1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de jeux vidéo
  4. >
    Test de Marvel's Avengers (PS4)

TEST de Marvel's Avengers : Plein de héros pour un jeu pas si super que ça

Par Romain Mahut - publié le
×

26 janvier 2017. Square Enix et Marvel annoncent The Avengers Project, titre original de Marvel's Avengers, à la surprise générale. Au moment où cette collaboration ambitieuse est dévoilée, quelques mois se sont écoulés depuis la sortie dans les salles de cinéma de Doctor Strange et la hype à l'approche d'Avengers : Infinity War bat déjà son plein. Côté jeu vidéo, Destiny a réussi à rencontrer son public et Bungie planche déjà sur sa suite. Les éditeurs cherchant à garder l'attention des joueurs pendant des années afin de leur proposer régulièrement de nouvelles microtransactions, un jeu mélangeant la recette concoctée par Bungie et les très populaires personnages de Marvel paraît sur le papier comme un excellent moyen d'y parvenir. Mais entre le papier et la réalité se trouve un long processus qui a de toute évidence été compliqué pour Crystal Dynamics,  le studio à qui a été confiée la lourde tâche de développer Marvel's Avengers

L'aventure proposée par Marvel's Avengers est découpée en deux parties. La première correspond à l'histoire principale, jouable en solo, tandis que la seconde se déroule après cette dernière, met l'accent sur le multijoueur et devrait être amenée à être régulièrement étoffée dans les mois/années à venir. Depuis l'annonce de Marvel's Avengers, nous avons eu de nombreuses occasions de vous parler de l'intrigue de l'histoire principale. Une mystérieuse attaque ravage la ville de San Francisco alors qu'une grande fête en l'honneur des Avengers s'y déroule. Les super héros interviennent mais la situation vire à la catastrophe humaine et matérielle. Captain America est présumé mort des suites de cette dernière et de nombreuses pertes sont à déplorer parmi les civils. Et comme dans toute bonne aventure de super héros, les choses doivent aller moins bien avant d'aller mieux.

De nombreuses personnes blessées pendant cette attaque, surnommée "A-Day" après les faits, se retrouvent dans des cocons et en ressortent avec des pouvoirs surnaturels. George Tarleton, dirigeant de la société AIM, promet de trouver un remède à cette "maladie," de sauver le monde grâce à la science et de débarrasser ce dernier des super pouvoirs. Rien que ça. De leur côté, les Avengers sont rendus hors-la-loi, en partie à cause d'un témoignage de Bruce "Hulk" Banner devant les autorités, et Stark Industries est liquidé des suites de cet événement. Les célèbres héros se séparent donc dans de mauvais termes et doivent vivre cachés.

Khan faut y aller...

L'aventure commence à proprement parler lorsque le joueur prend le contrôle de Kamala Khan cinq ans après le "A-Day." La jeune femme, grande fan des Avengers, était présente lors du A-Day pour participer à un concours de fan fiction. Et elle fait partie des personnes à avoir reçu des pouvoirs pendant ce dernier. Traquée par AIM, Kamala Khan va faire une découverte pouvant potentiellement réhabiliter les Avengers et partir à la recherche de la Résistance. Rapidement, la jeune femme va faire la connaissance de Bruce Banner et les deux nouveaux alliés vont se mettre à la recherche de Tony Stark.

À la manière du premier film Avengers, Marvel's Avengers raconte la (re)formation des Avengers. Le joueur est ici représenté par Kamala, une fan de la super équipe qui va jouer un rôle clé dans cette réunion et surtout rejoindre leurs rangs. Si les missions vues dans la bêta d'août dernier ne nous avaient pas particulièrement emballées, il apparaît finalement que le "mode Histoire" du jeu de Square Enix est plutôt sympathique. Plusieurs scènes ont une mise en scène soignée et spectaculaire, l'intrigue avance à un rythme soutenu et les différents personnages sont plutôt réussis en termes d'écriture. On peut même noter plusieurs blagues faisant mouche. Et même si Kamala change parfois d'humeur de manière inexplicable entre deux répliques, elle est elle aussi sympathique et on a plaisir à la voir passer progressivement de fan à héroïne à part entière.

Mais le jeu donne également l'impression que les développeurs ont été tirés vers le bas par l'obligation de créer un jeu Destiny-like et n'ont pas poussé à fond leurs envies de narration et de mise en scène. Cette campagne "solo" donne parfois l'impression d'un grand tutoriel dans lequel le joueur apprend à tour de rôle à diriger les différents héros jouables au lancement du jeu. Et si l'intrigue principale est un des points forts du jeu, tout ce qu'il y a autour est nettement moins réjouissant. 

Le train train du super héros

D'une manière générale, les missions de Marvel's Avengers sont découpées entre les missions linéaires du mode Histoire et les missions plus ouvertes (des missions de ce type sont également proposées dans le scénario principal) dans lesquels il est demandé au(x) joueur(s) de remplir différents objectifs comme détruire des équipements ou des forces ennemis. Des objectifs facultatifs sont proposés et l'utilisateur peut s'éloigner de l'objectif principal pour aller looter des coffres contenant des matériaux plus ou moins précieux. Hors exceptions notables déjà évoquées ci-dessus, comme une scène dans laquelle Kamala doit échapper à Hulk, il ne faut à première vue pas s'attendre à une mise en scène qui sort des sentiers battus.

Les choses se déroulent d'une manière assez basique en cours de mission : déplacements d'un point A à un point B, affrontements, déplacements du point B ou point C, affrontements, etc. Un peu de plate-forme peut aussi être vu mais il ne faut dans l'ensemble pas s'attendre à avoir la mâchoire décrochée toutes les deux minutes. En plus des missions majeures, le jeu propose également des missions dédiées à des héros spécifiques ainsi que des défis temporaires qui nécessitent de réaliser un nombre donné d'actions particulières. Ces derniers permettent d'obtenir des points de défi. De plus, chaque mission peut être traversée dans plusieurs niveaux de difficulté. Et plus le challenge est relevé, plus la récompense obtenue à la fin est importante.

Destiny-like oblige, Marvel's Avengers met l'accent sur le jeu connecté et le loot. Lorsqu'ils sont déployés, les héros peuvent donc ramasser divers matériaux mais aussi des objets de collection. Ces "collectibles", comme des comics venus de l'histoire de Marvel, permettent d'obtenir des bonus de statistiques variés et plus ou moins importants. Les matériaux servent quant à eux à améliorer l'équipement et les compétences. Les équipements sont nombreux et ont des avantages et inconvénients variés. Sachant que certaines missions disposent de modificateurs, qui nécessitent par exemple d'enfiler de l'équipement qui permet de supporter le froid, il est important de conserver toute une gamme d'équipements permettant de faire face à diverses situations. Il y a ici de nombreux objets de collection à récupérer, de pièces d'équipement à débloquer, et de missions à remplir. Marvel's Avengers est, pour qui s'y accroche, relativement généreux en contenu. Bien évidemment, les microtransactions sont elles aussi de la partie et différents éléments cosmétiques peuvent être achetés avec de l'argent bien réel. 

Choose your Destiny

Venons-en aux héros maintenant. Si la jouabilité de base est la même pour tous, les différences d'un Avenger à l'autre sont cependant bien réelles en termes de capacités et d'actions réalisables. Kamala Khan pourra par exemple utiliser ses membres extensibles comme grappins tandis que Thor sera capable d'attaquer un ennemi à distance avec Mjolnir et en frapper plusieurs en rappelant son marteau. Iron Man a la possibilité de voler tandis que Hulk se montre assez puissant pour arracher des blocs de béton du sol et les envoyer sur ses ennemis. Captain America utilise évidemment son bouclier mais peut également courir temporairement sur les murs et faire un double saut. Black Widow peut quant à elle utiliser ses armes à feu. Bien évidemment, les techniques spéciales diffèrent elles aussi selon le Vengeur incarné. Cette même Black Widow peut devenir temporairement invisible, tandis que Kamala devient géante et Thor effectue une frappe massive à l'aide du Bifrost. Si l'on ajoute à ça que les techniques et compétences peuvent être modifiées, il apparaît que deux joueurs de Marvel's Avengers n'auront très certainement pas les mêmes héros fétiches et la manière d'utiliser ces derniers. Malgré tout, il est agréable d'incarner et d'apprendre à découvrir chacun des héros. Et vu que Crystal Dynamics compte ajouter régulièrement de nouveaux protagonistes, les joueurs n'ont pas fini d'étoffer les rangs des Avengers. 

L'attrait ou non de l'utilisateur pour les jeux-services à la Destiny déterminera en bonne partie l'intérêt de ce même utilisateur pour Marvel's Avengers. Car si votre serviteur aurait préféré une grande aventure solo AAA comme ont pu le proposer des titres comme les Batman Arkham ou Marvel's Spider-Man, il existe clairement un public pour les jeux de ce type qui ne finissent jamais vraiment et qui demande un investissement en temps conséquent sur le long terme. Cela étant dit, Marvel's Avengers aurait également été perfectible à ce niveau là. L'interface est par exemple très dense avec de nombreux menus et sous-menus avec un grand nombre de choses à gérer. Cela peut potentiellement repousser une personne qui n'est pas habituée à ce type d'expérience et qui a été attirée par l'univers dans lequel elle se déroule. La quête et la gestion du loot jouent de plus un rôle essentiel dans le gameplay du jeu. Mais il est regrettable que les pièces d'équipement ayant un impact sur les statistiques des héros ne se reflètent pas sur leur apparence. Tout ce qui est cosmétique se trouve dans une catégorie à part. Et si les tenues ont elles aussi différents niveaux de rareté, elles n'influent pas sur le comportement ou les compétences des super héros. 

Des airs de bêta commercialisée

Il est désormais temps de parler de la réalisation de Marvel's Avengers. Les points positifs vont être évoqués en premier car ils sont malheureusement moins nombreux que les points négatifs. Très critiqué/moqué lors de son annonce pour la qualité des visages des protagonistes, le jeu final s'en sort finalement plutôt bien à ce niveau. Les super héros sont bien modélisés et se paient même le luxe d'être particulièrement expressifs dans certaines scènes. Et comme dit plus haut, certaines scènes bénéficient d'une mise en scène et d'une réalisation vraiment soignée et sont véritablement agréables à regarder. Le travail effectué sur la lumière rend par ailleurs certains environnements clos particulièrement réussis visuellement. 

Les points négatifs maintenant. Certains environnements plus ouverts ne sont pas particulièrement inspirés et n'invitent pas vraiment à l'exploration. Le bestiaire à affronter n'est pas non plus ambitieux et les affrontements contre des vagues de robots génériques finissent par lasser. Un comble vu le type de gameplay dont il est question ici. Mais là n'est pas le pire. Marvel's Avengers souffre de tout un florilège de problèmes qui, il faut l'espérer, seront corrigés s'il est exploité sur le long terme comme l'affirme Square Enix. Il n'est par exemple pas rare que les visages des personnages se figent et arrêtent de bouger lorsqu'ils parlent. Il se peut également que des parties des tenues, comme l'écharpe de Kamala se mettent à bouger dans tous les sens et traverser le corps de cette dernière. Encore plus gênant, il arrive que les scripts ne se déclenchent pas et que le joueur se trouve bloqué dans un passage du jeu. La seule solution est alors de recharger le dernier point de sauvegarde. Sachant que les temps de chargement sont relativement longs, c'est une manipulation dont on se passerait volontiers. 

Les combats occupent évidemment une place essentielle dans Marvel's Avengers. Mais ils sont souvent brouillons et il est fréquent que la caméra se perde. Et si on ajoute à ça le fait que cette dernière a tendance à se bloquer contre les murs des environnements fermés, alors on se retrouve avec un constat pas particulièrement folichon. Du côté du framerate, il convient de noter que la console utilisée pour les besoins de ce test était une PS4 Pro. Le jeu propose un mode "Performances Optimales" dans lequel la résolution n'est pas poussée à son maximum permettant au framerate de s'approcher des 60 fps. Il propose également un mode "4K" dans lequel la résolution est plus élevée et le taux de rafraichissement est quant à lui bloqué à 30 images par seconde. Mais dans un mode comme dans l'autre, les baisses de framerate sont fréquentes et parfois particulièrement sévères. 

Dialogues et sous-titres en franglais

Puisqu'il est question de problèmes de réalisation, il paraît important de s'arrêter un instant sur la localisation du jeu et son doublage. Le jeu est d'emblée proposé dans sa version française. Les utilisateurs qui le souhaitent, comme votre serviteur, peuvent cependant profiter du doublage original en anglais. Doublage de qualité s'il en est, joué par une distribution de renom. Le hic, c'est que le jeu ne semble vraiment pas avoir envie que les joueurs y jouent dans la langue de Shakespeare. En effet, le doublage a la fâcheuse manie de repasser en français à chaque redémarrage (et parfois en cours de partie) alors que les options indiquent pourtant clairement que l'anglais est activé. Pour remettre le jeu en anglais, il faut retourner au menu principal, aller dans les options, "remettre le jeu en français" puis le remettre en anglais. Ce qui n'est pas particulièrement pratique. À noter également que le jeu souffre parfois de soucis de mixage avec un volume qui varie grandement d'un instant à l'autre.

Et la localisation dans son ensemble pose problème. Certains textes de l'interface restent en anglais alors que le reste du jeu est traduit en français. En cours de partie, les problèmes sont là aussi nombreux. Même lorsque le jeu est tout en français, il arrive que les dialogues parlés et les sous-titres ne disent pas du tout la même chose. Parfois, les sous-titres arrêtent de s'afficher en plein milieu d'une scène. Et dans d'autres cas, des sous-titres apparaissent et restent affichés à l'écran alors que les personnages ne sont pas en train de parler. D'une manière générale, et malgré son temps de développement relativement long, le jeu fait l'effet d'un titre qui a été précipité sur le marché et qui n'a pas passé assez de temps en QA.  

Pour ce qui est de la musique, il n'y a pas de réelle critique à faire tant cette dernière passe inaperçu. À l'instar de l'univers du jeu dans son ensemble, les musiques de Marvel's Avengers essaient de faire penser à certains morceaux du MCU sans avoir (évidemment) le droit de le faire. Le désormais célèbre thème composé par Alan Silvestri pour le cinéma (et ses variantes) aurait clairement ajouté un petit quelque chose à certaines scènes du jeu. Finalement, les seules musiques qui restent ici à l'esprit sont les vraies chansons qu'il est possible d'entendre brièvement à différents moments de l'aventure.

Dans l'ensemble, il apparaît que Marvel's Avengers dispose de quelques bonnes idées enveloppées dans des choix plus douteux et une technique défaillante. Même si le potentiel commercial est moindre, Square Enix aurait certainement mieux fait de laisser Crystal Dynamics laisser libre court à son imagination dans un jeu AAA (et même AAAA tiens) solo. Le cahier des charges du Destiny-like a visiblement bridé la créativité des développeurs. Reste maintenant à voir si les mois à venir permettront aux développeurs de rectifier le tir, au moins en partie, comme de nombreux autres développeurs de jeux de ce type ont eu à le faire par le passé. 

Satisfaisant
6
Marvel's Avengers propose une campagne solo principale agréable à suivre et bien rythmée mettant en scène de sympathiques versions des héros Marvel. Mais pour tout le reste, les choses se compliquent radicalement aussi bien en termes de réalisation que d'intérêt. À la fin de notre preview de Marvel's Avengers il y a un mois, nous déclarions que nous étions "presque tentés de conseiller aux joueurs intéressés d'attendre la sortie des versions PS5 et Xbox Series X du jeu." Et il apparaît qu'après avoir testé le jeu final, c'est effectivement le conseil à donner aux joueurs les plus intéressés par le titre de Square Enix. Les jeux-services de ce type ont souvent le droit à d'importantes modifications en termes de structure et de modèle avant qu'ils réussissent à trouver leurs marques. Si l'on ajoute à ça les différents problèmes d'ordre technique dont souffre actuellement le jeu, attendre novembre et donner un peu de temps aux développeurs de corriger le tir n'apparaît pas nécessairement comme une mauvaise idée. Les joueurs qui n'apprécient pas particulièrement les super héros made in Marvel et/ou les jeux-services peuvent quant à eux passer leur chemin.
par
+ On aime
  • Les héros sont plutôt réussis.
  • La campagne principale avance bien.
  • Quelques chouettes séquences dans la campagne.
  • Contenu plutôt dense.
  • Les compétences spécifiques à chaque héros.
  • C'est bien joué (en anglais).
- On n'aime pas
  • Du jeu-service pas très inspiré.
  • Des bugs nombreux et variés.
  • Temps de chargement longs et fréquents.
  • Interface peut-être un peu trop dense.
  • Il faut vraiment lutter pour avoir les dialogues en anglais.
  • Des sous-titres parfois totalement différents de ce qui se dit.
  • Dans l'ensemble pas très beau.
  • Bestiaire pas inspiré.
  • Missions répétitives et pas toujours intéressantes.
  • Grosses baisses de framerate.
  • Musiques insignifiantes.
  • Les équipements récoltés n'apparaissent pas sur les héros.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'ai 3
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Marvel's Avengers - 54 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)