>
>
Test de Destiny 2 : Bastion des Ombres (PS4)

TEST de Destiny 2 Le Bastion des Ombres : Un peu de lumière ?

Par Jonathan Bushle - publié le
×

Destiny 2 revient une cinquième fois dans la colonne des TESTs de Gameblog avec sa quatrième extension, le Bastion des Ombres. C'est par contre la première fois que la sortie ne se fait pas sous le pavillon d'Activision après le récent divorce dans lequel Bungie à pu garder sa licence post-Halo. Cela donnera t'il un nouvel élan à Destiny ? On s'est penchés sur son cas et on vous raconte tout !

Voilà bien deux ans que Destiny 2 squatte le disque dur de nos machines. Renégats, la troisième et dernière extension, est sortie il y a un an. Depuis, on a joué à Anthem, qui reste indéniablement moins fun que Destiny malgré tout son potentiel, et pour son second anniversaire, la version de base de Destiny 2 passe Free to Play sous l'appellation Nouvelle Lumière, et s'offre même un quatrième contenu additionnel, histoire de faire casquer le chaland qui se serait essayé à la version gratuite, mais aussi les vieux briscard de l'exploration du système solaire. Après une soirée de lancement chaotique durant laquelle on est retournés jouer à Borderlands 3, on a pu poncer leBastion des Ombres - Shadowkeep en VO - toute la semaine et voici notre avis tranché.

La lune, ses cratères atomiques, ses grattes ciels démoniaques.

Les fantômes du passé

Dans le Bastion des Ombres, on retourne sur la lune et on va enquêter avec Eris Morn sur de mystérieux éventements, l'apparition de spectres malfaisants un peu partout, la résistance de la ruche à ces phénomènes, et la découverte d'une gigantesque pyramide enfouie au fond d'un cratère de notre cher satellite terrestre. Après moult combats contre les fantômes de vieux ennemis, on devra se farcir à nouveau les esprits maudits de Ghaul, du Fanatique et de Cropta, revenus du fond des enfers pour se venger en mode chevalier d'or maudit dans des combats pompés sur ceux qui existaient déjà.

C'est sympa en soit, mais le Bastion des Ombres n'est encore une fois qu'une aventure qui ouvre une nouvelle porte scénaristique dans l'univers Destiny, en nous présentant un nouvel ennemi intime du voyageur, sans en clôturer aucun enjeu. C'est un peu rageant, mais on à l'habitude. Autre habitude, la campagne DLC couloir. Shadowkeep ne déroge pas à la règle et ses missions proposent peu d'epickness, hormis dans ses quelques panoramas spectaculaires de la lune.

Comme dans le cimetière des armures de Jamir, il faut courir tout droit sans se retourner !²

Attention chérie, ça va looter !

Ici, le rythme global est en plus cassé avec de la progression requise dans les activités non scénarisées du jeu telles que les défis, les patrouilles ou les quelques nouveaux assauts qui bloquent le joueur entre deux missions de l'histoire. Le tout devrait vous tenir occupés entre 6 et 8 heures avant d'arriver au endgame. La carte n'est pas des plus désagréables à parcourir, avec sa taille modeste et propose son lot d'exploration. Mais clairement, la campagne de Shadowkeep ne devrait pas rester dans les mémoires.

Qu'en sera il sur le long court me direz-vous ? Si cela fait longtemps que vous n'avez pas joué, pas de panique, tout le monde repart au niveau 750 de lumière avec un stuff entièrement mis à niveau. De plus, Destiny 2 ne s'embarrasse même plus de passage de niveau du héros, et un simple rang saisonnier qui donnera accès à du loot bonus fait son apparition ! Les amateurs de RPG apprécieront... A ce propos, la progression sera toujours assez similaire, avec une avancée facile au début, avec des montées de 10-20 points de lumière par heure, mais une fois qu'on termine la campagne et qu'on touche aux plus hauts niveaux, c'est bien plus rêche et il faudra farmer sec et longtemps pour espérer venir à bout du nouveau raid que propose le Bastion des Ombres, le jardin du salut, qui met en scène de redoutables légions Vex.

Mon coup de grâce dans ta face !

Destiny 2.5

Malgré les qualités limitées de cette nouvelle campagne, les plus férus de Destiny pourront y trouver leur compte avec quelques ajustements bienvenus. Si de multiples loots d'un seul et même item sont encore à prévoir - même celui que vous aviez déjà eu six fois dans Renégats - l'infusion est plus facile et vous pourrez aisément mettre à niveau votre fusil exotique fétiche. Un coup de grâce, sorte de finish move à la DOOM  sur un ennemi blessé fait aussi son apparition, mais ne fera pas pour autant de Destiny 2 un fast FPS... Les quêtes et contrats sont désormais rangés avec la carte et non plus dans l'inventaire, et le multi subit lui aussi quelques ajustements, et le gambit se dote d'un nouveau mode de jeu en une seule manche, mais qui demandera un équilibrage : C'est assez difficile, et bien souvent, la partie se termine sur une égalité.

Les nouveaux trophées/succès brillent par leur absence, mais on nous offre quelques anciens avec le passage au niveau 750, comme ceux des doctrines si on ne les avait pas déjà. A ce propos, sachez qu'une fonction de partage de sauvegarde est désormais disponible entre PC, Xbox One et PS4. On l'à testée en transférant notre sauvegarde sur Xbox et ça à déverrouillé d'un seul coup tous les succès déjà marquées sous forme de trophées sur PS4 ! Attention cependant, la manoeuvre semble avoir bloqué certains succès sur One, comme ceux des doctrines, justement. Même avec une version Free to Play, l'astuce semble donc accessible, mais ne vous emmêlez pas les pinceaux !

Satisfaisant
6
Destiny 2 revient squatter votre machine préférée avec une nouvelle extension et le passage du jeu de base en free to play. Le Bastion des Ombres prend place sur la Lune, avec un nouveau terrain de chasse de taille respectable, mais la campagne à base de couloirs est plutôt courte, avec un rythme régulièrement haché par de la progression non scénarisée. On est clairement un cran en dessous de Renégats, il n'y en a vraiment qu'un tout petit peu plus que dans l'Esprit Tutélaire et la Malédiction d'Osiris. C'est rageant. Mais tout de même, les férus y trouveront leur compte, avec de nombreuses heures de grind pour créer leur héros parfait, à même de conquérir le nouveau raid. Pour les autres, on vous conseille plutôt de passer votre chemin, surtout avec son tarif de lancement, qui nous a paru plutôt élevé !
par
+ On aime
  • La lune, un magnifique terrain de jeu.
  • Le cross save PS4/XB1/PC.
  • Plusieurs dizaines d'heures de farm en vue pour les férus de Destiny...
- On n'aime pas
  • La campagne couloir, au rythme haché et plutôt courte
  • Le lance grenades que vous avez eu 6 fois ? Vous l'aurez 11 fois.
  • ... Du grind agaçant pour les autres.
  • Pas de nouveaux trophées/succès.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Destiny 2 : Bastion des Ombres - 19 images (cliquez pour zoomer)

La lune, ses cratères atomiques, ses grattes ciels démoniaques. Comme dans le cimetière des armures de Jamir, il faut courir tout droit sans se retourner !² Mon coup de grâce dans ta face !

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)