? De l'actualité vidéo-ludique évidement,du retro-gaming mais aussi d'un tas d'autres choses que je vous laisserez découvrir au fur et à mesure des articles.


"Ce qui m'interesse dans les articles qui ne m'intéresse pas, c'est que je ne les lis pas. Ca me laisse plus de temps pour lire les autres". (Phillipe Geluck)

 

Bonne lecture




Archives