1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du casque Aukey GH-X1 : Un premier prix convenable

TEST du casque Aukey GH-X1 : Un premier prix convenable

Par Nerces - publié le
Image

Il y a seulement quelques jours, nous nous penchions sur le cas d'un clavier à petit prix, l'Aukey GM-16. Nous enchaînons aujourd'hui avec un casque-micro qui repose sur la même philosophie : proposer, à moindre coût, un produit relativement complet suffisant pour la majorité des joueurs.

Une fois encore, c'est Aukey qui s'y colle. Avec le GH-X1, le constructeur chinois ne cherche pas à concurrencer les meilleurs modèles de chez HyperX ou Logitech. Il vise plutôt l'entrée de gamme et même le tout premier prix : le casque-micro est effectivement commercialisé plus ou moins 20 euros lorsqu'il est en stock chez des revendeurs comme AliExpress ou Amazon. Forcément, à ce prix, il faut savoir faire quelques concessions.

Design « propre », finitions « limitées »

Dès la sortie du carton, le GH-X1 annonce la couleur et on comprend vite ce que « premier prix » signifie du côté des finitions. L'ensemble est en plastique et pas très souple. L'arceau central est d'une raideur assez gênante si vous avez une « grosse » tête et on peut même avoir peur de casser le casque en écartant les oreillettes : un peu de souplesse à ce niveau n'aurait pas été de trop. Il en va d'ailleurs de même pour le rembourrage que l'on retrouve sur l'arceau central et les oreillettes : la mousse n'est pas très épaisse et on a connu revêtement plus doux.

Il ne faut pas non plus chercher les charnières rotatives pour les oreillettes ou des coussinets de rechange : cela ne pouvait évidemment pas rentrer dans le cahier des charges d'Aukey. Reste que malgré cette évidente simplicité, le GH-X1 fait très correctement le job. Les oreillettes tombent plutôt bien sur nos pavillons et les oreilles sont complètement enrobées par les écouteurs. Le terme circum aural n'est ici pas le moins du monde usurpé. La hauteur des oreillettes est réglable sur 12 positions ce qui permet un ajustement assez précis.

Bien que le câble ne soit pas détachable, on apprécie sa longueur (environ 2,2 mètres) et le fait qu'il ne soit pas trop rigide : il n'est pas question d'un modèle « cordelette » comme chez Razer, mais ça reste relativement souple. Aukey a également la bonne idée de proposer deux « terminaisons » : de base le casque-micro se branche en jack 3,5 mm, mais un doubleur est présent afin de le connecter sur les prises casque / micro (vert / rouge) d'un PC. En revanche, il est bon de souligner que le port USB présent sur le câble ne sert qu'à alimenter les LED RVB.

Comme le câble de connexion, le microphone n'est pas détachable. Il est fixé au bout d'une perche qui a cependant le bon goût d'être bien flexible. Pratique. Aucune bonnette n'est livrée par Aukey qui minimise évidemment les accessoires. Un constructeur qui a aussi opté pour une télécommande intégrée au câble : relativement imposante, elle se limite à deux contrôles, le réglage du volume au travers d'une molette et un bouton de mise en sourdine du micro. S'ils sont suffisants, il est regrettable que ces contrôles ne soient pas intégrés au casque.

Rendu audio correct, mais « coloré »

Modèle exclusivement filaire, le GH-X1 n'a pas à s'encombrer d'une batterie, cela lui permet de garder un poids contenu sans qu'Aukey n'ait eu à fournir d'efforts particuliers. En pratique, cela se traduit par un produit légèrement au-dessus des 310 grammes. On le sent donc sur le crâne, mais sans que cela soit véritablement gênant, même lors de longues sessions de jeu. Puisque nous parlons longues sessions, il est bon de souligner que le confort général du casque est loin d'être mauvais. En réalité, compte tenu du prix du GH-X1, il est même très intéressant.

On ne ressent pas une pression trop importante au sommet du crâne et les oreilles ne sont pas étouffées par les coussinets. De fait, il n'y a pas de sensation d'échauffement même après plusieurs heures de jeu. En revanche, c'est une conséquence logique, l'isolation phonique est juste correcte. Bien sûr, il n'est pas ici question de réduction active du bruit, on s'en serait douté. Il n'est pas plus question d'options de spatialisation du son, il faut se contenter d'une « simple » stéréophonie ce qui n'est pas nécessairement pour nous déplaire : mieux vaut une bonne stéréo qu'un mauvais 7.1.

De l'autre coté du spectre

L'image stéréophonique produite par le GH-X1 n'a rien d'exceptionnel. Pour autant, elle ne déçoit pas et permet de correctement plonger dans nos jeux. La qualité de rendu est parfois plus discutable sans que les choses soient catastrophiques. On peut ainsi regretter un étouffement des médiums même si les voix des personnages d'un jeu ou d'un film se détachent bien. Comme souvent, les basses sont un peu trop présentes et leur niveau de qualité est juste passable. Elles viennent donner du volume à toutes les situations, mais manquent de finesse.

De l'autre côté du spectre, les aigus peuvent avoir tendance à « chuinter » et il ne faut pas trop monter le volume : la saturation peut être assez vite perceptible. Autant de défauts qui pourraient nous inciter à la plus grande des prudences, mais qui sont finalement on ne peut plus logiques compte tenu de la tarification du GH-X1 : il ne fallait évidemment pas espérer la même qualité de rendu que sur un HyperX Cloud II Wireless par exemple... Le modèle Aukey est 7 à 8 fois moins cher et pour le prix qui nous en est demandé, il s'en sort finalement très bien.

Il sonorisera vos jeux sans déranger les autres membres du foyer. Il sera un compagnon utile pour jouer en ligne grâce à sa captation micro qui se montre, elle aussi, tout à fait correcte. Il a en outre l'avantage de fonctionner aussi bien sur PC grâce à sa double connectique jack casque / micro que sur consoles, smartphones ou tablettes : il faudra simplement vérifier que votre appareil dispose bien d'un connecteur jack 3,5 mm quatre points. Enfin, évoquons très rapidement la présence de LED sur les oreillettes : on ne voit pas bien l'intérêt de la chose d'autant qu'aucun réglage n'est possible. En revanche, il est simple de les couper : il suffit de ne pas brancher la prise USB.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

UN PREMIER PRIX CONVENABLE

Vous vous en doutiez sûrement en voyant la tarification Aukey, nous vous le confirmons : le GH-X1 est un modèle d'entrée de gamme qui n'a clairement pas vocation à venir titiller les Asus Theta ou Corsair Virtuoso. Pourtant, nous aurions tort de trop vite nous détourner de ce casque en provenance de Chine. À plus ou moins 20 euros, il apporte une réponse « audio » aux joueurs sans le sou.
Le rendu audio du casque est marqué par de multiples lacunes, mais il assure l'essentiel et ne vient pas trop agresser nos tympans en cours de partie. Même chose pour le microphone qui ne concurrencera pas l'Hyper Cloud II Wireless testé il y a peu sur Gameblog. Mais, là encore, il faut garder à l'esprit que nous n'avons même pas dépensé 20 euros dans cet ensemble complet, au rendu très correct et, globalement, plutôt agréable à utiliser.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Rapport qualité / prix intéressant.
  • Bonne compatibilité (PC, consoles, smartphones...).
  • Rendu audio et captation micro corrects.
  • Bonne longueur de câble, adaptateur jack livré.
 
  • Finitions « limitées ».
  • Arceau central qui manque de souplesse.
  • Rendu audio nettement « coloré ».
  • Éclairage RVB via le port USB.
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 20 euros environ
  • Compatible : PC, Mac, PS4 / PS5, Xbox One / Series, Switch...
  • Poids : environ 310 grammes (avec câble)
  • Connexion : filaire, câble jack 3,5 mm (2,2 m)
  • Transducteurs : dynamiques, 50 mm
  • Forme des écouteurs : circum-aural
  • Spatialisation du son : stéréo
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 000 Hz
  • Microphone : oui, flexible
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz - 10 000 Hz
  • Réduction de bruit : passive Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande