1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du Mountain Everest Max : Un clavier haut de gamme ultra modulaire, ultra qualitatif... et onéreux

TEST du Mountain Everest Max : Un clavier haut de gamme ultra modulaire, ultra qualitatif... et onéreux

Par Camille Allard - publié le
×

Aujourd'hui nous vous proposons le Test hardware du Everest Max de chez Mountain, un clavier qui fut financé notamment grâce à une campagne Kickstarter. L'objectif pour le petit constructeur est simple : proposer un clavier haut de gamme ultra modulable pour s'adapter le mieux possible à vos besoins.

Nous avons réussi à avoir entre les mains le fameux Everest Max de chez Mountain en format Azerty et le moins que l'on puisse dire c'est que dès l'emballage il sait marquer la différence avec la concurrence. En effet, le Everest Mountain (comme son nom l'indique) est présent dans un imposant packaging noir et bleu aux couleurs de la marque. La boite se découpe en deux zones distinctes : une pour le clavier et le repose-poignet et un tiroir (oui, dan la boite) avec l'ensemble des accessoires.

Une grande modularité

Le clavier Everest Max est un accessoire entièrement modulaire et modulable, dans lequel vous pouvez conserver seulement ce qui vous intéresse. Vous êtes chez vous tranquillement à votre bureau ? Optez pour un format full size avec repose-poignet. Vous partez en voyage avec un PC portable ? Vous pouvez le transformer au choix en format TKL (sans pavé numérique donc) tout en retirant le repose-poignet et même le module multimédia. À ce jour c'est le seul clavier sur le marché à proposer autant de possibilités de personnalisation. Forcément le revers de la médaille c'est le tarif d'un tel accessoire, puisqu'il est proposé au prix de 249 euros, ce qui n'en fait clairement pas un clavier à la portée de tout le monde.

Le juste choix des matériaux

En sortie de boite, le châssis mesure 265x461x43mm avec un choix de matériaux noble. A savoir une dalle en aluminium qui se sépare en deux parties. L'une avec des traces d'usinage façon vintage (les fameuses traces circulaires que l'on retrouve sur certaines plaques en métal du début du siècle dernier) et une plaque en aluminium brossé pour le cadre supérieur et inférieur, comme vous pouvez le voir sur les photos qui parsèment le Test. Le design bien que similaire à certains autres claviers haut de gamme permet tout de même de le reconnaitre entre mille, notamment grâce à sa modularité qui est tout de suite visible.

Un design intelligent

Sur la face arrière on peut remarquer distinctement le système d'accroches et de canaux de routage. Le seul regret c'est que le repose-poignet ne profite pas d'un système permettant de clipser l'outil à l'ensemble et se contente d'un modeste système d'aimant qui n'est pas des plus pratiques. Dès que l'on déplace le clavier de quelques centimètres, il a tendance à se balader sur le bureau. Pour le prix du clavier c'est bien dommage. Pour ce qui est des autres modules comme le multimédia, tout respire la solidité et la qualité, d'autant qu'il est possible au choix de le clipser en haut à droite ou en haut à gauche selon les préférences de chacun. 

Performances au rendez-vous

Le fameux dock multimédia est une énorme plus-value pour le clavier puisqu'il propose de gérer le monitoring du PC (taux d'occupation du processeur, du GPU, etc) en plus de pouvoir à la volée régler le volume et autres choses plus classiques comme la luminosité.

Toujours dans le registre et le vocabulaire de l'Everest, le logiciel qui est intelligemment baptisé Base Camp permet de gérer chacune des options disponibles pour le clavier. Cela comprend l'affichage sur le module multimédia mais aussi l'affichage sur les boutons d'affichage du pavé numérique.

Un coup de génie ?

Pour l'heure, le clavier est équipé de switchs MX RED qui n'ont plus rien à prouver dans le milieu du gaming, un poil bruyant pour de la bureautique en entreprise, il conviendra toutefois parfaitement chez vous pour un usage mi-gaming mi-bureautique. Le retour de touche est excellent et la réactivité est là aussi sans faille. Nous avons testé l'Everest sur plusieurs jeux dont l'irremplaçable Hunt : Showdown et il n'y a pas grand chose à dire côté performances. Il s'agit là d'un clavier de grande qualité pour un usage gaming.

De manière générale le fait de proposer un affichage directement sur le clavier et cela sur différents modules, est une excellente idée. Si cela paraît bien optionnel à première vue, force est de constater qu'après usage il devient difficile de s'en passer et de repasser à un modèle de clavier plus courant.

x x  mi- x x
    EN RÉSUMÉ    
   

LE HAUT DE GAMME MODULAIRE QUI A UN COUT

Clairement cet Everest Max est une excellente surprise et un clavier qu'on ne risque pas d'oublier de sitôt. Sa grande modularité en fait un clavier unique et à part. Et si l'on pouvait craindre que cette modularité se fasse au détriment de la qualité, eh bien avoir eu le produit entre les mains nous a largement fait changer d'avis sur le sujet. Mountain a réussi le tour de force de proposer à la fois un produit génial en termes de design et d'utilisation tout en proposant des composants qualitatifs et de la performance.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • La qualité générale des matériaux
  • L'intelligence du design
  • La grande modularité
  • L'affichage directement sur le clavier
  • Le logiciel Base Camp
 
  • Le prix
  • Le repose-poignet qui ne se clipse pas
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 249 euros
  • Poids : Environ 1,3kg
  • Dimensions : 265x461x43mm
  • Connexion : Filaire
  • Disposition : AZERTY, 105 touches
  • Commandes spéciales : Oui, multiples
  • Nkey rollover : Oui
  • Contacteurs : Mécaniques MX RED
  • Rétroéclairage : Oui
  • Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Mountain
   
         

Galerie photo - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande