>
>
Test de Under Night In-Birth EXE : Late[st] (PS4)

TEST d'Under Night In-Birth Exe Late[st] : Une vieille recette dans une casserole toute neuve

Par Jonathan Bushle - publié le

L'année 2018 commence très bien du côté jeux de baston. En effet, après un départ tonitruant avec l'excellent Dragon Ball FighterZ, et en attendant le nouveau SoulCalibur, voici venir une petite friandise à consommer sans modération : Under Night In-Birth Exe Late[st].

Ceux qui pensaient qu'Arc System Works allait se reposer sur des lauriers bien mérités avec le succès critique et commercial de Dragon Ball FighterZ, adaptation de la recette Guilty Gear à l'univers de Toriyama, se sont trompés. Pendant que les papas de Blazblue s'affairaient à créer le meilleur jeu de combat DBZ de l'histoire, c'est dans un rôle d'éditeur qu'on les retrouve aujourd'hui. C'est en effet French Bread, un studio bien connu pour sa série Melty Blood, qui s'est occupé du développement d'un nouvel épisode d'Under Night In-Birth, qui tient tout de même plus de la version "alpha turbo diesel" que de la vraie suite. S'il va aussi montrer ses crocs sur PS3 et PS Vita, c'est sur PS4 que nous avons pu tester le titre. Alors propose-t-il suffisamment de choses pour que l'on s'y intéresse de près ? On voit ça ensemble et tout de suite.

Des effets visuels assez stylés.

Sous la nuit dans-la naissance EXE [le plus] en retard

Le premier contact avec le jeu, en l'occurrence avec son tutoriel, fait en tous cas pencher la balance du côté du "oui". Arc sys continue d'appliquer cet esprit d'accessibilité inclus dans ses titres les plus récents et le résultat est très appréciable. La partie leçon est ultra complète, avec pas moins de 180 épreuves qui vont passer en revue absolument toutes les subtilités du jeu. On commence avec des défis de novice et on termine bien sûr avec ceux destinés aux vétérans et aux experts, avec des challenges à réussir du premier coup pour vous forcer à parfaire votre maîtrise des mécaniques de combat. Le défi combo complète a merveille ce mode tutoriel, en vous présentant les bases des enchaînements de chaque personnage, et vous aurez du travail afin de tout maîtriser et de trouver vos propres combinaisons dans un mode entraînement lui aussi très complet. Dans Under Night In-Birth EXE late[st], on vous prend par la main, et ça, c'est très appréciable. J'avais en effet découvert les mécaniques de la précédente version avec des vidéos Youtube, et là, tout est inclus.

Pour ce qui est du reste des modes de jeu, on a également à disposition un mode histoire, mais uniquement constitué de scènes de dialogues entre les personnages ! Aucun combat à l'horizon... Et il faut bien le dire : on s'ennuie, du coup. Pour se divertir un peu plus, on pourra compter sur un classique mode arcade, un survival et des attaques de score et de temps. On aura aussi moult couleurs de personnages à débloquer, d'autres options de modification de sa carte de visite en ligne, et une galerie. Pour ce qui est du contenu, ce n'est donc pas ce qu'on a pu voir de plus démentiel dans un jeu de baston, mais l'essentiel est là. D'autant plus que les modes en ligne tiennent la route, avec des fonctionnalités simples mais efficaces et un netcode fiable, avec la possibilité d'affronter des joueurs PS3, mais aussi un système de partage de sauvegarde si vous avez opté pour l'achat d'une version PS Vita en plus de celle destinée à votre console de salon.

Baston old School

Le dicton "Easy to learn, hard to master" fonctionne parfaitement dans Under Night In-Birth EXE late[st]. Il propose une jouabilité classique avec trois boutons d'attaque (faible, moyen et fort) et un bouton "multi fonctions". Les coups spéciaux sortent avec des quarts de cercles, des tours entiers pour les gros persos à chopes et des combattants à charge sont aussi de la partie. Un auto-combo "bourrinage de la touche carré" est disponible, comme c'est la mode dans les jeux de baston actuellement, et devrait permettre aux novices de se défendre de façon plus spectaculaire dès le départ. Comptez aussi sur une chope, une défense basique et un bouclier qui peut éloigner l'adversaire et empêcher tout chip-damage fatal en fin de match. Une jouabilité simple en apparence donc, mais qui possède aussi son lot de subtilités. On pourrait même parler d'un semi-remorque pleine de subtilités tellement elles sont nombreuses ! On peut par exemple charger ses coups pour en faire une attaque invincible, mais attention à la punition en cas d'utilisation un peu trop confiante, votre combo pouvant être brisé, et vous laissé à la merci d'une contre-attaque assassine.

On note aussi la présence d'une jauge GRD, sorte de combat dans le combat, qui peut vous permettre d'atteindre le stade Vorpal et ses buffs surpuissants, ou de remplir votre jauge de spécial. On peut aussi passer en mode Veil off, un état dans lequel on a plus de possibilités de combos et des buffs d'attaques, bien évidemment. Et dans tout ça, le quatrième bouton multifonctions va permettre de lancer un assaut, qui consiste en un déplacement offensif pour mettre l'ennemi sous pression, mais aussi de transférer une partie de ses jauges de l'une à l'autre.

Un gameplay très complet donc, mais tout ceci reste malgré tout très similaire à ce qui était proposé sur PS3 il y a quelques années. La seule vraie nouveauté, en plus des habituels réajustements de personnages, c'est que l'état de Veil off est désormais activable au beau milieu de l'état Vorpal, avec un cancel au cours d'un combo, pour des effets encore plus dévastateurs. De nouveaux personnages sont bien évidemment de la partie et portent à 20 le nombre de combattants désormais jouables. Les arrivants apportent leur lot de fraîcheur, et votre serviteur a succombé pour la petite Phonon, avec son look d'idol et ses coups de fouets à l'amplitude démentielle et plutôt amusants à enchaîner. Under Night In-Birth EXE late[st] reste donc un très bon jeu de baston, mais au final, à part l'accessibilité qui respecte tous les standards actuels, peu de nouveautés sont au programme, et l'aspect graphique n'est pas des plus frais, et commence à montrer quelques signes de faiblesses alors que des jeux comme Blazblue et Skullgirls parviennent à se frayer un chemin sur nos écrans et dans nos rétines.

Bon
7
Où acheter :
Under Night In-Birth EXE Late[st] est une version améliorée de celle sortie sur PS3 il y a quelques années. On y trouve toujours la même jouabilité addictive, facile à appréhender et complexe à maîtriser, bien que peu de nouveautés soient de la partie de ce côté là. Pour du neuf, il faudra se tourner vers les nouveaux personnages et une accessibilité accrue dans les modes d'entraînement, avec un tutoriel et un défi combo très travaillés. Le reste des modes de jeux est très classique mais efficace, et le jeu reste encore plutôt joli, même s'il commence à faire pâle figure face à la concurrence. Under Night In-Birth à donc dans sa besace de solides éléments pour convaincre les fanatiques de la baston, et encore plus s'ils étaient passé à côté du titre auparavant.
par
+ On aime
  • Tutoriel & défi combo très complets.
  • Du fun immédiat et une grande profondeur.
  • Les nouveaux visages du casting.
  • Pas mal de fan service du côté des combattantes.
- On n'aime pas
  • Mode histoire anecdotique.
  • Visuel un peu vieillot, loin des canons actuels de la baston 2D.
  • Textes en Anglais seulement.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Under Night In-Birth EXE : Late[st] - 14 images (cliquez pour zoomer)

Des effets visuels assez stylés. Tout pour s'entrainer !
2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)