>
>
Test de Star Ocean First Departure R (PS4)

TEST de Star Ocean First Departure R : Espace, frontière de l'infini

Par Filipe Da Silva Barbosa - publié le
×

Cette année, chaque mois ou presque aura eu droit à son petit portage estampillé Square Enix : les Final Fantasy de l'ère PS1/PS2 sur Switch et One en début d'année suivis du Remaster de Final Fantasy VIII, la Collection of Mana, la trilogie de Roto du côté de Dragon Quest, Romancing SaGa 3 et enfin, celui qui nous intéresse aujourd'hui, Star Ocean First Departure R. Ayant surtout connu son heure de gloire avec ses deuxième et troisième épisodes, la saga Star Ocean semblait vouée à disparaître des radars après l'échec retentissant d'Integrity and Faithlessness et la fermeture récente des serveurs pour le dernier né sur mobile. Il faut croire que ça n'aura pas entaché la volonté de Square Enix de faire reparaître l'épisode fondateur de la série - pour un nouveau départ peut-être ?

Ce n'est pas la première fois que cet épisode, sorti en 1996 sur les Super Famicom japonaises dans un premier temps, nous rappelle à son bon souvenir. En 2008 déjà sortait sur la première portable de Sony, la PSP, un certain Remaster intitulé Star Ocean First Departure.

On peut permuter entre les différents doublages en plein jeu.

Ocean's Thirteen

Calqué sur le moteur graphique du deuxième épisode paru sur Playstation, chez nous cette fois (et qui aura également droit à son portage PSP), cette remasterisation confiée à l'époque au développeur TOSE sert de base au jeu qui sort ce décembre. Flanqué d'un R trompeur (pour Remastered), le titre reste sur le plan visuel extrêmement proche de sa version d'il y a onze ans, avec des sprites qui évoluent dans de jolis environnements en 3D précalculée.

Bien qu'éclipsé par l'excellence de l'épisode suivant, le jeu n'en demeure pas moins toujours aussi efficace, grâce à sa narration poussée et ses personnages attachants. Au nombre total de treize, tous ne peuvent être recrutés par le joueur, qui aura donc à faire des choix. Cela confère au titre une rejouabilité exemplaire puisque de très nombreuses scènes et dialogues sont spécifiques aux compagnons que l'on recrute. On pense notamment aux fameuses Private Actions, qui donnent lieu à un nombre incalculable de situations différentes selon les villes et les personnages concernés.

Mais alors qu'avec la version PSP le joueur devait se contenter du doublage anglais, ce nouveau portage permet de permuter avec la V.O. d'origine mais également avec de nouvelles voix japonaises enregistrées spécialement pour cette ressortie. Côté texte en revanche, toujours pas de localisation française, il faut en passer par l'anglais.

Avec sa nouvelle apparence très réussie, Ilia est méconnaissable.

Quoi ma gueule ? Elle ne te revient pas ?

La saga Star Ocean, et les jeux tri-Ace en général, se caractérise par un système de combat dynamique couplé à un grand nombre de spécialisations du personnage. Outre le système d'apprentissage des special arts et des magies, chaque personnage acquiert un certain nombre de SP qui lui permettent de se spécialiser dans tel ou tel skill, qui correspondent à des améliorations de stats, à des compétences actives ou passives mais également à des aptitudes hors-combat, telle que le fait de reconnaître un objet inconnu ou de customiser des armes. Malgré l'efficacité du système de combat de First Departure, on peut déplorer que cette nouvelle version ne propose pas d'affiner la chose avec par exemple un ciblage plus explicite des ennemis en combat ou la possibilité d'attribuer des special arts et des magies à davantage de touches de raccourci.

L'un des arguments de vente du portage, outre le nouveau doublage japonais, nous invite à admirer les nouvelles illustrations de personnages réalisées par le mangaka Katsumi Enami, déjà à l'oeuvre sur celles de The Last Hope. Si elles sont, il faut le reconnaître, bien plus réussies et élégantes que celles d'origine, je les trouve également moins expressives ; mais ce n'est qu'une question d'appréciation personnelle et, peut-être, d'habitude. Ce qui me chiffonne un peu plus en revanche, c'est qu'elles jurent avec les quelques séquences animées du jeu et avec les sprites des personnages, et certains - pas tous - sont méconnaissables (Ilia et Roddick par exemple).

Notons enfin que les temps de chargement de la version PSP ont tout bonnement disparu et qu'il est désormais possible de multiplier par deux la vitesse de déplacement en ville et sur la map. Ces quelques améliorations, qui concernent avant tout le confort de jeu, justifient-elles de repasser à la caisse si on a déjà joué à la version de 2008 ? Pas sûr, d'autant que l'on se demande bien pourquoi Square Enix n'a pas jugé utile de réserver le même traitement au deuxième épisode, plus populaire. Réponse dans quelques mois peut-être...

Satisfaisant
6
Comme toujours, attribuer une note à un portage dépend de la pertinence de celui-ci et des changements qu'il opère vis-à-vis de l'oeuvre d'origine. Malgré quelques améliorations pour le confort de jeu et l'intégration d'un doublage et d'illustrations tous deux inédits, Star Ocean First Departure R s'adresse avant tout aux nouveaux joueurs que de nombreuses lignes de dialogue en anglais n'effraient pas. Square Enix rate le coche en n'exhumant que le premier épisode de la saga, pourtant déjà remasterisé il y a onze ans pour ressembler à son petit frère, The Second Story. Espérons en tout cas que la sortie de ce portage présage d'un revival de la série.
par
+ On aime
  • Un très bon JRPG...
  • Les nouvelles illustrations de personnages réussies...
  • Possibilité de choisir entre l'ancienne V.O., la nouvelle et le doublage anglais.
  • Temps de chargement inexistants.
  • La vitesse de déplacement x2.
- On n'aime pas
  • ...déjà remasterisé il y a onze ans.
  • ...mais qui ne collent pas avec les séquences animées et les sprites.
  • Aucun nouveau contenu.
  • Où est Star Ocean The Second Story ?
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Star Ocean First Departure R - 10 images (cliquez pour zoomer)

On peut permuter entre les différents doublages en plein jeu. Avec sa nouvelle apparence très réussie, Ilia est méconnaissable.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)