1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de jeux vidéo
  4. >
    Test de Bugsnax (PC)

TEST de Bugsnax : L'ami picoré

Par Gianni Molinaro - publié le
×

Révélé lors du premier événement consacré aux jeux PS5 en juin dernier, Bugsnax aurait pu être oublié derrière certains mets de choix annoncés alors ou finir dans un Tupperware au fond du frigo. Au contraire, le dressage des chefs de Young Horses, aux fourneaux pour Octodad : Dadliest Catch, était si audacieux et bizarre qu'il a été espéré comme l'un des plats capable de relever la sauce bien morne de 2020. Réveillant une fringale de bonne humeur et porté par son entêtante chanson-titre, le voilà désormais servi - gratuitement pendant quelques semaines pour les abonnés PlayStation Plus par dessus le marché - et, on peut vous le dire, vous y trouverez à boire et à manger.

Tout journaliste en rêve : un sujet qui sort de l'ordinaire, proposé en exclusivité et qui va donner aux lecteurs une histoire passionnante à découvrir. Ce scoop, il pourrait venir de Lizbert Mégafig, chef d'expédition prétendant avoir trouvé un bout de terre pas banal. L'île aux Zenkas regorge, selon elle, de créatures tout aussi fascinantes que délicieuses : les Bugsnax. Moitié insectes, moitié snacks ? Et vous êtes cordialement invité ? Pas question de passer à côté. Les réserves de votre rédactrice en chef ne vous empêchent pas de vous rendre sur place. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Crash à l'atterrissage. Découverte d'une communauté, Snaxburg, fracturée. S'il flotte dans l'air un parfum d'insouciance, l'ambiance n'est pas vraiment au beau fixe. Filbo, le très désespéré maire du village aimerait bien que tous les habitants reviennent. Et qu'on découvre où est passée Megafig, introuvable. Naturellement, c'est vous, le citadin, le gratte-papier, l'étranger, qui allez tout arranger.

Pokémon Snack

Votre but : retrouver les déserteurs, les faire revenir à Snaxburg, les interviewer et obtenir des pistes menant à la disparue. Le genre d'enquête qui ne devrait pas être trop compliquée. Mais sur l'île aux Zenkas, un mystère englobe tous les autres : que sont exactement les Bugsnax ? C'est par l'étude façon Pokémon Snap que vous allez l'apprendre. Les fraiserons, scaraburgers, ananaraignées, zestopodes, moustivignes, saussics et autres fritules si mignonnes et aux cris parfois irrésistibles n'attendent que votre objectif pour révéler tous leurs secrets. Timides et prêts à se planquer dans un buisson, attirés par une saveur ou une autre espèce, agressifs, volants, nocturnes, enflammés... Les huit biomes des environs, entre plage de sable fin et pic enneigé, abritent très exactement cent créatures appétissantes aux caractéristiques différentes à découvrir. Et capturer, parce que c'est ce que villageois exigeront, de manière fort classique, à travers la quête principale et leurs missions secondaires.

Le bon chasseur

Parvenir à vos fins nécessite des méthodes bien précises avant de mettre ces apéritifs sur pattes dans vos filets puis votre sac à dos. L'observation des routines, la connaissance ne suffisent pas toujours. Il faut aussi des accessoires. L'attrape-snax, piège en forme de parasol se refermant sur les proies marchant dessous, et le lance-sauce montrent vite leurs limites. En progressant, vous aurez le bonheur d'accéder à d'autres objets répondant à des situations précises. Chaque traque se présente comme un énigme à résoudre avec les moyens du bord. Attirer, affaiblir, entraver et enfin se dépêcher de récupérer n'est jamais trop compliqué, même si certaines maladresses en termes de maniabilité peuvent agacer. L'encatapulte, qui dit tout avec son nom, a parfois des ratés ; manier à distance rouletaboule, qui se dirige à l'endroit pointé, peut se révéler laborieux. Mais rien de gravissime. Même si l'effet de surprise se perd assez vite parce qu'on note pas mal de races très semblables, le plaisir tiré d'un remplissage de son "Bugsnaxdex" (?) est réel. 

Un goût de reviens-y ?

Bien sûr que mettre le grappin sur un drôle d'animal qui émet un perturbant "chiche-kebab" sous le regard d'un paquet de chips vivant, sur des musiques naïves et ensorcelantes, tout ça pour le compte d'une sorte de morse flashy, contribue à ne pas lâcher le pad pendant les cinq ou six d'aventure proposée. L'univers si bizarre peut suffire. Reste qu'il y a, en plus de cette drôle d'envie de voir ce que l'ingestion d'un Bugsnax - qui transforme une partie du corps en aliment - réserve, plein de petites histoires comme autant de pièces d'un même puzzle à recomposer.

Là où Young Horses nous surprend le plus avec Bugsnax, c'est avec sa galerie de personnages, certes stéréotypés, aux noms débiles qui donnent envie d'éternuer, mais aux motivations et préoccupations plus "vraies" qu'on ne le croit. Ce fermier entêté dont le couple bat de l'aile et en lutte avec le protecteur des animaux ; cette chanteuse qui pense que manger lui redonnera l'inspiration ; cet inventeur et cet adepte de la musculation qui n'osent pas parler de leurs sentiments... Ils ont tous quelque chose en plus à proposer que leurs traits et leurs doublages, fameux, laissent transparaître. Plus vous apprendrez, à travers les interviews et les tâches annexes, à les découvrir, plus vous les apprécierez. C'est assez bien écrit, et vous comprendrez, en vous rapprochant du dénouement, que Bugsnax a, derrière sa direction artistique étonnante qu'une technique un poil âgée n'aide pas beaucoup, un vrai fond, plus sérieux, voire carrément sombre, lié à notre rapport à la vie et à la surconsommation irréfléchie. Mais ça, ce sera à vous de le découvrir.

Bon
7
On imaginait Bugsnax comme un autre jeu terriblement idiot et clivant de la part des créateurs d'Octodad. Il se révèle finalement une expérience classique, dans un univers qui lui ne l'est pas une seconde. Un peu folle sur les bords mais moins frivole qu'elle en a l'air, cette chasse aux créatures mi-insectes mi-junk food réussit avec ses mécaniques simples et amusantes et ses personnages fort intéressants à se montrer savoureuse de bout en bout, jusqu'à un final relevé. Le croquer, c'est l'adopter.
par
+ On aime
  • Une histoire et une galerie de personnages charmantes.
  • La chasse aux Bugsnax, amusante et intelligente.
  • Doublage impeccable.
  • Traduction française (à l'écrit) excellente.
  • Final surprenant.
- On n'aime pas
  • Quelques moments de chasse frustrants.
  • Une technique pas flamboyante.
  • Assez vite répétitif, malgré la diversité des biomes.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PC
Je l'ai 1
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Bugsnax - 14 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande