> > Test : Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds (Xbox 360)

Test : Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds (Xbox 360)

Wanna Take You for a Ride ?
Par Julien Inverno - publié le

Dans le coin gauche, griffes d'adamantium, bouclier étoilé et toile d'araignée : la team MAAARVEL ! Dans le coin droit, kimono limé, M-16 et sabre laser : la team CAAAPCOM ! Marvel Vs. Capcom 3, tu le crois ça ? Le premier volet était un fantasme fait jeu, le deuxième inscrivait la série au panthéon du genre baston, par sa surenchère dans le spectaculaire et le nombre colossal de personnages jouables proposé. Onze ans après Marvel Vs. Capcom 2 (eh ouais, les amis), Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds trouve t-il sa place dans ce beau lignage ?

Alors que depuis qu'il a été annoncé, Marvel Vs. Capcom 3 ne cesse de faire parler de lui ici et là (je plaide coupable), l'arrivée d'un tel titre, onze ans après le dernier volet de sa série, n'était pas forcément si évidente. Trois raisons semblent imputables au renouveau d'un des crossovers les plus kiffants qui existe : le retour triomphant de Street Fighter (et de la baston !) avec SF4, le beau succès de MVSC 2 sur PSN et XBLA, ainsi, il faut bien le dire, que la hype cinématographique du super-héros en général. Le fanboy se frotte les mains bien sûr (qu'il soit Marvel, Capcom ou les deux) mais qu'en est-il de l'amateur de baston ? L'esthète du bas gros poing peut-il prendre son pied avec MVC3 ou bien pouvoirs cosmiques et autres lasers mégajoules du bout des ouades, forment-ils juste un joyeux bordel, joli à regarder mais sans réel challenge pour le combattant de canapé ?

SNIKTUHADOKEN !

Pas de mystère et comme certains héros ont déjà pu le faire, bas les masques : Marvel Vs. Capcom 3 fait évidemment la part belle au spectaculaire. Si c'était déjà le cas de son aîné, Marvel Vs. Capcom 3 élève le show encore un peu plus haut avec un nouveau moteur 3D de toute beauté bien sûr mais également grâce à une accessibilité de gameplay encore plus poussée. Vous le savez sûrement déjà mais MVC3, c'est du trois boutons (coup faible, medium, fort) et presser deux gâchettes suffit à lancer le grand bouquet final du 14 juillet façon Tony Stark. Du coup, c'est là que la communauté de joueurs peut déjà se scinder : d'un côté les amateurs de feux d'artifices, d'effets pyrotechniques de ouf en un quart de cercle et une pression de bouton et ceux qui considèrent que tout ça c'est nawak, que ça manque de lisibilité et surtout de subtilité et de précision. C'est alors qu'on leur répondra que Marvel Vs. Capcom n'a jamais boxé dans la même catégorie que les Street ou les KOF, que le chain est roi et non le link et que, bon sang, c'est quand même du fun à l'état pur, immédiat, kiffant. Et puis, même si l'ami Justin Wong pinaille pour le moment, il ne fait aucun doute que les subtitilités se laisseront découvrir au fil des tournois, peut-être avec les nouveaux persos présents dans le jeu. Je mets une pièce sur M.O.D.O.K., le personnage préféré de Mimic.

Outre M.O.D.O.K., le troisième frère Bogdanov, moult nouveaux persos composent bien évidemment le casting de ce nouvel épisode. Du côté de la Maison des Idées, nous citerons l'arrivée du Super Skrull, de Deadpool, de Ms. Hulk, de Thor, de Phénix ou encore de Dormammu. S'il est toujours agréable d'accueillir de nouveaux visages, il est tout de même étonnant de voir certaines figures que l'on pensait inamovibles (on pense à Cyclope) tout simplement disparaître du roster de départ. Chez Capcom, gloires récentes (Dante, Amateratsu, Viewtiful Joe) côtoient de vieux briscards nouveaux venus (Arthur, Zero, Haggard). Globalement, les forces et les faiblesses de chacun s'équilibrent à peu près correctement : si untel possède une puissance de feu colossal, la vitesse ne sera pas son fort et vice-versa, vous connaissez la chanson.

What if... on est tous des mutants ?

De toute manière, un personnage seul (peut-être à part Sentinel...) ne fera pas long feu face à une équipe bien constituée. Marvel Vs. Capcom 3, tout comme son prédecesseur, c'est du trois contre trois, où il faut faire entrer en combat chaque protagoniste au bon moment, pour gérer habilement ses barres de vie ou pour placer une attaque, ouvrir une garde, maximiser une combo. La principale nouveauté lors des joutes de ce Marvel Vs. Capcom 3, qui promet déjà de beaux retournements de situation en tournoi, c'est le Facteur-X. Celui-ci ne peut être activé qu'une fois par match et confère alors à vos personnages une force de frappe décuplée pendant un laps de temps donné : comptez dix secondes si votre équipe est au complet, vingt si vous êtes encore deux et trente secondes, si un seul de vos héros est encore en lice. Auréolés d'une lumière rouge, vos combattants peuvent alors devenir plus menaçants que jamais, causant de très gros dégâts. De gros dégâts que vous causerez également par les combinaisons aériennes, plus abouties que jamais. A vous la trentaine de hits combo aériens en switchant bien entre vos personnages lorsque votre adversaire valdingue dans les airs.

Un grand pouvoir...

Si comme nous l'avons vu, le système de jeu fait la part belle au grand spectacle, la réalisation n'est pas en reste. Porté par le MT Frameworks, le nouvel aspect 3D des héros Marvel comme celui de ceux de Capcom est absolument sublime et possède une réelle identité graphique. Le trait est fort autour des personnages comme pour souligner le côté comics de l'ensemble. De ce fait, les personnages Marvel semblent bénéficier d'une patine un poil supérieure aux combattants Capcom, tout simplement parce que ce style sied mieux à ces personnages originellement d'encre et de papier. L'animation est également épatante, chaque combattant débordant de personnalité, effectuant ses petits mouvements caractéristiques, qui font de chaque personnage de Marvel Vs. Capcom 3, un combattant unique. Deadpool se déplace en moonwalk, Iron Man dégage par sa démarche tout le poids et la puissance de son armure, Chris dégaine avec aisance tout son arsenal de flingues. C'est la grande classe. Les furies bénéficient du même soin, éclatantes et démesurées, remplissant allègrement toutes les zones de l'écran, dans un torrent de WTF jubilatoire. S'il propose une dose immense de fun ainsi qu'une réalisation de très haute-volée, Marvel Vs. Capcom 3 n'est cependant pas exempt de défauts.

... implique de nombreux DLC...

Mettons les pieds dans le plat : le reproche le plus important, qui commence à devenir fréquent et partagé concernant Marvel Vs. Capcom 3, n'est pas intrinsèquement lié au jeu mais plutôt à la politique de DLC mené par Capcom sur ce titre. Rappelons les faits : avec Marvel Vs. Capcom 2, il était bien facile de prendre le pli de l'enfant capricieux : 56 personnages étaient disponibles dans ce deuxième volet, dont 28 étaient cachés et devaient être gagnés à la force du poignet. Dans Marvel Vs. Capcom 3, ce n'est pas moins de 36 persos qui sont disponibles dans la galette (seulement 4 secrets) et potentiellement beaucoup plus... Car le problème (qui si on occulte l'aspect financier n'en est évidemment pas un), c'est que si jamais on atteint également dans cet épisode une cinquantaine de combattants, ce sera par le biais des DLC. Et si devant votre Dreamcast, les nouveaux bonshommes se payaient avec votre sueur, ici c'est du vrai flouze (même s'il est dématérialisé) qui a cours... Les premiers personnages disponibles en téléchargement sont Shuma-Ghorath et Jill Valentine dans un délai si proche de la sortie du titre, qu'ont imagine bien qu'ils auraient pu évidemment être présents d'emblée dans le jeu. Et c'est là que l'on se dit que l'absence de Cyclope, de Cable, de Gambit est minutieusement orchestrée... 

A 400 points MS, soit 5 €, LE personnage, l'édition finale de votre exemplaire de Marvel Vs. Capcom 3 va vite devenir l'un des jeux le plus cher de votre ludothèque si vous succombez à la tentation. Car évidemment, libre à vous d'acheter ou non ces personnages, ces packs de costumes et cie, mais force est de constater qu'ils sont un facteur indispensable pour renouveler l'expérience, le menu des modes de jeu étant rachitique (Arcade, Versus, Entraînement, Missions et c'est tout) et le mode online étant des plus classiques (match de classement, match entre amis, avec cependant la possibilité de jouer en Arcade en attendant la disponibilité d'un adversaire en ligne, comme dans SF4). Celui-ci, carré, propose du jeu fluide et stable mais sans fioriture. La seule petite subtilité à noter est la présence d'une licence card qui permet d'évaluer le profil du joueur, sa manière de combattre, son équipe préférée. Alors c'est bien gentil mais on aurait quand même aimé pouvoir admirer les joutes adverses en tant que spectateur, plutôt que patienter en consultant son compte en banque, histoire de savoir si l'on pourra se procurer Iron Fist, qui si l'on en croit le générique de fin d'un des combattants de Marvel Vs. Capcom 3, devrait faire son apparition d'ici peu... Que voulez-vous, le fanboy est faible...

Marvel Vs. Capcom 3 aurait pu bénéficier des félicitations du jury, il se contentera du tableau d'honneur. Comment ne pas vous avouer que mon petit coeur de fanboy bat la chamade à l'idée de caler des Shoryuken dans le menton de Galactus ou de retourner l'Incroyable Hulk avec le javelot d'Arthur de Ghosts 'n Goblins ? On frôle d'ailleurs l'emballement cardiaque face à la réalisation du titre et à son gameplay, sa mise en scène, tellement spectaculaires. Mais même si le coeur a ses raisons, la maigreur des modes de jeu et surtout le vilain hameçon lancé tout droit dans la gueule du fanboy par la maison Capcom avec ses DLC, ternissent un peu la romance. Après, si vous êtes plus proches de Ricky la Belle Vie que de Gavroche, Marvel Vs. Capcom 3 est un feu d'artifice démesuré et impressionnant à côté duquel il serait dommage de passer.

Avec l'aimable participation de Kayane (voir le blog de Kayane) et Oro. Merci également à l'ami Mimic ainsi qu'au Mahatma Ghandi.

Test : Marvel Vs. Capcom 3 : Fate of Two Worlds (Xbox 360)
Très bon
Notes de la Rédac (1)
Marvel Vs. Capcom 3 séduira évidemment tout fanboy qui se respecte, de par sa réalisation et son gameplay spectaculaires mais également par son accessibilité et son casting varié. Seulement, dans un instant de lucidité, l'amoureux de collants et de boules de feux s'apercevra que le titre est maigre en modes de jeux, trop sobre dans sa partie online et presque insultant dans sa politique de DLC (5 € le perso). Il n'en reste pas moins un superbe spectacle sons et lumières, à l'ambiance too much inimitable, qu'il serait dommage de snober.
par Julien Inverno
+ On aime
  • Gameplay et réalisation, spectaculaires !
  • Un casting fourni et assez équilibré
  • Immédiatement fun
  • L'ambiance Marvel Vs. Capcom
- On n'aime pas
  • Modes de jeu faméliques
  • Du online bien trop sobre
  • Des DLC dès la sortie...
  • Des prix prohibitifs (5 € le perso)...
Vos notes
1
2
12
2
26
15
58 notes
3,9
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?

Galerie photo

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (103)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 389,65 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 414,99 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 298,81 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Console Sony PS3 blanche Ultra Slim 500 …
Neuf : 249,69 €
Console Nintendo 3DS blanche + Super Mar…
Neuf : 160,90 €
Diablo III Ultimate Evil Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,89 €
The Last of Us Remastered PS4
PlayStation 4
Neuf : 42,32 €
Console Wii U Premium Zelda Wind Waker P…
Neuf : 268,14 €
Console Nintendo 3DS XL - noire
Neuf : 175,00 €
Console Nintendo 3DS XL - bleue + noire
Neuf : 179,00 €
Zelda Hyrule Warriors Edition Collector …
Nintendo Wii U
Neuf : 59,90 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 436,55 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (103)