1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du vidéoprojecteur Optoma UHD42 : Encore plus proche du jeu vidéo

TEST du vidéoprojecteur Optoma UHD42 : Encore plus proche du jeu vidéo

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Optoma a déjà fait un petit tour dans les colonnes de Gameblog avec l'essai du HD29H. Un modèle spécialement étiqueté gaming par la marque taiwanaise. C'est aujourd'hui au tour de l'UHD42 d'être branché aux consoles de dernière génération, ainsi qu'au PC. Avec ce modèle, on passe la barre des 4K en HDR, mais on soulève également d'autres questions pour une utilisation ludique régulière.

Lorsque le joueur veut choisir un nouvel écran, c'est un peu toujours le même dilemme. Il faut faire la part des choses avec les caractéristiques d'une dalle, son rendu, sa technologie et bien entendu, la taille de l'écran. Dans cette quête du rendu le plus "wow", les projecteurs sont difficiles à battre question taille. Qu'en est-il en 2021 ?

L'UHD 42 se présente de façon très classique avec un objectif excentré

La télé dans le mur

S'il ne faut parler que de taille, le projecteur doit vous permettre de battre n'importe quelle TV. Avec un recul suffisant (environ 3m), votre image fera rapidement deux à deux mètres cinquante de large (pas loin de 85 pouces de diagonale si vous avez plus l'habitude de ce genre de chiffres). Si on considère que vous êtes généralement assis un peu en avant de la source (le projecteur), c'est largement suffisant pour en prendre plein la vue.

Il faut prendre en compte les contraintes d'espace dans votre installation. Avec une TV, vous placez généralement vos sources dans le meuble qui supporte l'écran. Avec un projecteur, il faut prévoir que tout cela se trouve plus du côté du canapé pour arriver facilement aux connectiques de l'UHD42. Il n'y a que deux prises HDMI dont une seule en 2.0, il faudra donc peut être prévoir un switch HDMI si vous ne voulez pas changer vos branchement en permanence. Les TV sont souvent mieux pourvues de ce côté. De plus, votre meuble devrait être à la bonne hauteur, malgré le fait que ce modèle permette un lens shift vertical de 10° (vous pouvez "monter" l'image sans la déformer).

Même si cela peut suffire (10W de puissance en mono) le jour ou vous avez envie d'aller voir un match en grand avec des amis, le haut parleur intégré doit impérativement être remplacé par un système home cinéma. Sinon, vous aurez l'impression de rouler en Ferrari, mais avec un moteur de Clio. Certes, un bon casque audio peut pallier à ce souci, mais il serait dommage de ne pas pouvoir profiter d'un film dans les meilleures conditions.

Toutes les commandes sont doublées physiquement en cas de souci avec la télécommande. Le lens Shift et le zoom sont accessibles directement derrière l'optique.

Puristes cinéphiles passez votre chemin

Rassurons toutefois de suite ceux qui auraient envie de zapper à la lecture de cet intertitre, cela a largement suffi à l'utilisation pendant les tests qui est restée bluffante. Les attentes d'un joueur et celles d'un cinéphile pur et dur n'étant pas identiques. On note la présence d'aberrations chromatiques notamment sur les textes qui nécessitent beaucoup de précision. Un défaut qui disparait assez vite devant une fluidité impeccable, pour peu que la source soit de bonne qualité. J'ai passé bien plus de temps que nécessaire à me promener dans les rues de Tokyo en 4K UHD totalement envouté et immergé dans l'image.

Vos sensations seront fonction des réglages qui vous appliquerez. Globalement vous risquez de rester majoritairement en mode jeu, car c'est celui qui vous procurera un input lag faible. Dans ces conditions, la luminosité oscille entre 1400 et 900 lumens avec une lampe au maximum de sa puissance. Les contrastes peuvent être améliorés en mode dynamique, mais au prix d'un effet de pompage parfois désagréable et de noirs moins profonds.

Pour un utilisateur qui n'est pas habitué à l'utilisation de projecteurs, l'UHD42 est impressionnant. Le rendu est réellement incroyable et on a du mal à revenir à une TV de taille standard. Néanmoins, si on commence à le mettre en perspective avec ses concurrents, on trouve mieux et pour beaucoup moins cher. L'argent étant le nerf de la guerre, c'est un paramètre qui va malheureusement impacter sérieusement le verdict de cet essai. L'Optoma est en effet vendu près de 1500€ et ses concurrents font bien mieux en étant largement en dessous de la barre des 1000€. Mais ils font mieux pour une utilisation classique. Ils ont plus rarement le principal argument pour un joueur : un faible imput lag.

Une seule connectique HDMI supportera la 4K HDR, soyez en conscient, si vous devez brancher de multiples sources.

Orienté Gaming

C'est bien pour cela qu'on vous en parle sur Gameblog. Dans les meilleures conditions, le lag est réduit à 13,4 millisecondes. Mais attention, cela suppose que vous jouez sur PC avec une carte capable de lui envoyer une image rafraîchie en 120Hz ou 240Hz en 1080p. Dans la plupart des situations vous serez en 4K et en 60Hz (consoles de jeu). Dans ces conditions, le mode jeu du projecteur vous permet de passer de 50 à 23 ms de lag. C'est déjà très largement suffisant dans la plupart des situations.

Le projecteur a été utilisé avec un très large panel de jeux. De la simulation de conduite, de vol, du RPG, de la baston, du shoot, du puzzle game nécessitant de bons réflexes et à chaque fois il a fait bonne figure. Une seule situation l'a pris à défaut : le versus gaming. Dans ce type de jeu où les sensations sont liées à la frame, il est nécessaire que la moindre pression sur un bouton ait immédiatement sa répercussion à l'image. Ce n'est pas le cas ici. Cela ne représente pas forcément la majorité des usages des joueurs, mais il faut le savoir si vous comptiez organiser des tournois à la maison, ou si vous voulez progresser en ligne.

Cela suffira donc à 90% des joueurs et prendra avantageusement le pas sur un écran classique. Cependant, depuis que nous avons eu l'occasion d'essayer un premier modèle (il y a à peine deux ans), le marché a évolué. Les TV de grande taille sont devenues bien plus abordables et le coût de l'investissement doit être bien pesé avant de se lancer.

La télécommande reste en technologie infrarouge. Dommage de ne pas passer au Bluetooth depuis le temps.

Un choix bien éclairé

La technologie est éprouvée, c'est celle d'une puissante lampe qui sert de source lumineuse. Cette dernière vous permet d'utiliser le projecteur même si la pièce n'est pas plongée dans le noir complet (ce qui est très appréciable). Mais la lampe s'use et sa durée de vie doit être prise en compte dans votre choix d'achat. Un système complet de lampe pour l'UHD42 coûte un peu moins de 300€ (vous pouvez trouver moins cher, mais il faut être bricoleur). La durée de vie de cette dernière est donnée pour 4000 à 15 000 heures (en fonction du mode de luminosité). Il va donc falloir estimer votre durée d'utilisation quotidienne. Si vous ne faites pas que jouer (des films régulièrement) ou que vous regardez la TV, votre consommation quotidienne pourrait tourner autour d'une moyenne de 4H/jour.

En partant sur cette moyenne, la lampe peut durer à minima 2,7 ans et au mieux... un peu plus de 10 ans. Faites le calcul au pire. A mettre 300€ tous les trois ans et 1500 à l'achat initial, on peut se poser la question de chercher une TV très grand format pour l'amortir en 10 ans. On trouve désormais des TV de 85 pouces de bonne qualité pour moins de 2000€ et sans les contraintes qu'imposent l'utilisation d'un projecteur. Dans ces conditions, il devient moins évident d'investir trois fois le prix d'une console dernière génération avec ce modèle. D'autant plus que les nouveaux Optoma UHD 38 et UHD 35 proposent des temps de réponse plus faibles et des luminosités plus fortes. Un UHD 35 par exemple, est proposé à 1000€.

Difficile dans ces conditions de vous proposer un UHD42 qui n'a pour lui en plus que le lens shift de 10°. Un avantage qui s'efface au prix d'une installation optimale dans votre espace de jeu. Face à la concurrence des écrans de grande taille et aux contraintes imposées par son utilisation, l'UHD42 est bien trop cher pour les joueurs. Le coeur de cible est donc raté.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

TROP CHER POUR LES JOUEURS

L'UHD 42 est un bel objet. Il propose une image de très belle qualité et donne très envie de l'installer à demeure après les deux semaines de test qui nous ont été accordées. Néanmoins, lorsqu'il est mis en perspective d'achat vis à vis d'autres solutions, la question reste entière. Faut-il investir 1500€ dans ce modèle-ci ? La réponse est malheureusement négative, dans la mesure ou Optoma propose directement une solution plus intéressante avec les UHD38 et 35. A moins de bénéficier d'une promotion de liquidation de stock ce qui est loin d'être impossible à moyen terme.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Le silence quel que soit le mode de projection.
  • Le rendu des couleurs notamment en 4K
  • La parfaite fluidité de l'image
  • Le lens shift bien pratique
 
  • L'absence de câble HDMI dans le packaging
  • Le prix initial du projecteur
  • Le prix d'une lampe de remplacement
  • La télécommande toujours en infrarouge (à l'heure du Bluetooth)
  • L'absence de mise au point automatique dans cette gamme de prix
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 1499€
  • Technologie : DLP
  • Résolution native : 3840x2160
  • Uniformité : 80%
  • Durée de vie de la lampe : 4000 (lumineux), 15 000 (dynamique), 10 000 (eco)
  • Distance de projection : 2.1 à 8.1m
  • Lens shift : vertical +10%
  • Connectivité : HDMI 2.0 X1, HDMI 1.4a 1X, VGA 1X, audio jack 3.5mm (entrée et sortie), sortie optique. deux prises USB dont une dédiée à l'alimentation
  • Niveau sonore : 26db ou 28db en mode lumineux
  • Son : 1HP 10W
  • Où acheter ? : Fnac et Amazon
   
         

Galerie photo - 6 images (cliquez pour zoomer)

L'UHD 42 se présente de façon très classique avec un objectif excentré Toutes les commandes sont doublées physiquement en cas de souci avec la télécommande. Le lens Shift et le zoom sont accessibles directement derrière l'optique. Une seule connectique HDMI supportera la 4K HDR, soyez en conscient, si vous devez brancher de multiples sources. La télécommande reste en technologie infrarouge. Dommage de ne pas passer au Bluetooth depuis le temps.

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)