>
>
Test de Railway Empire (PC)

TEST de Railway Empire : Le petit prince du rail ?

Par Camille Allard - publié le

Railway Empire fait parti de cette race de jeux que seul le PC a pu connaitre depuis des décennies, sauf que cette fois, il est aussi disponible sur PS4 et Xbox One. Gaming Minds Studios, à qui l'on doit les passables Grand Ages : Medieval ou encore Patrician IV, a cette fois mis de coté la stratégie pure pour se tourner vers la gestion ferroviaire. Presque un genre dans un genre. Un pari risqué car, de fait, cela ne s'adresse clairement pas à tout le monde. Relevé ? C'est ce que nous allons voir.

Dès le menu principal, on comprend où Railway Empire veut nous emmener. Avec une délicieuse musique digne d'un western spaghetti, l'Amérique du XIXème siècle est à portée de mains. On commence bien évidemment par la Campagne car c'est là que se situe le tutoriel. Divisé en 5 chapitres, le premier d'entre eux nous emmène dans les Grandes Plaines. Un lieu qui représente bien toute l'imagerie de la conquête ferroviaire aux Etats-Unis, avec notamment la construction du fameux Transcontinental et de l'incroyable travail d'ingénierie de l'Union Pacific. L'une des plus importantes compagnies de chemin de fer encore en activité à l'heure actuelle outre-Atlantique. C'est dans cette ambiance de prouesse industrielle et de désir de chamboulement d'une nation que vous allez pouvoir créer votre propre compagnie pour devenir un véritable magnat des chemins de fer.

Voilà typiquement le genre de jeu qui vous donne envie d'écouter du Ennio Morricone (ndPlume : et regarder Hell on Wheels) de par son atmosphère. Certes on est loin de la claque graphique et le titre pourrait même faire peine à voir sur certains aspects (manque d'animation dans les villes, passagers statiques dans les gares etc). Mais il y a tout de même quelque chose de profondément exotique qui nous rappelle toute l'imagerie du western. Quel plaisir de voir les Grandes Plaines sous toutes les coutures et d'y installer petit à petit notre réseau ferroviaire.  Nous y reviendrons plus tard en détails, mais une fois une ligne tracée et les rails posés, quand notre première locomotive peut enfin effectuer son premier trajet, il est possible de suivre une "caméra" embarquée sous différentes perspectives pour ceux qui veulent une immersion totale.

Le capitalisme dans toute sa splendeur

Railway Empire couvre une très large période de l'Histoire du chemin de fer, mais les plus intéressantes d'entre elles ne serait-ce que pour leurs aspects mythiques sont les périodes 1860-1880. Le jeu s'étend toutefois quasiment un siècle de technologie, partant de 1835 jusqu'à l'apparition des premiers trains dans le style art déco des années 1910-1920. Bref, un bonheur pour les amateurs de locomotives. Le premier chapitre est une bonne occasion pour le studio de proposer un tutoriel et c'est là que les problèmes s'enchaînent. Le tutoriel se révèle bien trop court. Fort heureusement un menu d'aide complémentaire existe. Mais même en s'appuyant dessus, il arrive à de nombreuses reprises de rester bloquer sur un élément "basique" du gameplay par manque de compréhension. Le sens des panneaux de signalisation par exemple, une fois compris, cela parait simple. Reste qu'avant de cerner le fonctionnement, cela relève de la véritable épopée. De manière générale (et ça fait partie aussi du gameplay), la bonne gestion des rails et le calcul du chemin le moins onéreux  sont de véritables casse-tête. 

De quoi rendre fou même quand on est habitué au jeu de gestion de ce type. Car oui, en plus de la gestion, la stratégie fait partie intégrante du jeu. Aucune stratégie militaire certes, mais il va falloir se creuser les méninges car on arrive très souvent à cours d'argent. Pour résoudre le problème il va falloir jongler avec les différentes possibilités qui s'offrent à nous. Mais revenons d'abord à l'essentiel. Le but de la campagne est de terminer une liste de tâches telle que "Relier Omaha à New York" (c'est un exemple) ou encore "Traverser les Montagnes Rocheuses". Ça parait très simple sur le papier mais, en vérité, cela peut vite devenir une véritable tannée. Une ligne de train ne se créait pas si simplement . Il faut construire des voies, tracer une ligne, acheter une locomotive, construire des gares, des ponts et dans le pire des cas des tunnels. Car tout dans le jeu coûte de l'argent et il est bien évident que traverser une montagne en créant un tunnel coûtera bien plus cher que de contourner en créant de simples voies. Il faut aussi prendre en compte la pente de vos voies, qui peut ralentir vos trains et mettre à mal vos finances.

Un casse-tête

Il faut très souvent établir plusieurs tracés de voies pour chercher le trajet le moins onéreux car les prix montent très vite à grands coups de millions de dollars. Parfois (souvent) il est même nécessaire de charger sa partie car on se rend compte après de longues minutes que notre ligne n'est pas construite de manière optimale et qu'elle nous fait perdre de l'argent. Outre les trajets "express" (pour les passagers) il y a aussi les trajets de marchandises qui selon le type (blé, viande, cuir ou même coton) peuvent vous rapporter plus d'argent. Chaque ville a ses demandes spécifiques et il convient de subvenir aux besoin de chacune d'entre elles pour gagner un maximum d'argent. Les gares possèdent différents niveaux technologiques et il est possible de les agrandir au fur et à mesure. Si la simple gare de village ne possède qu'une seule voie, les plus grandes sont à voies multiples et il faudra ensuite gérer le flux de plusieurs dizaines de trains en même temps. Pour ce faire, il est nécessaire de gérer une voie d'évitement et manipuler le système de panneaux de signalisation pour éviter tout accident. Et c'est surtout là que le casse-tête peut réellement commencer. Il faut aussi entretenir les motrices et construire divers bâtiments de maintenance qui ne font que peser encore un peu plus sur vos finances.

L'argent est le nerf de la guerre, surtout dans le milieu ferroviaire

Tout comme dans la réalité historique, plusieurs compagnies ferroviaires existent et se battent pour avoir la suprématie. Et réaliser le plus de profit possible. Des conflits peuvent donc éclater et certains dirigeants peu scrupuleux pourront même saboter votre entreprise pour vous faire opérer une marche arrière ou tout simplement par simple plaisir de vous nuire. Fort heureusement la concurrence est aussi un bon moyen de gagner de l'argent et il est possible d'acheter/vendre des actions selon le cour de la Bourse. Et c'est là qu'un très profond système financier se met en place. Vous pouvez suivre les différents cours par produit et investir ou non de l'argent dedans. En prenant évidement en compte vos propres évolutions et celle de vos concurrents. Si vous êtes par exemple le seul à contrôler les marchandises de cuir, il est peut-être bon d'investir dans des actions. Inversement, il s'avère judicieux d'en revendre si l'un de vos concurrents réussi lui aussi à exploiter un réseau ferroviaire de marchandise de cuir.

Il est même possible de proposer des fusions d'entreprises une fois que vous posséder un nombre d'action conséquent. Bref, vous êtes un vrai capitaliste. Mais pas de panique. Si le système est très efficace pour s'enrichir il reste "optionnel" et il n'est pas forcément nécessaire de connaitre tout les tenants du fonctionnement de la Bourse pour s'amuser. Tout dépend de vos objectifs et de vos envies. Mais c'est pour vous montrer à quel point le jeu peut être profond et complexe. Il ne s'agit pas d'un jeu de gestion "d'entrée de gamme" mais bien au contraire d'un titre qui requiert de l'investissement. Malgré tout, et c'est l'un des principaux problèmes, le jeu repose essentiellement sur l'économie et non la construction. C'est dommage pour un jeu de gestion et ça risque d'en rebuter plus d'un. Vous pouvez en tous les cas toujours vous faire la main sur le mode bac à sable sans contrainte d'argent.

Mon train est plus beau que le tien

Qui dit gestion ferroviaire dit aussi train. Le tout passe par un très dense système de technologie sous forme de frise historique permettant d'améliorer petit à petit vos réseaux et vos trains. Vitesse, nombre de marchandise, tout est pris en compte et 5km/h peuvent faire la différence face à la concurrence. Le temps c'est aussi de l'argent et ca n'a jamais été aussi vrai que dans Railway Empire. Le temps est aussi la clé de vos victoires car chaque objectif de missions doit se réaliser dans le temps imparti et si vous dérogez à cette règle, ca sera tout simplement le game over. Pas de rigolade, on en vient presque à un système de die and retry. Pour améliorer vos trains vous avez aussi l'opportunité de recruter du personnel : des conducteurs, des ingénieurs, des chauffeurs... Chacun d'eux coûte de l'argent et vous apporte divers bonus. Une foule de possibilités et d'opportunités s'offrent à vous. Mais l'ensemble reste très clairement trop complexe pour un néophyte il est de fait très difficile de le conseiller comme "premier jeu de gestion" malgré sa sortie sur PS4 et Xbox One.

Bon
7
Railway Empire est un bon jeu de gestion, intéressant et complexe mais il ne s'adresse clairement pas aux néophytes malgré sa présence sur PS4 et Xbox One. Si le titre saura vous charmer car vous êtes un vieux loup de mer, il risque au contraire de vous rebuter s'il s'agit de votre premier jeu du genre. Très difficilement accessible, il donne l'impression d'être lâché dans la nature sans savoir vraiment quoi faire. Le tutoriel est trop chétif et on en vient souvent à tourner en rond avant de trouver la solution. Rendant les parties extrêmement chronophages et donc artificiellement longues. Malgré tout, ce titre possède de nombreuses mécaniques de jeu qui plairont aux fans de jeu à tableau avec un très profond et complexe système de Bourse permettant d'atteindre la paroxysme du capitalisme de marché. Sans compter que c'est le jeu parfait et le must-have si vous êtes amateur de trains ou même passionné de l'Histoire du chemin de fer. Une bonne pioche mais uniquement pour un public averti.
par
+ On aime
  • Visuellement attractif.
  • L'exotisme des paysages américains, des grandes plaines aux montagnes rocheuses.
  • Un jeu de gestion profond et complexe.
  • Plusieurs dizaines de modèles de locomotives.
  • De belles musiques.
- On n'aime pas
  • Un tutoriel BEAUCOUP trop léger.
  • Ne s'adresse clairement pas aux néophytes du jeu de gestion.
  • Trop d'économie, pas assez de construction.
  • Répétitif.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PC
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Railway Empire - 5 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)