1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de jeux vidéo
  4. >
    Test de TOHU (Nintendo Switch)

TEST de TOHU : Un point & click "cuburlesque" ?

Par Yann Bernard - publié le
×
Bon
7
Où acheter :
Il était une fois une mystérieuse lueur tombée des cieux pour mettre le tohu-bohu parmi les planètes-poissons, en endommageant le moteur sacré... L'intrigue de ce point & click se veut à l'évidence aussi concise que la mise en scène, réduite à de très courtes séquences narratives, au point d'avoir parfois à peine de temps de lire les sous-titres (en français). D'ailleurs les dialogues succincts avec les personnages joyeusement déglingués n'en apprennent guère davantage sur cette curieuse Fillette, au demeurant plus loquace et agile que son alter ego robot Cubus, dont elle prend la forme à sa guise pour disposer de bras puissants bien pratiques. Ainsi le récit s'effectue surtout par le biais des expressions visuelles et sonores, suivant une approche pragmatique - en droite ligne avec le jeune public théoriquement visé - qu'illustre l'aspect graphique enchanteur. La netteté des traits dessinés à la main n'empêche pas le fourmillement des détails au sein de ce fascinant mélange de nature et de technologie, nonobstant la rareté des éléments animés. A part la collecte d'insectoïdes dissimulés habilement, les composantes interactives du décor servent en effet pour la plupart aux énigmes, magistralement intégrées. Car le brio de cette production repose non seulement sur l'ingéniosité de ces mécanismes, pour certains issus de fameuses devinettes, mais également sur la conception de l'environnement, voire même l'histoire construite tout autour. Les indices se révèlent donc précieux au regard de l'étonnante imagination déployée pour élaborer ces casse-têtes, malgré quelques puzzles plus classiques basés sur la dextérité ou la réflexion afin de palier la relative brièveté de l'aventure, fort linéaire du reste. Faute de pouvoir explorer librement ces îlots aériens, les compositions contemplatives de Christopher Larkin donnent une bonne raison d'y retourner, une seconde lecture suscitant un autre regard sur notre duo de héros et l'étrange objet cubique à leur tête. En somme, le studio polonais Fireart signe une oeuvre résolument carrée, quoiqu'un tantinet bancale, tel un bel ouvrage d'artisanat.
par
+ On aime
  • L'univers à la fois grotesque et envoûtant
  • Le contraste entre les contours limpides et la foison de détails
  • La douce bande son atmosphérique de Chris Larkin
  • L'intégration des énigmes, merveilles d'inventivité
  • Les objectifs clairement indiqués, et les conseils en option
  • La traque des bestioles, classique mais distrayante
- On n'aime pas
  • Le ton un peu trop guilleret pour certains
  • Les petites anicroches de pointage
  • Les puzzles rudimentaires voués à meubler la progression
  • La linéarité de l'épopée, assez courte en plus
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo TOHU - 16 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)