>
>
Test de The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III (PS4)

TEST de Trails of Cold Steel III : Le retour du JRPG mutant croisé avec du Visual Novel

Par Jonathan Bushle - publié le
×

Alors que le quatrième épisode de Trails of Cold Steel est déjà sorti au Japon depuis quelques temps déjà, voilà que nous autres Européens pouvons enfin goûter à ses joies. On s'est penchés sur son cas et on vous donne notre avis maintenant !

L'attente entre le second et le troisième épisode de Trails of Cold Steel fut assez longue. Les fans de Falcom sont nombreux, et là, Il a fallu attendre un changement de génération de consoles ! Et aujourd'hui, c'est en exclusivité sur PS4 et avec des textes en français que nous avons pu le tester. Est-il à la hauteur de la réputation de la saga ? C'est ce que nous allons voir.

La relève et la légende.

Trails of Cold Steel, en avant les histoires

Voila désormais trois jeux que l'on suit les aventures de Rean dans la saga Trails of Cold Steel dans le séculaire univers de Legend of Heroes. Et si un résumé des deux premiers épisodes est disponible, si vous n'avez pas encore joué à cette saga, on vous conseille de passer fissa au paragraphe suivant sous peine de spoilers, je vous prie. La guerre civile au sein de l'Empire est enfin terminée, mais pas forcément de la façon dont les héros de la classe 7 le voulaient. La "troisième voie" qu'ils souhaitaient emprunter est tombée aux oubliettes, et les forces en place à la tête de l'Empire ne sont pas celles qu'ils auraient espérées. Les révélations furent nombreuses et douloureuses à la fin du second épisode, Rean se retrouvant même enrôlé un peu contre son gré comme un toutou de l'armée. C'est avec des enjeux majeurs clôturés et d'autres naissants que se terminait le deuxième volet, et le troisième sera un peu un genre d'épilogue "best of" géant.

Rean est adulte, et désormais, il est formateur. Il va se retrouver à la tête d'une nouvelle classe 7, sur un campus numéro 2 qui ressemble étrangement au premier. L'ambiance sonore est assez classique dans la saga, globalement plutôt stylée, sauf dans les moments plus légers - assez nombreux - ou le thème dédié, en mode musique d'ascenseur, nous a un peu tapé sur le système. On vivra la vie de la nouvelle classe 7 au travers de ses différents voyages, qui seront toujours l'occasion de tomber sur un ancien camarade de Rean, de façon similaire à chaque fois, et faire vibrer la fibre nostalgique à fond. Toutes les têtes connues vont avoir droit à leur heure de gloire, et même quelques vieilles connaissances de la saga Legend of Heroes, sans aucune explications pour nous autres pauvres européens qui n'avons pas eu droit aux traductions à l'époque. Quelques twists peuvent aussi s'avérer un peu obscurs pour les mêmes raisons.

Trails of Cold Steel III est toujours une histoire bien politique, et après la guerre civile, c'est le conflit avec la république de Calvard qui gronde, même s'il faudra attendre la fin du jeu pour voir ce fil rouge réellement évoluer. Mais le jeu possède plutôt un faux rythme, surtout basé sur la vie de nos héros, d'une façon assez similaire au premier, et les différents retournements scénaristiques vont poser pas mal de questions pour lesquelles on ne trouvera les réponses... que dans le quatrième épisode. Malgré tout, le folklore est toujours très développé, extrêmement riche et plein de mystères, ce qui ravira les fans. Les amateurs apprécieront aussi les quelques social link qui pourront pimenter les moments de liberté, avec un fan-service très léger, et un faux jeu de cartes Magic  plutôt plaisant. Les autres trouveront probablement là un titre un peu trop bavard, où tous les passages ne sont pas doublés, avec des longueurs presque au niveau d'un visual novel  : si vous cherchiez du RPG pur et dur, là, vous allez fréquemment passer plusieurs dizaines de minutes d'affilée sans toucher la manette !

Rean en action !

Le chemin de l'acier froid

Et pourtant, dans ses phases RPG, Trails of Cold Steel III est aussi complet et réussi que ses prédécesseurs. On a toujours la même jouabilité bien stylée très solide lors des combats, basé sur le job et le placement des personnages, ainsi que les gabarits de leurs différentes attaques, avec des combats au tour par tour aux nombreuses possibilités. Après avoir équipé ses magies et compétences préférées, on passera à l'offensive avec plusieurs types d'attaques : celles qui requièrent des points de magie et un temps de chargement, mais aussi celles qui utilisent les points d'action pour des dégâts immédiats. Le système de link est toujours présent, tout comme d'autres petites subtilités qui font le sel des combats, et quelques nouvelles fonctionnalités font leur apparition, comme la possibilité de faire entrer son équipe dans une certaine formation pour un temps donné, ce qui pourra attribuer des bonus plus qu'intéressants. Et si les états d'altération peuvent se montrer un poil trop puissants s'ils sont combinés, le système fonctionne et on prend plaisir à affronter des hordes d'ennemis tous plus retords les uns que les autres. Clairement, question RPG, on est sur quelque chose de très solide et prenant, avec pas mal de préparation en amont des combats. Et si on pourra allègrement dépasser les 100 heures de jeu pour en venir à bout, le jeu se montrera très linéaire, n'espérez donc pas de folies de ce côté-là.

Bonne nouvelle, le High Speed mode est disponible d'entrée, et il permet de supporter un peu mieux les quelques soucis de rythme auquel on peut faire face, qu'ils soient scénaristiques ou dans les phases d'exploration. Niveau technique, c'est une petite déception : malgré le passage sur PS4 et l'abandon de la version nomade, il existe au final peu de différences de réalisation avec les volets précédents. Tout est un peu plus fin, et heureusement, tout tourne au poil avec plus de fluidité et de finesse, mais ça reste indigne des ambitions du titre. Et si vous désirez malgré tout flatter votre rétine avec de nouveaux costumes pour vos héros, il faudra passer à la caisse, puisque vous ne pourrez débloquer que de modestes perruques dans les multiples coffres des donjons.

Satisfaisant
6
The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel revient avec son 3e épisode, sous forme de transition. Son scénario souffre un peu des mêmes maux que celui du premier de la série : Après une fin d'arc narratif dans le deuxième épisode et une ellipse temporelle avant ce troisième, le fil rouge de ce dernier tarde à décoller, dans un jeu qui reste globalement plutôt léger et centré sur ses protagonistes. C'est plutôt dommage, car l'univers de Legend of Heroes est toujours aussi détaillé et passionnant. Aussi, sachez que la narration est très présente, presque au niveau d'un visual novel, ce qui viendra encore hacher un peu plus le rythme de cette histoire qui patine un peu. De plus, graphiquement, même si le tout reste toujours fluide, on à clairement une génération de retard. Malgré tout, le jeu possède de grandes forces qui viennent soutenir son richissime univers, avec des mécaniques de combats prenantes et un côté RPG complexe et complet. Clairement, on retrouve avec plaisir Rean et ses amis dans Trails of Cold Steel III, qui possède malgré tout un doux parfum de prologue de luxe au quatrième épisode.
par
+ On aime
  • Un univers très riche et complexe.
  • Plein de nostalgie et de fan-service.
  • Un système de combat grisant.
  • De bonnes mécaniques RPG.
  • Des textes en français !
- On n'aime pas
  • Des graphismes d'une autre génération.
  • Peut se montrer régulièrement très bavard.
  • C'est très linéaire.
  • Un scénario au faux rythme et aux enjeux qui tardent à grimper.
Donnez votre note
1 note
8
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
1
8
0
9
0
10
Ma collection sur PS4
Je l'ai 1
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III - 15 images (cliquez pour zoomer)

La relève et la légende. Rean en action !

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)