1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST des enceintes JBL Quantum Duo : Un spectacle son et lumière sur PC, consoles et mobile

TEST des enceintes JBL Quantum Duo : Un spectacle son et lumière sur PC, consoles et mobile

Par Nerces - publié le
×

Soucieux de ne pas déranger son voisinage immédiat, le gamer se caractérise par son casque sur le crâne. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes et à tous les niveaux de prix, mais quand on y est « allergique », il n'y a pas d'autre choix que de se tourner vers les kits d'enceintes. Quelques semaines après avoir testé le nouveau 2.1 de chez Logitech, nous lorgnons le petit dernier de chez JBL, le Quantum Duo fait l'impasse sur le caisson de grave. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Signe que les enceintes pour PC ne sont plus exactement « dans l'air du temps », JBL dispose d'une large gamme de Quantum, mais d'un seul kit d'enceintes : à côté, on trouve un kit d'intras et, surtout, sept casques ! Pour autant, il existe encore un public pour ces satellites comme en témoignent les rares, mais régulières nouveautés. Les Quantum Duo se distinguent toutefois du « tout-venant » avec une tarification plutôt élevée : on les trouve autour de 150 - 160 euros alors qu'il n'est question que de deux satellites, sans le moindre caisson de basses. JBL justifie un tel positionnement par l'intégration d'un woofer et d'un tweeter sur chaque satellite et par la présence de la technologie de son surround « Signature », développée en collaboration avec Dolby Digital.

Des LED de partout

Au premier coup d'oeil posé sur les Quantum Duo - et si bien sûr on n'a encore vu aucune vidéo, aucune photo des enceintes - on se dit que JBL s'est montré plutôt sobre. Entièrement noirs, les satellites sont élégants avec leur forme finalement assez proche des Creative T100 par exemple : des enceintes tout en hauteur, mais relativement compactes malgré tout - 21 centimètres de haut pour 9 de large et presque 18 de profondeur - de sorte qu'elles n'occupent pas trop de place ni en surface sur le bureau, ni en hauteur. Attention cependant, les petites bêtes sont assez denses et leur poids peut surprendre : environ 1,4 kilogramme chacune.

De manière assez étonnante, JBL a décidé de marquer ses enceintes sur le dessous : de fait, au départ on cherche un peu laquelle est la gauche et laquelle est la droite. C'est d'ailleurs cette dernière qui se charge, comme souvent, de l'aspect connectique. De ce point de vue-là, c'est très complet eu égard à la taille des Quantum Duo. Un câble soudé part de l'enceinte de droite pour se brancher sur celle de gauche : c'est le lien entre les deux. Ensuite, on note la présence d'une entrée jack audio 3,5 millimètres pour relier au PC, mais également celle d'un microUSB qui permet de connecter le kit en USB, le câble microUSB - USB-A étant livré. Une prise secteur est là pour compléter le tout.

Cette variété est l'un des points forts des Quantum Duo qui affichent ainsi une belle polyvalence. Il est possible de sonoriser un PC ou une console via le jack 3,5 mm, mais aussi d'accompagner un téléphone grâce au Bluetooth. Mieux, il est simple de passer de l'une de ces entrées à l'autre. Pour ne rien gâcher, soulignons la présence de multiples commandes sur l'enceinte droite. Dessus, on trouve la mise sous tension, la gestion des couleurs et des effets des illuminations ainsi qu'un bouton Bluetooth. À l'avant, un bouton pour l'effet surround, un autre pour l'intensité lumineuse et une molette de volume. Enfin, une sortie casque jack 3,5 mm est aussi présente sur l'avant de l'enceinte. Pratique.

Le rendu audio en question

Le design simple, mais « solide » des Quantum Duo inspire clairement confiance alors que le nom JBL doit permettre d'aborder la partie « son » sans trop d'appréhension. Sur les enceintes 2.0 de petite taille, c'est souvent la gestion des graves qui pose problème et c'est clairement à ce niveau que les Quantum Duo surprennent. Non seulement les basses sont profondes, mais elles profitent aussi d'une belle tenue, sans exagération, sans effet « boom-boom » intempestif. L'autre bonne surprise concerne à n'en pas douter la montée en puissance dont est capable ce petit kit : même à 50% du volume on en prend déjà plein les oreilles sans dénaturer le son.

Bon point également du côté des médiums avec des voix particulièrement bien traitées, une impression de clarté et de chaleur omniprésente. On pourra toutefois regretter une petite difficulté à bien dissocier les sons et un traitement sans doute plus discutable des aigus. Reconnaissons qu'il ne s'agit pas d'un « problème » propre à JBL : les Quantum Duo sont pensées pour les joueurs et dès lors que l'on aborde une écoute plus musicale, on peut sentir des aigus presque stridents, une subtilité discutable sur les cymbales notamment... mais insistons bien sur le fait que ce défaut ne pose guère de problème sur la majorité des jeux.

Et la spatialisation dans tout ça ?

Nous émettrons davantage de réserve sur l'intérêt de l'option de spatialisation. JBL a souhaité quelque chose de simple destiné à plonger les joueurs au coeur de l'action alors qu'ils ne disposent avec les Quantum Duo que d'enceintes 2.0. Pour notre part, nous avons surtout été plongés dans un océan de perplexité tant le son est transformé, presque dénaturé, par cette option qui ajoute des effets dans tous les sens, mais sans réelle cohérence. Ce n'est pas une surprise, mais impossible par exemple de percevoir la véritable provenance d'un adversaire ou d'un tir grâce à cette option qui donne une sensation de « flou » généralisée. Disons que ça peut donner un certain cachet, mais rien de plus.

Nous aimerions faire un commentaire sur la polyvalence des Quantum Duo. En effet, dans bien des cas, les produits capables de multiples connexions ont des difficultés à « assurer » sur tous les tableaux. Ici, aucun problème et que l'on soit en jack ou en USB - après installation d'un pilote - nous n'avons perçu aucune différence. En Bluetooth, le résultat est aussi très satisfaisant, même si nous regrettons la limitation au SBC. Enfin, dommage que JBL n'ait pas jugé bon d'associer les Quantum Duo à son logiciel QuantumEngine et, plus encore, qu'il ne permette pas de régler - voire de couper - plus efficacement les illuminations qui en mettent plein les yeux, mais que l'on aimerait plus discrètes !

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

UN SPECTACLE SON ET LUMIERE SUR PC, CONSOLES ET MOBILES

Les Quantum Duo de JBL constituent un bon produit pour compléter - et sonoriser - un PC dédié au jeu vidéo. Même si nous n'avons pas été convaincus par les effets de spatialisation du son, le rendu audio est intéressant : les basses sont percutantes, mais elles n'écrasent jamais des médiums dont on profite même à fort volume. La seule petite fausse note concerne sans doute des aigus moins à leur aise... en particulier pour une écoute plus « audiophile ».

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Polyvalent et très simple à mettre en place Jolie présence des basses
  • Éclairage impressionnant et personnalisable
  • Prise jack 3,5 mm en façade très pratique
  • Contrôles aisément accessibles
 
  • Pas de prise en charge par le logiciel JBL QuantumEngine
  • Option « son surround » pas très convaincante
  • Tarification élevée quoique sans doute justifiée
  • Limitation au SBC en Bluetooth
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 160 euros environ
  • Poids : environ 1,4 kg par satellite
  • Dimensions : environ 89 x 210 x 176 mm par satellite
  • Transducteurs : 1x woofer (63 mm) et 1x tweeter (18 mm) par satellite
  • Connexion : Bluetooth 4.2, USB, jack 3,5 mm
  • Câbles fournis : microUSB vers USB-A, jack 3,5 mm, alimentation
  • Puissance de sortie : 20 Watts RMS
  • Spatialisation du son : stéréophonie Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Fnac
   
         

Galerie photo - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande