>
>
Test de Monster Hunter Generations Ultimate (Nintendo Switch)

TEST de Monster Hunter Generations Ultimate : Le portage que vous n'attendiez pas, et c'est tant mieux

Par Rudy Jean-François - publié le
×

Après le succès incroyable de Monster Hunter World et sa dizaine de millions de copies vendues à travers le monde, le simulateur de chasse japonais le plus célèbre du monde est de retour sur Nintendo Switch dans une version étendue de Monster Hunter Generations, sorti en 2016 sur Nintendo 3DS. À vous, chers amis qui avez découvert le plaisir de la chasse avec la dernière version parue sur PS4, Xbox One et PC, et qui prévoyez de vous lancer dans Generations Ultimate : bienvenue dans la cour des grands !

Autant être clair dès le début de ce test : Monster Hunter Generations Ultimate n'est pas l'adaptation de World sur console Nintendo dont vous rêviez. Generations Ultimate est une version 1.5 de l'épisode Generations sorti sur Nintendo 3DS deux ans plus tôt, un épisode « Greatest Hits » qui compile le bestiaire et l'arsenal le plus emblématique des quatre entrées précédentes et qui nous avait conquis lors de sa sortie. Je vous invite d'ailleurs à lire notre test de Monster Hunter Generations avant de plonger dans cette critique si vous découvrez la série pour la première fois. Generations Ultimate étant une extension de Generations, ce test s'attardera principalement sur le contenu supplémentaire apporté par cette dernière.

Tu ne m'avais pas du tout manqué ma petite pioche...

Old but Gold

La version Ultimate de Monster Hunter Generations n'a pas pour vocation de bouleverser l'expérience proposée en 2016 et encore moins de s'inspirer des améliorations apportées par l'épisode World sorti en début de cette année. Il serait également faux de définir Generations Ultimate comme un retour aux sources de la série car c'est bien plus que ça. C'est la quintessence de cette source, le point culminant d'une saga à son apogée avec tout ce qu'elle a de plus beau mais aussi de plus frustrant à proposer.

Ce classicisme frappe comme un crochet du doigt administré pile entre les deux yeux dès les premières minutes de jeu. Contrairement à Monster Hunter World, ne vous attendez pas à être accompagné et tenu par la main par des personnages secondaires au début de votre aventure (et ce jusqu'à son terme d'ailleurs). En tant qu'épisode « Best Of », Generations Ultimate part du postulat que le joueur est en terrain connu.

Lapins, crabes, Orang-outans et j'en passe, le bestiaire de Generations Ultimate est ultra varié !

Mieux vaut prévenir que mourir

On chasse à l'ancienne dans Monster Hunter Generations Ultimate, ce qui signifie être limité en ressource sans possibilité de réapprovisionnement ni d'aide extérieur. Exit les lucioles de World pour vous conduire jusqu'au monstre. Ici on traque les bêtes en les marquant soi-même avec un marqueur, disponible en quantité limitée et actif uniquement quelques minutes. Les aiguisoirs, accessoires indispensables à tout épéiste qui se respecte pour maintenir le tranchant de sa lame, subissent le même sort dans cet épisode sur Switch. Cette objet disponible sans restriction dans World devient une ressource précieuse dans Generations Ultimate.

Generations Ultimate est un titre dur dans tous les sens du terme qui pose le joueur face à ses choix et l'oblige à en assumer les conséquences jusqu'au bout. Cela se retranscrit également en pleine chasse. Boire une potion, manger une ration ou rengainer son arme oblige le joueur à subir de longues animations de plusieurs secondes pendant lesquelles il est vulnérable.

Ces choix de gameplay seront sûrement une source de frustration et d'énervement pour un grand nombre de joueurs qui trouveront les mécaniques de Generations Ultimate trop rigides, trop datées... et ils n'auraient pas tort. Cela signifie que ce jeu n'est simplement pas fait pour eux.

Nous sommes deux mon ami, nous sommes deux...

I will survive

Generations Ultimate est fait pour les joueuses et joueurs qui auront la force de se relever après s'être pris ce premier pain en pleine poire, pour les acharnés qui sont prêts à passer des heures à préparer leurs quêtes, à optimiser leur équipement et à inventer de nouvelles méthodes pour chasser ce satané Diablos Deviant sans y laisser la moitié de leurs cheveux. C'est un titre pour les chasseurs prêts à s'impliquer corps et âmes dans leur traque, pour celles et ceux prêts à parier le succès d'une quête sur un combo bien placé, prêts à échouer après 45 minutes de jeu et à recommencer encore et encore et encore seuls ou avec leurs amis.

Monster Hunter Generations Ultimate est une relique d'un temps révolu du jeu vidéo, une époque où l'on se retrouvait chez un poto ou dans un McDo, consoles chargées à bloc et mains pleines de gras, pour chasser du Rathalos entre copains pour le pire mais surtout pour le meilleur.

Toi aussi secoue ton tonneau comme un Orangina !

Monster Hunter Deluxe

Bien que difficile, Generations Ultimate sait récompenser ses chasseurs les plus vaillants. Cette extension de Generations permet d'affronter 93 monstres anciens et nouveaux, quasiment 60 bêtes de plus que sur Monster Hunter World.

Pas de nouvelles armes à signaler dans cette extension mais deux Styles de combat inédits intitulés Vaillant et Alchimiste, en plus des 4 styles introduits dans Generations. Le Style Vaillant, inspiré des Sentaï comme Power Rangers, implique de remplir une jauge de Vaillance en esquivant ou attaquant le monstre pour, une fois la jauge pleine, voire la puissance de notre personnage décuplée et ses combos allongés pour une courte durée. Un style à réserver aux joueurs expérimentés qui favorise un gameplay très agressif. Le Style Alchimiste, quant à lui, est plus accès sur la coopération, il permet d'utiliser un tonneau d'alchimie dont le niveau augmente tout au long de la quête. En fonction du nombre de fois dont le tonneau est secoué, des objets aux effets bénéfiques pour soi-même et ses coéquipiers peuvent être utilisés.

En plus de ces nouveaux Styles, il est également possible de désigner un Art de Chasse équipé en tant qu'Art Spécial qui, à l'utilisation, boostera les traits du Style de Chasse sélectionner. Par exemple, les chasseurs utilisant le Style Guilde verront le temps d'animation d'utilisation des pièges réduit. De timides additions qui permettent de varier les manières d'appréhender le jeu et de développer les spécificités de chaque Style de Chasse sans bouleverser l'équilibre du jeu.

La justice vaincra !

Qui peut le plus peut le moins

L'ajout majeur qui fait déjà frémir d'impatience les vieux de la vieille est très certainement celui du Rang G, un niveau de difficulté supérieure contre des monstres plus forts et plus résistants, et l'ajout de monstres Déviants supplémentaires, des variantes encore plus puissantes de monstres iconiques.
Autant le rang G propose un challenge de taille mais gratifiant, autant la chasse de Déviants peut très rapidement devenir frustrante. Le craft d'équipement Déviant requiert un grand nombre de tickets disponibles uniquement en affrontant le même monstre ad nauseam. Une seule armure peut nécessiter jusqu'à 8 heures de farming sur un seul monstre. Difficile de défendre ce genre de pratique.

Le portage sur Nintendo Switch se révèle correct sans se montrer transcendent. Le lifting HD fait du bien aux monstres de Generations qui apparaissent encore plus impressionnants sur Switch que sur Nintendo 3DS, mais il suffit de placer la console dans son dock pour être témoin des limites d'une telle opération. On préférera importer sa sauvegarde de la version 3DS sur Nintendo Switch et jouer à l'ancienne en mode portable en local avec quelques pizzas, du Cacolac et des copains. Cette version Switch permet d'ailleurs de profiter d'un vrai stick analogique pour contrôler la caméra, contrairement au petit téton gris de la New Nintendo 3DS, rendant l'expérience de jeu d'autant plus agréable.

Très bon
8
Monster Hunter Generations Ultimate n'est pas forcément le Monster Hunter que vous attendiez, et c'est tant mieux. C'est un titre dur, rigide aux mécaniques anciennes voire rouillées dans certains cas, qui en effraiera plus d'un... Mais celles et ceux qui sauront passer outre tous ces aspects découvriront un jeu d'une richesse et d'une générosité comme on n'en fait plus. Monster Hunter Generations Ultimate ne se présente pas simplement comme l'extension d'un jeu sorti sur l'ancienne génération de consoles Nintendo, c'est une relique d'un autre temps qui a trouvé un parfait foyer sur Nintendo Switch. Pour chasseurs avertis.
par
+ On aime
  • De la chasse à l'ancienne, pour les vrais.
  • Le plus gros rassemblement de monstres de la série.
  • Du contenu à ne plus savoir où donner de la tête.
  • Le Rang G, un challenge de taille mais extrêmement gratifiant.
  • Récupérer sa sauvegarde de la version Nintendo 3DS.
- On n'aime pas
  • De la chasse à l'ancienne, qui pourra en rebuter plus d'un.
  • Le grind lié aux monstres Déviants, frustrant.
  • Certains acquis de Monster Hunter World auraient tout de même été bienvenus.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur Switch
Je l'ai 1
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Monster Hunter Generations Ultimate - 5 images (cliquez pour zoomer)

Tu ne m'avais pas du tout manqué ma petite pioche... Lapins, crabes, Orang-outans et j'en passe, le bestiaire de Generations Ultimate est ultra varié ! Nous sommes deux mon ami, nous sommes deux... Toi aussi secoue ton tonneau comme un Orangina ! La justice vaincra !

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)