>
>
Test de ModNation Racers (PlayStation 3)

Test : ModNation Racers (PS3)

Mario Kart version LittleBigPlanet
Par Nourdine Nini - publié le
vidéo : ModNation Racers : customisation trailer
vidéo : ModNation Racers - Trailer multijoueurs
vidéo : ModNation Racers : la vérité d'une course truquée

ModNation Racers devait être le Mario Kart de la PS3. Il était attendu comme tel depuis un certain E3 2009, et devait fournir aux joueurs bien plus de raisons encore d'attendre avec impatience le jeu de course-référence de la console de Sony, notamment grâce à des tonnes de Mod*ifications possibles et réalisables facilement. Au final, le bilan n'est peut-être pas si éloigné que cela de ce vers quoi les développeurs canadiens de United Front Games et du studio Sony San Diego voulaient nous emmener. Explications volant (enfin manette) en mains !

En fait de Mario Kart, il n'en a hérité que le genre. Certes, ce dernier a souvent été copié (cf. Sonic & SEGA All Stars Racing), mais aussi rarement égalé dans le coeur des fans. Je précise bien. Mais là où ModNation Racers lui dame largement le pion, c'est sur le côté communautaire et bidouilles en tout genre. À tel point qu'il est difficile de savoir où donner de la tête lorsqu'on joue pour la première fois. Il n'est en outre pas compliqué de voir à quel point ModNation Racers est une copie conforme, ou presque, de LittleBigPlanet. Du moins dans le domaine des modifications tous azimuts. Les développeurs ne s'en cachent d'ailleurs pas, et avouent s'en être largement inspiré. Car oui, comme dans le jeu de création/ plate-forme de Media Molecule, les artistes en herbe, qui aiment avoir les mains dans le cambouis, persuadés de créer leur propre jeu vidéo, seront vraiment comblés.

Généralités


J'avoue avoir eu peur durant des premières minutes. Un gameplay moyen, une réactivité du kart plus que douteuse... Il ne m'en fallait pas plus pour me faire une raison : le titre sentait bon le jeu bâclé. Il était impossible, à mes yeux, qu'il puisse ne serait-ce que rivaliser avec les ténors du genre, d'un pur point de vue fun et course. Et puis, au bout de deux heures, 31 minutes et 22 secondes très précisément, le constat était tout autre. Non pas que le style de pilotage avait brusquement évolué dans le bon sens (je persiste à dire que les karts sont trop légers et virevoltent de droite à gauche, et j'y reviendrai plus loin), mais l'ensemble est tellement bien agencé qu'il serait difficile de faire la fine bouche. C'est simple : je me suis carrément surpris à passer quelques heures dans les différents ateliers de Mods (pilote), karts ou circuits. D'ordinaire, ce genre de choses me donnerait plutôt des boutons (certes je n'ai pas vraiment essayé longtemps à LittleBigPlanet), je suis ici vraiment ravi. Non pas que je sois soudainement devenu un créatif dans l'âme, mais tout y est tellement simple et accessible que le plaisir prend vite le pas sur l'éventuelle difficulté que l'on pensait rédhibitoire au début. J'avoue que si j'avais un sens artistique plus aiguisé, je m'en donnerai à coeur joie pour créer des personnages et des karts de mon cru. Je peux toujours tenter d'y parvenir, puisque l'accessibilité est évidente, mais c'est justement parce que c'est "réaliste" que les "vrais" artistes s'en tireront mieux que les autres. Il n'empêche que ces challenges me branchent et que je n'y ai pas renoncé !

Rendez-vous au ModSpot


Le jeu débute alors que vous vous retrouvez en plein milieu d'une énorme interface en 3D appelée le "ModSpot". C'est ici que tout se passera pour vous : jeu en ligne, atelier de création, course simple, modes de jeu, statistiques, découverte des joueurs "en vrai" dans leur kart (avec possibilité de leur parler, d'échanger, de récupérer leurs Mods, leur Karts, leurs circuits, etc.)... Bref, c'est Ze place to be ! C'est simple, archi-complet, ultra bien agencé et intuitif. À mes yeux le meilleur "menu" possible pour ce type de jeu. On s'y déplace bien entendu en kart. L'occasion d'ailleurs de s'afficher et de montrer ses belles couleurs. Ou encore d'heller les autres concurrents, en appuyant sur l'une des quatre directions de la croix, comme en course d'ailleurs. Sympathique, convivial et vivant, au final.

Un éditeur de dingue

Une fois dans l'atelier de création - première étape du jeu - soit vous définissez aléatoirement un Mod (personnage) et un kart (mais en général c'est horrible), soit vous vous lancez dans les nombreux menus qui vont contribuer à en faire des pièces unique. Il y a en effet tellement de variantes qu'il serait difficile de trouver un alter ego proche du votre, sur le réseau mondial de la toile de l'internet du Web. Après les détails physiques de votre être : couleur (parmi une cinquantaine disponible), cheveux, yeux, nez, bouche, oreilles, pilosité...), vous devrez l'habiller, le pauvre. Pour cela, vous disposez de pantalons, shorts, casques, maillots, vestes, masques, gants, bottes... On n'oubliera pas non plus les autocollants et décorations en tout genre et en grand nombre, pour faire encore plus classe. Sachant que vous pouvez en outre tout éditer et surtout récupérer des centaines de nouveaux objets lors des courses en solo. Même technique pour votre kart, qui dispose de dizaines de châssis différents (F1, buggy, limousine, locomotive...), à peindre à loisir version classique ou pro, de moteurs parfois totalement délirants (un coeur qui bat!), ailerons, plaques d'immatriculation, sièges, suspensions, jantes, accessoires débiles et variés, etc. Bref, vous l'aurez compris, vous risquez de passer de longues heures ici. À noter tout de même que chaque amélioration n'a aucune incidence sur la qualité de conduite de votre kart. Et c'est un premier regret...

Quant à l'éditeur de circuit, ultra simple et intuitif si l'on veut parer au plus pressé, mais tout de même bien technique si l'on veut peaufiner à mort sa petite course perso. D'abord, vous avez le choix de l'environnement (désert, montagne, bord de mer, jungle), qu'il faudra ensuite peupler comme bon vous semble, avant de mettre des raccourcis çà et là, des accélérateurs, des éléments comme le vent, les nuages, le niveau de l'eau, les dénivelés et - bien entendu - votre circuit. Un outil ultra simple et bien pensé, donc, qui ravira là encore les amateurs de ce genre d'exercice. Ajoutons que ModNation Racers permet également d'acheter pas mal d'accessoires dans la boutique, en glanant des jetons durant les courses. Et ces jetons sont souvent bien cachés...

Mode Solo basique mais complet


Même si vous ferez assez vite le tour du mode solo (encore que tout est relatif, hein), il s'avère ultra-complet, fun et bien réalisé. Présenté comme des courses de F1, avec deux compères commentateurs (j'ai reconnu la voix du Dr Carter d'Urgences) qui s'égosillent sur vos performances, qu'elles soient bonnes ou mauvaises d'ailleurs, il jouit de superbes saynettes d'avant-course, d'une histoire somme toute sympathique et de courses plutôt sauvages. Chacune d'elle offre un coureur à battre en priorité pour Tag (c'est vous), soit au bout de trois courses (où il faut impérativement finir dans les trois premiers, puis battre cette fameuse Nemesis), soit au bout de 5 courses vers la fin du championnat. Avec onze adversaires à battre, vous allez être gâtés ! Et comme tout bon vieux Mario Kart-like qui se respecte, la conduite est ultra arcade. C'est sans doute pour cela qu'il a autant de succès. Mais là où ModNation Racers va encore plus loin (outre dans ses armes, expliquées plus bas), c'est dans la possibilité d'agir sur des éléments du décor. Oh, pas autant que dans un Split/ Second Velocity, mais tout de même. Il est alors permis, en visant une cible ou en roulant sur un déclencheur, d'ouvrir un tremplin qui nous emmènera vers un raccourci, de faire tomber des tonneaux explosifs sur la route, ou encore de déclencher des pièges... Vraiment sympa mais, là encore, pas évident à utiliser. Notons également qu'une fois passées les épreuves du mode solo, d'autres challenges resteront à terminer sur chacune des épreuves. Et je peux vous assurer qu'ils sont loin d'être tous évidents.

Des armes dévastatrices


Globalement, il faudra faire preuve de beaucoup de technique pour vaincre vos concurrents, grâce à l'utilisation de vos différentes armes donc,mais aussi grâce à la fameuse jauge de "boost". Cette dernière se remplit soit en touchant un bonus spécial sur le sol (très rare), soit (le plus souvent) en dérapant tel un dingue dans le moindre petit virage. On peut aussi en accumuler en faisant des sauts, et notamment des figures en l'air qui rapportent encore plus. On s'en sert pour accélérer donc, mais également pour former un bouclier anti-armes (en appuyant sur rond s'il reste du boost), ou même encore pour envoyer un gros coup de kart dans celui du voisin, à l'aide du stick droit. Globalement, tous les boutons sont sollicités durant les courses, de sorte qu'il faut vraiment bien coordonner ses mouvements et avoir l'oeil. Les balises ramassées sur la route permettent quant à elles de récupérer des armes, mais aussi d'en décupler la puissance si on en accumule deux ou trois de suite... Une très bonne idée, puisqu'on peut par exemple "économiser" ses items pour passer par exemple du boost classique au giga-boost, puis du giga-boost à la téléportation directe à quelques centaines de mètres devant ! Autre exemple : le petit éclair qui devient au final une pluie d'électricité sur tous les ennemis ! Résultats garantis sur facture (EDF bien entendu). On aurait cependant aimé plus d'originalité dans les gadgets débiles à utiliser en course. D'ailleurs, en passant, une petite technique pour le départ canon : appuyez donc sur l'accélérateur et attendez le feu vert pour ensuite appuyer sur le bouton du Turbo juste une fraction de seconde plus tard. Le truc marrant à ce sujet, c'est que comme en Formule 1 le feu passe au vert de manière irrégulière. Impossible de tricher, seuls les réflexes comptent.

Des karts beaucoup trop légers ?


Globalement, les karts se conduisent assez facilement, tant qu'on ne reçoit pas 300 missiles sur la tronche alors qu'on est en tête... Eh oui : toujours ce fameux syndrome de Mario Kart ! Même si ModNation Racers ne tient pas compte de votre position durant la course. En fait tout le monde est logé à la même enseigne, mais les I.A. sont très accrocheuses, curieusement. Sinon les karts sont, à mon sens, beaucoup trop légers. Autant les animations de collisions, de mouvements du pilote (ses mimiques durant les courses sont vraiment réussies), autant diriger son véhicule tient parfois de l'équilibrisme. Ca va extrêmement vite, ça ne rame quasiment jamais, mais le kart a tendance à aller de gauche à droite un peu trop rapidement. Il devient alors difficile de récupérer les items-bonus sur la piste... Super frustrant, surtout quand on se retrouve totalement démuni. Autre reproche : modifier son kart n'a aucune incidence dans le jeu. Logique sur un mode en ligne, mais en solo, il eut été sympa de faire progresser la machine au fil des courses. Dommage. Sans ces petits défauts, le titre aurait sans doute eu la note maximum. Et je n'oublierai pas d'inclure dans ces griefs les chargement 10 fois trop long, pour tout et n'importe quoi. Super lassant au bout d'un moment, mais pas décourageant pour autant en ce qui me concerne... Vivement un patch.

Une autre dimension en ligne


Evidemment, c'est avant tout le jeu en ligne qui est mis en avant dans ModNation Racers. Non seulement les parties sont faciles à rejoindre, avec un total de 12 joueurs (deux en écran partagé), mais elles ne souffrent d'aucun défaut. Si ce n'est les quelques déconnexions qui me sont arrivées en pleine course (alors que j'étais en tête deux fois sur trois, c'est ballot !). Je précise que j'y joue en WiFi, ceci expliquant peut-être cela ? Encore une fois, tout se passe sur l'interface 3D, le fameux ModSpot. On y rencontre les joueurs, que l'on entend parler, on découvre leurs Mods, leurs Karts, leurs circuits, et tout est récupérable. J'ai ainsi pu avoir le Mod d'Ayrton Senna ! La grande classe ! Mais pas (encore) le Kart McLaren que je n'ai pas eu la présence d'esprit de "chiper". On peut évidemment tout noter, à la LittleBigPlanet, et créer soi-même une course, avec le choix du nombre de tours, la difficulté du circuit (débutant, confirmé et pro), etc. Le jeu venant tout juste de sortir, la communauté a encore le temps de nous pondre des circuits hyper chiadés et totalement barrés ! Certains sont déjà pas mal du tout d'ailleurs, même si on peut aussi reprendre ceux du jeu. Bref, en un mot comme en cent, c'est une franche réussite. Bien au-delà de ce que j'imaginais en tout cas. Et qui gagnera sûrement encore à s'améliorer au fil des semaines, non seulement de la part des développeurs, mais également celle de la communauté.

Dans ModNation Racers, tout est partageable, éditable, customisable... et agréable ! Même si la conduite peut s'avérer assez basique, et parfois frustrante, elle demeure extrêmement fun et jouissive. Avec un mode solo très solide, des modifications possibles pour tout, c'est pourtant surtout pour son mode en ligne que vous risquez de craquer. Très stable, vraiment bien foutu avec une interface 3D claire, il procurera des heures de jeu et de plaisir partagés. Et je ne dis pas cela seulement parce qu'on peut avoir sa statue géante sur le ModSpot et ses succès étalés à la face du monde, hein. Bref, un titre ulta complet qui ne demande qu'à prendre son envol grâce à la Communauté de joueurs.

Indispensable Gameblog
Très bon
8
par
Donnez votre note
33 notes
8
0
1
0
2
0
3
3
4
0
5
8
6
2
7
12
8
0
9
8
10
Ma collection sur PS3
Je l'ai 124
J'y joue 17
Je le vends 0
Je le cherche 6
Vos tests (2)
0 519
Vilain-pabo
Avec ModNation Racers, Sony espère obtenir son équivalent de Mario Kart sur PS3. Le programme est alléchant puisque tout ou presque est costumisable : les personnages, les karts et même les circuits. Cela promet une durée de vie illimitée mais...
8
1 357
marko
Présenté en grande pompe lors du dernier E3 à l’occasion de la conférence de Sony, ModNation Racers est un audacieux mélange entre Super Mario Kart et LittleBigPlanet. C’est à dire un jeu de Kart endiablé où il est possible de se laisser allé à son...
6

Galerie photo ModNation Racers - 10 images (cliquez pour zoomer)

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 271,25 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 48,85 €
46 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (46)