>
>
Test de Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order (Nintendo Switch)

TEST de Marvel Ultimate Alliance 3 : Fan service de qualité et réalisation dépassée

Par Romain Mahut - publié le
×

Populaire durant la seconde moitié des années 2000, la série des Marvel Ultimate Alliance avec ses crossovers fanserviciens (oui, on invente des mots et alors ?) n'a pas eu droit à un nouvel épisode depuis dix ans. Alors que les licences Marvel connaissent en ce moment une popularité sans précédent, et que la Switch se vend comme des petits pains, Koei Tecmo et Nintendo se sont dits qu'ils avaient un coup à jouer. Après deux premiers volets édités par Activision et développés par des studios occidentaux, Koei Tecmo a confié à sa Team Ninja la tâche de la création d'un troisième épisode. Les sensibilités nippones ont-elles bouleversé la donne ? Pas vraiment... 

Alors qu'ils sont en mission, les Gardiens de la Galaxie découvrent que Proxima Midnight veut s'emparer des Infinity Stones pour Thanos. À la manière des Dragon Balls, ces pierres précieuses vont cependant être rapidement éparpillées et convoitées par moult personnalités mal intentionnées. De leur côté, les Gardiens vont quant à eux se retrouver téléportés sur Terre, et plus spécifiquement sur la prison du Raft où les super vilains essaient bien évidemment de s'enfuir. Rapidement, ils vont être rejoints par moult super héros (et super vilains) Marvel et partir à la recherche des Infinity Stones disséminées aux quatre coins de l'univers Marvel.

Pour être direct, le scénario de Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order ne casse pas trois pattes à un canard. Mais dans le cas présent, ce n'est pas trop pénalisant pour le jeu. En effet, le titre de Koei Tecmo fait office de best of Marvel et transporte à un rythme relativement soutenu le joueur dans de nombreux lieux bien connus des fans de l'éditeur de comics : la Tour des Avengers, l'Institut Xavier, la Dark Dimension, etc.

Les licences Marvel ayant gagné un niveau de popularité sans précédent grâce au Marvel Cinematic Universe (MCU), les scénaristes ont pris le soin de mettre en avant des personnages qui ont fait l'actualité grand public de ces dernières années et de glisser des références plutôt bien senties et spécifiques aux films et autres séries télé (même si le jeu se déroule dans son propre univers) en plus des traditionnels renvois aux comics. L'aventure progresse à un rythme relativement soutenu, avec des combats de boss fréquents et de nombreuses scènes cinématiques qui montrent les héros Marvel sous leur meilleur jour. De plus, l'humour présent dans les répliques et dans les petites phrases de présentation de chaque personnage est plutôt réussi. Il est donc ici aisé de pardonner au jeu le manque d'originalité de son scénario.

On ne change pas une équipe qui gagne

En termes de système de jeu, Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order est proche de ses prédécesseurs. Il est toujours d'un jeu mélangeant Action-RPG et Hack 'n Slash dans lequel un groupe de quatre personnages traversent les niveaux en affrontant des vagues d'ennemis et autres boss. Si les affrontements contre des ennemis lambda finissent par se suivre et se ressembler, le jeu propose régulièrement des séquences qui cassent la monotonie : petites énigmes, course-poursuite, ennemis géants, etc. Et pour ce qui est des combats de boss, les spécificités de ces derniers aussi bien en termes de techniques que de caractéristiques physiques ou encore de mise en scène, donnent une certaine variété au jeu. 

Le système de combat est quant à lui d'une simplicité déconcertante. Chaque personnage dispose de commandes de base similaires : un touche de saut, une touche pour les coups faibles et une touche pour les coups puissants. Les techniques spéciales, qui ne peuvent pas être lancées à volonté, sont elles aussi déclenchées de la même manière par tous les protagonistes. Et lorsqu'une autre jauge, jaune de son état, est remplie, un héros peut envoyer son attaque ultime en appuyant simultanément sur "L" et "R". Cette attaque ultime, qui demande un certain temps à se charger, pouvant être envoyée simultanément par tous les membres de l'équipe pour créer une "Alliance Ultime Extrême" qui fait énormément de dégâts, il est recommandé de faire preuve de patience et de l'utiliser au bon moment. 

Éclate à quat(r)e

En parallèle à ça, super héros Marvel obligent, chaque personnage dispose de compétences et autres pouvoirs qui lui sont propres aussi bien en termes de techniques de combat que de manières de se déplacer (Iron Man peut envoyer des rayons, Spider-Man peut se balancer sur sa toile, Captain Marvel peut voler, etc.). En fonction des préférences de chacun, chaque joueur n'aura donc pas nécessairement la même manière d'envisager les combats. Et même s'il est toujours bon de changer régulièrement de personnages actifs afin de tous les faire monter en niveau, il est difficile de se séparer de ses chouchous une fois ces derniers débloqués. 

En augmentant de niveaux, tous les personnages ont la possibilité de déverrouiller de nouveaux coups spéciaux spécifiques et d'améliorer leurs capacités (ainsi que celles de l'équipe dans son ensemble) en utilisant divers objets et autre monnaie in-game récoltés en cours de partie. À l'aide de pierres magiques, qu'il est possible de récupérer en cours de niveau, de fragmenter, etc., le joueur peut pousser encore plus loin la personnalisation des statistiques de chaque membre de l'Alliance Ultime. Cela étant dit, le jeu n'encourage pas vraiment à exploiter à fond cette customisation des capacités et il est tout à fait possible de traverser le jeu en se contentant du strict minimum en termes de customisation (amélioration des attaques et de l'arbre de compétences au fur et à mesure).

Un des plus gros points forts de Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order réside dans la possibilité de jouer à quatre (ou moins) en coopération aussi bien en ligne qu'en local. Et c'est justement dans le multi local que réside tout l'intérêt du jeu. Choisir son personnage préféré (même si créer des équipes cohérentes, en regroupant plusieurs membres des Defenders par exemple, permet d'obtenir des boosts de statistiques), établir une stratégie pendant les combats de boss, rager quand cette dernière ne fonctionne pas, coordonner les attaques spéciales, voilà où le fun se situe véritablement dans le titre de Koei Tecmo.

Peut mieux faire

Si le gameplay du jeu fonctionne dans l'ensemble plutôt bien, il existe à ce niveau également certains défauts qui viennent noircir le tableau. Le premier d'entre eux, qui est certainement le plus important, réside dans le côté brouillon de l'action. Avec de nombreux personnages présents à l'écran en même temps, il est aisé de perdre le fil de l'action ainsi que son propre personnage. Cela peut par ailleurs avoir tendance à limiter la partie stratégique des combats (contre les ennemis de base principalement). De plus, il arrive de ressentir comme une sorte de latence entre le moment où le joueur entre une commande et le moment où cette dernière est effectuée à l'écran. Cette sensation est particulièrement perceptible lorsqu'il est nécessaire de sauter pour esquiver l'attaque d'un boss (d'autant plus que les délais entre le signe avant-coureur d'une attaque et l'impact de cette dernière sont généralement très courts). 

De base, le jeu est jouable en Facile ou en Normal. Lorsqu'un joueur joue seul en Normal, les combats ne donnent pas vraiment de fil à retordre et il est aisé de traverser le jeu en ligne droite. Mais il semblerait que lors d'une partie à plusieurs, la difficulté se corse sensiblement, avec des ennemis, et plus particulièrement des boss, bien hargneux. Si on ajoute à cela le fait qu'un héros est immédiatement vulnérable lorsqu'il est ravivé par un coéquipier, et donc qu'il peut "revivre" directement dans la zone touchée par une combo d'attaques de boss (pour mourir à nouveau sans avoir rien pu faire), cela peut rendre certaines séquences légèrement frustrantes. 

Un jeu néo-rétro bien malgré lui

Impossible de parler de Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order sans évoquer la réalisation du jeu car cet aspect du titre apparaît clairement comme son plus gros point faible. La première chose qui saute aux yeux est que le jeu scintille. Mais cela ne signifie pas qu'il brille par la qualité de ses graphismes. Il scintille parce qu'il souffre d'un aliasing omniprésent. Et s'il est de prime abord possible d'imaginer que cet aliasing se limite à l'utilisation du jeu en mode console de salon, quelques secondes en mode console portable suffisent à voir que cet aliasing est aussi présent sur l'écran de la Switch. 

Et là n'est pas le seul souci technique dont souffre le jeu. Lors des séquences les plus chaotiques, et plus particulièrement lors des attaques spéciales envoyées en équipe ou des attaques de boss, le framerate du jeu a tendance à chuter radicalement. Et le plus gros problème de réalisation vient certainement de sa gestion de la caméra. Qu'il s'agisse de séquences dans des couloirs ou de combats dans des zones plus ouvertes, il est fréquent que la caméra n'en fasse qu'à sa tête. Dans des environnements réduits, elle a la fâcheuse tendance à venir se bloquer contre des murs et cacher l'action. Et dans des espaces plus vastes, il lui arrive de dérailler et de venir se bloquer dans un coin, cachant par la même occasion plusieurs personnages et parfois celui dirigé par le joueur. Même si les avocats du diable diront que cela donne un petit charme désuet au titre, il s'agit d'un défaut souvent handicapant dont on se serait bien passé.

Tout n'est cependant pas à jeter dans le jeu développé par la Team Ninja. Le character design des personnages, qui puise son inspiration dans de nombreuses sources du multivers Marvel, est dans l'ensemble réussi. Le jeu des comédiens, dont certains essaient clairement d'imiter les vedettes du MCU, est lui aussi tout à fait respectable. Et les cinématiques qui servent régulièrement de transition entre les différentes séquences, sont réussies avec des mises en scène clairement étudiées pour faire plaisir aux fans des différents protagonistes vus dans le jeu. Cette dualité illustre finalement bien ce qu'est Marvel Ultimate Alliance 3, un jeu dont les qualités et les défauts s'annulent presque mutuellement. 

Satisfaisant
6
Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order laisse le joueur avec un goût doux-amer dans la bouche. D'un côté, il est toujours sympathique d'avoir droit à un jeu d'Action de ce type, jouable à quatre en coopération locale qui plus est. De même, le best of Marvel qu'il propose a de quoi faire plaisir aux fans des différentes déclinaisons des licences Marvel (livres, séries télé, films, etc.). Mais de l'autre côté, le jeu donne l'impression d'être la réédition d'un titre sorti deux générations plus tôt. Et cette remarque concerne aussi bien la base de son gameplay que sa réalisation (mention spéciale à la caméra qui sait se montrer très pénible). Les plus gros fans de Marvel et les joueurs en quête d'une aventure à vivre en coop pourront tirer un peu de satisfaction de ce troisième Ultimate Alliance. Mais il est malheureusement loin d'être incontournable.
par
+ On aime
  • Du bon fan service et plein de références bien senties.
  • Roster varié et conséquent.
  • Une aventure au rythme soutenu et agréable à suivre...
  • Character design réussi.
  • La coop à quatre, surtout en local.
  • Chouettes cinématiques.
- On n'aime pas
  • Globalement pas très beau.
  • Aliasing bien présent en modes console de salon et portable.
  • ... même si l'histoire n'est pas d'une originalité détonante.
  • Baisses de framerate notables.
  • Caméra qui fait parfois n'importe quoi.
  • Action souvent brouillonne.
  • Difficulté mal dosée en coop et ordinateur qui triche.
  • IA au comportement parfois curieux.
  • Personnages qui ne répondent pas toujours au doigt et à l'oeil.
  • Répétitif.
Donnez votre note
1 note
9
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
0
8
1
9
0
10
Ma collection sur Switch
Je l'ai 1
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 1
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order - 64 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)